La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LObservatoire des Corevih : Le nouveau Rapport dActivité Dr Laurence Boyer et Pauline Gerard Réunion Icône, Amiens 25 mai 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LObservatoire des Corevih : Le nouveau Rapport dActivité Dr Laurence Boyer et Pauline Gerard Réunion Icône, Amiens 25 mai 2013."— Transcription de la présentation:

1 LObservatoire des Corevih : Le nouveau Rapport dActivité Dr Laurence Boyer et Pauline Gerard Réunion Icône, Amiens 25 mai 2013

2 Quest ce que lObservatoire ? Évolution du Rapport dActivité annuel sous forme dun support dématérialisé Identique à tous les Corevih Rapport à la fois quantitatif et qualitatif Système dinformation piloté par la DGOS

3 Calendrier de mise en place : 24 Octobre 2012 : Réunion Nationale des Coordonnateurs Diverses questions se posent sur les résultats de la synthèse. 22 Novembre 2012 : Réunion du Groupe de Travail National des Corevih à la DGOS Bilan des questions en suspens 21 décembre 2012 : Appel à candidature des Corevih pour participer au test de lObservatoire 9 Janvier 2013 : Candidature actée par les membres du bureau du Corevih LCA 14 février 2013 : Réunion du Groupe de Travail National des Corevih avec DGOS Clarifier le contenu de lObservatoire 4 Mars 2013 : Réunion du sous groupe de travail du rapport dactivité Lister les données épidémiologiques pertinentes

4 Intérêt de lObservatoire : Harmonisation du Rapport dActivité annuel: Clarifier et simplifier son écriture Mettre en valeur la diversité des actions Montrer ladéquation des actions avec la déclinaison du plan VIH/Sida/IST pour vérifier le suivi du plan Faciliter les échanges dexpériences.

5 Points faibles de lancien RA: Rapport complexe Redondance dinformations Pas de comparaison possible dun Corevih à un autre Date de rendu pas toujours respectée

6 Document à remplir sur une base de données informatiques Partie Quantitative = Oscorevih Données épidémiologiques : Nadis Domevih Éléments budgétaires Caractéristiques de létablissement de rattachement et des personnels affectés Partie Qualitative Actions menées par le Corevih A quoi ressemblera lObservatoire ?

7 Aspects Quantitatifs 1ère partie : Identité du Corevih IntituléRéponse Date de création de la structure (au format JJ/MM/AAAA) Nom du COREVIH Région administrative du COREVIH Territoire de référence du COREVIH superficie du territoire de référence du COREVIH Nom de l'établissement siège (ES) du COREVIH N° FINESS de l'établissement siège Nom du pôle de rattachement du COREVIH Nom du Président du COREVIH Prénom du Président du COREVIH N° de téléphone du président du COREVIH Courriel du président du COREVIH N° du collège d'appartenance

8 Nom du vice-président du COREVIH n° du collège d'appartenance Nom du coordonnateur médical du COREVIH Courriel du coordonnateur du COREVIH n° du collège d'appartenance Nom du coordonnateur administratif du COREVIH Date de mise en place du bureau (au format JJ/MM/AAAA) Liste des membres du bureau (en annexe) Nombre d'acteurs hospitaliers (ets correspondants du territoire) Nombre d'autres établissements acteurs (UCSA, CDAG..) Acteurs de ville : nb de maisons de santé pluridisciplinaires Acteurs de ville : nb de médecins de ville Autres acteurs Identité du Corevih …

9 2ème partie : Les acteurs Liste des établissements acteurs du COREVIH ÉtablissementDate signature convention

10 3ème partie : Moyens Humains Moyens humains du COREVIH ( en ETP : équivalent temps plein) IntituléRéponse Coordination Secrétariat TEC Autres

11 4ème partie : Moyens matériels Moyens matériels du COREVIH (en nombre) IntituléRéponse Local dans l'établissement siège du COREVIH Outils de communication mis à disposition du COREVIH Local dans établissements couverts par le COREVIH Ordinateur dans établissements couverts par le COREVIH Autres Commentaires et informations diverses

12 5ème partie : budget Budget du COREVIH (montants à remplir par la DAF de l'établissement siège) PRODUIT IntituléRéponse Dotation ARS issue de la MIG Dotation ARS issue du FIR Subvention d'exploitation Autres produits TOTAL CHARGES IntituléRéponse Personnel de coordination Secrétariat TEC(s) Autres personnels mis à la charge du COREVIH Charges à caractère général et hôtelier Charges de gestion courante Charges d'amortissement Frais de structure TOTAL BILAN ANNUEL (= Produits - Charges) Commentaires et informations diverses

13 Aspects Qualitatifs : Ex Corevih LCA Intitulé de laction : Module optionnel Prévention Type daction Réalisation dun annuaire Etat des lieux Réflexion, échange ou colloque Descriptif de laction: Formation à la prévention / IST des étudiants Med 2éme année Action innovante ? Oui Action Finalisée durant lannée N : Existe depuis 2007, reconduite annuellement Pluri annuelle et en cours délaboration ? Prévue pour lannée N+1

14 Aspects Qualitatifs: Ex Corevih LCA Thème de laction Prévention Dépistage Prise en charge globale Recherche A quelle mission du Corevih répond cette action ? Coordination des acteurs (Faculté de médecine, Education Nationale, Collectivités, Associations de lutte contre VIH) Contribution à lamélioration des pratiques Contribution à lharmonisation des pratiques Contribution à lévolution des pratiques Recueil de données médico épidémiologiques Analyse des données médico épidémiologiques

15 Aspects Qualitatifs Objectif de laction: former des jeunes étudiants, à informer leurs « pairs » Public cible Migrants Publics en situation de précarité PV VIH senior Enfants et adolescents: étaient premier objectif, évolution vers le grand public Femmes Hommes LGBT Personnes sous main de justice Prostituées UDIV Jeunes en insertion Personnes en situation de handicap

16 Aspects Qualitatifs Sur quel territoire de votre Corevih porte laction ? Proximité Faculté de Medecine et Villes où se trouvent les lycées des étudiants Laction porte t-elle sur une mesure du plan ? Mesure 2: favoriser linformation des pairs en tant que relais de proximité Axe 1: prévention, information, éducation pour la santé Laction répond t-elle à une fiche action du plan ? T1, T2,T3, (grand public, ados, et infos concernant les FDR dinhibition pouvant augmenter les prises de risques: alcool, drogues…) Laction se réfère t-elle à des recommandations du rapport dexpert 2010 ? Actions de sensibilisation au dépistage pour tous, avant arrêt du préservatif, (même en labsence de notion antérieur de R sexuel) Raison de linscription de cette action au programme de travail du Corevih Constat de labsence dinfos des étudiants sur les campus nancéens, dont les étudiants en Médecine, et des pb à gérer aux retours des WEI Difficultés de mobilisation des acteurs de préventions, apporter des idées et des bras…

17 Aspects Qualitatifs Laction sinscrit-elle dans les orientations de la politique régionale ? OUI, PRS de Lorraine, objectif général 4, objectif spécifique 4-2. Acteurs des actions Médecins enseignant Fac, étudiants Med, soignants CIDDIST, associations de lutte contre VIH, Collectivités locales. Facteurs limitant la réalisation des actions Disponibilité des étudiants: Modification des programmes, assiduité aux cours, Difficultés de se cantonner aux horaires dédiés (16h à 18h les mercredis après midis) Responsabilités: Déplacements des étudiants Assurances des étudiants, convention avec les structures des lieux de stage Financiers: Prise en charge des transports des étudiants, en dehors de la ville de résidence Facteurs favorisant la réalisation de laction Proximité de la Faculté de Médecine Lintérêt des étudiants porté à la prévention des IST.

18 Plan Régional Santé de Lorraine ( ) Objectif général n° 4: Promouvoir des actions de prévention adaptées aux besoins des personnes Objectif spécifique 4-2: Promouvoir des actions de prévention sur le champ des adolescents et des jeunes adultes - Laccès aux soins dans ces périodes de la vie où se consolide la santé est particulièrement important, dautant plus que ces âges sont propices au développement des comportements à risque et notamment des conduites addictives. - En lien avec léducation nationale, les organismes de formation professionnelle, jeunesse et sport, et les collectivités territoriales, des actions de prévention commune devront être définies visant à réduire ces types de comportements. Elles porteront notamment sur les conduites à risque. - Par ailleurs le repérage et la prise en charge du mal-être psychologique et des troubles psychiques doivent être améliorés.

19 Etat des lieux concernant le RA 2013 : Pas de document officiel Prochaine réunion du Groupe de Travail National des Corevih avec la DGOS à Paris le 27 Juin 2013 Lobservatoire devrait être prêt en Juin et les données à retourner pour le ?


Télécharger ppt "LObservatoire des Corevih : Le nouveau Rapport dActivité Dr Laurence Boyer et Pauline Gerard Réunion Icône, Amiens 25 mai 2013."

Présentations similaires


Annonces Google