La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© RIPPH 2012 1 Le Processus de production du handicap Un précieux outil de référence pour soutenir la participation sociale Jean-Pierre Robin, M.A., ps.éd.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© RIPPH 2012 1 Le Processus de production du handicap Un précieux outil de référence pour soutenir la participation sociale Jean-Pierre Robin, M.A., ps.éd."— Transcription de la présentation:

1 © RIPPH 2012 1 Le Processus de production du handicap Un précieux outil de référence pour soutenir la participation sociale Jean-Pierre Robin, M.A., ps.éd. Montréal, le 23 novembre 2012

2 © RIPPH 2012 2 Traumatisme cranio-cérébral… •Un événement singulier… •Vécu par une personne unique •Jamais deux situations identiques •La diversité humaine dans toutes ses variations…!

3 © RIPPH 2012 3 L’imprévisible accident… •La personne survivra-t-elle? •Conservera-t-elle des séquelles? •Saurons-nous faire face à la situation? •Que nous réserve l’avenir…?

4 © RIPPH 2012 4

5 5 Au terme de la réadaptation, tout n’est pas résolu… 1.Prévenir la détresse, chercher des alternatives à ce qui ne peut être changé –Miser sur les ressources adaptatives –Les incapacités risquent de demeurer alors peut-on adapter l’environnement? 2.Stimuler l’émergence d’un projet de vie où je me reconnais 3.Qui suis-je maintenant? 4.À qui suis-je utile désormais? 5.Aider mes proches à m’aider

6 © RIPPH 2012 6 Fin des années 80… Déploiement des ressources TCC au Québec •Des équipes interdisciplinaires qui se spécialisent •Une expertise qui se construit à grande vitesse •Un réseau qui se développe •Des associations naissent •Des besoins de suivi à long terme font l’évidence

7 © RIPPH 2012 7 Le handicap n’est pas une caractéristique de la personne •Résultat des interactions multiples entre •Une personne –Identité, histoire de vie –Forces et talents –Incapacités •Environnement… –Facilitateurs –Obstacles •Habitudes de vie –Réussie?...Situation de participation sociale –Compromise?... Situation de handicap

8 © RIPPH 2012 8 Qu’est-ce que le développement humain? Habitudes de vie Toutes les personnes réalisent des HABITUDES DE VIE. Toutes les personnes évoluent dans un MILIEU DE VIE. Toutes les personnes ont une IDENTITÉ et présentent des DIFFÉRENCES esthétiques, de fonctionnement ou de comportement. Milieu de vie Personne COMMUN

9 © RIPPH 2012 9 Processus de production du handicap – PPH (Fougeyrollas et coll., 1998)

10 © RIPPH 2012 10 En fin de réadaptation… Des séquelles physiques, cognitives et comportementales sont en voie de se cristalliser… Beaucoup d'efforts consentis à la réparation des systèmes organiques et la réduction des incapacités

11 © RIPPH 2012 11 En s’appuyant sur le PPH, il est plus facile de diversifier les cibles d’intervention

12 © RIPPH 2012 12 Changer ce qui peut l’être… •Les environnements...... s’adaptent plus facilement que les personnes ! (Willer & Corrigan, 1994)

13 © RIPPH 2012 13 Les habitudes de vie d’abord! En contexte de maintien dans le milieu de vie de la personne Habitudes de vie Facteurs personnels Facteurs environnementaux Causes

14 © RIPPH 2012 14 Déficiences Incapacités Obstacles Situations de handicap

15 © RIPPH 2012 15 Avant le TCC, il y a Marcel… •Homme dans la mi-trentaine, marié, père de deux fillettes •Marqueur de lignes sur les routes, principalement durant la nuit •TCC sévère, polytraumatisme (fractures ++), longue réadaptation •Présence de troubles de comportement •Retour à domicile vécu très difficilement par toute la famille •Invalidité totale permanente par la CSST, •Déficit anatomo-physiologique (DAP) : 156%...!

16 © RIPPH 2012 16 Après le TCC, il y a toujours Marcel… « Est-ce que ça se peut que je sois plus heureux maintenant…? » (Marcel) Peu importe le pourcentage d’invalidité, une personne victime d’un TCC demeure une personne à 100%

17 © RIPPH 2012 17 Mesures de soutien dans le milieu de vie •Identification des problématiques prioritaires •Adaptation de l’environnement (lieux et personnes) •Réorganisation des routines et planification des activités •Travail autour d’un projet de vie signifiant •Reconstruction identitaire … Je suis un artisan!

18 © RIPPH 2012 18 LES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX Leviers d’intervention négligés mais pourtant tellement puissants Habitudes de vie Facteurs personnels Facteurs environnementaux Causes Se promener en forêt Faire du bois de chauffage Tr. fonctions exécutives Désorientation spatiale Créatif Très motivé A grandi sur une terre Etc. Rubans Affiches Proches-aidants Etc.

19 © RIPPH 2012 19 En savoir plus sur les capacités adaptatives… •S’intéresser à histoire de vie de la personne •Comment a-t-elle surmonté les épreuves dans le passé? –Trouver nos indicateurs de résilience •Quelles sont les « zones de compétence » préservées? Projet de vie Reconstruction identitaire Sentiment d’utilité

20 © RIPPH 2012 20 •Famille et proches font partie de l’environnement de la personne •Des mesures d’assistance sont indispensables –Enseignement –Coaching –Rencontres de solidarité •Des mesures de répit favorisent la récupération d’énergie Les proches-aidants seront là sur le long terme, les intervenants ne sont que de passage

21 © RIPPH 2012 21 Intervenants et proches-aidants, tuteurs de résilience* Solliciter les capacités adaptatives * Boris Cyrulnik

22 © RIPPH 2012 22 Intervenants et proche-aidants, tuteurs de résilience… •Autant que possible, il faut éviter de déraciner l’arbre pour l’amener au tuteur… •Placer le tuteur directement dans la terre où pousse l’arbre… •Placer le tuteur tout près… –Attention de ne pas endommager les racines!

23 © RIPPH 2012 23 Intervenants et proche-aidants, tuteurs de résilience… •Choisir un tuteur qui soit bien droit… et plus solide que l’arbre lui-même, à ce moment… •Savoir reconnaître les qualités intrinsèques de l’arbre… •Créer des liens d’attachement… –Attention de ne pas nouer trop serré, ça risque d’étouffer l’arbre!

24 © RIPPH 2012 24 Intervenants et proche-aidants, tuteurs de résilience… •Pas besoin de tirer sur les branches pour les faire allonger… •Penser à retirer le tuteur au bon moment… –Trop longtemps, il risque de blesser l’arbre qu’il est censé aider… –Et il pourrait servir pour d’autres arbres…

25 © RIPPH 2012 25 Et pour les pommes, faites confiance à l’arbre… il saura les fabriquer lui-même! Le projet de vie appartient à la personne…

26 © RIPPH 2012 26 En synthèse…

27 © RIPPH 2012 27 Le PPH favorise une vision globale et positive de la situation… Au-delà des incapacités résiduelles, des difficultés et problèmes, le PPH aide à mettre en valeur les forces vives, les capacités adaptatives, la résilience de la personne, ainsi que la richesse des ressources présentes dans son milieu de vie

28 © RIPPH 2012 28 Merci de votre attention! Questions et commentaires… www.ripph.qc.ca


Télécharger ppt "© RIPPH 2012 1 Le Processus de production du handicap Un précieux outil de référence pour soutenir la participation sociale Jean-Pierre Robin, M.A., ps.éd."

Présentations similaires


Annonces Google