La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STAGE COMPREHENSION DE LORAL 2 ÈME JOURNEE 10 MAI 2011 Formatrices Agnès Depardieu et Marianne Huber-Lagardère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STAGE COMPREHENSION DE LORAL 2 ÈME JOURNEE 10 MAI 2011 Formatrices Agnès Depardieu et Marianne Huber-Lagardère."— Transcription de la présentation:

1 STAGE COMPREHENSION DE LORAL 2 ÈME JOURNEE 10 MAI 2011 Formatrices Agnès Depardieu et Marianne Huber-Lagardère

2 P ROGRAMME DE LA JOURNEE Poursuite des travaux en ateliers (Présentation des travaux de groupe, grilles proposées) Echange sur nos pratiques pour remédier aux difficultés des élèves Réflexion théorique sur les difficultés de la CO en classe de LV Quelques exercices Présentation de sites pour récupérer des documents audio comment récupérer des documents audio comment travailler avec Audacity : ateliers pratiques Remédiation : travail en atelier

3 G RILLES PROPOSEES

4 G RILLES Patrick hat einen neuen Motorroller Bio in der Kantine Interview eines Klimaexperten

5 REMEDIATIONS POSSIBLES ? ralentir Mettre de limage Entraînement à la segmentation Ex de phonologie Grilles différenciées Travail sur lanticipation Ex de lecture imitative

6 Q UELQUES RÉFLEXIONS THÉORIQUES À PARTIR DE COMPRÉHENSION DE L ' ORAL : UN SAVOIR - FAIRE PASSIF ? C LAIRE T ARDIEU – C ONFÉRENCE – A NGERS, LES P ONTS DE C É – 3 MARS 2010 ( N OTES GRACIEUSEMENT MISES A DISPOSITION PAR C HRISTIAN F RENES )

7 Lexposition à la langue est certes une condition nécessaire mais non suffisante à l'action de communication. On peut comprendre sans pouvoir exprimer ou même répéter ! Lactivité de compréhension nimplique pas nécessairement lacquisition. Doù la possibilité de demander ce quon a compris en français.

8 L' APPRENTISSAGE EN MILIEU INSTITUTIONNEL N ' A RIEN À VOIR AVEC L ' ACQUISITION D ' UNE LANGUE MATERNELLE Temps dexposition très court Or les apprentissages implicites ne peuvent être mis en œuvre qu'à travers une exposition quantitativement importante au matériau sur lequel porte l'apprentissage. (Gaonac'h) LM Lacquisitition de la compréhension de loral nécessite un apprentissage explicite en milieu institutionnel : les règles de phonologie, de grammaire doivent être explicitées et les exercices indispensables. L2

9 Si l'on se fonde sur les théories psycholinguistiques et cognitives, on peut définir la compréhension comme un savoir-faire de réception active. Selon ces théories, l'exposition à des données linguistiques, qu'il s'agisse de LM ou de L2 engendre naturellement des processus de traitement cognitifs chez le sujet. ( ex : « tu mets le coffre de moi » faute de Lucie 2 ans; ou « nach Türkei » faute dun élève)

10 I NTERACTION ENTRE LA LM ET LA L 2 le développement de la compétence en L2 dépend très étroitement du développement atteint en LM ; lintroduction dune L2 a un effet bénéfique sur le développement de la LM. » (Deyrich, 2007 )

11 L A COMPRÉHENSION DE L ORAL (T ARDIEU 2008, D APRÈS LA GRILLE DE LA DEPP – COORD. S YLVIE B EUZON ) Processus de haut niveau Anticiper Emettre des hypothèses (appel à la mémoire à lexpérience) Interpréter Synthétiser Traiter le mal perçu, le non perçu compenser Comprendre à loral Traiter le perçu, Stocker, trier classer Repérer et identifier Discriminer Percevoir phonèmes Accents Accents de phrase intonation Processus de bas niveau

12 EXPÉRIMENTATION – « D ES BALADEURS MP3 EN CLASSE D ALLEMAND » quatre types de stratégies : - Type 1: écoute globale ininterrompue suivie d'une écoute analytique. - Type 2 : écoute analytique suivie dune ou plusieurs écoutes globales. - Type 3: une ou plusieurs écoutes en continu sans mouvement d'autorégulation. - Type 4: écoute exclusivement analytique sans écoute globale du discours.

13 Les apprenants ont été évalués au préalable et classés en trois groupes selon leur niveau. Les plus forts (groupe A) ont tendance à utiliser la stratégie de type 1. Autrement dit, les auditeurs les plus compétents utilisent demblée des processus de haut niveau (descendants) alors que les auditeurs les moins compétents sen tiennent davantage aux repérages jusquà se perdre parfois dans une écoute analytique exclusive.

14 COMPLEXITÉ DE LA SYNERGIE À ÉTABLIR ENTRE CE QUI RELÈVE DE LA PERCEPTION, DE LA DISCRIMINATION – LA COMPRÉHENSION AUDITIVE PROPREMENT DITE - ET CE QUI RELÈVE DE LA MISE EN RELATION, DE L INTERPRÉTATION – LA COMPRÉHENSION DU MESSAGE. Une tâche de compréhension orale ne peut faire léconomie de lune ou de lautre. faire acquérir à l élèves des méthodes pour mieux comprendre signifie laider à prendre conscience non seulement des stratégies cognitives ( percevoir, trier, stocker, inférer, etc.) mais laider à développer des stratégies.

15 C ONCLUSION ( PROVISOIRE ) ET PISTES POUR LA REMEDIATION Il faut dabord commencer par létape de la discrimination ( phonémes, repérages des mots accentués, distinguer affiramtion/interrogation ) Acquisition du lexique Faire acquérir aux élèves des méthodes pour mieux comprendre signifie laider à prendre conscience des stratégies cognitives ( percevoir, trier, stocker, inférer, etc.)

16

17 P ORTFOLIO, DIDIERCRDP B ASSE - N ORMANDIE, 2007 Quelles stratégies en tirer ? quels conseils donner aux élèves ? quels exercices ? quels entraînements ? fiches qui guident la compréhension au départ ( « béquilles » …. Qui doivent être ôtées …. un jour !!!! ) comment élaborer des fiches ? exercices sur la phonologie apprendre à saider du « hors-texte » ( fond sonore, intonation, images …. Quand il y en a) exercices pour distinguer les mots essentiels, les temps, les lieux … exercices pour déduire linconnu du connu apprendre à prendre des notes et les utiliser pour combler les manques entraîner la stratégie de compensation

18 Soyons modestes …. Avec 3 ou 2 h/semaine, le temps dexposition à la langue est faible, donc comment laugmenter seul, à la maison ….

19 Q UELQUES PROPOSITIONS

20 1- E XERCICE DE SEGMENTATION

21 2- COMMENT AIDER LES ELEVES A MEMORISER …. WÖRTERKETTENSPIEL Pocket money To get pocket money (from ones parents) To earn money To make money To spend money on sth To throw money out of the window To save money (for sth.) Im saving money for my drivers license. To buy sth. Piggy bank (to put money in ones piggy bank) Savings account (to put money into a savings account) Thrifty = economical extravagant

22 3-COMMENT AIDER LES ELEVES A COMPRENDRE …. DEUX ACTIVITES DIFFERENTES SELON LES GROUPES. Travail en anglais Un groupe a la vidéo sans le son Lautre groupe a le son sans limage Mise en commun

23 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(1) Sparschwein in Not, Die Zahlen sind rot Ich sehe schwarz, weil die Pleite droht, Hab Null Budget, alle Ziele verfehlt, Such den Rückweg ins Plus, mit n bisschen mehr Taschengeld, n bisschen mehr Taschengeld Hätte ich mir vorgestellt Bitte mehr Taschengeld

24 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(2) Sparschwein in , Die Zahlen sind Ich sehe , weil die Pleite droht, Hab Null , alle Ziele verfehlt, Such den Rückweg ins , mit n bisschen mehr Taschengeld, n bisschen Hätte ich mir vorgestellt Bitte

25 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(3) Sparschwein in , sind Ich sehe , weil die droht, Hab Null , alle Ziele , den Rückweg ins , mit n bisschen mehr Taschengeld, Hätte ich mir Bitte

26 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(4) in , Ich sehe , weil die droht, Hab , alle Ziele , den Rückweg ins , mit , Hätte ich mir

27 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(5) , Ich sehe , weil die droht, Hab , alle Ziele den Rückweg ins , mit , Hätte ich mir

28 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(6) , Ich , weil die droht, Hab , alle den Rückweg , mit , Hätte

29 REFRAIN VOM LIED « T ASCHENGELD »(6) Und jetzt seid ihr dran ! ?


Télécharger ppt "STAGE COMPREHENSION DE LORAL 2 ÈME JOURNEE 10 MAI 2011 Formatrices Agnès Depardieu et Marianne Huber-Lagardère."

Présentations similaires


Annonces Google