La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

NOTIONS à SAVOIR EN ANATOMIE DE L'APPAREIL RESPIRATOIRE Cours T.LWAMBA ESI1 Promo 2010/2013 / Année 2010/2011 Le 01/10/2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "NOTIONS à SAVOIR EN ANATOMIE DE L'APPAREIL RESPIRATOIRE Cours T.LWAMBA ESI1 Promo 2010/2013 / Année 2010/2011 Le 01/10/2010."— Transcription de la présentation:

1 NOTIONS à SAVOIR EN ANATOMIE DE L'APPAREIL RESPIRATOIRE Cours T.LWAMBA ESI1 Promo 2010/2013 / Année 2010/2011 Le 01/10/2010

2 LE SQUELETTE THORACIQUE •Muscles :diaphragme, intercostaux, scalènes, petits dentelés post/sup et inf, carré des lombes • V A N •Manubrium •Corps •Appendice xyphoïde •12 vertèbres dorsales •Au nombre de 12 •- 7 vraies, •- 3 fausses •- 2 flottantes COTES VERTEBRES MUSCLES, VAISSEAUX ET NERFS STERNUM

3 LA CAVITE THORACIQUE Le Thymus La trachée, Les bronches principales Le cœur, L’aorte thoracique et ses branches La VCI L’œsophage LE MEDIASTIN C’est la région médiane de la cavité thoracique limité par les poumons, le rachis et le sternum Le médiastin abrite:

4 I.-LA SEGMENTATION PULMONAIRE  Le poumon droit comprend 3 lobes séparés par deux scissures.  Le poumon gauche comprend 2 lobes séparés par une scissure.  Les scissures sont des invaginations de la plèvre viscérale qui tapissent chaque lobe.

5 Poumon droit / Poumon gauche I.-LA SEGMENTATION PULMONAIRE Poumon droit / Poumon gauche  LOBE SUPERIEUR – 3 Segments  LOBE MOYEN – 2 Segments  LOBE INFERIEUR – 5 Segments  LOBE SUPERIEUR – 5 Segments  LOBE INFERIEUR - 5 Segments

6 1.-LES VAS / 2.LES VAI (cf.schéma) II.-LES VOIES AERIENNES 1.-LES VAS / 2.LES VAI (cf.schéma)  Constituent la partie initiale de l'app. Resp. appartenant à l'ORL.  Sont constituées des : fosses nasales, rhino/bucco/laryngopharynx et du larynx(+cordes vocales).  La limite des VAS est l'orifice glottique (entre le larynx et la trachée).  Constituent « l'arbre aérien »  Les VAI débute avec la Trachée.  La Trachée se situe dans le prolongement inférieur du larynx.  La Trachée se divise en deux Bronches, puis s’en suit plusieurs subdivisions progressives … de taille microscopique: (bronchioles...) jusqu’aux poumons profonds.

7 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(1) La Trachée  Conduit d’env cm, composé de quinze à vingt anneaux cartilagineux en fer à cheval juxtaposés réunis sur la partie postérieure par une bande de tissu conjonctif.  Après env.7cm de trajet intra-thoracique, à hauteur de la 4 ème ou 5 ème. vertèbre thoracique, on atteint la carène (ou éperon trachéal) endroit où la trachée bifurque (se divise) en deux bronches souches.

8 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(2) Les 2 Bronches souches  La bronche souche droite plus large et plus courte est presque en continuité avec l'axe de la trachée, (c’est pourquoi les corps étrangers inhalés s’y déposent souvent).  La bronche souche gauche, plus oblique qu'à droite est nettement plus longue. (cf.schéma)  Les bronches souches se subdivisent à leur tour pour donner naissance aux bronches lobaires (cf.schéma)

9 LE HILE PULMONAIRE  Correspond à la  Correspond à la face interne moyenne de chaque poumon. bronches lobaires ainsi que des g  C’est le point de pénétration de bronches lobaires ainsi que des gros vaisseaux pulmonaires.

10 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(3) Le poumon profond(1) Le Lobule (cf.schéma) = Unité du poumon desservie par une bronche lobulaire. poumon miniature, Véritable poumon miniature, on trouvera on trouvera à l’intérieur de la lobule:  Une Bronche lobulaire, – Br. TERMINALES,  Br. RESPIRATOIRES, – CANAUX ALVEOLAIRES - SAC ALVEOLAIRES  ACINUS - ALVEOLES Le sac alvéolaires (cf.schéma) = Unité fonctionnelle resp.  Le sac alvéolaire est à l’aboutissement de la bronchiole resp.  Le Sac alvéolaire est constitué d’une paroi très mince : l’ACINUS  La paroi de l’ACINUS est bosselée et chaque bosselure = 1 ALVEOLE

11 1.-LES VAS / 2.LES VAI (cf.schéma) II.-LES VOIES AERIENNES 1.-LES VAS / 2.LES VAI (cf.schéma)  La Notion d’espace mort anatomique. correspond à toute la partie des voies aériennes supérieures et une partie des voies aériennes inférieures ( territoire allant de la trachée jusqu’aux bronchioles terminales) bien que contribuant à la ventilation, ne participent aucunement au phénomène des échanges gazeux.

12 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(4) Le poumon profond(2) Les Alvéoles  = Vésicules microscopiques en forme de grappes, situés à la partie finale d’une bronchiole respiratoire, lieux des échanges gazeux.  = 300 millions d'alvéoles (disposées en grappes de 15-20) = une surface d'échange analogue à celle d'un court de tennis (70 m2)

13 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(5) Structures et rôles (1) Structure  Trachée et grosses bronches: – Cartilage, – Tissu fibro-élastique, – Glandes et Cellules à mucus ( caliciformes) – Cellules à cils (vibratiles).  Bronchioles: – Cellules à cils (vibratiles). essentiellement.Rôle Protéger les poumons  Mucus: filtrer, agglomérer les impuretés de l’air.  Cellules à cils: repousser vers le haut les poussières.

14 II.- LES VOIES AERIENNES INF.6) Structures et rôles (2) Structure  Alvéoles: 3 types des cellules: – Les pneumocytes I (PI) – Les pneumocytes II (PlI) – Les macrophages alvéolaires ( cellules de type III? ) Rôle  (PI) = cellules membraneuses épithéliales (tapissent la paroi),  (PlI) :secrètent le Surfactant, substance permettant aux alvéoles de rester ouvertes.  Les macrophages alvéolaires interviennent dans la défense (cellules phagocytaires).

15 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(7) Structures et rôles (3) Les Alvéoles  Les cavités alvéolaires sont revêtues par un épithélium alvéolaire très fin, perméable aux gaz.  Entre les alvéoles : des cloisons (ou septas inter- alvéolaires) qui forment l’interstitium pulmonaire (= fine bande de tissu conjonctif).

16 II.- LES VOIES AERIENNES INF.(7) Structures et rôles (4) La barrière air-sang au niveau des alvéoles  Le sang n’est séparé de l’air que par une couche très mince des cellules alvéolaires doublée de son fin film liquidien (le surfactant).

17 III.- LA VASCULARISATION DES POUMONS Les Poumons reçoivent une double irrigation sanguine : – 1)La circulation nutritive: qui assure les besoins nutritifs pour la vie cellulaire des différentes parties des poumons. * la circulation dans ce réseau systémique bronchique est à forte pression. – 2) La circulation fonctionnelle: correspond au circuit vasculaire grâce auquel s’effectue l’oxygénation de tout le sang de l’organisme. cf. « la petite circulation ». * ici les veines contiennent un sang artérialisé. * ici la circulation est à faible régime de pression. Deux systèmes d’irrigation indépendants l’un et l’autre.

18 III.- L’INNERVATION DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE (1) Les centres respiratoires sont situés dans le SNC  pont et protubérance du bulbe rachidien. Deux voies de commande:  voies afférentes ( de la périph. vers le centre)  voies efférentes( du centre vers la périph.)

19 III.- L’INNERVATION DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE (2) Les voies afférentes  Afférences métaboliques: chémorécepteurs sensibles aux variations de composition chimique (CO2) vasculaires.  Afférences nerveuses : mécanorécepteurs sensibles à l'étirement et aux irritations bronchiques. par le nerf pneumogastrique

20 III. - L’INNERVATION DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE (3) Les voies afférentes  Afférences sensitives : récepteurs de la douleur au niveau pleurale.  Afférences corticales: le rythme respiratoire peut être modifié volontairement, lors des émotions, le sommeil, la température.

21 III. - L’INNERVATION DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE(3)  voies motrices pour les muscles respiratoires: le diaphragme est innervé par le nerf phrénique  voies neurovégétatives pour les muscles bronchiques (syst. sympa et parasympathique)

22 NOTIONS A SAVOIR EN PHYSIOLOGIE DE L'APPAREIL RESPIRATOIRE

23 LE PHENOMENE DE L’ HEMATOSE I ntérêt des échanges gazeux  La Respiration cellulaire c à d la consommation d'oxygène et la production de gaz carbonique au niveau des tissus (mitochondries cellulaires) est indispensable pour de l'organisme.  En assurant des échanges gazeux au niveau alvéolaire, l'appareil respiratoire rend possible la respiration cellulaire, car il assure la fourniture en oxygène substance indispensable pour la combustion énergétique.

24 LE PHENOMENE DE L’ HEMATOSE Définition et mécanisme  On désigne sous le terme de l'hématose: le phénomène, d’ échanges gazeux, qui consiste à fournir au sang l'oxygène de l'air inhalé et à le libérer du gaz carbonique.  Les échanges gazeux sont possibles grâce à la perméabilité de la paroi alvéolaire permettant la diffusion, par l’effet de la variation de concentration, des gaz entre les alvéoles et les capillaires pulmonaires

25 LE PHENOMENE DE L’ HEMATOSE Le parcours des gaz (cf. schéma)  L’Oxygène traverse par diffusion la membrane alvéolo-capillaire (d’interface) ou barrière air-sang en franchissant successivement : – l'épithélium alvéolaire, – l'interstitium alvéolaire, – et l’ endothélium( la paroi des capillaires pulmonaires)  Le gaz carbonique réalise un parcours inverse.

26 Les sens de la diffusion Traversée de la barrière alvéolocapillaire Passage dans le plasma sanguin Traversée de la membrane du globule rouge Fixation(O2) ou libération(CO2) sur la molécule de l’hémoglobine co 2 O2O2

27 Le parcours des gaz (cf. schéma)  L’air qu’on respire est un mélange gazeux comprenant principalement:  L’azote  L’oxygène  Des traces de gaz carbonique  Quelques vapeurs d’eau  Etc…

28 LE PHENOMENE DE L’ HEMATOSE 3 conditions pour une hématose correcte (cf. Schéma) Il faut une adéquation entre phénomènes: 1) La ventilation c’est la circulation de l’air dans les voies respiratoires, ainsi que son renouvellement au niveau alvéolaire. 2) La perfusion c’est l’irrigation sanguine au niveau des poumons et c’est grâce à elle que le transport des gaz peut être assuré 3)La diffusion c’est le passage des gaz à travers la membrane alvéolo-capillaire ou au niveau cellulaire. La plupart des désordres respiratoires sont liés à des perturbations d'au moins un élément de cet équilibre.

29 LA MECANIQUE VENTILATOIRE Les muscles respiratoires Principalement  Le Diaphragme : Sa contraction(mvt actif) augmente le volume thoracique et entraîne l’inspiration. Son relâchement (mvt passif) provoque l’expiration. Accessoirement  Intercostaux  Sterno-cléido- mastoïdiens  Abdominaux

30 AUTRES NOTIONS à APPRENDRE  LES VOLUMES RESPIRATOIRES Cf. schéma  LA PHYSIOPATHOLOGIE GENERALE  LA SEMIOLOGIE GENERALE


Télécharger ppt "NOTIONS à SAVOIR EN ANATOMIE DE L'APPAREIL RESPIRATOIRE Cours T.LWAMBA ESI1 Promo 2010/2013 / Année 2010/2011 Le 01/10/2010."

Présentations similaires


Annonces Google