La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SONIA FAH Mots d’hier et d’aujourd’hui ou LE PIGMENT DES MOTS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SONIA FAH Mots d’hier et d’aujourd’hui ou LE PIGMENT DES MOTS."— Transcription de la présentation:

1 SONIA FAH Mots d’hier et d’aujourd’hui ou LE PIGMENT DES MOTS

2 DANS LE SILENCE DE LA NUIT, ÉBLOUISSANT DE TA CLARTÉ DIVINE Entre-lats de lumière, éclairés de joie Mon corps bat comme un cœur au rythme de ta vie Comme la mer frappe le rocher qu’elle façonne D’un incessant ressac tu inondes ma vie

3 Errance Je suis une errance en lambeau et tu n’as de cesse de me rejoindre par tous les chemins Comme mille ruisseaux qui se faufilent dans les flancs de la terre Tu me rejoins Comme les vaisseaux irrigants de nos corps Tu me rejoins Par tous les chemins À chaque croisée Tu es là En tout et pour tous

4 Terre promise Il a tout emporté Il va tout emporter Tout est là Accompli Dans sa face Suspendue au fil du temps Il t’élève vers les cieux Terre promise Terre céleste Il est en toi, et te demande de rester là Dans ses bras Ne crains pas

5 Dans ton silence Dans ton silence parfumé Toute étreinte, souffle léger Enivre mon âme, livrée, perdue Dans ton désert, dans tes reins Qu’il te plaise de m’aimer

6 Le premier Tu m’as aimée le premier Tu m’as désirée, créée Tu m’as remplie de ta vie Tu m’as élevée, nourrie Tu m’as consolée, guérie Je suis ta vie Je suis ta fille Je suis ta pluie, aussi J’ai grandi Tu me conduis Prends soin de moi Protège moi D’un toit, recouvre moi De tout de toi bénis-moi De tes bras guide mes pas Reste avec moi, de ta joie, parle moi

7 Ton regard Ton regard donne vie les mots me manquent Tout vient de Toi Immense est le flot C’est un torrent, rien ne t’échappe Pas un galet que tu n’entraines vers le fleuve de vie dont on connait la Source Mémoire Eternelle

8 Quand la pluie Quand la pluie se lève, éconduite, perle rare Quand la pluie descend fraîche aux yeux, douce au vent Quand le vent se lève, souffle d'eau, bat les arbres Quand le vent te pousse et renverse tes flots Ne crains pas, ne crains pas

9 Femmes de marins L’homme engendre La femme féconde Et l’hostie se dépose Mais il est des femmes de marins Dont la foi arrimée aux reins Dans la peur de non retour Forgées au feu de l’amour En la mémoire des jours de présence Qui dans un ultime cri de souffrance Deviennent sentinelles Debout à tout jamais Relevées chaque jour Par la clarté naissante de celui qui enfante Recherche le baiser De l’homme Dieu qui a donné sa vie Et l’enfant grandira

10 Lourdes Peine d’un jour Rire de demain Joie pour toujours Où sont tes mains Source tranquille Qui coule à flot Drap blanc et lourd Chargé d’amour Retour à toi Au grès des pas Roche féconde Maison du monde

11 Fils Tu as grandi, tu souris à la vie,… jubile de milles envies Tes projets, tes désirs se forgent au creux du feu des amours, des amis Et des vagues aussi Tu navigues, ton regard est profond, ton regard en dit long de la force de vie de ce vent qui te pousse des reflets de la mer qui s’inscrivent en lumière et ta joie d’être là exalte la beauté de ce qui vit en toi Tu as grandi

12 Lointain Brésil Père et Dieu Que tes yeux Tes multiples Veillent Séraphins Anges de vie Anges du feu de Dieu Voyageurs au long cour Veilleurs brulants d’amour Forces célestes Les ailes au bout de monde Couvrant en toute hâte Nos pas incertains Nos pas trop lointains Pour aujourd’hui et pour demain

13 Perles Perles de lumière dans la nuit s'égrainent jusqu'au sommeil, Perles de prières chaque jours vers ceux que j'aiment, Perles éternelles qui éveillent aux dons du ciel, Perles de rosées marquées du sel des larmes qui ont coulé Perles d'humanité aux doigts des mains usées Messagères de Paix

14 Mes amis Mes amis, mes amours, Vous êtes mes vivants fleurs de tous les printemps de votre table garnie de vos jardins, de ses fruits débordent les trop pleins de vos cœurs alourdis tout ne s'est pas donné, on le sait et le chat qui est là ronronne les secrets des jours ordinaires, du labeur de la terre et l'oiseau chante il appelle les amis, les amours qui se hâtent pour la table pour la joie, rire de rien, rire de tout et Danser et Chanter !

15 Page Blanche Chaire d’icône Sur le bois claire de l’arbre aux douces fibres Tu te prépares à recevoir dans le temps Le dépôt de l’image La vie des poudres vives Débris de pierre et de sable Qui entrent en ta blancheur Y puisent transparence Pour révéler la peau, le pli, le creux Et dire la force de la matière A se donner A se parer des plus beaux traits Ornés, cernés, dorés Habités du mystères des regards

16 Privée d’Aimer Ils ont dit au silence d’éteindre la flamme d’un amour simple et vrai D’un amour fortifié dans la foi Protégé par la loi Et l’amour qui féconde est parti Et ses promesses, aussi

17 De cet Amour C'est de cet Amour là que vous êtes nés du pur désir de vous connaître C'est de cet amour là que vous vivez sans parfois vous y retrouver et de lumières en peine-ombres, vous allez louvoyant face aux vents vous vous cachez aussi dans les rochers bien à l'abri, vous y riez il es sûr, il est fort le rocher il se creuse, s'arrondit et vos mains s'y appuient pour franchir les obstacles de vos vies alourdies et vaincre par l'Amour de cet Amour là dont vous êtes venus, du lointain, de toujours d'un secret partagé

18 Ceux de Dieu Les amours de Dieu Ceux qui dansent Ceux qui chantent Les amours de Dieu sont ma chance Les visages de Dieu Ceux qui prient Ceux qui rient Les amours de Dieu sont ma vie Les regards de Dieu Ceux qui voient Ceux qui croient Les amours de Dieu sont ma loi

19 De l’intérieur des sens Vous ne voyez donc pas Les fissures dans la pierre Les brèches Qu’est ce donc ce paysage ? Un pays de guerre Des éclats de vie Des morceaux pleins la tête Qui dansent en alouette Qui tournent en vertige Aux couleurs des pinceaux Ceux là qui donnent vie Aux beaux dégâts de maux Vous n’entendez donc pas Les cris du tout petit Qui appelle à la vie Dépendant de toutes parts Du bon vouloir des siens Qui oublient sa présence L’instant de quelques riens Vous ne sentez donc pas L’odeur du feu brulant Qui en quelques instants Dérobe à l’enfance Sa part d’insouciance et qui repart ailleurs Dévorer d’autres fleurs

20 No man’s land Un pays, une terre, une vie de misère Quelques pas hésitants vers le bord de la mer Pour toucher le mystère des chemins de galère Le bord, là, où le pied se pose en fuite Sans appui, dans le vide Ne sachant plus quel est le sens Il trouve en chute quelques bons anges Qui viendront bien tenir sa main Et l’emmener vers un demain

21 Construire sa vie Une plume à la main Pour dire ce qui est là qui reste dans la froid ce qui n’avance pas le bras ne se tend plus il ne trouve pas la main qui portera sa promesse d’avenir celle qui mènera la marche vers la rive la confiance retrouvée la réponse tout bas Dans la trace des pas

22 Là où Tu es Là où Tu es, va la vie belle et si dure aussi, Là où Tu es, vont les amis et les rudes aussi, Là où Tu es, va l’eau vive et la soif aussi, Là où Tu es, est tout près

23 Sainte Eglise Que n'as tu pas fait de m'éloigner du Père en voulant trop bien faire Cathédrale de sable ta lumière est secrète fleurs de pierre roses des vents votre beauté inouïe dépasse l'entendement mais dehors quel bruit celui du vent d'accord celui des vagues aussi mais dehors quel bruit les arrogants sourient « c'est pas moi qui l'ai dit ! »

24 De la boue De la boue de ce monde, s'éloigner l' éclairer de beauté de la boue de ce monde sculpter la douleur et la peur de la boue de ce monde s'en aller chaque jour dire bonjour s'incliner au lever

25 Chemin faisant Un peu d’aide, s’il vous plaît l’enfant est grand c’est vrai et pourtant si vous saviez les jours passés à demander un peu d’aide, s’il vous plaît ne jugez pas celle qui marche tenant la main de son petit cherchant soutien un regard doux un mot gentil donné, gratuit un petit mot de rien du tout un joli mot qui change tout

26 Christ Vivant Parole Vrai Présent Vie Don Joie Ressuscité

27 Réalisé en Avril Tous droits réservés - Merci


Télécharger ppt "SONIA FAH Mots d’hier et d’aujourd’hui ou LE PIGMENT DES MOTS."

Présentations similaires


Annonces Google