La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mars 2007 – Gilbert Isoard 1 3eme JOURNEES NATIONALES 3eme JOURNEES NATIONALES « Réseau Polytech » Atelier - Développement Durable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mars 2007 – Gilbert Isoard 1 3eme JOURNEES NATIONALES 3eme JOURNEES NATIONALES « Réseau Polytech » Atelier - Développement Durable."— Transcription de la présentation:

1 Mars 2007 – Gilbert Isoard 1 3eme JOURNEES NATIONALES 3eme JOURNEES NATIONALES « Réseau Polytech » Atelier - Développement Durable

2 Mars 2007 – Gilbert Isoard 2 1. RESEAU et DD 2. ORIENTATIONS STRATEGIQUES 3. EVOLUTIONS SOUHAITABLES 4. GROUPES PROPOSITIONS 5. SYNTHESES 6. SUIVI (Coordonnées) SOMMAIRE

3 Mars 2007 – Gilbert Isoard 3 1- Réseau et Développement Développement Durable Durable

4 Mars 2007 – Gilbert Isoard 4 Développement Durable

5 Mars 2007 – Gilbert Isoard 5

6 6

7 7

8 8

9 9

10 10

11 Mars 2007 – Gilbert Isoard 11

12 Mars 2007 – Gilbert Isoard 12

13 Mars 2007 – Gilbert Isoard 13

14 Mars 2007 – Gilbert Isoard 14

15 Mars 2007 – Gilbert Isoard 15 Évolution de la concurrence entre Écoles d’Ingénieurs

16 Mars 2007 – Gilbert Isoard 16

17 Mars 2007 – Gilbert Isoard 17

18 Mars 2007 – Gilbert Isoard 18

19 Mars 2007 – Gilbert Isoard 19 Évolution des Écoles d’Ingénieurs de nos actions

20 Mars 2007 – Gilbert Isoard Orientations et Opportunités et Opportunités

21 Mars 2007 – Gilbert Isoard 21 La RSE à l’université ?

22 Mars 2007 – Gilbert Isoard 22

23 Mars 2007 – Gilbert Isoard 23

24 Mars 2007 – Gilbert Isoard 24

25 Mars 2007 – Gilbert Isoard 25 Niveau 5 : éthique générale : il n’y a pas d’utilité immédiate identifiée, le raisonnement est fait en termes de valeur d’existence recherche de réputation de l’entreprise, en phase avec les aspirations de la société. Niveau 1 : aucune responsabilité : le marché définit le prix de vente sans considération ni de qualité ni de service fourni Niveau 2 : considération du client et de la qualité : vente de produits d’une bonne qualité fonctionnelle pour la santé du consommateur avec une communication valorisant les qualités du produit Niveau 3 : considération des parties intéressées immédiates : prise en compte des impacts environnementaux directs liés aux activités et aux produits dans le cadre d’une conformité réglementaire avec une maîtrise des responsabilités directes à travers la gestion des parties prenantes Niveau 4 : considération des impacts indirects, avec une responsabilité étendue à la préservation de valeurs d’option pour les générations futures ( effet de serre, biodiversité) et les acteurs distants ( commerce équitable), parties qui ne peuvent du fait même de leur spécificité rétroagir avec l’entreprise Seuls les niveaux 3 à 5 correspondent à une prise en compte de la durabilité Seuls les niveaux 3 à 5 correspondent à une prise en compte de la durabilité, faible dans le cas de la considération des parties intéressées immédiates, équilibrée dans celui de la prise en compte des impacts directs, forte dans le dernier cas. Niveaux de mise en œuvre RSE

26 Mars 2007 – Gilbert Isoard Évolutions Souhaitables Souhaitables

27 Mars 2007 – Gilbert Isoard 27 Le guide SD21000 : un outil innovant et d'envergure internationale Les valeurs de Développement Durable ne se limitent pas uniquement aux notions économiques, sociales et environnementales. Le guide SD21000 précise les notions indispensables pour atteindre ces valeurs. Il met en exergue l'ambition des résultats, l'intégration en amont des stratégies et les synergies à mettre en place.guide SD21000 L'initiative de reporting et d'information des investisseurs potentiels sur les différents résultats de l'entreprise et la prise en compte de parties intéressées - victimes ou bénéficiaires - constituent deux voies principales dans les outils permettant de tendre vers le Développement Durable. L'obligation de rendre compte devient donc une nécessité et une notion indispensable au fonctionnement de la société. Mais ces démarches se montrant insuffisantes, la nécessité de prendre en compte de nouveaux acteurs devient indispensable. Le guide SD21000 recommande de prendre en considération d'autres orientations.Le guide SD21000 Il se décompose en deux parties : La première a pour objectif d'apporter une aide à la réflexion initiale, lors de l'élaboration de la politique et de la stratégie de l'entreprise. Cette partie expose les conséquences les plus probables de ce principe de politique à l'échelle planétaire sur la vie et le fonctionnement des entreprises, La deuxième porte sur la mise en œuvre de la démarche et vise à faciliter les choix liés au Développement Durable en proposant des recommandations hiérarchisées visant à aider l'entreprise à fixer ses objectifs. Elle apporte aussi des éléments plus opérationnels à intégrer dans le management et la mise en œuvre des moyens de l'entreprise pour atteindre ses objectifs. Le guide SD21000Le guide SD21000 constitué, à l'origine, en grande partie sur les bases de la norme ISO 9004, a fortement évolué. Ce document se veut donc un guide de bonnes pratiques et non pas la préparation à l'établissement d'une nouvelle norme.la norme ISO 9004, La mise en œuvre d'une démarche de Développement Durable concerne avant tout la stratégie de l'entreprise. Le guide SD21000 définit les bases des enjeux significatifs à prendre en compte. Pour chacune des entreprises, ces enjeux sont différents et varient en fonction de leurs activités et de leurs situations géographiques. Ces enjeux sont déterminés en fonction des réflexions avec les parties intéressées au sens large de l'entreprise et la prise en compte d'enjeux pour les générations futures et de principes comme celui de précaution. Le guide SD21000

28 Mars 2007 – Gilbert Isoard 28

29 Mars 2007 – Gilbert Isoard 29

30 Mars 2007 – Gilbert Isoard 30

31 Mars 2007 – Gilbert Isoard 31

32 Mars 2007 – Gilbert Isoard 32 Des parcours « balisés » avec des référentiels précis

33 Mars 2007 – Gilbert Isoard

34 Mars 2007 – Gilbert Isoard

35 Mars 2007 – Gilbert Isoard 35

36 Mars 2007 – Gilbert Isoard 36 le réseau

37 Mars 2007 – Gilbert Isoard 37 Réseau Entreprises Universités Étudiants personnels

38 Mars 2007 – Gilbert Isoard 38

39 Mars 2007 – Gilbert Isoard 39

40 Mars 2007 – Gilbert Isoard 40

41 Mars 2007 – Gilbert Isoard 41

42 Mars 2007 – Gilbert Isoard 42

43 Mars 2007 – Gilbert Isoard 43

44 Mars 2007 – Gilbert Isoard 44

45 Mars 2007 – Gilbert Isoard 45

46 Mars 2007 – Gilbert Isoard 46

47 Mars 2007 – Gilbert Isoard 47

48 Mars 2007 – Gilbert Isoard 48

49 Mars 2007 – Gilbert Isoard 49

50 Mars 2007 – Gilbert Isoard 50

51 Mars 2007 – Gilbert Isoard 51

52 Mars 2007 – Gilbert Isoard Groupes Propositions Propositions

53 Mars 2007 – Gilbert Isoard 53 « Réseau » « Réseau » « Réseau »

54 Mars 2007 – Gilbert Isoard 54

55 Mars 2007 – Gilbert Isoard 55

56 Mars 2007 – Gilbert Isoard 56 personnes personnes

57 Mars 2007 – Gilbert Isoard Synthèses Propositions Propositions

58 Mars 2007 – Gilbert Isoard 58

59 Mars 2007 – Gilbert Isoard 59 Le Réseau Le Réseau

60 Mars 2007 – Gilbert Isoard 60

61 Mars 2007 – Gilbert Isoard 61

62 Mars 2007 – Gilbert Isoard 62 Pour cela, la Direction invite l'ensemble de ses collaborateurs dans une dynamique d'amélioration continue de notre système de management de la qualité, c'est-à-dire de notre organisation du Réseau. Cette dynamique passe par des actions concrètes et des responsabilités déployées à tous les niveaux : - Décliner les objectifs du Réseau au niveau de chaque collaborateur : la somme des efficacités individuelles génère notre efficacité collective, - Fournir des produits et des services créant de la valeur et conformes aux exigences et aux attentes de nos clients, - Développer les compétences de nos collaborateurs et fidéliser les talents, - Maîtriser nos processus en mesurant en permanence leur performance, - Rationaliser notre organisation et réduire nos coûts, en fonction de l'évolution économique du marché, - Entretenir notre potentiel d'innovation et développer des stratégies "gagnant-gagnant" avec de nouveaux partenaires. Des valeurs humaines qui caractérisent les évolutions : Générosité, Fierté d'appartenance, Créativité, Collectif, Combativité, Respect, Humilité, Réactivité. Exemple d’Engagements

63 Mars 2007 – Gilbert Isoard 63 INTEGRATION AUX TERRITOIRES

64 Mars 2007 – Gilbert Isoard 64

65 Mars 2007 – Gilbert Isoard 65 Gsm : SUIVICoordonnées


Télécharger ppt "Mars 2007 – Gilbert Isoard 1 3eme JOURNEES NATIONALES 3eme JOURNEES NATIONALES « Réseau Polytech » Atelier - Développement Durable."

Présentations similaires


Annonces Google