La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction Système le plus rapide et le plus complexe de lorganisme Centre de communication et de régulation de lorganisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction Système le plus rapide et le plus complexe de lorganisme Centre de communication et de régulation de lorganisme."— Transcription de la présentation:

1 introduction Système le plus rapide et le plus complexe de lorganisme Centre de communication et de régulation de lorganisme

2 Introduction:Le système nerveux Remplit 3 fonctions étroitement liées: Reçoit linfo: information sensorielle Traite linfo et détermine laction à entreprendre: processus de lintégration Active des muscles ou des glandes: réponse motrice

3 Exemple: feu rouge Information sensorielle: le conducteur perçoit le feu rouge Processus dintégration: le rouge signifie quil doit s arrêter Réponse motrice: le pied enfonce la pédale du frein

4 I.Le tissu nerveux: A. généralités Composé de deux grands types de cellules: Les neurones Les cellules gliales

5 Le neurone Cellule hautement spécialisée Achemine les messages Longévité extrême si nutrition continue en oxygène et glucose Incapable de se reproduire

6 B.anatomie du neurone

7 a.Le corps cellulaire Composé de: noyau+cytoplasme+corps de Nissl+mitochondries+appareil de Golgi+neurofibrilles De formes variables selon la région

8

9

10

11 b.Prolongements: les dendrites Conduisent linflux nerveux vers le corps cellulaire

12 b.Prolongements: laxone ou « cylindraxe » Un seul axone par neurone Plus ou moins long Se termine par des arborisations Au bout des arborisations se trouvent les boutons terminaux qui contiennent des vésicules (médiateurs chimiques) Conduit linflux du corps vers les arborisations

13 c.Différents types Multipolaire: 3 prolongements ou plus: un axone plusieurs dendrites Bipolaire: 2 prolongements: un axone, une dendrite Unipolaire: un prolongement qui se divise en deux pour donner un axone et une dendrite

14

15 Les fibres nerveuses Les prolongements du neurone sont pourvus denveloppes: lensemble forme la fibre nerveuse Deux types denveloppes La gaine de myéline La gaine de Schwann

16 La gaine de myéline Myéline: substance protéo-lipidique, daspect blanc nacré Forme des anneaux autour de laxone Discontinue: étranglements ou « nœuds de Ranvier » Protège les axones et les isole électriquement les uns des autres Accroît la vitesse de transmission de linflux nerveux

17 La gaine de Schwann Elle entoure la gaine de myéline Formée par les cellules de Schwann qui assurent la nutrition de la cellule nerveuse Daspect gris terne

18 Deux types de fibres nerveuses: Les fibres myélinisées Les fibres amyéliniques

19 Les fibres myélinisées Possèdent les deux gaines Forment les nerfs « blancs » et la « substance blanche » Aspect blanc nacré (myéline) Conduisent linflux nerveux rapidement

20 Les fibres amyéliniques Ne possèdent quune gaine de Schwann Aspect terne Forment les nerfs gris et la « substance grise » Acheminent lentement linflux nerveux

21 d.Connexions Tissu nerveux= neurones juxtaposés et articulés: Entre eux Avec des cellules sensibles Avec des cellules musculaires

22 d.connexions:La synapse Du grec « sunapsis »: point de jonction, liaison Permet le transfert de linformation: Dune cellule sensible à un neurone Dun neurone à un autre Dun neurone à une cellule effectrice (muscle, glande..)

23

24

25 Où est située la synapse? Cellule sensible à neurone: entre la cellule sensible et une dendrite Neurone à neurone: entre larborisation terminale dun axone et une dendrite Neurone à cellule musculaire: entre larborisation terminale de laxone et la plaque motrice du muscle

26

27 C.physiologie du neurone

28 a.Biologie du neurone Intégrité anatomique indispensable

29 b.Propriétés physiologiques Excitabilité conductibilité

30 Excitabilité La fibre nerveuse est excitée par un stimulus pouvant être dorigine: Mécanique Thermique Chimique électrique

31 Cette excitabilité obéit à des lois: Loi du seuil dexcitabilité: en dessous du seuil rien ne se passe Loi du « tout ou rien »: au dessus du seuil, la réponse est totale quelle que soit lintensité du stimulus

32 Réponse du nerf à la stimulation Potentiel daction: Onde de négativité qui se propage à la surface Inversion de polarisation localisée et transitoire de la membrane Entrée explosive dions sodium (Na+) Sortie dions potassium (K+) Le flux dions engendre un courant qui dépolarise à son tour la zone voisine

33 Conductibilité Cette propriété obéit à des lois: Aucune diminution dintensité en cours de route Intégrité de la fibre nerveuse Conduction isolée Fibres grises: PA se transmet de proche en proche Fibres blanches: dun nœud de Ranvier à lautre

34 Sens de linflux nerveux dendrite corpsaxonesynapsedendrite Dans un seul sens

35

36 c.Transmission de linflux Électrique: potentiel daction (ions) Chimique: médiateurs chimiques contenus dans les vésicules des boutons terminaux: Acétylcholine, noradrénaline..

37 d.Sensibilité à lanoxie Cellule de lorganisme la + sensible Neurones de lécorce cérébrale frappés de mort après 4 minutes darrêt circulatoire

38 II.Système nerveux cérébro- spinal Nous permet de penser, agir, entendre, voir, sentir… Il coordonne toutes nos activités conscientes et volontaires

39 B.Le système nerveux central: « névraxe » Deux parties: La moelle épinière: logée dans le canal rachidien Lencéphale: logé dans la boite crânienne

40 1.La moelle épinière: a.anatomie Logée dans le canal rachidien

41

42

43 Anatomie de la moelle épinière Tige cylindrique, de coloration blanche Longueur: 45 cm environ Largeur: 1 cm environ Un renflement cervical, un renflement lombaire De latlas à la 2 ème vertèbre lombaire Filum terminal de 20 cm de long

44

45

46 La moelle épinière donne naissance à 31 paires de racines nerveuses rachidiennes Elles partent de la substance blanche Chaque paire est formée: D1 racine antérieure motrice D1 racine postérieure sensitive

47

48 Chaque paire sunit pour former les nerfs rachidiens: il existe donc 31 paires de nerfs rachidiens

49

50 Moelle épinière en coupe Centrée par un canal étroit: le canal de lépendyme Deux zones: La substance blanche, divisée en 3 faisceaux La substance grise, avec deux cornes (antérieure motrice, postérieure sensitive)

51

52 b.Physiologie: rôles de la moelle épinière Centre réflexe voie de conduction

53 M.E: Centre réflexe Sous la dépendance de la substance grise Activité autonome exemple;: larc réflexe

54

55 Les réflexes Selon leur origine on distingue les réflexes: Nociceptifs ou extéroceptifs: point de départ cutané Proprioceptifs: point de départ musculaire Intéroceptifs ou viscéroceptifs: pt de départ viscéral

56 Caractères communs des réflexes Lintensité liminaire Le temps de latence La période réfractaire Lunilatéralité de la réponse

57 Portée de cette activité réflexe Défense de lorganisme contre stimuli nocifs Maintien et contrôle du tonus musculaire Contrôle de la posture Coordination des mouvements

58 Influence des centres nerveux supérieurs Tronc cérébral Cervelet Thalamus Cortex cérébral

59 M.E: voie de conduction La moelle est un intermédiaire entre les organes périphériques et les centres nerveux supérieurs Ce rôle nécessite la présence de faisceaux sensitifs ascendants et de faisceaux moteurs descendants

60 Conduction: les voies sensitives 3 types de sensibilité: Sensibilité extéroceptive: sensations tactiles, thermo algésiques (faisceaux de Déjerine) Sensibilité proprioceptive: os, articulations, muscles, postures (Goll et Burdach consciente, Flechsig et Gowers inconsciente) Sensibilité intéroceptive: viscérale (inconsciente, mal connue)

61 Voies sensitives Les voies sensitives sont croisées: Les influx venant de la moitié droite du corps croisent au niveau de la moelle épinière pour aboutir du côté gauche de lencéphale

62 Conduction: les voies motrices Deux types de voies motrices: Motricité volontaire: faisceau pyramidal Motricité involontaire: faisceau extra pyramidal

63 Le faisceau pyramidal Nait dans la circonvolution frontale du cerveau À partir du bulbe, se sépare en 2 voies: Pyramidal croisé Pyramidal direct Toutes les fibres volontaires motrices sont croisées: lhémisphère droit commande lhémicorps gauche et vice versa

64 Le faisceau extrapyramidal Motricité involontaire Fibres proviennent des noyaux gris centraux En association avec le cortex

65 2. lencéphale Il comprend: Le tronc cérébral Le cervelet Le cerveau

66

67

68 a.Le tronc cérébral (1) Creusé par le 4 ème ventricule (qui se prolonge en bas par le canal de lépendyme ) Lieu démergence des nerfs crâniens Deux parties importantes: Le bulbe rachidien: prolonge la moelle épinière vers le haut La protubérance annulaire: située au dessus du bulbe

69 Le tronc cérébral (2) Constitué dune substance grise: la substance réticulée (en noyaux) Et dune substance blanche: formée des faisceaux de fibres nerveuses ascendantes sensitives et descendantes motrices (voies dassociation)

70

71 b.Le cervelet Relié au tronc cérébral par les pédoncules cérébelleux Situé en dessous du cerveau Substance blanche centrale Substance grise en périphérie (cortex cérébelleux)+petits noyaux gris au centre

72

73

74

75

76 Rôle du cervelet Contrôle de lactivité cérébrale (dose, discipline les ordres moteurs) Équilibre et maintien postures Coordination des mouvements volontaires et involontaires

77 c.Le cerveau Le plus volumineux des éléments du SNC (1200 g) 2 hémisphères séparés par une profonde scissure: scissure inter hémisphérique Reliés par le corps calleux

78

79

80 Les scissures Les trois principales scissures: La scissure de Rolando La scissure de Sylvius La scissure perpendiculaire externe

81

82 Les lobes et circonvolutions Les scissures divisent le cerveau en lobes, eux-mêmes divisés en circonvolutions 4 principaux lobes par hémisphère: Frontal, pariétal, occipital, temporal

83

84

85 La face médiale de lhémisphère On distingue: La circonvolution limbique Lhippocampe (mémoire) et les amygdales (émotions)

86

87 Les commissures inter hémisphériques Elles permettent les relations entre les deux hémisphères, ce sont: Le corps calleux Le fornix ou trigone La commissure blanche

88

89

90

91 Les ventricules cérébraux Ce sont des cavités à lintérieur du cerveau, on distingue: 2 ventricules latéraux (communiquent avec le 3ème par le trou de Monro ) Le 3ème ventricule, médian (communique avec 4ème par Acqueduc de Sylvius )

92

93

94

95 Cerveau: la substance grise Comporte deux parties: Lécorce cérébrale ou « cortex » Les noyaux gris centraux

96 1.Le cortex cérébral Couche superficielle qui recouvre la totalité de la surface du cerveau Chaque zone (aire) a sa fonction: Fonction motrice Fonction sensitive Fonction sensorielle Centres du langage…

97 Cortex : aire de la motricicité volontaire Située principalement dans le lobe frontal Faisceau pyramidal croisé Reçoit les influx et réalise les mouvements volontaires Destruction à droite entraîne paralysie à gauche

98 Cortex:aires de la motricité involontaire Elles sont multiples: Préfrontales Pariétales supérieures temporales Fibres du faisceau extrapyramidal

99

100

101

102 Cortex cérébral: fonction sensitive Lobe pariétal Chaque territoire correspond à un segment corporel Fibres croisées Aire « primaire »: sensations élémentaires Aire « secondaire » : gnosie ( reconnaissance par un sens des objets, représentation, signification)

103 Cortex: aires sensorielles Aire visuelle: lobe occipital Aire auditive: lobe temporal Aire olfactive: corps calleux Aire gustative: lobe pariétal ascendant mais mal connue..

104

105 Cortex: centres du langage Hémisphère gauche chez les droitiers Hémisphère droit chez les gauchers Quatre centres: Compréhension des mots parlés Compréhension des mots écrits Langage parlé Langage écrit

106

107 2. Les noyaux gris centraux Le thalamus Lhypothalamus Le corps strié (noyau caudé et noyau lenticulaire) Le corps de Luys et le locus Niger

108

109

110 Noyaux gris: le thalamus De nombreux rôles: Relais sur les grandes voies sensitives et motrices Intervient dans la vie végétative Régule la conscience et la vigilance Intervient dans la vie psycho affective Régule et synchronise lactivité électrique cérébrale

111 La substance blanche Rôle de transmission et de diffusion des influx nerveux Formée de fibres dassociation unissant entre eux: Les points différents dun même hémisphère Un hémisphère à lautre

112 d.vascularisation de lencéphale Les artères: 4 grands axes artériels: 2 artères carotides internes 2 artères vertébrales

113 Vascularisation: carotides internes Elles irriguent la plus grande partie du cerveau Chaque carotide interne se divise en 3 branches: Artère Sylvienne (cérébrale moyenne) Cérébrale antérieure Cérébrale postérieure les artères cérébrales sont reliées par les artères communicantes

114 Vascularisation: artères vertébrales Les artères vertébrales se rejoignent pour former le tronc basilaire Elles irriguent la partie postérieure du cerveau, le tronc cérébral et le cervelet

115 Le polygone de Willis Les systèmes carotidien et vertébral communiquent pour former le polygone de Willis, situé à la base du cerveau Chaque branche terminale prend en charge un territoire donné En cas dAVC, le territoire concerné est atteint seulement

116

117

118 Vascularisation: les veines On distingue: Un sinus veineux superficiel Un sinus veineux profond Tout le sang veineux est drainé vers les jugulaires internes par deux sinus latéraux

119 C/ système nerveux périphérique 2 types de fibres nerveuses: Fibres afférentes: de la périphérie vers le SNC Fibres efférentes: du SNC vers la périphérie

120 Système nerveux périphérique Il comprend: 12 paires de nerfs crâniens reliés à lencéphale 31 paires de nerfs rachidiens reliés à la moelle épinière

121 1.Les nerfs crâniens Naissent tous de lencéphale On en distingue 3 types: Nerfs sensoriels ou sensitifs Nerfs moteurs Nerfs mixtes

122 Les nerfs crâniens 1.Olfactif (sensoriel) 2.Optique (sensoriel) 3.Moteur oculaire commun (moteur) 4.Pathétique (moteur) 5.Trijumeau (mixte) 6.Moteur oculaire externe (moteur)

123 Les nerfs crâniens (suite) 7.Facial (mixte) 8.Auditif (sensoriel) 9.Glosso-pharyngien (mixte) 10.Pneumogastrique « vague » (mixte) 11.Spinal (moteur) 12.Grand hypoglosse (moteur)

124 2. Les nerfs rachidiens 31 paires issues de la moelle épinière: 8 paires cervicales 12 paires dorsales 5 paires lombaires 5 paires sacrées 1 paire coccygienne

125 Les nerfs rachidiens (suite) Les branches des nerfs sanastomosent pour donner naissance à 6 plexus nerveux: Plexus cervical Plexus brachial Plexus lombaire Plexus sacré Plexus honteux Plexus coccygien

126 III.le système nerveux végétatif

127 A.généralités « autonome » car non influencé par la volonté Dirige et coordonne les fonctions internes Assure lharmonie de notre vie végétative

128 B.Les centres nerveux Groupements de neurones où s élabore notre activité inconsciente Ils sont étagés: 1.Centres viscéraux 2.Centres médullaires 3.Centres du tronc cérébral 4.Centres de lhypothalamus

129 C.les nerfs du SNV Ce sont des nerfs gris formés de: 1.fibres sensitives: Transportent les influx intéroceptifs, ne parviennent pas à la conscience sauf anomalie 2.fibres motrices, deux systèmes: a.Sympathique b.Parasympathique

130 a.système sympathique Ganglions latéro-vertébraux étagés tout le long du rachis et unis les uns aux autres (chaîne sympathique): 3 ganglions cervicaux 12 ganglions dorsaux 4 ganglions lombaires 4 ganglions sacrés

131 Système sympathique (suite) Il agit par lintermédiaire dun médiateur chimique:la noradrénaline Agit au niveau des récepteurs (« adrénergiques ») de la membrane cellulaire des organes innervés Récepteurs alpha Récepteurs béta

132 b.le système para sympathique Moins systématisé Fibres nerveuses annexées à des nerfs crâniens dont elles suivent le trajet: Ex:fibres annexées au pneumogastrique: cœur, bronches, tube digestif, foie… Médiateur chimique: acétylcholine

133 IV.méninges et L.C.R

134 A.les méninges Enveloppes membraneuses entourant le système nerveux Trois, du dehors en dedans: Dure-mère Arachnoïde Pie-mère

135

136 1.la dure-mère Membrane fibreuse très résistante et épaisse Tapisse la paroi interne de la boîte crânienne (séparée de los par lespace extra-dural) et du canal rachidien (séparée de los par lespace épidural) Dans son épaisseur: les sinus veineux Émet des expansions au niveau du crâne qui cloisonnent la boîte crânienne: Faux du cerveau Tente du cervelet Tente de lhypophyse

137

138

139

140 2.larachnoïde Elle est séparée de la dure-mère par lespace sous-dural Elle est faite de 2 feuillets: Pariétal, accolé à la dure-mère Viscéral, accolé à la pie-mère

141

142 3.la pie-mère Séparée de larachnoïde par lespace sous- arachnoïdien Membrane mince qui épouse la surface des organes du SNC, ses anfractuosités et ses cavités Elle entoure des petits vaisseaux et forme les plexus choroïdes (secrètent le LCR) Se prolonge au niveau de la moelle jusquau filum terminal

143 B.le liquide céphalo-rachidien Liquide clair, qui baigne les organes du SNC Il remplit lespace sous-arachnoïdien, les ventricules cérébraux, le canal épendymaire Secrété par les plexus choroïdes Circule lentement

144 Le liquide céphalo-rachidien (suite) Lhomme en possède 120 à 150cm³ Sa composition: Glucose: 0,60 g/litre Protides: 0,30 g/litre Chlorure de sodium: 7 g/litre Son rôle: Protection et soutien du tissu nerveux Nutrition et épuration du tissu nerveux


Télécharger ppt "Introduction Système le plus rapide et le plus complexe de lorganisme Centre de communication et de régulation de lorganisme."

Présentations similaires


Annonces Google