La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET D’ÉCOLE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET D’ÉCOLE."— Transcription de la présentation:

1 PROJET D’ÉCOLE

2 Programme de la journée de solidarité du mercredi 7 mai 2008
Salle des fêtes de Drulingen 8h30-9h00: Nouveautés du ministère (Suppression des samedis matins, remise à niveau, programmes de 2008) 9h00-10h00: Power point sur le projet d’école 10h00-10h15: Pause 10h15-11h30: Mise en place du soutien (modalités) et débat Dans les écoles (voir ci-dessous) 13h30-16h30: Groupes de travail par pôle sur l’élaboration du projet d’école à retourner pour le 10 mai 2008 (animés par l’équipe de circonscription, les PEMFs et des directeurs) Pôles Lieux d’animation 1 Ecole élémentaire de Sarre-Union (Wittmann Carmen - Séné Annelise) 2 Ecole élémentaire de Keskastel (Lanno Charles – Schmitt Martine) 3a Ecole élémentaire de Diemeringen (Lang Philippe) 3b Ecole de Waldhambach (Reutenauer Alexis) 4 Ecole élémentaire de Harskirchen (Bastien Nadine) 5 Salle polyvalente de Baerendorf (Bachmann Patrick) 6a Ecole élémentaire de Drulingen (Garnier Frédéric) 6b 7 Ecole d’Eschbourg (Bucher Nicolas) 8 Ecole de Wingen (Huard Martine) 9a Ecole élémentaire d’Ingwiller (Ries Hubert et Falck Catherine) 9b Salle polyvalente d’Obersoultzbach (Didiot Stéphanie)

3 Ce qu’est un projet d’école
Le Projet d’école: constitue une étape importante vers une responsabilité collective et partagée des élèves par les enseignants impose un choix entre stratégies (voies nouvelles) ou programmes (solutions déterminées) permet de construire de manière concertée les actions et les stratégies les plus favorables à la réussite de chaque élève est un contrat écrit traduisant la volonté et l'engagement de l'équipe ouvre des ponts de communication pour partager doutes et réponses et définir en commun un programme de travail directement relié à l'enseignement est un ensemble d'objectifs concrets, réalistes et évaluables

4 Ce qu’il autorise… Donner l’un des meilleurs moyens pour améliorer sans cesse la qualité du service public d'éducation (regroupement géographique des classes d’un même cycle, décloisonnement systématique en maternelle, attribution des classes en fonction des compétences des maîtres) Conduire à sortir d’une conception supposée uniforme des parcours scolaires (rythmes scolaires, différenciations, remédiations, PPRE) Ouvrir de façon maîtrisée l'école au partenariat (musique, culture, sport) Mettre en œuvre un ensemble d’actions au service des élèves Énoncer des valeurs qui sous-tendent des choix méthodologiques (Pourquoi… on décloisonne, on met en place des projets, on achète tel manuel…) Clarifier pour soi et pour autrui ses choix pédagogiques (liberté pédagogique, forme de travail, choix des animations pédagogiques, investissement dans l’école…)

5 Ce que n’est pas un projet d’école
Un effet de mode Une déclaration d’intention dont le caractère abstrait rend impossible toute réalisation ou évaluation. Un éparpillement d’actions ou de manifestations plus ou moins maîtrisées et juxtaposées sans aucune cohérence. La seule réflexion d’un Directeur ou celle d’un groupe restreint. Une action éphémère sans aucune précision de date ou de durée. Une simple formalité administrative.

6 Ce qu’il ne permet plus…
La suppression du groupe-classe de référence. La constitution de filières et de groupes de niveaux permanents. Le remplacement des enseignants par des intervenants extérieurs Une juxtaposition d’actions ponctuelles Le maintien et la reprise à l’identique des apprentissages de l’année précédente.

7 Bilan projet école 2005 - 2008 en conseil des maîtres
1. Le bilan général doit permettre à l'équipe pédagogique de repérer les points forts et les points faibles du précédent projet d'école tant en ce qui concerne les résultats scolaires que le travail même de l'équipe pédagogique (mise en place de progressions, projets communs etc….). Le précédent projet : L'équipe pédagogique pense-t-elle que ce projet a été utile ? inutile ? pourquoi ? Quels ont été les points forts de ce projet ? les points faibles ? les points ignorés ? y a-t-il eu des actions inutiles ? si oui, pourquoi ? d'autres non réalisées ? si oui pourquoi ? Les résultats des élèves Par rapport aux objectifs, peut-on dire qu'il y a eu évolution ? Des indicateurs ont-ils été retenus pour mesurer les effets produits ? Ces indicateurs ont-ils fait l'objet d'un suivi sur trois ans ? Le travail d'équipe :Les maîtres dans chaque cycle mais aussi d'un cycle à l'autre ont-ils toujours eu le souci de préserver la cohérence et la continuité des apprentissages ? Des programmations de cycle ont-elles été élaborées ? des décloisonnements ont-ils été organisés ? Les maîtres du RASED ont-ils été associés ? Quelle analyse peut-on faire de ce travail ? Conclusion Quelle conclusion générale l'équipe pédagogique actuelle tire-t-elle du précédent projet ? Quels sont les points positifs sur lesquels l’équipe devra s'appuyer ? Quels sont les problèmes à éviter ? Quelles sont les améliorations à prévoir pour faire du projet d’école un outil de pilotage de l’école pour qu’il y ait plus de cohérences (rappel des responsabilités / compétences des directeurs et de l’équipe de circonscription)

8 et programmations en français et mathématiques.
SOCLE COMMUN et les grilles de référence déclinée par palier pour chaque discipline. PROGRAMMES et programmations en français et mathématiques. PROJET D’ECOLE Définit après recueil des données : les indicateurs les objectifs généraux les compétences prioritaires à entraîner durant 3 années. le(s) pilier(s) retenu(s) les actions et projets à mener chaque année scolaire pour faire progresser les élèves Par cycle ou par pôle Élaborer : Prioritairement des progressions de compétences et des programmations d’activités du pilier retenu Outils pour évaluer les compétences retenues (Evaluation progressive) Par classe ou par cycle Définir le projet, l’emploi du temps, l’organisation humaine et matérielle qui permet aux élèves d’acquérir les compétences des programmes. Mettre en place des PPRE pour consolider en priorité les compétences de la grille de référence du socle commun et les compétences retenues par le projet d’école. Demander l’aide au Rased pour les élèves en difficultés Quels sont les liens entre le socle, les programme et le projet d’école Le socle commun de connaissances et de compétences défini par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École du 23 avril 2005 est la référence indispensable autour de laquelle seront organisés tous les enseignements de ce premier niveau de la scolarité obligatoire. Le travail prioritaire à mener en classe s’appuie sur les références de chaque palier (palier 1 pour le cycle 2, palier 2 pour le cycle 3) . Pour vous aider à définir les compétences et les activités se référer aux grilles de référence du livret de compétences. Les compétences présentées à chaque palier sont entrainées durant au moins 2 années. Un bon élève pourra les acquérir la première année, un élève moyen la deuxième, un élève en difficulté la troisième. Ces compétences sont travaillées dans le cadre de la différenciation pédagogique, des PPRE, du soutien scolaire, des interventions du RASED. Ce qui explique que les compétences attendues à la fin d’un palier sont des compétences prioritaires. Le projet d’école définit pour 3 années les objectifs prioritaires pour permettre à tous les élèves d’atteindre toutes les compétences du socle commun et le maximum de connaissances définies par les programmes. Les programmes L’école primaire doit avoir des exigences élevées qui mettent en œuvre à la fois mémoire et faculté d’invention, raisonnement et imagination, attention et apprentissage de l’autonomie, respect des règles et esprit d’initiative. Les programmes nationaux de l’école primaire définissent pour chaque domaine d’enseignement les connaissances et compétences à atteindre dans le cadre des cycles ainsi que la progression annuelle à suivre pour les atteindre en français et en mathématiques. C’est la raison pour laquelle les élèves en difficulté doivent pouvoir bénéficier d’une aide personnalisée et différenciée dès que les premières difficultés apparaissent et avant qu’elles ne soient durablement installées. Chaque enseignant est libre de choisir les pratiques pédagogiques qui lui semblent les plus adaptées à la mise en place des programmes et à l’évolution des élèves de sa classe. Ce choix demande réflexion sur les méthodes et les démarches mises en place et une analyse régulière de ses pratiques pour en mesurer les effets. L’évaluation régulière du niveau des élèves (cf préambule) Elle constituera un instrument de réflexion, de comparaison et de mesure des effets des pratiques pédagogiques. Pour vous aider : Les animations pédagogiques et la mise en place de groupes de travail sur la mise en œuvre de démarches pédagogiques, d’outils pour les élèves et d’outils de préparation pour les enseignants. Aide individualisée Proposition aux familles, d’activités de soutien validées par le projet d’école au travers d’un volet de la fiche action « élèves en difficulté »

9 Relevé des données Bilan projet école
Projet d’école : Tableau de bord et choix d'un pilier du socle commun . Relevé des données Bilan projet école La première phase de travail est une phase d’état des lieux. Il s’agit, pour l’équipe, de visiter l’ensemble du fonctionnement de l’école, des résultats scolaires et de l’environnement socio-éducatif afin d’en dégager les caractéristiques et les spécificités. Cette « photographie » de l’école s’appuie sur des indicateurs proposés dans le document : « Tableau de bord des indicateurs » Tableau de bord de l’école. Après étude de l’ensemble de ces données, l’équipe éducative sélectionnera les indicateurs faisant apparaître les difficultés et les dysfonctionnements afin de déterminer une politique d’école destinée à améliorer les résultats des élèves. La mise à jour du tableau de bord est réalisée chaque année après bilan des actions de l’année. Cette mise à jour, constituée des indicateurs les plus pertinents, permet aussi d’analyser l’évolution de ces données et donc de vérifier l’efficience des actions retenues dans le cadre du projet d’école. Parmi l'ensemble des données des différentes écoles, choisir les indicateurs sur lesquels on peut agir pour permettre à tous les élèves d'atteindre les compétences du socle commun et pour améliorer les résultats aux évaluations nationales. Les indicateurs retenus le sont pour une année scolaire. Choix d'un pilier du socle commun par pôle Tableau de bord à compléter par RPI, commune ou pôle

10 Relevé des indicateurs de l'école en conseil des maîtres
Indicateurs sur lesquels nous pouvons agir Indicateurs sur lesquels nous ne pouvons pas agir: Les élèves L’équipe L’environnement Problèmes sociaux et familiaux Les problèmes particuliers de certains élèves Différence de rythme ou de réussite des élèves Rupture des apprentissages entre la maternelle et le CP ou CM2 et la Sixième Les indicateurs du tableau de bord A partir de : Des données communes recueillies dans les relevés des données de chaque école (rajouter les indicateurs positifs communs au pôle/RPI), de données complémentaires à préciser qui paraissent opportunes et pertinentes au regard de la situation spécifique du RPI ou du pôle, de l’évaluation des précédents projets. il s’agit de  compléter par pôle le tableau de bord. Pour cela : tenir compte des caractéristiques essentielles et des réalités des écoles mettre en évidence les contraintes, les ressources, les points forts, les difficultés rencontrées, les points à améliorer, Compléter les indicateurs du tableau de bord qui paraissent les plus significatifs sur votre secteur géographique et qui serviront de base aux objectifs prioritaires et aux actions des différents projets d école. Choisir (ou reprendre) le pilier du socle retenu pour les actions futures Ces indicateurs sont définis pour les trois années. Un bilan sera mené à la fin de chaque année. Ces indicateurs ne seront pas changés mais seront réactualisés ou affinés en fonction des résultats des élèves aux différentes évaluations et de l’évaluation annuelle de la fiche action. Exemple: 12 PPRE en maths il n’y aura peut-être plus que 3 PPRE en maths d’où une action moins soutenue en maths. Concernant la production écrite, la première année l’action portera sur la rédaction en utilisant l’outil informatique. Suite au bilan, l’action de l’année suivante portera sur les outils de la langue. Aides proposées : Site important tableaux de suggestions pour analyser la situation de l’école ; tableau de bord de l’école au format excel disponible en ligne sur le site de l’inspection. Inefficacité de l’école dans certains champs L’organisation des classes Instabilité d’une équipe pédagogique Fréquentation des lieux culturels Certains problèmes matériels

11 Projet d’école : définition des objectifs
Tableau de bord et choix du pilier Définir par RPI, commune ou pôle 3 objectifs généraux à retenir pour les trois années dont 2 seront choisis parmi les axes prioritaires de l'Inspection Académique Traiter la difficulté scolaire sous toutes ses formes et renforcer l’égalité des chances Assurer à tous l’acquisition du socle commun de connaissances. Développer l’apprentissage des langues étrangères. Décliner les objectifs généraux en objectifs par cycle

12 En septembre Fiches actions
Projet d’école Tableau de bord (Indicateurs) La deuxième phase de travail de l’équipe est une phase d’analyse des données recueillies à partir des indicateurs. Cette analyse, réalisée collectivement, doit déboucher sur la définition d’objectifs concrets, sur lesquels l’équipe est parvenue à un consensus. Ces objectifs constituent le contrat qui lie les membres de l’équipe éducative. Ils sont exposés dans le document de présentation du projet d’école Les indicateurs et les objectifs généraux retenus le sont pour les trois années du projet d’école car ils fondent la politique de l’école. Ils ne sont donc pas à modifier pendant la durée de vie du projet. Indicateurs du tableau de bord. Reprendre la liste des indicateurs du tableau de bord de l’école. Objectifs. La définition des objectifs tiendra compte de la spécificité de l’école. Recommandation : Veiller à ce que la définition des objectifs tienne compte de la spécificité de l’école et s’inscrive dans au moins 2 des axes prioritaires ci-dessous dont la difficulté scolaire : Traiter la difficulté scolaire sous toutes ses formes et renforcer l’égalité des chances Assurer à tous l’acquisition du socle commun de connaissances. Développer l’apprentissage des langues étrangères. Définir les indicateurs sur lesquels ils vont travailler sur le temps du projet et indiquer ensuite par année quel indicateur sera travaillé. Le choix des objectifs prioritaires 1. Les données ayant été recueillies, il faut les analyser. Pour procéder à cette analyse, il faut se poser différentes questions : > Quels sont les points forts ? Quels indicateurs le montrent ? > Quels sont les points faibles ? Quels indicateurs le montrent ? > Quels sont les points sur lesquels on peut agir pour améliorer les résultats des élèves ? > Quels points forts choisit-on d’utiliser ou de renforcer ? > Sur quels points faibles choisit-on d’agir prioritairement ? 2. Les réponses à ces questions doivent avoir conduit l’équipe à déterminer quelques orientations générales. Il lui faut à présent les traduire en objectifs réalistes permettant la réalisation d’actions concrètes. Il est essentiel que l’équipe s’accorde sur le choix de ces objectifs, peu nombreux, et sur leur formulation en termes de résultats quantifiables et/ou de comportements observables, en référence aux indicateurs retenus. Le tableau de synthèse, reproduit si nécessaire en plusieurs exemplaires, permettra de consigner les choix de l’équipe et sera intégré au document « projet d’école » final communiqué pour expertise et validation aux autorités académiques. Septembre 2008: Une fois d’accord sur le constat initial et sur les objectifs à atteindre, les membres de l’équipe, individuellement et/ou collectivement, entreront dans la troisième phase du travail: la conception des actions. Ces actions sont la déclinaison que chaque enseignant donne du projet d’école au niveau de sa classe ou de son cycle. Chaque action est formalisée dans le document Fiche action. Objectif général : Le projet d’école s’articule autour des objectifs généraux, centrés sur l’apprenant, définis en terme d’actions pour l’élève. Deux tiennent compte des priorités institutionnelles. Objectifs généraux Objectifs de cycle: Ils découlent de l’objectif général. Ils le détaillent et le précisent pour chaque cycle. Objectifs par cycles Fiches actions par cycle : Elles découlent des objectifs, définissent les compétences et sont directement évaluables. Elles doivent être les plus précises possibles. Elles sont non simplifiables et non déclinables. En septembre Fiches actions

13 Projet d’école : tableau synoptique
Indicateurs Objectif général Déclinaison de l’objectif Pilier du socle commun À l’école maternelle Au cycle 2 Au cycle 3 Faibles résultats en production d’écrits Fort intérêt pour l’informatique suite à l’installation par la municipalité d’une salle informatique Rédiger un texte bref écrit dans une langue correcte suite à une activité menée en classe Rédiger un texte cohérent d’au moins 3 paragraphes à mettre en ligne. Développer la production d'écrits en créant et en pérennisant un site internet Dicter à son enseignant un texte suite à la lecture d’une histoire Piliers 1 et 4 Conf: Grille de référence du socle commun Indicateurs du tableau de bord. Reprendre la liste des indicateurs du tableau de bord de l’école. 2.2 Objectifs. La définition des objectifs tiendra compte de la spécificité de l’école. Recommandation : Veiller à ce que la définition des objectifs tienne compte de la spécificité de l’école et s’inscrive dans au moins 2 des axes prioritaires ci-dessous dont la difficulté scolaire : Traiter la difficulté scolaire sous toutes ses formes et renforcer l’égalité des chances Assurer à tous l’acquisition du socle commun de connaissances. Développer l’apprentissage des langues étrangères. Déclinaison des objectifs dans chacun des cycles: On se centrera sur les besoins des élèves. Pilier du socle commun: On Indiquera le pilier du socle commun de connaissances concerné par l’objectif. 12 PPRE en mathématiques Bons résultats lors des évaluations CE2 et CM2 en géométrie Connaître les désignations orales et écrites des nombres entiers et décimaux Connaître les désignations orales et écrites des nombres entiers Consolider les compétences en numération/opérations des élèves en difficulté Se familiariser avec les notions de nombres Pilier 3 Manque de vocabulaire et de connaissances (curiosité) culturelles Ressources culturelles et associatives importantes à proximité Améliorer le vocabulaire des élèves au travers d’activités artistiques Maîtriser quelques éléments des langages artistiques, visuels et musicaux Se servir de ses connaissances lexicales pour décrire une œuvre plastique ou musicale. Maîtriser le vocabulaire courant utilisé lors des activités artistiques Décrire et comparer des images en utilisant un vocabulaire approprié Piliers 1 et 5

14 FICHES ACTIONS Les actions sont les moyens d’atteindre les objectifs définis au mois de mai. Elles ne visent en aucune façon le spectaculaire ou l’exceptionnel ; leur but est l’amélioration progressive et régulière des résultats des élèves. Conception des « fiches-actions ». L’action se définit dans chacun des cycles comme la déclinaison concrète de l’objectif retenu dans le tableau synoptique (colonne 3). Elle fera l’objet d’un suivi régulier par le conseil de cycle et d’une évaluation mettant en évidence la réussite des élèves. Renseigner la fiche-action. Objectif de l’action: Reprendre les éléments du tableau synoptique du projet d’école. Compétences à travailler: Décliner l’objectif de l’action en termes de compétences-élèves qui seront reprises dans le livret scolaire. Recommandations : Lister l’ensemble des compétences nécessaires pour atteindre l’objectif visé en termes de « l’enfant doit être capable de ... » Veiller à ne retenir que des compétences évaluables. Descriptif de l’action  Détailler la mise en œuvre de l’action pour l’ensemble du cycle: les types d’activités, les modalités de fonctionnement, les modalités du travail en équipe et outils communs de travail (programmations, progressions, emploi du temps... ). -Veiller à ce que les activités proposées recouvrent bien les compétences visées. -Veiller à une cohérence entre les différentes activités afin d’éviter leur dispersion ou leur juxtaposition entre les différentes classes de cycle. -Préciser le travail de l’équipe pour la mise en œuvre de l’action : nombres de concertations prévues, répartition des tâches, compétences spécifiques des enseignants, planning des interventions. -Indiquer les outils communs de travail qui seront élaborés par l’équipe (programmations, progressions, emploi du temps, ...).

15 MISE EN PLACE DES FICHES ACTIONS
Chaque fiche-action est à élaborer à partir des objectifs de cycle. Se limiter au plus à trois fiches- actions par cycle et par année. Certaines actions peuvent être menées dans plusieurs cycles mais les compétences directement évaluables ne pourront pas être identiques, prévoir une fiche-action par cycle. Une fiche-action peut regrouper plusieurs objectifs si elle est incluse dans un projet.

16 PISTES DE TRAVAIL 1. Lister au cours d’un conseil de maîtres l’ensemble des activités et projets que chacun souhaite mener dans sa classe. 2. Ces projets sont-ils en adéquation avec les objectifs de votre projet d’école? 3. Choisir les actions retenues par le cycle (il ne pourra pas y avoir 1 fiche action par classe). Certaines fiches actions peuvent être rédigées en commun sur plusieurs écoles ou à l’occasion d’animations pédagogiques. 4. Retenir les compétences directement évaluables qui seront reprises régulièrement dans le livret scolaire.

17 DÉMARCHE Le titre de l’action doit reprendre la formulation de l’objectif de l’action. Les compétences doivent être directement évaluables et figurer dans le livret scolaire. Le descriptif de l’action doit être élaboré par cycle. Il doit regrouper une liste d’activités, de modalités de fonctionnement et de moyens à mettre en œuvre pour atteindre les compétences visées.

18

19 MODALITÉ DE TRAVAIL EN ÉQUIPE
Avant de débuter tout travail, il conviendra de « préciser le travail en équipe pour la mise en œuvre de ces actions ». Il serait souhaitable de confier l’élaboration et le suivi de chaque fiche action à un enseignant de l’école en étroite collaboration avec ses collègues du cycle. Il conviendra également d’inclure les enseignants spécialisés, du RASED, … à l’élaboration des fiches- actions.

20 Modalité de suivi d’une fiche action (1)‏
Chaque fiche est élaborée en conseil de cycle Prévoir le nombre de concertations nécessaires; Répartir les tâches en fonction des compétences spécifiques de chacun; Prévoir le planning des intervenants extérieurs (musique, sport, environnement, culturel…); Indiquer les outils communs de travail qui seront élaborés par l’équipe dans le cadre de groupes de travail (progressions,programmations, échanges de service…); Dégager les besoins matériels et prévoir leur financement (ARIENA, ACMISA …);

21 Élèves à besoins particuliers
Aide aux élèves en difficulté Intégration des élèves porteurs de handicap Autres… (ENAF, enfants du voyage…)

22 Élèves à besoins particuliers
Aide aux élèves en difficulté Repérage Dispositifs d’évaluation de classe Analyse Protocole de traitement en conseil de cycle Contractualisation Équipe pédagogique / élève/ Famille Aide individualisée / PPRE Signalement en 2 vagues Réponse dans la classe Au niveau du cycle Rased Alerte famille (Handicap) Evaluation Dispositif de mesure des effets de l’aide apportée

23 Élèves à besoins particuliers
Intégrer les élèves porteurs de handicap Accueil Modalités d’accueil de la famille et de première scolarisation Analyse fonctionnement de l’équipe éducative / Relations MDPH / référent Contractualisation Projet personnalisé de scolarisation Suivi dans la classe Rôle du référent Partenaires extérieurs Evaluation Famille / équipe éducative / MDPH

24 La seule finalité du projet d’école c’est d’amener chaque élève à donner le meilleur de lui-même pour acquérir des connaissances, des capacités et des attitudes.

25 « On n’apprend pas à commencer…
Pour commencer, il faut juste du courage… »


Télécharger ppt "PROJET D’ÉCOLE."

Présentations similaires


Annonces Google