La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Spécificités, Techniques et attitudes à adopter

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Spécificités, Techniques et attitudes à adopter"— Transcription de la présentation:

1 Spécificités, Techniques et attitudes à adopter
LA RADIOPEDIATRIE Spécificités, Techniques et attitudes à adopter ELODIE SALDOT, CADRE DE SANTE FONDATION LENVAL - NICE

2 PLAN Introduction à l’Imagerie Pédiatrique
Attitudes Comportementales de l’enfant Examens spécifiques en Radio pédiatrie Moyens de contentions Prise en charge de la douleur et sédation Le manipulateur en Radio pédiatrie

3 Introduction à l’Imagerie Pédiatrique
Prise en charge spécifique Particularité du patient Accompagnement Contact à établir Fragilité Le matériel et appareillage doit être adapté Connaissances des variations anatomiques liées à l’âge et pathologies spécifiques Radioprotection accrue

4 Comportement de l’enfant de 0 à 3 mois
Agressé par le bruit et les manipulations = pleurs reflexes Réduire le bruit ou le couvrir par un son agréable Manipulations et positionnements délicats Stressé si tout nu, à l’habitude d’être enveloppé Réchauffement et enveloppement Habitué à voir sa maman Présence maternelle et contact visuel Bouge peu, bien enveloppé et bien fixé, le bébé s’endort

5 Comportement de l’enfant de 3 mois à 1 an
Développement de la mémoire… Une mauvaise expérience à cet âge peut être à l’origine d’une peur de tout examen ultérieur Peur de l’étranger éviter la séparation avec le parent Explications aux parents Laisser le temps de poser les questions Encourager les parents à rester mais être attentif au refus de rester quelle qu’en soit la raison

6 Comportement de l’enfant de 1 an à 3 ans
Une séparation avec les parents peut causer une réaction hostile durable Pas de notion du temps : seul « maintenant » existe Comprend les mots avant de pouvoir s’en servir Impulsivité maximale Énergie débordante l’âge le plus difficile donc encore plus de patience… laisser à l’enfant un objet familier

7 Comportement de l’enfant de 2 ans à 5 ans
Apprentissage de l’autonomie dont il est fier L’âge du « non » Commence à appréhender la notion du temps Peut raisonner mais sans logique Pourquoi? Comment? Pensée animiste: les objets sont vivants Explications à l’enfant: montrer l’équipement Les explications données par les parents passent mieux…

8 Comportement de l’enfant au-delà de 5 ans
Intéressé ou dégoûté par la découverte de son anatomie A d’autres choses à faire … Pudeur surtout chez les adolescents « Le complexe du homard » Observer et écouter l’enfant Le rassurer Justifier l’examen Respecter sa pudeur

9 ACCUEIL Ce que perçoit l’enfant …
LES REPONSES A SES ATTENTES … JE NE VEUX PAS Y ALLER … JE RESTE ICI AVEC LES JOUETS !!!

10 Bon, jusque là, ça va …

11 LES LÂCHES, ILS SE CACHENT
QU’EST CE QUE C’EST QUE CE TRUC ???!!! LES LÂCHES, ILS SE CACHENT DERRIERE LA VITRE !!!

12 MAIS CA S’APPROCHE CE TRUC !!!!
CA VA M’ECRASER !!!! AU SECOURS !!!!

13 EXAMENS EN RADIOPEDIATRIE
ASP et THO Bébé au « Cochon Pendu »

14 Bassin : Face chez Enf > 4 mois luxation congénitale hanche Profil de Lauenstein « grenouille » épiphysiolyse ou glissement épiphysaire = glissement de l'épiphyse fémorale supérieure en dedans et surtout en arrière du col fémoral

15 Etude de l’Age Osseux : côté G
Hémi squelette < 2ans Main F de 2 à 7/8 ans Main Fet Coude F+P de 7/8 ans à 13/14 ans Main F > 13/14 ans +/- Test de Risser (ossification crête iliaque est un bon reflet de la maturation du rachis)

16 ASP de Profil en Procubitus, pour imperforation anale chez le nouveau-né
Profil strict, tête en bas, fémurs en demi-flexion Rx horizontal centré sur grand trochanter Repère métallique sur fossette anale

17 Imperforation anale 24h après la naissance
Imperforation anale 24h après la naissance air intra digestif a progressé et silhouette le cul de sac rectal attendre 3 minutes en position avant de réaliser le cliché

18 Radio Squelette Clichés par segments +++ Crane F+P, Colonne F+P, Bassin F, Tho F, gril costal 3/4, Membres F, +/- P Syndrome Silverman Ostéogenèse imparfaite (maladie os de verre) Fœtus, mort subite Crane F+P+Worms pour craniosténose ou plagiocéphalie

19 Radio Pied Bots Varus Equin
Incidence de Face Incidence de Profil en Flexion Dorsale Incidence de Profil en Flexion Plantaire

20 Radio os longs Kyste osseux Exostose Fixateur externe pour inégalité longueur ou fracture complexe

21 Extrémités : Doigts surnuméraires
Genou Os good Schlatter

22 Bilan de Scoliose : Full Spin F+P (EOS) Bending D et G Gibbosité Age osseux Thorax / Sinus Etude des coupoles

23 EOS Acquisition 2D Face + Profil en simultané Ultra low dose

24 M O D ELI S A T I N 3

25 M O D ELI S A T I N 3

26 Radio du cavum de profil (Végétations Adénoïdes)
Rx Horizontal Bouche fermée Inspiration demandée Opacification cavité Génitale Ambiguïté sexuelle

27 Lavement à l’air pour Invagination Intestinale Aigüe Image en cocarde
Administration Hypnovel Clichés en fonction de la progression de l’air Ne pas dépasser mm/Hg

28 MOYENS DE CONTENTIONS Parents : les solliciter +++ (! Maman enceinte)
Parent sur l’enfant en IRM

29 Sac de sable Sangles Cales en mousse Plaque de plexiglas radio transparente Planchette en bois Têtière Siège coqué Beb’X Petit matériel : règle, scotch… ….Savoir faire preuve d’imagination !

30

31 PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR ET SEDATION
BUT : Diminuer le seuil douloureux, l’angoisse et l’appréhension de l’enfant Réaliser un examen dans des conditions optimales OUTILS : le Savoir Faire et Savoir Etre du professionnel L’évaluation de la douleur

32 Evaluation de la douleur
Formation à l’utilisation d’échelles Echelles adaptées à l ’âge du patient : Flacc : entre 0 et 18 ans = observation comportementale Visage : au delà de 4-5 ans= auto-évaluation Echelle numérique simple Grille spécifique en cas de handicap

33

34 Moyens non médicamenteux = diminution de la perception de la douleur
Distraction par le jeu Jouet, musique, clef Mime sur poupons … Suggestions hypnotiques Ambiance de travail propice : décoration, lampe chauffante, lumière tamisée Biberon, sucette, Glucose 30% G30 associé à la succion (respect délai 2 min) La meilleure sédation est la satiété …

35 Exemple de distraction en cystographie …

36 Moyens médicamenteux Anesthésiques locaux
Emla / Lidocaïne (pose voie veineuse) Xylocaïne gel et/ou injectable MEOPA Réduction de fracture Pose de voie veineuse Cystographie (mémoire d’un sondage traumatisant / échec antérieur / à répétition)

37 MEOPA mélange d’oxygène et de protoxyde d’azote à 50 % gaz analgésique avec effet anxiolytique et euphorisant, qui entraîne une sédation consciente. Très peu de CI et d’effets secondaires Débit en fonction de l’âge 6 L/Minute enf < 6 ans 9 L/Minute enf > 6 ans 15 L/Minute enf > 15 ans Formation obligatoire Sur prescription médicale Sous la responsabilité d’un médecin traçabilité

38

39 Sédation : produits Hypnotiques
Hypnovel : 0,35mg/Kg Ex : en IR pour IIA Nervifène : Hydrate de Chloral Enf entre 2 mois et 3 ans Prélèvement au poids de l’enfant Avant : A jeun + Questionnaire aux parents obligatoire avec signature autorisation d’administration Après : Délivrance fiche explicative /conseils aux parents /effets secondaires Surveillance +++

40 Anesthésie Générale Salle d’induction en IRM Présence d’une équipe d’anesthésie Autre piste … Hypno analgésie, IRM Jeu

41 Atouts de l’IRM en jeu Rassurer et familiariser
l’enfant (et ses parents !) à un examen souvent angoissant Réduire le nombre d’anesthésies générales ou de sédation chez l’enfant de moins de 6 ans Améliorer la qualité de l’examen par une meilleure prise en charge du patient et de son entourage Animer et détendre l’ambiance de la salle d’attente du service et donc diminuer le stress engendré par l’attente

42 Bonne prise en charge de la douleur
Amélioration de la qualité des examens Limitation de la dose de rayonnement par une prise de cliché minimale Une amélioration des conditions de travail du personnel médical et para médical (climat détendu/valorisation de l’équipe) A l’enfant et ses parents d’inhiber leurs appréhensions et leurs peurs pour les examens futurs

43 Le manipulateur en radio pédiatrie : prise en charge spécifique
Métier de Technicien mais aussi de soignant Réactivités variables en fonction de l’âge Etre sur de soi Dextérité et Rapidité Patience, savoir rassurer, expliquer (s’appuyer sur des outils) Rechercher la coopération : récompenser

44 Capacité de persuasion Capacité d’adaptation
Situations d’urgences : utilisation brancard radio transparent Fragilité physique (enfant) et psychologique (parent) Communication avec l’enfant : imager les choses, mimer Savoir anticiper (réaction enfant/parent, préparer sa salle avant)

45 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Spécificités, Techniques et attitudes à adopter"

Présentations similaires


Annonces Google