La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les 23 Présidents De la République Françaises Recherche des documents et mise en page « Papi Michel »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les 23 Présidents De la République Françaises Recherche des documents et mise en page « Papi Michel »"— Transcription de la présentation:

1 Les 23 Présidents De la République Françaises Recherche des documents et mise en page « Papi Michel »

2 Ce diaporama est un document historique. Je l’ai réalisé dans le but d’apprendre ou de me souvenir. C’est une partie importante de l’histoire de France. Vous allez, pouvoir approfondir vos connaissances sur l’histoire de la République Française, des hommes qui l’ont présidée, des anecdotes et des faits qui se sont déroulés pendant leur mandat. Tout au long de ce diaporama, vous trouverez des liens internet : Tous les mots écrits en bleu et soulignés Qui, si vous le souhaitez, vont vous permettre d’apprendre encore plus de détails sur les hommes ou sur les évènements et certains faits. Des documents très bien détaillés et enrichissants. Je suis certain que ce diaporama ne vous laissera pas indifférent et que vous le consulterez très souvent. N’hésitez pas a cliquer sur ces « liens internet » pour enrichir vos connaissances

3 La 1ere République 21 septembre 1792 – 1804 Après l'abolition de la Royauté le 21 septembre 1792 par la Convention, la première République française est proclamée. La première Constitution républicaine est ainsi créée. Si la fonction présidentielle n'y est pas encore mentionnée, un Conseil exécutif composé de 24 membres est mis en place afin de gouverner le pays. La première République prend fin en 1804 lorsque Napoléon Ier instaure le Premier empire. Premier Empire ( ) Napoléon 1er

4 1 Louis-Napoléon BonaparteLouis-Napoléon Bonaparte 2020 décembre décembre 1852 Bonapartiste, Parti de l'Ordre Le neveu de Napoléon I er est élu premier Président de la Républiquedécembre18482décembre1852 Bonapartiste Parti de l'OrdreNapoléon I er en France, lors de l'élection présidentielle de 1848 qui l'oppose à Louis Eugène Cavaignac. Il provoque un coup d'État le 2 décembre 1851 et se fait proclamer Empereur sous le nom de Napoléon 3 l'année suivante.élection présidentielle de 1848Louis Eugène Cavaignaccoup d'État le 2 décembre 1851 La 2° République Louis-Napoléon BONAPARTE ( )

5 La 3° République Le 4 septembre 1870, en pleine guerre franco-allemande, la République est proclamée, avec à sa tête le Gouvernement de la Défense nationale, dirigé par le général Louis Jules Trochu. Adolphe Thiers succède à Trochu le 17 février 1871 avec le titre de chef du Pouvoir exécutif, avant de devenir président le 31 août1870guerre franco-allemandeGouvernement de la Défense nationaleLouis Jules Trochu Adolphe Thiers1871 Second Empire ( ) Louis-Napoléon Bonaparte ( )

6 2 Adolphe ThiersAdolphe Thiers 3131 août mai 1873août187124mai1873 Ancien orléaniste, centre-gaucheorléanistecentre-gauche Monarchiste modéré,Monarchiste il est nommé président à la suite de l'adoption de la loi Rivet. Rallié à la République en cours de mandat, il doit démissionner face à l'hostilité de l'Assemblée nationale, majoritairement favorable au retour de la monarchie.loi RivetAssemblée nationale Adolphe Thiers ( )

7 3 Patrice de Mac MahonPatrice de Mac Mahon 2424 mai janvier 1879mai187330janvier1879 Légitimiste Maréchal, il est l'unique président monarchiste de la Troisième République. monarchisteTroisième République Il démissionne après la victoire des républicains aux élections législatives de 1877, à la suite de sa décision de dissoudre la Chambre des députés.élections législatives de 1877 Chambre des députés Patrice de Mac-Mahon ( )

8 4 Jules GrévyJules Grévy 3030 janvier décembre 1887 Modéré, Gauche républicainejanvier18792décembre1887Modéré Gauche républicaine Premier président à accomplir un mandat complet, il est facilement réélu en décembre Il est cependant contraint à la démission, lors du scandale des décorations où est impliqué son gendre. décembre 1885scandale des décorations Jules Grévy ( )

9 5 Sadi Carnot 3 décembre juin 1894 Modéré, Gauche républicaineSadi Carnot3décembre188725juin1894 ModéréGauche républicaine Marie-François-Sadi Carnot ( ) À la suite de la démission de Jules Grévy, mis en cause dans l'affaire des décorations, Sadi Carnot est élu président de la République le 3 décembre Le début de son mandat est marqué par l'agitation boulangiste et le scandale de l'affaire de Panama (1892), ainsi que par le rapprochement avec la Russie, dans le cadre de l'alliance franco-russe. Il est décoré de l'Ordre de Saint-André par Alexandre III.Jules Grévyaffaire des décorations élu président de la République3décembre1887 boulangisteaffaire de Panama1892alliance franco-russeOrdre de Saint-AndréAlexandre III Dans un contexte d'agitation syndicale et anarchiste (une partie des lois relatives à la liberté individuelle et aux délits de presse visant à réprimer cette agitation, qualifiées de lois scélérates par l'opposition socialiste, venaient d'être votées), Sadi Carnot est blessé d'un coup de poignard par l'anarchiste italien Sante Geronimo Caserio le 24 juin 1894, lors de l'Exposition de Lyon.syndicaleanarchisteliberté individuellelois scélératesSante Geronimo Caserio24juin1894Lyon Le président de la République meurt des suites de ses blessures 2, peu après minuit, le 25 juin Sadi Carnot était particulièrement haï dans les rangs anarchistes pour avoir refusé la grâce d'Auguste Vaillant, auteur de l'attentat à la Chambre des Députés. 225juin1894Auguste Vaillant Son assassinat fait adopter par la Chambre la dernière et la plus marquante des « lois scélérates », visant uniquement les anarchistes, et leur interdisant tout type de propagande. Elle a été abrogée en 1992.lois scélérates1992 Il repose au Panthéon de Paris avec son grand-père Lazare Carnot. Il est le seul président français qui y soit inhumé.Panthéon de ParisLazare Carnot

10 6 Jean Casimir-PerierJean Casimir-Perier 2727 juin janvier 1895juin189416janvier1895 ModéréModéré, Gauche républicaineGauche républicaine Il a effectué le plus court mandat d'un président, puisqu'il démissionne au bout de six mois et vingt jours. Jean Casimir-Perier ( )

11 7 Félix FaureFélix Faure 1717 janvier février 1899janvier189516février1899 Modéré, Républicain progressisteModéré Il poursuit l'expansion coloniale et le rapprochement franco-russe. Sous sa présidence éclate l'affaire Dreyfus ; il n'exerce que quatre ans de mandat puisqu'il meurt d'une congestion cérébrale, au palais de l'Élysée.affaire Dreyfuspalais de l'Élysée Félix Faure ( ) En 1897, il rencontre, à Chamonix, Marguerite Steinheil dite « Meg », épouse du peintre Adolphe Steinheil auquel est confiée une commande officielle. De ce fait, Félix Faure se rend souvent impasse Ronsin, à Paris, à la villa « Le Vert Logis » où réside le couple Steinheil. Bientôt, Marguerite devient la maîtresse de Félix Faure et le rejoint régulièrement dans le « salon bleu » du palais de l'Élysée.1897Marguerite SteinheilAdolphe Steinheilimpasse Ronsinpalais de l'Élysée Le 16 février 1899, Félix Faure téléphone à Marguerite et lui demande de passer le voir en fin d'après-midi. Quelques instants après son arrivée, les domestiques entendent un coup de sonnette éperdu et accourent : allongé sur un divan, le président râle tandis que Marguerite Steinheil réajuste ses vêtements en désordre. Félix Faure meurt quelques heures plus tard.16février1899Marguerite Steinheil On raconte que l'abbé qui fut mandé par l'Élysée aurait demandé : « Le président a-t-il toujours sa connaissance ? ». Un domestique lui aurait alors répondu : « Non, elle est sortie par l'escalier de service » 5,6. 56 La plaisanterie populaire va jusqu'à préciser que c'est par une fellation, que la maîtresse provoqua l'orgasme qui lui fut fatal (DSK devrait se modérer)fellationorgasme

12 8 Émile LoubetÉmile Loubet 1818 février février 1906février189918février1906 Alliance républicaine démocratique Alliance républicaine démocratique (ARD) Sous son septennat, la loi de séparation des Églises et de l'État est adoptée et seuls quatre président du Conseil se succèdent à Matignon. Il ne se représente pas à l'issue de son mandat séparation des Églises et de l'Étatprésident du ConseilMatignon Émile Loubet ( )

13 9 Armand FallièresArmand Fallières 1818 février février 1913février190618février1913 Alliance républicaine démocratiqueAlliance républicaine démocratique (ARD) Parti républicain démocratique (PRD) Durant son mandat a lieu le coup d'Agadir, alors que les troupes françaises commencent à occuper le Maroc. Partisan de la Triple-Entente, il contribue à la renforcer. Tout comme son prédécesseur, il ne brigue pas sa réélection. Parti républicain démocratiquecoup d'Agadir MarocTriple-Entente Armand Fallières ( )

14 10 Raymond Poincaré 18 février février 1920 Parti républicain démocratique (PRD) Alliance républicaine démocratique (ARD)Raymond Poincaré 18février191318février1920 Parti républicain démocratique Alliance républicaine démocratique La Première Guerre mondiale éclate alors qu'il est président. Il occupe par la suite la fonction de président du Conseil de 1922 à 1924, puis de 1926 à 1929.Première Guerre mondiale président du Conseil Raymond Poincaré ( )

15 11 Paul DeschanelPaul Deschanel 1818 février septembre 1920 Alliance républicaine démocratique (ARD) Parti républicain démocratique et social (PRDS) Homme de lettres élu à l'Académie française, il devance le populaire Georges Clemenceau, à la surprise générale, lors de l'élection présidentielle de janvier Il est cependant contraint de démissionner au bout de sept mois, en raison de problèmes de santé.février192021septembre1920Alliance républicaine démocratique Parti républicain démocratique et socialAcadémie françaiseGeorges Clemenceauélection présidentielle de janvier 1920 Anecdote sur sa santé « mentale » Dans la nuit du 22 au 23 mai 1920, il part de la gare de Lyon pour Montbrison. Au km 110 avant Montargis, le cheminot Rateau rencontre marchant sur la voie ferrée, un homme en pyjama, pieds nus : « Je suis le Président de la République » Le cheminot garde-barrière le ramena chez lui, soigna son visage tuméfié et téléphona à la gendarmerie. Ce n’est qu’à Roanne que l’on constata dans le train que son compartiment était vide et la fenêtre ouverte Paul Deschanel ( )

16 12 Alexandre Millerand 23 septembre juin 1924Alexandre Millerand 23septembre192011juin1924 Sans étiquetteSans étiquette, ancien républicain socialiste « Socialiste indépendant » de plus en plus orienté à droite, il démissionne au bout de quatre ans, à la suite de la victoire du Cartel des gauches aux élections législatives de 1924.Socialiste indépendantCartel des gauchesélections législatives de 1924 Alexandre Millerand ( )

17 13 Gaston DoumergueGaston Doumergue 13 juin juin 1931 Radical Premier président protestant, il se déclare partisan d'une politique de fermeté vis-à-vis de l'Allemagne face au nationalisme renaissant. Son septennat est marqué par une forte instabilité ministérielle.13juin192413juin1931RadicalAllemagnenationalisme Gaston Doumergue ( )

18 14 Paul Doumer 13 juin mai 1932 Radical Élu au second tour de scrutin, après avoir dépassé le pacifiste Aristide Briand, il est assassiné par un déséquilibré du nom de Paul Gorgulov.Paul Doumer13juin19317mai1932RadicalAristide BriandPaul Gorgulov Le 6 mai 1932, alors qu’il inaugurait la vente annuelle des écrivains anciens combattants. Il arrive devant les livres de Claude Farrère. Le romancier prie le Président de bien vouloir accepter un exemplaire de « La Bataille » sur lequel il commence d’écrire un hommage. Et c’est alors qu’un homme aux lunettes noires qui porte dans la main gauche un livre fraîchement dédicacé se glisse tout près du président et sortant un révolver de sa poche droite tire. Puis tandis que le président tombe dans les bras d’un écrivain, les gens se précipitent sur l’individu qui, le doigt sur la gâchette, continue de tirer blessant de deux balles Claude Farrère. L’assassin se débat avec l’espoir de fuir, maitrisé, assommé, il est emporté par la police. Paul Doumer, allongé sur le sol perd à chaque seconde un peu plus de vie. Il décédera le lendemain matin à 4 heures 37 après 14 h d’agonie Paul Doumer ( )

19 15 Albert Lebrun 10 mai juillet 1940 (de facto) Alliance démocratique (AD) Réélu en 1939.Albert Lebrun10mai juillet1940Alliance démocratique1939 Son second mandat est suspendu de facto par l'arrivée au pouvoir du maréchal Philippe Pétain.de factoPhilippe Pétain Vacance de la fonction présidentielle de 1940 à 1947 Pétain, chef de l’État français 11 Juillet 1940 – 20 Août 1944 Vacance de la fonction présidentielle de 1940 à 1947 Pétain, chef de l’État français 11 Juillet 1940 – 20 Août 1944 Albert Lebrun ( )

20 16 Vincent AuriolVincent Auriol 1616 janvier janvier 1954janvier194716janvier1954 Section française de l'Internationale ouvrière Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) Premier président de la Quatrième République, son mandat est marqué par la guerre d'IndochineQuatrième République guerre d'Indochine 4° République Vincent Auriol ( )

21 17 René Coty 16 janvier janvier 1959 Centre national des indépendants et paysans (CNIP) Son mandat est marqué par la guerre d'Algérie. Il fait appel au général de Gaulle pour résoudre la crise de mai Après la promulgation de la Cinquième République, il démissionne après cinq ans de présidence.René Coty16janvier1954 8janvier1959Centre national des indépendants et paysansguerre d'Algériegénéral de Gaullecrise de mai 1958 Cinquième République René Coty ( )

22 18 Charles de Gaulle 8 janvier avril 1969 Union pour la nouvelle République (UNR) Union pour la défense de la République (UDR) Président du GPRF de 1944 à 1946, il est nommé président du Conseil par René Coty en mai 1958, pour résoudre la crise de la guerre d'Algérie. Il fait adopter une nouvelle Constitution qui fonde la Cinquième République. Facilement élu président de la République en décembre 1958 par un collège électoral, il prend ses fonctions le mois suivant. En 1962, il propose l'élection du président de la République au suffrage universel direct. Il est réélu au suffrage universel en En 1966, il retire la France du commandement militaire intégré de l'OTAN et expulse les bases américaines du territoire. Ayant refusé de se retirer pendant la crise de Mai 68, il finit par démissionner à la suite de l'échec du référendum sur la régionalisation en avril Conformément à la Constitution, le président du Sénat, Alain Poher, devient président de la République par intérim.Charles de Gaulle8janvier195928avril1969 Union pour la nouvelle République Union pour la défense de la RépubliqueGPRF président du ConseilRené Cotyguerre d'Algériedécembre 1958réélu au suffrage universel OTANMai 68référendum sur la régionalisationprésident du SénatAlain Poherintérim 5° République Charles de Gaulle ( )

23 19 Georges PompidouGeorges Pompidou 2020 juin avril 1974juin19692avril1974 Union pour la défense de la République Union pour la défense de la République (UDR) Premier ministre de Charles de Gaulle de 1962 à 1968, il est élu facilement président en 1969 face au président du Sénat, le centriste Alain Poher. Il donne une nouvelle dynamique à la construction européenne, et au niveau national engage une politique de modernisation de l'économie et d'industrialisation. Au niveau international, le premier choc pétrolier s'est déroulé en Il meurt de la maladie de Waldenström à son domicile le 2 avril 1974, deux ans avant la fin de son mandat. Alain Poher, toujours président du Sénat, assure une nouvelle fois l'intérim de la présidence de la République.Charles de Gaulle1969Alain Poherpremier choc pétrolier maladie de Waldenström Georges Pompidou ( )

24 20 Valéry Giscard d'EstaingValéry Giscard d'Estaing 2727 mai mai 1981mai197421mai1981 Fédération nationale des républicains et indépendantsFédération nationale des républicains et indépendants (FNRI) Union pour la démocratie française (UDF) Fondateur de la FNRI et plus tard de l'UDF dans le but d'unifier le centre- droit, il participe à de nombreux gouvernements gaullistes. Élu de justesse en 1974, il engage de nombreuses réformes, dont l'abaissement de la majorité civile de 21 à 18 ans et la légalisation de l'IVG. Il est rapidement confronté à la crise économique mondiale et à la montée du chômage. Contrairement à ce qu'annonçaient les sondages en début de campagne, il est battu le 10 mai 1981 par François Mitterrand, en partie à cause de la désunion de la droite. Il est aujourd'hui membre de droit du Conseil constitutionnel et membre de l'Académie française. Union pour la démocratie françaiseFNRIUDF1974majorité civileIVGcrise économique mondiale10 mai 1981François MitterrandConseil constitutionnelAcadémie française Valéry Giscard d'Estaing Ancien Président de la République française, membre de l'Académie française, ancien parlementaire européen. Né le 2 février 1926 à Coblence (Allemagne). Fils d'Edmond Giscard d'Estaing, Inspecteur des finances, membre de l'Institut ( ), et de Mme, née May Bardoux.

25 21 François Mitterrand 21 mai mai 1995 Parti socialiste (PS) Candidat de l'Union de la gauche à l'élection présidentielle de 1965, il prend la tête du Parti socialiste en Il échoue de peu en 1974, et est finalement élu en 1981, réalisant la première alternance de la Cinquième République. Il est à l'origine d'un certain nombre de réformes (abolition de la peine de mort, cinquième semaine de congés payés). À la suite de la victoire de la droite aux élections législatives de 1986, il nomme Jacques Chirac Premier ministre, inaugurant ainsi la première cohabitation. Réélu en 1988 face à celui-ci, son deuxième septennat s'achève par la deuxième cohabitation, à la suite des élections législatives de mars 1993, avec Édouard Balladur comme Premier ministre. Il est le premier président de la République élu deux fois au suffrage universel, et demeure à ce jour le seul président de gauche de la Cinquième République et le président de la République ayant exercé le plus long mandat, toutes républiques confondues.François Mitterrand21mai mai1995Parti socialisteUnion de la gaucheélection présidentielle de 1965Parti socialiste peine de mortcongés payésélections législatives de 1986Jacques Chiracpremière cohabitation1988 deuxième cohabitation Édouard Balladur François Mitterrand ( )

26 22 Jacques Chirac 17 mai mai 2007 Rassemblement pour la République (RPR) Union pour un mouvement populaire (UMP) Nommé Premier ministre en 1974, il démissionne deux ans plus tard et fonde le RPR. Éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle de 1981, il redevient Premier ministre en 1986 à la suite des élections législatives (première cohabitation). Battu à l'élection présidentielle de 1988, il est élu sept ans plus tard. Son principal objectif étant d'éradiquer la « fracture sociale », il engage des réformes sociales, avec son premier ministre Alain Juppé, qui seront contestées. En 1997, il dissout l'Assemblée nationale, la gauche gagne les élections législatives, ce qui le contraint à nommer Lionel Jospin Premier ministre pour une cohabitation de cinq ans. Durant son premier mandat, le quinquennat est approuvé par référendum (ramenant le mandat présidentiel de sept à cinq ans). En 2002, il est réélu face au leader d'extrême droite Jean-Marie Le Pen. Sur le plan international, il s'oppose à la guerre en Irak. Ayant renoncé à se représenter en 2007, il prend sa retraite politique et devient membre de droit du Conseil constitutionnel.Jacques Chirac17mai199516mai2007 Rassemblement pour la République Union pour un mouvement populaireRPRélection présidentielle de 1981première cohabitationélection présidentielle de 1988fracture socialeAssemblée nationaleélections législatives Lionel Jospin quinquennatréférendum2002Jean-Marie Le Pen2007 Conseil constitutionnel Jacques Chirac Né le 29 novembre 1932 à Paris V° Fils de François Chirac, et de Mme née Marie-Louise Valette. Marié le 16 mars 1956 à Melle Bernadette Chodron de Courcel

27 23 Nicolas Sarkozy 16 mai 2007 en cours Union pour un mouvement populaire (UMP) Entre 1993 et 1995 puis entre 2002 et 2007, il est plusieurs fois ministre dans cinq gouvernements. Président de l'UMP depuis trois ans lors de l'élection présidentielle de 2007, il est élu au second tour face à Ségolène Royal avec une des participations les plus élevées. Peu après sa prise de fonctions, il fait voter la loi TEPA et d'autres visant à lutter contre l'immigration clandestine et la récidive. Président du Conseil de l'Union européenne pendant le second semestre 2008, il défend l'idée d'un traité simplifié et assure la médiation lors de la guerre d'Ossétie du Sud. En avril 2009, la France fait son retour dans le commandement intégré de l'OTAN. Au niveau national, il doit faire face à la crise économique et à ses conséquences. À la suite d'une révision constitutionnelle, il est le premier président depuis Louis-Napoléon Bonaparte à s'exprimer devant le Congrès de Versailles, le 22 juin Il prend la présidence du G8 et du G20 en 2011Nicolas Sarkozy16mai2007Union pour un mouvement populaireUMPélection présidentielle de 2007Ségolène Royalloi TEPAimmigration clandestinerécidive PrésidentConseil de l'Union européennetraité simplifié guerre d'Ossétie du Sud2009OTAN crise économiquerévision constitutionnelleLouis-Napoléon BonaparteCongrès de Versailles 22juin2009 Nicolas SarkozyNicolas Sarkozy est né le 28 janvier 1955 à Paris dans le XVIIème

28 1 Alain Poher 28 avril 20 juin 1969 Centre démocrate En tant que président du Sénat, Alain Poher est amené par deux fois à exercer l'intérim de la présidence de la République. Son premier intérim a lieu à la suite de la démission de Charles de Gaulle. Candidat centriste à l'élection présidentielle de 1969, il est battu au second tour par Georges Pompidou.Alain Poher28avril20juin1969Centre démocrateprésident du SénatintérimCharles de Gaulleélection présidentielle de 1969Georges Pompidou 2 Alain Poher 2 avril 27 mai 1974 Centre démocrate Son second intérim a lieu cinq ans plus tard, à la suite du décès de Georges Pompidou. Alain Poher ne brigue pas cette fois la présidence de la République, et transmet les pouvoirs à Valéry Giscard d'Estaing, vainqueur de l'élection présidentielle anticipée.Alain Poher2avril27mai1974Centre démocrateValéry Giscard d'Estaingélection présidentielle anticipée Président de la République par intérim Alain Poher ( )

29 Longévité Mandat le plus long : François Mitterrand (14 ans, soit deux mandats complets de sept ans)François Mitterrand Mandat le plus court : Jean Casimir-Perier (205 jours, soit 6 mois et 20 jours)Jean Casimir-Perier Président le plus jeune en début de mandat : Louis-Napoléon Bonaparte (40 ans)Louis-Napoléon Bonaparte Président le plus âgé en début de premier mandat : Adolphe Thiers (74 ans)Adolphe Thiers Président le plus âgé en fin de mandat : Jules Grévy (80 ans)Jules Grévy Président ayant vécu le plus longtemps : Émile Loubet (90 ans)Émile Loubet Président ayant vécu le moins longtemps : Sadi Carnot (assassiné à 56 ans)Sadi Carnot Présidents morts en fonction : assassinés : Sadi Carnot (56 ans), Paul Doumer (75 ans)Sadi CarnotPaul Doumer maladie : Félix Faure (58 ans), Georges Pompidou (62 ans)Félix FaureGeorges Pompidou Anciens présidents vivants : Valéry Giscard d'Estaing, Jacques ChiracValéry Giscard d'EstaingJacques Chirac

30 Longévités des présidents de la République française (au 11 avril 2010)., la couleur bleue indique la durée de leurs mandats.

31 Si vous aimez les anecdotes savoureuses, N’hésitez pas à consulter le site Wikipédia En cliquant sur les noms de ces deux présidents Paul Deschanel Félix Faure Mais il y a aussi tous les autres « liens internet » (mots bleus soulignés) Qui vous intéresseront. Une véritable encyclopédie ! Des heures de découvertes !!

32 J’espère que ce document vous a permis d’apprendre, ou tout au moins d’approfondir votre savoir. Gardez le précieusement sous le coude, il peut vous être utile. Vous aurez de nombreuses raisons d’y revenir. Salut amical à tous mes amis. Papi Michel F I N Jusqu’à la nouvelle élection présidentielle


Télécharger ppt "Les 23 Présidents De la République Françaises Recherche des documents et mise en page « Papi Michel »"

Présentations similaires


Annonces Google