La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La personnalité adulte « Etre adulte, c'est avoir pardonné à ses parents. » (GOETHE)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La personnalité adulte « Etre adulte, c'est avoir pardonné à ses parents. » (GOETHE)"— Transcription de la présentation:

1 La personnalité adulte « Etre adulte, c'est avoir pardonné à ses parents. » (GOETHE)

2 Selon FREUD, notre structure mentale est composée de 3 instances: le ça: siège de nos pulsions le ça: siège de nos pulsions le moi: négocie avec le ça et cherche à faire plaisir au surmoi le moi: négocie avec le ça et cherche à faire plaisir au surmoi le surmoi: juge le travail du moi le surmoi: juge le travail du moi Comme un cavalier (le moi) qui monte un cheval sauvage (le ç a) sous les yeux d un dresseur (le surmoi)

3 Nous sommes le produit de linteraction entre les pulsions (dorigine corporelle) et les structures de notre mental (moi, ça, surmoi) 2 types pulsions de vie (Eros) pulsions de vie (Eros) pulsions de mort (Thanatos) pulsions de mort (Thanatos)

4

5 Les pulsions ne connaissent quune loi : le principe de plaisir Les pulsions ne connaissent quune loi : le principe de plaisir Mais la quête de plaisir se heurte au principe de réalité Mais la quête de plaisir se heurte au principe de réalité Celles des pulsions qui psychologiquement et socialement inacceptables sont refoulées, ce qui provoque des conflits psychiques Celles des pulsions qui psychologiquement et socialement inacceptables sont refoulées, ce qui provoque des conflits psychiques

6 Idéal du Moi : celui que j'aimerais être Idéal du Moi : celui que j'aimerais être Moi Idéal : celui que j'ai été fantasmatiquement (« sa majesté bébé ») Moi Idéal : celui que j'ai été fantasmatiquement (« sa majesté bébé »)

7 Les représentations Nous ne voyons le monde qu'à travers nos représentations (influencées par notre histoire) = On ne peut appréhender le réel tel quil est

8 Chez lhumain, le langage est un espace de représentations Nous sommes en lien les uns avec les autres avec le tiers quest le langage (verbal et non-verbal) Le language Lêtre humain sest trouvé appareillé par un Spracheapparat (appareil à parler) c'est-à-dire tissé par le langage. (comme un appareil orthopédique)

9 Problème n°1: on ne pense pas ce quon dit Problème n°2 : Il y a énormément de sources de malentendus

10 Le phallus Pour Lacan, le phallus est ce qui vient combler le manque, l'objet perdu, conçu imaginairement comme une complétude béate avec le corps de la mère. On ne le trouve jamais, mais certains se trouvent des substituts (jamais vraiment satisfaisants?)

11 La vie, lamour, la mort Les trois grandes questions que lon a à se poser Les trois grandes questions que lon a à se poser La façon dont on va y répondre va dépendre de notre personnalité et de nos expériences passées (cf choix du conjoint) La façon dont on va y répondre va dépendre de notre personnalité et de nos expériences passées (cf choix du conjoint) Mais nos réponses vont aussi influer sur notre développement et notre avenir Mais nos réponses vont aussi influer sur notre développement et notre avenir

12 Peur du processsus de la mort et de la douleur physique Peur du processsus de la mort et de la douleur physique Peur de perdre le contrôle de la situation Peur de perdre le contrôle de la situation Peur de ce qui va arriver aux siens après sa mort Peur de ce qui va arriver aux siens après sa mort Peur de la peur des autres Peur de la peur des autres Peur de lisolement et de la solitude Peur de lisolement et de la solitude Peur de linconnu Peur de linconnu Peur que sa vie nait eu aucun sens Peur que sa vie nait eu aucun sens Les peurs des patients face à la mort (Rosette POLETTI)

13 Laddiction De tous temps, consommation de psychotropes (festif) De tous temps, consommation de psychotropes (festif) Mais aussi, idée insupportable de la mort Mais aussi, idée insupportable de la mort Exacerber la créativité Exacerber la créativité Mauvaise réponse à des problèmes vécus comme insurmontables par la personne Mauvaise réponse à des problèmes vécus comme insurmontables par la personne

14 La personnalité Résultat de l'intégration dynamique de composantes cognitives, pulsionnelles et émotionnelles => façon de percevoir le monde et de se penser dans son environnement 2 propriétés : Stabilité dans le temps, ce qui garantit la continuité d'être de la personne, Stabilité dans le temps, ce qui garantit la continuité d'être de la personne, Unicité caractéristique du sujet, le distinguant des autres. Unicité caractéristique du sujet, le distinguant des autres.

15 Personnalité paranoïaque Grande méfiance vis-à-vis dautrui à qui elle prête des intentions malveillantes sans support objectif Grande méfiance vis-à-vis dautrui à qui elle prête des intentions malveillantes sans support objectif Généralement vus dans les services pour autre chose, difficiles à prendre en charge (revendiquent, se méfient des soignants et des traitements, ne tiennent pas compte des arguments des soignants) Généralement vus dans les services pour autre chose, difficiles à prendre en charge (revendiquent, se méfient des soignants et des traitements, ne tiennent pas compte des arguments des soignants)

16 Personnalité schizoïde Grand détachement relationnel et grande restriction de lexpression des émotions Grand détachement relationnel et grande restriction de lexpression des émotions Personnes solitaires, ne cherchant aucun contact, donnant une impression de froideur et de détachement Personnes solitaires, ne cherchant aucun contact, donnant une impression de froideur et de détachement

17 Personnalité schizotypique Déficit de compétence relationnelle à lexception des proches (famille, conjoint) Déficit de compétence relationnelle à lexception des proches (famille, conjoint) Distorsions des perceptions et des pensées Distorsions des perceptions et des pensées Croyances « magiques » qui confèrent volontiers un caractère bizarre et génèrent des conduites excentriques Croyances « magiques » qui confèrent volontiers un caractère bizarre et génèrent des conduites excentriques

18 Personnalité antisociale Mépris + transgression des droits dautrui Mépris + transgression des droits dautrui Irritabilité, instabilité, impulsivité Irritabilité, instabilité, impulsivité Conduites dagression, de vol… sans remords Conduites dagression, de vol… sans remords Parfois provocations et manipulations Parfois provocations et manipulations Fascinent ou suscitent la peur Fascinent ou suscitent la peur

19 Personnalité borderline Instabilité importante dans les relations, au niveau de limage de soi et de laffectivité Instabilité importante dans les relations, au niveau de limage de soi et de laffectivité Autrui est tantôt idéalisé tantôt déconsidéré, avec une crainte de labandon Autrui est tantôt idéalisé tantôt déconsidéré, avec une crainte de labandon Sentiment de vide intérieur profond Sentiment de vide intérieur profond Extrême variabilité de leur état émotionnel Extrême variabilité de leur état émotionnel Impulsivité, pertes de contrôle et propension à ses mettre dans des situations risquées, voire en danger Impulsivité, pertes de contrôle et propension à ses mettre dans des situations risquées, voire en danger

20 Personnalité histrionique Expression émotionnelle excessive et labile Expression émotionnelle excessive et labile Quête dattention, pouvant se traduire par des attitudes de séduction Quête dattention, pouvant se traduire par des attitudes de séduction Tendance à lexagération, la dramatisation, le théâtralisme Tendance à lexagération, la dramatisation, le théâtralisme

21 Personnalité narcissique Fort besoin dêtre admiré, associé à un sentiment d grandeur personnelle et un manque dempathie dans les relations Fort besoin dêtre admiré, associé à un sentiment d grandeur personnelle et un manque dempathie dans les relations Abord assez utilitariste dautrui, qui est surtout assigné à renvoyer une image idéalisée Abord assez utilitariste dautrui, qui est surtout assigné à renvoyer une image idéalisée

22 Personnalité évitante Inhibition sociale Inhibition sociale Crainte de ne pas être à la hauteur et sentiment dinfériorité Crainte de ne pas être à la hauteur et sentiment dinfériorité Grande sensibilité au jugement dautrui Grande sensibilité au jugement dautrui

23 Personnalité dépendante Besoin dêtre pris en charge par autrui, dans des attitudes de soumission Besoin dêtre pris en charge par autrui, dans des attitudes de soumission Incapacité à prendre des initiatives sans laval de quelquun Incapacité à prendre des initiatives sans laval de quelquun Redoute la solitude Redoute la solitude

24 Personnalité obsessionnelle-compulsive Préoccupée par le perfectionnisme, lordre, le contrôle de leur vie, au point de perdre une souplesse de fonctionnement Préoccupée par le perfectionnisme, lordre, le contrôle de leur vie, au point de perdre une souplesse de fonctionnement Grand souci du détail, méticulosité qui peut ralentir Grand souci du détail, méticulosité qui peut ralentir Parfois têtue et rigide Parfois têtue et rigide Ritualisée Ritualisée

25 La personne âgée « Il ne faut pas attribuer à la vieillesse tous les défauts des vieillards » Alphonse KARR

26 Image de la vieillesse transformée, ainsi que le regard que la famille et la société portent sur elle. Image de la vieillesse transformée, ainsi que le regard que la famille et la société portent sur elle. Sociétés traditionnelles: le vieux était dabord celui qui par sa vaillance et sa sagesse était arrivé à se sortir de tous les pièges de la vie (meilleur chasseur,meilleur guerrier) Sociétés traditionnelles: le vieux était dabord celui qui par sa vaillance et sa sagesse était arrivé à se sortir de tous les pièges de la vie (meilleur chasseur,meilleur guerrier)

27 Aujourdhui, banalisation : il nest pas si difficile, (donc méritoire) de devenir vieux Aujourdhui, banalisation : il nest pas si difficile, (donc méritoire) de devenir vieux Sentiment damertume : la société lui refuse le respect auquel elle lavait contraint, étant jeune. Sentiment damertume : la société lui refuse le respect auquel elle lavait contraint, étant jeune. Explique les discours sur le fait dêtre arrivé à son âge et la fierté quil en tire. Mais à se définir par son âge il tend à sy réduire. Explique les discours sur le fait dêtre arrivé à son âge et la fierté quil en tire. Mais à se définir par son âge il tend à sy réduire.

28 Ce qui se déroulait sur trois générations se déroule maintenant sur quatre, et cette modification conduit le vieillard à perdre toute utilité sociale. Ce qui se déroulait sur trois générations se déroule maintenant sur quatre, et cette modification conduit le vieillard à perdre toute utilité sociale. EX : Jusque dans les années il était banal de mourir vers 65 ans. De nos jours le patriarche a 60 ans, retraité, et na plus de pouvoir sur ses propres enfants qui ont déjà bien entamé leur vie. EX : Jusque dans les années il était banal de mourir vers 65 ans. De nos jours le patriarche a 60 ans, retraité, et na plus de pouvoir sur ses propres enfants qui ont déjà bien entamé leur vie.

29 Vieillissement à différents niveaux Perte de la capacité à faire des progrès Perte de la capacité à faire des progrès Vieillissement moteur Vieillissement moteur Sensoriel Sensoriel Sexuel Sexuel Intellectuel Intellectuel

30 Aspects psychologiques Vieillissement synonyme de perte, ce qui le rend douloureux. Abandon de lidéal de toute-puissance, de croissance indéfinie, que tout homme peut éprouver jusquà sa maturité. Vieillissement synonyme de perte, ce qui le rend douloureux. Abandon de lidéal de toute-puissance, de croissance indéfinie, que tout homme peut éprouver jusquà sa maturité. Blessure narcissique plus ou moins importante, le sujet devant faire son deuil dune certaine image de lui-même. Blessure narcissique plus ou moins importante, le sujet devant faire son deuil dune certaine image de lui-même. « stade du miroir inversé ». « stade du miroir inversé ».

31 Le moteur du « conflit des générations » nest pas dans lenfant qui se sent grandir mais dans le parent qui se sent vieillir. Ce nest pas le fils qui veut tuer le père, cest le père qui veut tuer le fils. Le moteur du « conflit des générations » nest pas dans lenfant qui se sent grandir mais dans le parent qui se sent vieillir. Ce nest pas le fils qui veut tuer le père, cest le père qui veut tuer le fils. La vie fait tourner une roue. Mon enfant pousse, dit-on. On oublie de dire que cest moi quil pousse. La vie fait tourner une roue. Mon enfant pousse, dit-on. On oublie de dire que cest moi quil pousse.

32 La perception du temps évolue avec lâge : pendant toute la jeunesse, et même une bonne partie de lâge adulte, nous vivons dans lillusion dun temps cyclique : nous pouvons « refaire notre vie » « repartir à zéro ». Malades, nous guérissons sans séquelles. La perception du temps évolue avec lâge : pendant toute la jeunesse, et même une bonne partie de lâge adulte, nous vivons dans lillusion dun temps cyclique : nous pouvons « refaire notre vie » « repartir à zéro ». Malades, nous guérissons sans séquelles. Avec lâge le masque tombe : il nest plus question dannuler le passé, on ne peut plus cacher les cicatrices. Cest pourquoi les personnes âgées sont si friandes dactivités qui redonnent au temps un peu de circularité. Avec lâge le masque tombe : il nest plus question dannuler le passé, on ne peut plus cacher les cicatrices. Cest pourquoi les personnes âgées sont si friandes dactivités qui redonnent au temps un peu de circularité.

33 Le radotage a plusieurs fonctions : Il permet au sujet âgé de se rassurer sur sa mémoire grâce à une histoire quil connaît bien. Il permet au sujet âgé de se rassurer sur sa mémoire grâce à une histoire quil connaît bien. Il lui permet de se renarcissiser : lauditeur, lui, ne la connaît pas. Il lui permet de se renarcissiser : lauditeur, lui, ne la connaît pas. Il lui permet enfin dannuler le temps en répétant la même séquence. Il lui permet enfin dannuler le temps en répétant la même séquence. On retrouve ce schéma dans les innombrables routines du vieillard. Pourquoi lui faire aimer limprévu, la nouveauté, quand ce sont précisément la marque du temps qui passe ?

34 Mécanismes de défense Fixation : le sujet reste bloqué devant sa difficulté, et ne sait pas la résoudre ni sen détacher (Ex: certains deuils) Fixation : le sujet reste bloqué devant sa difficulté, et ne sait pas la résoudre ni sen détacher (Ex: certains deuils) Régression : le sujet tente de résoudre la difficulté en cherchant dans son passé une situation similaire et en tâchant dappliquer la solution de lépoque à la situation actuelle. Régression : le sujet tente de résoudre la difficulté en cherchant dans son passé une situation similaire et en tâchant dappliquer la solution de lépoque à la situation actuelle. Déni Déni

35 Souffrance et symptômes 1) Langoisse : plusieurs causes Prise de conscience du vieillissement qui peut être loccasion dune crise profonde. Crise angoissante de deux manières : dune part il faut se dessaisir de ce quon possédait ou de ce quon était, et rien ne garantit quon ne regrettera pas ce quon a perdu ; dautre part il faut aller vers autre chose, sur quoi on na pas davantage de garantie. Prise de conscience du vieillissement qui peut être loccasion dune crise profonde. Crise angoissante de deux manières : dune part il faut se dessaisir de ce quon possédait ou de ce quon était, et rien ne garantit quon ne regrettera pas ce quon a perdu ; dautre part il faut aller vers autre chose, sur quoi on na pas davantage de garantie. Perte progressive des capacités intellectuelles Perte progressive des capacités intellectuelles

36 Lentourage: si la crise dure, risque que la famille décide une mise en institution, une mesure de tutelle... Lentourage: si la crise dure, risque que la famille décide une mise en institution, une mesure de tutelle... Tout va dépendre du regard plus ou moins bienveillant que cet entourage va poser sur la personne âgée. Tout va dépendre du regard plus ou moins bienveillant que cet entourage va poser sur la personne âgée.

37 2) Les deuils successifs Entraînent une réaction dépressive, normale, qui peut devenir pathologique si les autres, mettent laccent sur les déficits et la dépendance Entraînent une réaction dépressive, normale, qui peut devenir pathologique si les autres, mettent laccent sur les déficits et la dépendance La dépression du sujet âgé est ainsi très fréquente, et il faut savoir la reconnaître et la traiter, (peut prendre le masque dune démence) La dépression du sujet âgé est ainsi très fréquente, et il faut savoir la reconnaître et la traiter, (peut prendre le masque dune démence)

38 3) Le délire 3) Le délire Ne pas prendre pour un délire le fait que le sujet âgé peut devenir plus autoritaire; il peut simplement sentir sa liberté lui échapper; il peut avoir mal compris, mal entendu, il peut avoir oublié. Ne pas prendre pour un délire le fait que le sujet âgé peut devenir plus autoritaire; il peut simplement sentir sa liberté lui échapper; il peut avoir mal compris, mal entendu, il peut avoir oublié. Questions dargent prennent une place + importante, et la peur dêtre abusé prédominante. Questions dargent prennent une place + importante, et la peur dêtre abusé prédominante. Cette revendication est aussi, un des derniers moyens qui restent au sujet âgé daffirmer son existence. Cette revendication est aussi, un des derniers moyens qui restent au sujet âgé daffirmer son existence.

39 4) Lagressivité Perte du sens des convenances : il est logique que le sujet âgé perde le fil de la réalité, puisque cette réalité ne lui sert plus à rien Perte du sens des convenances : il est logique que le sujet âgé perde le fil de la réalité, puisque cette réalité ne lui sert plus à rien Barrières imposées par la vie en société cèdent, il se laisse aller à un comportement qui obéit aux règles régissant celui du nourrisson : le monde ne vaut quen tant quil distribue frustrations et plaisirs. Rien ne soppose alors à ce quon passe sa journée à crier car aucune raison de chercher à respecter les autres. Barrières imposées par la vie en société cèdent, il se laisse aller à un comportement qui obéit aux règles régissant celui du nourrisson : le monde ne vaut quen tant quil distribue frustrations et plaisirs. Rien ne soppose alors à ce quon passe sa journée à crier car aucune raison de chercher à respecter les autres.

40 5) La confusion mentale Le vieillard est en général conscient de ses défaillances (en particulier troubles de mémoire), qui peuvent être aggravés par lanxiété et lhumiliation provoquées par un entourage maladroit. Risque alors dun certain degré de confusion mentale Le vieillard est en général conscient de ses défaillances (en particulier troubles de mémoire), qui peuvent être aggravés par lanxiété et lhumiliation provoquées par un entourage maladroit. Risque alors dun certain degré de confusion mentale Toute la question est de savoir sil faut ou non lutter contre un tel mécanisme, ce qui revient à se demander qui est gêné. Mais il faut également se méfier : la confusion mentale est un symptôme, et non une maladie. Toute la question est de savoir sil faut ou non lutter contre un tel mécanisme, ce qui revient à se demander qui est gêné. Mais il faut également se méfier : la confusion mentale est un symptôme, et non une maladie.

41 6) Le repli sur soi Réaction la plus fréquente Réaction la plus fréquente Résulte de la constitution dune carapace permettant au sujet âgé de ne pas trop souffrir, avec deux inconvénients : Résulte de la constitution dune carapace permettant au sujet âgé de ne pas trop souffrir, avec deux inconvénients : La carapace nest pas parfaite, et laisse passer de la souffrance. La carapace nest pas parfaite, et laisse passer de la souffrance. La carapace est elle-même inconfortable. La carapace est elle-même inconfortable. Très souvent, le sujet âgé se protège efficacement par un extraordinaire égoïsme (de façade? Cf les deuils des camarades de linstitution) Très souvent, le sujet âgé se protège efficacement par un extraordinaire égoïsme (de façade? Cf les deuils des camarades de linstitution)

42 Particularités de lintervention Entretien de 10 min. représente souvent un effort colossal, et il faut savoir le suspendre, revenir, changer dactivité. Entretien de 10 min. représente souvent un effort colossal, et il faut savoir le suspendre, revenir, changer dactivité. Accepter le caractère décousu de la conversation Accepter le caractère décousu de la conversation La présence compte bien plus que les paroles; la personne âgée qui ne dit rien ne sennuie pas pour autant. La présence compte bien plus que les paroles; la personne âgée qui ne dit rien ne sennuie pas pour autant. Faire preuve de discernement : faut-il accepter le repli sur soi ou le combattre ? et plus précisément, quand faut-il laccepter et quand le combattre ? Faire preuve de discernement : faut-il accepter le repli sur soi ou le combattre ? et plus précisément, quand faut-il laccepter et quand le combattre ?

43 Favoriser lautonomie : éviter dinfantiliser le patient, favoriser la réalisation de tout ce qui peut être fait seul, à hauteur de ses capacités Favoriser lautonomie : éviter dinfantiliser le patient, favoriser la réalisation de tout ce qui peut être fait seul, à hauteur de ses capacités Favoriser lactivité : éviter le repli dans labsence doccupation Favoriser lactivité : éviter le repli dans labsence doccupation

44 Le sujet âgé peut nous renvoyer à notre propre vieillissement, à notre propre mort et favorise de ce fait un certain évitement, une mise à distance, pouvant aussi se manifester dans une certaine infantilisation du malade. Le sujet âgé peut nous renvoyer à notre propre vieillissement, à notre propre mort et favorise de ce fait un certain évitement, une mise à distance, pouvant aussi se manifester dans une certaine infantilisation du malade. Le vieillissement est un phénomène normal quil ne faut pas « pathologiser » Le vieillissement est un phénomène normal quil ne faut pas « pathologiser »

45 « Le travail dune vie, cest la capacité de raconter sur soi une histoire cohérente et acceptable. Quand je suis capable de me faire un récit de ma vie, je construis qui je suis » RICOEUR


Télécharger ppt "La personnalité adulte « Etre adulte, c'est avoir pardonné à ses parents. » (GOETHE)"

Présentations similaires


Annonces Google