La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 La Production Chapitre 2 Mission, importance & enjeux Organisation de la production Modes de production Variable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 La Production Chapitre 2 Mission, importance & enjeux Organisation de la production Modes de production Variable."— Transcription de la présentation:

1 Université de La Mannouba – ISCAE La Production Chapitre 2 Mission, importance & enjeux Organisation de la production Modes de production Variable clé & Technique

2 Mission de la fonction production 2 Mission, importance & enjeux La production est la fonction technique de lentreprise; La Production et la vente sont les seules fonctions qui incarnent le métier de lentreprise et son identité; Elle est au cœur du processus de transformation des intrants aboutissant à la création de loffre de lentreprise; Elle regroupe lensemble des activités qui consistent à combiner les ressources de lentreprise pour produire des biens et/ou services; Ces activités doivent permettre de créer de la valeur, qui assurera la pérennité de lentreprise; Toutes les autres fonctions sont articulées autour de cette fonction centrale de lentreprise qui est sa mission première! Université de La Mannouba – ISCAE

3 Enjeux de la fonction production 3 Mission, importance & enjeux 1.Les quantités produites La Fonction Production doit satisfaire la demande qui lui est adressée. Ce qui nécessite: Une capacité initiale étudiée, en fonction de la demande, de la concurrence et des prévisions dévolution; Une adaptation permanente aux variations des volumes des ventes; Une continuité du cycle de production: maintenance, sécurité, entretien préventif, coordination avec la Fonction Approv., etc. Les quantités produites ont également un impact important sur les coûts de production (économies déchelles); Université de La Mannouba – ISCAE

4 Enjeux de la fonction production 4 Mission, importance & enjeux 2.La qualité La FP est la première responsable de la qualité. Les produits fabriqués doivent être conformes aux spécifications définies préalablement. Il peut sagir : Dun ensemble dattributs qui permettent de satisfaire les besoins des clients et consommateurs Ex. industrie de la confection textile, mode, habillement De normes techniques; Ex. Matériaux de construction, industrie pharmaceutique, jouets, etc. De standards sectoriels; Ex. Pièces mécaniques, industrie électrique et électronique, etc. La qualité est un enjeu vital pour lentreprise. Elle a un impact direct sur son image, sa politique de prix et sa compétitivité! Université de La Mannouba – ISCAE

5 Enjeux de la fonction production 5 Mission, importance & enjeux 3.Les délais de production Cest le temps nécessaire à la fabrication, compte tenu des moyens disponibles. Ils influencent : la productivité et donc les coûts; le délai de livraison aux clients, qui est lun des déterminants de la compétitivité de lentreprise; Laptitude de la FP à écourter et maîtriser les délais de production dépend de plusieurs facteurs dont: Lefficacité de lorganisation; La qualité de la coordination avec les autres fonctions; La continuité du cycle de production; Université de La Mannouba – ISCAE

6 Enjeux de la fonction production 6 Mission, importance & enjeux 4.Les coûts : Les coûts de production sont appréciés par rapport aux coûts standards ou prévisionnels. La FP est responsable des écarts constatés car elle influence les coûts de différentes façons, et notamment par: La technologie employée; CAO, PAO, Robotisation, etc. Lefficacité de son organisation; division du travail, spécialisation, etc. La compétence de ses ressources humaines; productivité Les politiques de production adoptées; sous-traitance, juste à temps, à la commande, de masse, par projet, etc. 5.La flexibilité : Cest la capacité de lentreprise à suivre ou anticiper les évolutions quantitatives et qualitatives de la demande et à y adapter son offre et ses prix, notamment à travers sa fonction technique. Université de La Mannouba – ISCAE

7 Lorganisation de la production Lorganisation de la fonction production, facteur essentiel de son efficacité, repose sur quatre fonctions ou sous-systèmes distincts et intimement liés: 1.Le système de pilotage ou direction de la production 2.Le système de conception 3.Le système de réalisation 4.Le système de support 7 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE

8 1. La direction de la production Premier responsable de la FP dans lentreprise, elle exerce à la fois une fonction: Technique, liée à la gestion du processus de production; Managériale, liée à la gestion des ressources humaines et financières affectées à la fabrication. La direction de la production a également une double orientation : Stratégique: elle participe à la réflexion sur lévolution à M< de la FP, ses politiques, ses processus, ses investissements… Opérationnelle: liée à la planification, au suivi et à la gestion courante de la production et notamment la coordination avec les autres fonctions. 8 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Le système de pilotage

9 2.1 La fonction Recherche & développement La fonction R&D est un élément majeur de la croissance et du développement par l'innovation. Elle a pour mission daider lentreprise à: Améliorer sa capacité de production; nouvelles technologies Améliorer sa productivité; nouveaux processus Améliorer la qualité, notamment environnementale, de ses produits; nouveaux composants, nouveaux matériaux Créer de nouveaux biens et services, en accord avec les orientations du marketing; nouveaux concepts, design, nouvelles tendances, nouvelles fonctionnalités, etc. Gourmande en ressources, risquée et peu rentable à court terme, cette fonction est presque exclusive aux grandes entreprises qui y consacrent jusquà 3% de leur chiffre daffaires. 9 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Le système de conception

10 2.2 La fonction études Confiée à un spécialiste rattaché à la direction ou à un service, selon la taille de lentreprise, cette fonction: Conçoit les prototypes des produits fabriqués; Fournit une description détaillées et complète du produit aux autres services (fiche produit); Cest grâce à cette fonction quil sera possible de fabriquer des produits standards notamment au niveau des matières, des pièces et des composants utilisés. 10 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Le système de conception

11 2.3 La fonction méthodes Autre fonction très technique, elle est en charge des méthodes de production utilisées pour réaliser le produit proposé par le chargé des études. Cest cette fonction qui: Précise la succession des opérations à réaliser pour produire un bien; Détermine lorganisation des phases de production dans le temps et dans lespace; Permet une production standardisée et à moindre coût. 11 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Le système de conception

12 Fonction technique et managériale à fois, elle est en charge de la planification et du suivi de la production; Pour ce faire elle: Assure le lancement de la production; Transforme la commande dun client en ordre de production destiné à chaque unité opérationnelle; Veille au respect des délais et des contraintes de coût; Parmi les méthodes dordonnancement les plus connues, il y a le diagramme de GANTT et la méthode PERT que lon exposera ultérieurement de manière détaillée. 12 Université de La Mannouba – ISCAE La fonction ordonnancement Organisation de la production 3. Le système de réalisation

13 Fonction technique par excellence, organisée en chaines linéaires ou en ateliers, selon la nature du processus, elle incarne le « savoir faire » ou métier de lentreprise. Elle est en charge de: La combinaison des facteurs (hommes, machines, ressources, informations, etc. ); La transformation des matières; Lassemblage des composantes; La finition; … et de toutes les opération nécessaires pour aboutir au produit fini en qualité et quantité voulue. 13 Université de La Mannouba – ISCAE La fonction fabrication Organisation de la production 3. Le système de réalisation

14 Elle est en charge de vérifier que les unités opérationnelles, en charge de la fabrication, respectent les conditions définies par les services de conception, notamment en termes de : Délais ; Qualité; Rendement ; Coûts de production; Il y a plusieurs procédures de contrôle, les plus courantes sont: Le contrôle par sondage sur un échantillon aléatoire Le contrôle par les agents de production pendant la fabrication Le contrôle automatisé par des machines ou appareillages spécialisés 14 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE La fonction contrôle 4. Le système de support

15 Il sagit de plusieurs autres fonctions importantes telles que: 1.La manutention: chargée de déplacer, charger, décharger, fractionner, trier et entreposer les produits finis, semi-finis, en-cours, matières, composantes, etc. 2.Loutillage: chargé de fournir les instruments et outils de travail nécessaires aux différentes unités des ateliers ou chaînes de fabrication; 3.Lentretien: chargé de lentretien, de la maintenance préventive, de la réparation et du maintien en bon état de marche des équipements de production; 15 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Les fonctions dassistance ou de soutien 4. Le système de support

16 16 Organisation de la production Université de La Mannouba – ISCAE Direction de la production EtudesMéthodesR&D Ordonnancement Fabrication Manutention Entretien Outillage Contrôle PilotageConceptionRéalisationSoutien Fonctions Schématisation

17 Les modes de production décrivent les méthodes adoptées par les entreprises pour fabriquer leurs produits. Ces méthodes diffèrent essentiellement sur 3 aspects: 1.Le facteur de déclenchement de la production; 2.Les quantités produites; 3.Lhomogénéité de la production. Le choix dune méthode dépend en grande partie de: 1.La nature du produit; possibilité de différenciation, complexité, valeur, etc. 2.La nature du marché; B2B, B2C, valeur de la transaction unitaire, etc. Chaque mode présente des avantages et des inconvénients liés à son impact sur la flexibilité et la maîtrise des coûts. 17 Université de La Mannouba – ISCAE Les modes de production

18 18 Université de La Mannouba – ISCAE Les modes de production 1. La production unitaire Aussi appelée production à la commande; Elle consiste à fabriquer un seul produit sur demande du client; Dans ce mode de production, il nexiste pas de stocks de produits finis. Une fois fabriqué le produit est livré; Cest le cas de la production artisanale, de la production de meubles, déquipements, de produits complexes et très chers: avions, bateaux, train, etc. (+) (+) Coûts de stockage réduits et vente assurée; (-) D (-) Délai de fabrication et de livraison long et coût de production élevé.

19 19 Université de La Mannouba – ISCAE Les modes de production 2. La production en discontinu Aussi appelée production interrompue; Consiste à fabriquer différents produits sur une même chaîne de montage ou à travers des ateliers; Les variations et interruptions sont dues à la dimension technologique, à la mode, où aux spécificités de la demande et des besoins; Cest le cas de lindustrie automobile, de certains biens de consommation courante, de lhabillement, etc. (+) (+) Cette méthode présente lavantage de la flexibilité (varier le produit et adapter la production); (-) (-) Coûts de production élevés et stocks de produits en cours importants;

20 20 Université de La Mannouba – ISCAE Les modes de production 3. La production de masse Aussi appelée production en continu; Il sagit de fabriquer un seul produit homogène en grande quantité; Cest le cas des cimenteries, des minoteries, de la production deau minérale, de sel, de sucre, dacier, etc. Les produits sont identiques et passent par les mêmes étapes de production; (+) (+) coûts de production réduits, capacité de production très élevée et délais de livraison minimum; (-) (-) coûts de stockage élevés et production rigide

21 21 Université de La Mannouba – ISCAE Variable clé La productivité Une des variables les plus utilisées pour mesurer lefficacité de la fonction production; Dans le langage courant, la productivité cest le rendement, cest une indication de lefficacité; Pour les économistes, la productivité dun facteur de production est toujours un rapport : N/D N, le numérateur: un indicateur de la production: volume ou valeur; D, le dénominateur: un indicateur de lutilisation du facteur: volume ou valeur monétaire. Mais la productivité exacte est un concept très délicat à mesurer parce quil est difficile disoler leffet dun facteur. (le séparer de celui des autres éléments contribuant à la production)

22 22 Université de La Mannouba – ISCAE Variable clé: la productivité Ex. La productivité du travail Pour la productivité du travail il faut donc deux indicateurs pour construire le rapport : Un indicateur de la production réalisée grâce à lutilisation du travail. Ex. Nombre de pièces ou leur valeur en DT; Un indicateur de la quantité de travail utilisée pour cette production. Ex. Nombre dheures ou leur coût en DT. Application: 10 travailleurs, travaillant pendant 8 heures, produisent 5 unités. Chaque heure de travail coûte 5 DT, chaque unité de produit est vendue 200 DT. Calculons la productivité physique (volume) par travailleur et par heure et la productivité en valeur !

23 23 Université de La Mannouba – ISCAE Variable clé: la productivité Ex. La productivité du travail Rappel: 10 travailleurs, travaillant pendant 8 heures, produisent 5 unités. Chaque heure de travail coûte 5 DT, chaque unité de produit est vendue 200 DT. Productivité physique - 0,5 unités ou 50% par travailleur = 5 / ,0625 unités ou 6,25% par heure de travail = 5 / 80 Productivité en valeur DT par travailleur = (200 x 5) / ,5 DT par heure = (200 x 5) / ,5 DT par DT de salaire = (200 x 5) / (80 x 5) En faisant ces calculs on mesure une productivité moyenne comme si tous les travailleurs et toutes les heures de travail avaient la même productivité! Ce qui nest pas vrai et doit être pris en compte.

24 24 Université de La Mannouba – ISCAE Variable clé: la productivité Remarques / Productivité On doit mesurer la productivité de plusieurs facteurs: travail, machines, etc. La productivité a une valeur relative! Elle est donc souvent évaluée de manière comparative. Ainsi, on mesure généralement: La productivité dun même facteur à différentes périodes; pour en apprécier lévolution sous leffet de différents facteurs (motivation, réorganisation, formation, etc. ) La productivité dans lentreprise / la moyenne sectorielle; pour apprécier les performances de lentreprise par rapport aux concurrents. La productivité des différents ateliers ou différentes chaines dans lentreprise pour les comparer; et comprendre ainsi les écarts pour agir en conséquence. Lanalyse de la productivité des facteurs de production est une tâche conjointe de la fonction de production et de la GRH.

25 25 Université de La Mannouba – ISCAE Méthode: PERT Méthode: PERT Technique dordonnancement: PERT PERT: Program Evaluation and Review Technique ou Technique d'organisation et de contrôle des projets; Aussi appelée méthode du chemin critique; Cest une méthode d'ordonnancement de projets importants à long terme ou de programmes de production complexes. Elle permet: La prise en compte des différentes tâches à réaliser et des antériorités à respecter entre ces tâches; La détermination de la durée globale du projet et des tâches qui la conditionnent; La détermination des dates "au plus tôt" et "au plus tard" pour lancer chaque tâche; La détermination des tâches pour lesquelles du temps est disponible; L'établissement d'un planning d'exécution et d'enchaînement des tâches.

26 1.Symboles et règles 2.Construction du réseau 3.Calcul des durées au plus tôt 4.Calcul des durées au plus tard 5.Calcul des écarts 6.Identification du chemin critique 7.Schématisation et interprétation 26 PERT: Application en 7 étapes Méthode: PERT Méthode: PERT Université de La Mannouba – ISCAE

27 27 Application: lénoncé TâchesNature Durée en Semaines SemainesTâchesantérieures E Fixation accessoires 2A A Sélection matières H Peinture 2B,G B Réglages machines D Mise en forme 3A F Finition 4A,B,C,D I Assemblage 4A,E G Vérification et tests 7B C Découpe matières 2B Université de La Mannouba – ISCAE Méthode PERT – Application

28 28 Les taches sont représentées par des flèches et identifiées par une lettre et un chiffre indiquant leur durée: Chaque tache est précédée et suivie par une étape (de durée nulle) représentée par un cercle. Létape signifie la fin dune ou plusieurs tâches et/ou le démarrage dune ou plusieurs tâches: Il est possible que plusieurs tâches démarrent à la même étape et/ou se terminent à la même étape: Les étapes sont numérotés dans un ordre chronologique croissant et décrivent des chemins. Université de La Mannouba – ISCAE Méthode PERT – Application 1. Symboles et règles 1. Symboles et règles A D3 3 C2 G

29 29 2. Construction du réseau 2. Construction du réseau A8 B11 Méthode PERT – Application Université de La Mannouba – ISCAE Tâches de début du réseau: Ce sont les tâches qui nont pas de tâches antérieures soit A et B ;

30 30 2. Construction du réseau (suite) 2. Construction du réseau (suite) A8 B11 C2 G7 E2 D3 Méthode PERT – Application Question: Quand 2 tâches démarrent à la même étape, laquelle faut-il dessiner à lextérieur et laquelle faut dessiner à lintérieur? Université de La Mannouba – ISCAE Tâches suivantes: Celles qui son précédées par les tâches initiales; Astuce: On dessine à lintérieur la tâche qui va se «croiser» avec une autre à une même étape: cest celle qui figure avec une autre tâche dans la colonne dantériorité (D et C). Les tâches qui figurent seule dans cette colonne seront donc dessinée à lextérieur (E et G) !

31 31 2. Construction du réseau (suite & fin) 2. Construction du réseau (suite & fin) A8 B11 F4 I4 H2 C2 G7 E2 D3 Méthode PERT – Application Université de La Mannouba – ISCAE Les tâches de fin du réseau : Ce sont les tâches qui ne figurent pas dans la colonne des tâches antérieures soit: I, F, H.

32 32 3. Calcul des durées au plus tôt Tc(x) : Temps le plus court à létape x. Cest le temps minimum au bout duquel une étape peut être atteinte. Il est calculé en additionnant les durées des tâches précédentes. Etape 1: Cest le début du projet. Temps zéro, Tc(1) = 0 Etape 2 : Tc(2) = d(A) = 8 Etape 3 : Tc(3) = d(B) = 11 Etape 4 : chemin A et D : Tc(4) = Tc(2) + d(D) = 11 chemin B et C : Tc(4) = Tc(3) + d(C) = 13 Quand 2 chemins mènent à une étape, le temps au plus tôt de cette étape sera la durée du chemin le plus long! Ça peut paraître étonnant à première vue! Mais cest parce quune étape nest atteinte que lorsque toutes les tâches qui y mènent (dont la plus longue) sont terminées! Donc Tc(4)=13 Méthode PERT – Application Sup Université de La Mannouba – ISCAE

33 33 Etape 5: Tc(5) = Tc(2) + d(E) = =10 Etape 6: Tc(6) = Tc(3) + d(G) = = 18 Etape 7: Tc(7) = Tc(4) + d(F) = = 17 Tc(5) + d(I) = = 14 Tc(6) + d(H) = = 20 La durée au plus tôt de la dernière étape est égale à la durée au plus tôt du projet! Le projet peut être réalisé au plus tôt au bout de 20 semaines. Méthode PERT – Application 3. Calcul des durées au plus tôt (suite & fin) Sup Université de La Mannouba – ISCAE

34 34 4. Calcul des durées au plus tard TL (x) : Temps le plus long (ou limite) de réalisation dune tâche X. Cest le temps maximum au bout duquel une étape doit être atteinte sans que la date darrivée à létape finale du projet ne soit modifiée. Donc sans retarder le projet. Le calcul du temps de réalisation au plus tard commence par létape finale du projet et remonte vers le début en soustrayant les durées des tâches. Etape 7: TL (7) = 20 (létape finale du projet doit être atteinte au bout de 20 semaine maximum) Etape 6: TL (6) = 20 – d(H) = 20 – 2 = 18 Etape 5: TL (5) = 20 – d(I) = 20 – 4 = 16 Etape 4: TL (4) = 20 – d(F) = 20 – 4 = 16 Méthode PERT – Application Université de La Mannouba – ISCAE

35 35 4. Calcul des durées au plus tard (suite & fin) Etape 3: TL (3) = TL (4) – d(C) = 16 – 2 = 14 TL (6) – d(G) = 18 – 7 = 11 On doit retenir la plus petite valeur car la période retenue pour la réalisation de chaque étape doit laisser aux étapes suivantes le temps dêtre réalisées! Etape 2: TL (2) = TL (4) – d(D) = 16 – 3 = 13 TL (2) = TL (5) – d(E) = 16 – 2 = 14 TL (2) = 13 Etape 1: TL(1) TL (1) = TL (2) – d(A) = 13 – 8 = 5 TL (1) = TL (3) – d(B) = = 0 TL (1) = 0 Méthode PERT – Application Inf Université de La Mannouba – ISCAE

36 36 5. Calcul des écarts (ou marges) On désigne par marge ou écart la différence entre TL et Tc : M = TL(x) – Tc(x). La marge dune étape reflète le retard possible au niveau de létape sans retarder la date finale de réalisation du projet! Les marges des étapes du réseau : M(1) = 0 – 0 = 0; M(2) = 13 – 8 = 5 M(3) = 11 – 11 = 0 M (4) = 16 – 13 = 3 M(5) = 16 – 10 = 6 M(6) = 18 – 18 = 0 M (7) = 20 – 20 = 0 Les étapes 1, 3, 6 et 7 ont des marges nulles. Par conséquent, aucun retard ne peut être toléré au niveau de ces étapes. On appelle les tâches qui joignent les étapes critiques et le chemin quelles forment : le chemin critique. Méthode PERT – Application Université de La Mannouba – ISCAE

37 37 6. Identification du chemin critique Le chemin critique est donc le chemin qui nous fournit le temps de réalisation du projet; La somme des durées des tâches situées sur ce chemin indique le délai minimum de réalisation du projet; Pour déterminer le chemin critique, il faut donc: calculer la date de réalisation au plus tôt des étapes; la date de réalisation au plus tard des étapes; déterminer les marges des étapes; Retenir le chemin des marges nulles. Astuce: Vérifier que le chemin critique est le chemin le plus long (somme des durées des tâches qui le composent) Université de La Mannouba – ISCAE Méthode PERT – Application

38 38 Schématisation & Interprétation Le chemin critique est formé par les tâches B, G et H liées par les étapes 1, 3, 6 et 7 dont les marges sont nulles. On ne peut se permettre le moindre retard sur lune des tâches critiques car tout retard éventuel se répercutera sur la date de fin du projet. Par conséquent, toute lattention des responsables doit être portée sur cette chaîne formée des tâches critiques. Méthode PERT – Application Université de La Mannouba – ISCAE A8 B11 F4 I4 H2 C2 G7 E2 D3


Télécharger ppt "Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 La Production Chapitre 2 Mission, importance & enjeux Organisation de la production Modes de production Variable."

Présentations similaires


Annonces Google