La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Incontinence urinaire du sujet âgé en Médecine de ville SGOC - La Baule 2008 S. Ferréol - G. De Bucy- F. Yvain CHU Nantes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Incontinence urinaire du sujet âgé en Médecine de ville SGOC - La Baule 2008 S. Ferréol - G. De Bucy- F. Yvain CHU Nantes."— Transcription de la présentation:

1 1 Incontinence urinaire du sujet âgé en Médecine de ville SGOC - La Baule 2008 S. Ferréol - G. De Bucy- F. Yvain CHU Nantes

2 2 Quelques chiffres : Prévalence 2.5 millions de personnes en France 2.5 millions de personnes en France Une femme sur 4 et un homme sur 10 Une femme sur 4 et un homme sur 10 Population communautaire Population communautaire > 70 ans : 10% > 70 ans : 10% > 85 ans : 25 % > 85 ans : 25 % Population institutionnalisée Population institutionnalisée 50 à 70% 50 à 70% Population hospitalisée (> 80 ans) Population hospitalisée (> 80 ans) Court séjour : 30% Court séjour : 30% Moyen séjour : 50% Moyen séjour : 50% Fourcade R.O., Gaudin A.F., Mazetta C., Robertson C., Boyle P., Prévalence des troubles du bas appareil urinaire et de incontinence chez les adultes auxerrois, volet français de létude UrEpik, La presse Médicale : Février – N°5 : , Ballanger P, Rischmann P: Incontinence urinaire de la femme. Evaluation et traitement. Chapitre 2 : Epidémiologie - coût. Prog Urol, 1995, 5, 747 – 752, Ballanger P, Rischmann P: Incontinence urinaire de la femme. Evaluation et traitement. Chapitre 2 : Epidémiologie - coût. Prog Urol, 1995, 5, 747 – 752, Molander U., Sundh V., Steen B. Urinary incontinence an related symptoms in older men and women studied longitudinally between 70 and 97 years of age. A population study, Arch. Gerontol. Geriatr. 35 (2002) )

3 3 Incontinence urinaire (IU): impact Conséquences physiques Conséquences physiques Troubles trophiques Troubles trophiques Chute ( urgenturie) Chute ( urgenturie) Perte dautonomie, facteur de risque dinstitutionnalisation Perte dautonomie, facteur de risque dinstitutionnalisation Conséquences psychosociales Conséquences psychosociales Vie sociale altérée Vie sociale altérée Perte de lestime de soi Perte de lestime de soi Dépression Dépression Conséquences économiques Conséquences économiques Protections : 30 à 150 euros / mois selon limportance de lincontinence Protections : 30 à 150 euros / mois selon limportance de lincontinence Prise en charge des personnes âgées incontinentes : 1.5 milliards deuros / an Prise en charge des personnes âgées incontinentes : 1.5 milliards deuros / an Evaluation et état des connaissances concernant lincontinence urinaire de ladulte. ANDEM, Paris, Rapport sur le theme de lincontinence urinaire, Ministère de la Santé et des Solidarités. Haab F. Avril 2007, Université Paris VI, hopital Tenon, Paris

4 4 Objectif Dresser un état des lieux des connaissances et des pratiques face à la prise en charge des patients âgés incontinents urinaires en médecine générale Dresser un état des lieux des connaissances et des pratiques face à la prise en charge des patients âgés incontinents urinaires en médecine générale Objectif secondaire : proposition de pistes damélioration de la prise en charge de lIU Objectif secondaire : proposition de pistes damélioration de la prise en charge de lIU

5 5 Matériel et Méthode

6 6 Matériel et Méthode (1) Étude Epidémiologique Descriptive Transversale Étude Epidémiologique Descriptive Transversale Population à létude : Population à létude : Critères dinclusion Critères dinclusion Médecins généralistes exerçant en pays de la Loire inscrits au conseil de lordre Médecins généralistes exerçant en pays de la Loire inscrits au conseil de lordre Critères dexclusion Critères dexclusion Méso thérapeutes, angiologues, ostéopathes, acupuncteurs, urgentistes Méso thérapeutes, angiologues, ostéopathes, acupuncteurs, urgentistes Échantillonnage par tirage au sort de 60 médecins généralistes Échantillonnage par tirage au sort de 60 médecins généralistes

7 7 Matériel et Méthode (2) Information par courrier Information par courrier Contact téléphonique (RDV) Contact téléphonique (RDV) Entretien semi – directif au cabinet médical sur 3 mois ( avril à juin 2007) Entretien semi – directif au cabinet médical sur 3 mois ( avril à juin 2007)

8 8 Matériel et Méthode (3) Recueil des données Recueil des données Questionnaire standardisé Questionnaire standardisé Age, sexe, durée dexercice Age, sexe, durée dexercice Connaissances : Connaissances : Mécanismes de lIU, facteurs précipitants, médicaments influençant léquilibre vésico-sphinctérien Mécanismes de lIU, facteurs précipitants, médicaments influençant léquilibre vésico-sphinctérien Pratiques : Pratiques : Circonstances de dépistage Circonstances de dépistage Recherche des facteurs précipitants Recherche des facteurs précipitants Examens de première intention Examens de première intention Avis spécialisés (gynécologie / urologie) Avis spécialisés (gynécologie / urologie) Pré test Pré test

9 9 Résultats

10 10 Population à létude (n=33) 60 médecins tirés au sort 60 médecins tirés au sort 27 refus 27 refus 33 médecins interrogés 33 médecins interrogés Moyenne dâge : 51.6 ans [36-64] Moyenne dâge : 51.6 ans [36-64] 24% de femmes ( n=8) 24% de femmes ( n=8) Durée moyenne dexercice : 23 ans [5-37] Durée moyenne dexercice : 23 ans [5-37]

11 11 État des lieux des connaissances (1) Différents types dIU (n=33) : Différents types dIU (n=33) : IU dEffort61% (n=20) IU dEffort61% (n=20) Instabilité vésicale 33% (n=11) Instabilité vésicale 33% (n=11) IU par regorgement 27% (n=9) IU par regorgement 27% (n=9)

12 12 État des lieux des connaissances (2) Facteurs précipitants (n=33) Facteurs précipitants (n=33) Infection urinaire 55% (n=18) Infection urinaire 55% (n=18) Médicaments 39% (n=13) Médicaments 39% (n=13) diurétiques 82% diurétiques 82% morphiniques73% morphiniques73% Pathologies neurologiques 36% (n=12) Pathologies neurologiques 36% (n=12) Adénome de prostate 27% (n=9) Adénome de prostate 27% (n=9) Ménopause 24 % (n=8) Ménopause 24 % (n=8) Dépression 18% (n=6) Dépression 18% (n=6) Constipation 12% (n=4) Constipation 12% (n=4)

13 13 État des lieux des connaissances (3) Maniement des anticholinergiques (n=33) Maniement des anticholinergiques (n=33) Précautions demploi : Précautions demploi : Glaucome 45% (n=15) Glaucome 45% (n=15) Rétention aigue 30% (n=10) Rétention aigue 30% (n=10) NSP24% (n=8) NSP24% (n=8) Troubles des fonctions supérieures 15% (n=5) Troubles des fonctions supérieures 15% (n=5) Effets indésirables Effets indésirables Sécheresse buccale 61% (n=20) Sécheresse buccale 61% (n=20) Glaucome 27% (n=9) Glaucome 27% (n=9) Rétention durine 24% (n=8) Rétention durine 24% (n=8) NSP12% (n=4) NSP12% (n=4)

14 14 État des lieux des pratiques (1) Le Dépistage (n=33) (toujours / souvent) Le Dépistage (n=33) (toujours / souvent) Pathologies IU 61% (n=20) Pathologies IU 61% (n=20) Bilan de chute 9% (n=3) Bilan de chute 9% (n=3) Gêne exprimée / le patient 82% (n=27)(tjs) Gêne exprimée / le patient 82% (n=27)(tjs) Gêne exprimée / lentourage 64% (n=21)(tjs) Gêne exprimée / lentourage 64% (n=21)(tjs) EGS 55% (n=7) / [ 36% (n=12)] EGS 55% (n=7) / [ 36% (n=12)]

15 15 État des lieux des pratiques (2) Devant une IU (n=33) (Toujours) Devant une IU (n=33) (Toujours) Recherche dune infection urinaire 76% (n=25) Recherche dune infection urinaire 76% (n=25) Réévaluation de lordonnance 55% (n=18) Réévaluation de lordonnance 55% (n=18) Évaluation de létat fonctionnel 43% (n=14) Évaluation de létat fonctionnel 43% (n=14) Recherche dun trouble du transit 39% (n=13) Recherche dun trouble du transit 39% (n=13) Évaluation de lenvironnement 34% (n=11) Évaluation de lenvironnement 34% (n=11)

16 16 État des lieux des pratiques (3) Examens complémentaires (n=33) Examens complémentaires (n=33) En 1ère intention : En 1ère intention : BU/ ECBU 76% (n=25) BU/ ECBU 76% (n=25) BUD 6% (n=2) BUD 6% (n=2) Place du BUD dans la PEC globale 24% (n=8) Place du BUD dans la PEC globale 24% (n=8) Consultations spécialisées 45% (n=15) Consultations spécialisées 45% (n=15)

17 17 Discussion

18 18 Discussion (1) : Lenquête Points faibles Points faibles Effectif faible Effectif faible Chronophage Chronophage Difficultés dexploitation des données qualitatives Difficultés dexploitation des données qualitatives Non exploration de toutes les dimensions de la prise en charge de lIU (ex clinique, thérapeutiques utilisées) Non exploration de toutes les dimensions de la prise en charge de lIU (ex clinique, thérapeutiques utilisées) Points forts Points forts Meilleur taux de réponse Meilleur taux de réponse

19 19 Discussion (2) : Les résultats Mécanismes de lIU Mécanismes de lIU Facteurs précipitants Facteurs précipitants Absence de démarche systématique Absence de démarche systématique EGS EGS Formation Formation « Désintérêt » « Désintérêt » Tabou : médecin / patient Tabou : médecin / patient Motivation / Priorité / Fatalisme Motivation / Priorité / Fatalisme Efficacité des thérapeutiques à disposition chez le sujet âgé? Efficacité des thérapeutiques à disposition chez le sujet âgé?

20 20 Conclusion

21 21Conclusion Symptomatologie fréquente dont la prévalence augmente avec lâge Symptomatologie fréquente dont la prévalence augmente avec lâge Impact physique, psychique et économique/ risque dinstitutionnalisation Impact physique, psychique et économique/ risque dinstitutionnalisation Démarche systématisée / recherche de facteurs précipitants Démarche systématisée / recherche de facteurs précipitants PEC simple peut améliorer ou faire disparaître la symptomologie PEC simple peut améliorer ou faire disparaître la symptomologie Axes damélioration proposés Axes damélioration proposés Formation initiale Formation initiale Formation continue Formation continue Formations spécifiques Formations spécifiques Brochures Brochures Développement de Consultations spécialisées Développement de Consultations spécialisées Place de lEGS en médecine générale ? Place de lEGS en médecine générale ?


Télécharger ppt "1 Incontinence urinaire du sujet âgé en Médecine de ville SGOC - La Baule 2008 S. Ferréol - G. De Bucy- F. Yvain CHU Nantes."

Présentations similaires


Annonces Google