La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Loin dans mon âme, l’oiseau effleura mon rêve de son aile (L) Union d’un parfum de mystère et de croyance émue (U) Nostalgie de ma création d’un monde.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Loin dans mon âme, l’oiseau effleura mon rêve de son aile (L) Union d’un parfum de mystère et de croyance émue (U) Nostalgie de ma création d’un monde."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Loin dans mon âme, l’oiseau effleura mon rêve de son aile (L) Union d’un parfum de mystère et de croyance émue (U) Nostalgie de ma création d’un monde sans haine (N) Désir de la douceur lançant ses idées (D) Idéal souriant de mon enfance jetée dans l’oubli (I)

5

6 Malgré les sentiers de haine j’écris « Aime » Aujourd’hui et toujours dans ce monde las Rêve de tendresse et jamais ne désespère Donne à ton âme la douceur des idées Il est des jours souriants où chante la vie

7

8 Maître Jardinier voulait bien que l’on sème Eloignant toute fantaisie comme dans un jeu Rien n’offensait le regard et ne dérangeait l’air ! Cri offusqué de la réputée mauvaise herbe : « cessez » Rêvez un peu plus et franchissez les frontières Etoilez votre jardin de mille fleurs aux couleurs feu Demandez à votre esprit les folies des idées Idéal champêtre respectueux de toute vie

9

10 Jeunesse tu garderas en ton cœur par magie Espérant, guettant le signe lumineux des cieux Unis ton espoir et ton courage veux-tu Demande au passage du temps de calmer les dés Il ne faut pas lancer les soupirs dans leurs nuits.

11

12 Venus de nulle part, par les mondes rêvés Eve et Adam fâcheusement n’étaient que deux Nul ne saura s’ils vécurent d’amour ou de haine Destinée orpheline, avec une seule idée Retrouver un jardin nommé Eden ; ils errent Et par tous les cieux constellés d’indulgence Digne, gagnant liberté sans se dégrader Il fallut du courage, Eve, pour choisir ta vie

13

14 Sentiers parfumés de joyeuse tendresse Accueillant les herbes folles couchées sous les pas Marcheur contemple la Nature qui t’aime Et sur les pardons tranquilles qu’elle t’accorde Donne ton respect, tes remords et sans tarder Illumine tes erreurs d’un éclat de vie

15

16 Dieu sur son nuage bleu rêvait d’un monde Illustré de fleurs, parsemé de cœurs, la vie ! Miracle quotidien son amour il sème Accueillant chacun ceux qui ne le voient pas Nageant dans le calme, pleurant sur les haines Combien de cris sur l’univers a- t-il lancés Hantant nos esprits il s’épuise sans relâche Espérant nous savoir aidant les malheureux.

17

18 Pour que les résidents de la maison de retraite connaissent mieux MARTINE… (Son Amie : Gi ) Images du Web Poème de Martine Goblet : « La semaine chante les jours »


Télécharger ppt "Loin dans mon âme, l’oiseau effleura mon rêve de son aile (L) Union d’un parfum de mystère et de croyance émue (U) Nostalgie de ma création d’un monde."

Présentations similaires


Annonces Google