La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les programmes 2008 S’APPROPRIER LE LANGAGE  Le langage est le pivot des apprentissages à l’école maternelle  L’acquisition du vocabulaire exige des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les programmes 2008 S’APPROPRIER LE LANGAGE  Le langage est le pivot des apprentissages à l’école maternelle  L’acquisition du vocabulaire exige des."— Transcription de la présentation:

1 Les programmes 2008 S’APPROPRIER LE LANGAGE  Le langage est le pivot des apprentissages à l’école maternelle  L’acquisition du vocabulaire exige des séquences spécifiques : • des activités régulières de classification, • de mémorisation de mots, • de réutilisation du vocabulaire acquis, •d’interprétation de termes inconnus à partir de leur contexte

2 L’enseignant veille à introduire chaque semaine des mots nouveaux en nombre croissant au fil de l’année et d’année en année en relation avec les activités et les lectures Les élèves apprennent ainsi le vocabulaire (noms, verbes, adjectifs, adverbes, prépositions)

3 A la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :  Comprendre un messages et agir ou répondre de façon pertinente  Nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne  Formuler, en se faisant comprendre, une description ou une question  Raconter, en se faisant comprendre, un épisode vécu inconnu de son interlocuteur, ou une histoire inventée  Prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue

4 Le principe de progressivité de la petite à la grande section est incontournable Du lexique de l’univers de l’école Le monde moins familier Des éléments plus abstraits

5 La progression s’organise selon la nature du mot :  Les noms  Les verbes  Les adjectifs  Les adverbes et les mots grammaticaux

6 LES OBJECTIFS PSMSGS Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent : noms et verbes + quelques adjectifs (couleurs, formes et grandeurs) Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent : noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs

7 LES DOMAINES LEXICAUX PSMSGS  Les actes du quotidien (hygiène, habillage, collation, repas, repos)  Les activités de la classe(locaux,le matériel,les matériaux,les actions, les productions)  Ses relations avec les autres, les salutations (bonjour, au revoir), la courtoisie (s’il vous plaît, merci)  Les actes du quotidien, les activités scolaires, les relations avec les autres (salutations, courtoisie, excuses)  Les récits personnels, le rappel des histoires entendues (personnages, localisation, enchaînement logique et chronologique)  Les actes du quotidien et les relations avec les autres  Les activités et savoirs scolaires (univers de l’écrit)  Les récits personnels, le rappel des histoires entendues (personnages, localisation, enchaînement logique et chronologique relations spatiales  L’expression des sentiments ou émotions

8 Le choix du corpus de mots à étudier Différentes entrées :  Thématiques  Transversales, en lien constant avec le domaine de la « découverte du monde » mise en mots des connaissances, des expériences et des ressentis des élèves

9 Fréquence d'utilisation des mots de la langue française écrite MotsNatureFréquence à(prép.) abandonner(verbe)1809 abattre(verbe)754 abri(subst.)642 absence(subst.)1081 absolu(adj.)664 absolument(adv.)946 accent(subst.)740 accepter(verbe)2585 accompagner(verbe)1769 accomplir(verbe)1105 accord(subst.)1746 accorder(verbe)1264 accrocher(verbe)847 Eduscol

10 Entrées transversales Vocabulaire de proximité Vocabulaire lié à la découverte du monde Vocabulaire issu de la littérature enfantine Vocabulaire lié à des actions particulières

11 Nombres de mots qu’un enfant doit connaître:  PS : 750 mots (noms, verbes, adjectifs)  MS : 1500 mots (noms, verbes, adjectifs)  GS : 2500 mots (noms, verbes, adjectifs)

12 Entrées thématiques récurrentes de la PS à la GS La classe Les activités scolaires Les objets et les actes du quotidien Les autres : relations, salutations Les différents lieux de l’école Les coins jeux La cuisine et la nourriture Les animaux Les fêtes L’enfant et la famille La santé, l’hygiène Le quartier, le village, la ville Les sorties Les mots du temps et de l’espace

13 Comment travailler le vocabulaire à l’école maternelle ? Principes généraux : On ne peut pas se contenter de situations d’écoute et de réception Le langage doit être le pivot de tout apprentissage : toute séance doit avoir 2 objectifs langagiers ordre lexical + syntaxique Lire et faire comprendre des histoires à partir d’échanges structurés Produire des phrases et des textes destinés à être lus et rédigés en dictée à l’adulte Correspondance oral/écrit Étudier le code alphabétique + Développer le conscience phonologique

14 Progression logique d’activités 1 - La réception précède la production  Des phases de repérage  Des phases de découverte  Des phases de réemploi

15 Trois types de langage Le langage oral en situation Le langage oral hors situation (langage d’évocation) Le langage écrit (ne pas le pratiquer trop précocement)

16 2 - Il est indispensable que les élèves puissent réutiliser un corpus de mots étudiés dans des situations de production langagière. des contextes multiplesdes supports variés Enseigner le vocabulaire n’est pas seulement  Enseigner ce que veulent dire les mots  Enseigner comment on se sert des mots Se servir des mots, c’est connaître :  Leur fonctionnement syntaxique  Leurs modes d’usage selon le registre de langue adopté

17 3 – L’enseignant doit utiliser un « parler professionnel » modélisant 4 – Importance de l’organisation pédagogique (petit ou grand groupe) 5 – Nécessité de programmation au sein du cycle :  Lexique  Albums de littérature jeunesse  Typologie des situations langagières  Niveau de travail autour de la langue (code alphabétique et phonologie) 6 – Articulation et équilibre entre 2 modalités pédagogiques Enseignement en continuséances spécifiques de travail systématique sur la langue

18 10 principes opérationnels : 1 – vers un apprentissage explicite : « oral scriptural » 2 – le guidage verbal de l’enseignant est essentiel 3 – modélisation de la parole de l’enseignant 4 – un enseignement individualisé 5 – mode de groupement réfléchi 6 – un travail inscrit dans un projet de classe ou d’école 7 – des directions multiples (différents types de situations d’apprentissage) 8 – élaborer une vraie démarche d’apprentissage 9 - le langage comme objet d’étude 10 – entraîner à la catégorisation

19 PRINCIPES PEDAGOGIQUES : quels sont les vecteurs de mobilisation du lexique ?  Les coins jeux, rituels, motricité,activités et fabrications, vie de classe, spectacles, projets …  Les jeux Langage en situation  Les activités de rappel à partir de supports divers (photos, vidéos, dessins, enregistrements sonores etc..)  Les imagiers  La littérature de jeunesse Vers le langage scriptural (hors contexte) Vers le langage écrit

20 Comment construire une séquence d’apprentissage ? À partir d’un corpus de mots donné Trois étapes : 1 – Situation d’observation, découverte et prise ce conscience  entrées par l’album, l’image, les TUIC, l’action et/ou le jeu  modalités : en grand groupe ou en petit groupe de langage Compréhension en réception 2 – Structuration du lexique, mobilisation en contexte  réutilisation et remise en jeu du vocabulaire dans des contextes et des situations de productions langagières diversifiés  modalités : groupe restreint Compréhension en production (vocabulaire actif) 3 – Évaluations des acquis et mémorisation Situations d’évaluation Archivage des mots appris Mémorisation et situations de réemploi


Télécharger ppt "Les programmes 2008 S’APPROPRIER LE LANGAGE  Le langage est le pivot des apprentissages à l’école maternelle  L’acquisition du vocabulaire exige des."

Présentations similaires


Annonces Google