La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etre élève en éducation prioritaire Des difficultés des élèves aux difficultés des enseignants Christine Félix, Université de Provence, Aix-Marseille IUFM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etre élève en éducation prioritaire Des difficultés des élèves aux difficultés des enseignants Christine Félix, Université de Provence, Aix-Marseille IUFM."— Transcription de la présentation:

1 Etre élève en éducation prioritaire Des difficultés des élèves aux difficultés des enseignants Christine Félix, Université de Provence, Aix-Marseille IUFM Centre Alain Savary Lyon, 5 février 2010

2 Approche ergonomique 2 Reconnaitre lenseignement comme un travail…. Travail réel et travail prescrit Travailler : faire ce que dit la prescription et ce quelle ne dit pas Arbitrer entre ce quon demande et ce que ça demande… activité empêchée, contrariée, suspendue…(Y. Clot, 1999) Dimension subjective et transformation/déplacement des compromis… Méthodes indirectes : retrouver les traces de linobservable pour en comprendre le poids dans la construction de lexpérience Autoconfrontation : mise en travail de la pensée des opérateurs à travers sa mise en mots, au fil de la confrontation des sujets à eux-mêmes et à autrui par lentremise des actes de langage (D. Faïta, …).

3 Du coté des élèves 3 Sofia : je sais pas, moi pour moi, tout ce quelle dit ça a pas… voilà cest à moi de les remettre correctement dans ma tête, mais elle sort des phrases comme ça, comme ça, après elle revient sur dautres… cest ça qui membrouille. Linda : Là…elle va donner des devoirs là alors quon est juste à la moitié de la première heure, cest souvent comme ça …moi je les fais pas, je comprends rien (rires….) non mais cest vrai, elle explique mal….. Sofia : ouais, cest ce que je vous dis, tout est… ça lui passe une idée, il faut quelle nous la donne même si ça nous embrouille par la suite…alors moi à la fin….je fais plus … Linda et Sofia

4 Du coté des élèves Guillaume 4 Franchement cest bien, sa méthode elle est bien…. elle fait toujours pareil : un document, des questions, la correction…. comme çà on nest pas perdu parce quon est des élèves en difficulté…, alors cest …ça nous aide à savoir où on en est…

5 Du coté des élèves des tâches – Jai pris ma leçon – Jai écrit les objectifs à apprendre – pour çà Jai lu ma leçon Puis jai écrit…. 5 Des exercices de « surentraînement » donnés par le professeur et pris en charge par lAssistante Pédagogique Si vous comprenez pas, je viens vous aider… Jai tout fait… Jai copié, jai lu …et jai eu 1 sur 20…. Sarah

6 Des difficultés qui renvoient à des contradictions, des tensions, des dilemmes,… Comment faire sortir les élèves du mode de fonctionnement binaire ? Comment les faire entrer dans un « entre-deux » de lapprentissage ? Comment les accompagner à dépasser des savoirs de surface et une image de soi dégradée ? Comment leur faire accepter la prise de risque que constitue lapprentissage ? 6

7 Illustration clinique Aide au Travail Personnel en classe de 6 ème 3 enseignants - Guillemette a renoncé… - Fred juge plus efficace de préparer les élèves à la « frustration du temps de suspension » - Virginie juge plus efficace de créer des « certitudes » chez les élèves, notamment celle davoir fait lexercice juste…

8 Jai renoncé …cest plus confortable ! Je mépuisais à vérifier… javançais pas F. et là au niveau du travail à la maison…ils sont supposés faire quoi ? G. pas grand chose parce que je leur donne beaucoup moins de travail quau début de lannée … jai renoncé dune part parce que je mépuisais à vérifier que le travail était fait et il y a toujours des élèves qui ne font rien…euh dautre part parce … … cétait tellement la galère parce que si on leur donne du boulot faut vérifier quils laient fait quand même …… si on vérifie pas, il y en a qui vont se décourager, qui vont dire à quoi ça sert et tout … et puis ceux qui ne le font pas, il faut donner des exercices, des sanctions, des heures de colle …. ……et puis aussi je me suis rendue compte quavant … quand je donnais du travail on passait lheure à le corriger … alors on corrigeait le travail toute lheure et à la fin de lheure je redonnais du travail à faire à la maison et puis après en classe on recorrigeait et tout le temps comme ça … javançais pas … maintenant cest plus confortable pour moi …

9 lis ta fiche, cest là quil y a tout ! Tania : Monsieur quest ce que ça veut dire opposé par le sommet ? P: où est-ce que tu peux avoir la réponse ? Tania : Je sais pas P : regarde dans ton fichier, dans tes fiches méthodo, ça te dit où est la réponse… Tania : et… quest-ce que ça veut dire opposé par les extrémités ? P : Ecoute moi, tu ne peux pas avoir la réponse si tu ne cherches pas Tania : Mais jai ma fiche là.. P: alors lis-la ta fiche… cest là quil y a tout !

10 Pour calculer le volume, tu fais comment ? … P : pour calculer le volume, tu as la formule qui est là, tu fais comment ?...quest-ce quil y a écrit dans cette leçon ? je vois un volume…le volume est égal à la longueur fois ….ça vous rappelle pas un exercice quon a fait en ATP la semaine dernière…longueur fois largeur fois hauteur ? Yanis : oui.. Haris : oui …avec larmoire… P : ah avec larmoire … longueur fois largeur fois hauteur, […] donc le but de cette leçon cest quoi … cest quoi le but de cette leçon ? […] larmoire qui est devant toi, elle a un volume…cest ce que vous êtes en train de faire en math…cette armoire, elle a une hauteur, tu nous la montres la hauteur … voilà, jusquen bas …oui…larmoire a une longueur… voilà, la largeur cest aussi la petite longueur de larmoire … daccord là-dessus ? pour calculer le volume de cette armoire, tu as la formule qui est là …tu crois que cest juste ce que tu as écrit sur le cahier ?.... réfléchissons ….

11 Des formes daide différentes sur fond de culture commune Chez Fred Travail individuel Médiation par des outils (fiches méthodologiques) Chez Virginie Travail collectif Médiation par ladulte (interactions de tutelles) Chacun vise Autonomie des élèves

12 Difficultés des élèves : des principes divergents Chez Fred Dimension cognitive -modes de raisonnements généraux, -aspects méta-conceptuels ou méta- didactiques pour maitriser les concepts spécifiques moins sur la résolution du problème que la recherche des moyens pour résoudre le problème Elèves « attentistes » « trop de gamins attendent quon fasse à leur place… sont dans le refus de douter, daccepter de ne pas savoir, davoir à chercher,… Manières de penser laide on est là en ATP pour générer du questionnement … dabord les élèves qui avancent, … eux qui questionnent… » Chez Virginie dimensions affectives et émotionnelles : – Image de soi dégradée, – Confiance limitée en leurs capacités à… – Peur dapprendre, désastreuse pour la suite … Elèves : mode binaire « cest des élèves …. soit ils font soit ils font pas … soit ils font parce quils ont le sentiment dêtre capables de le faire soit ils ferment le cahier … Manières de penser laide on le sait très bien … on est là en ATP pour quils arrêtent de fermer le cahier en disant « je sais pas faire » … donc moi je nenvisage pas quils sortent du cours avec un doute… »

13 des préoccupations différentes à des occupations divergentes Dissimuler une part de la réponse… Retarder le temps de la réponse… Faire prendre conscience à lélève de son ignorance… Guider pas à pas (faire à la place, prendre pas la main,….) Garantir la certitude de lexercice juste … Redonner confiance…. Usage des fiches méthodologiques pour gagner en autonomie… Mobiliser des gestes génériques… comme si la simple contrainte … instrument personnel Logique de lexercice : comme si la simple contrainte de lexercice pouvait générer un sentiment de compétence et avoir un effet sur lestime de soi Plaisir de lefficacité retrouvée comme garant de la mise au travail de lélève …. Chez Fred Chez Virginie

14 Des controverses …. « laisser Tania continuer à poser des questions, cest » : « cest impensable, ….. inenvisageable, …… inconcevable. …. …… parce quen la connaissant, elle na pas envie de faire le moindre effort de toute façon, elle va passer son temps à se recoiffer … …… pour moi, cest non assistance en personne en danger…. Parce que cette gamine, elle a aucune raison daller vers cet exercice avec le sentiment dincompétence quelle a… Personnellement hein, moi je vois ça comme ça parce que je suis sur une logique différente de la tienne. » « Je sais que pour les élèves …et pour des profs, cest plus rassurant de montrer, de reprendre les exercices et de leur montrer…. Mais il y a un problème, cest quil y a un moment où les gamins sont seuls ! Quand ils sont à la maison, qui va leur montrer ? Si on ne les entraine pas, on fait quoi ? […] et puis il y a trop de gamins qui attendent quon fasse les choses à leur place… Tu ne peux pas corriger tous les gamins et, ce que je voulais te dire, cest que cest une illusion…rassurante…mais une illusion qui lempêche de se frotter à ses erreurs, de prendre conscience quil ne sait pas.» Pour Virginie chez Fred Pour Fred chez Virginie

15 Des controverses autour dun débat déjà ancien… … entre une logique de sur-guidage (vs perte dautonomie) et une logique de sous-guidage (vs élève renvoyé à lui-même) …. Comment trouver la ligne de crête entre ces deux logiques ? Jusquoù cadrer, guider, étayer le travail de lélève pour permettre des autorégulations ? « mâcher le travail » Expliciter buts et moyens de réalisation Automatiser – Exercer 1 er plan : relation adulte-enfant et catégories affectives « laisse se débrouiller seul » Faire découvrir la consigne Résolution de problèmes 1er plan : interaction enfant et objet dapprentissage ; démarches dautoconstruction du savoir

16 Des éléments de discussion… Lefficacité est toujours lexpression de compromis entre des logiques différentes, et de conflits de critères dans laction Ces compromis passés ne se valent pas tous, même si tous rendent compte dune « efficacité malgré tout », Ces compromis nont évidemment pas à être respectés au seul motif quils rendent le travail possible, Ne pas les re-connaitre : sinterdire de créer les conditions de transformation des pratiques des professionnels de léducation, Re-normalisation : repousser les limites du métier, en rappelant que les difficultés rencontrées sont des difficultés partagées, et non personnelles. Faire du métier, un objet de pensée

17 Des éléments de discussion… En quoi et comment lanalyse de lactivité des élèves peut-elle devenir source dapprentissage et de développement professionnel chez les enseignants ? À quelles conditions ?,….

18 Plan licence PAI-PPS DP6 Insertion PPPRS Relais ALTERNANCE A.T.P.FLE - DAI Aide Personnalisée Accompagnement éducatif DRECLAS Coup de pouce Ecole Ouverte Tutorat étudiant Aide Individualisée ………. …………. Accompagnement Scolaire Renforcé… Stage de remédiation PPRE « Millefeuille » de dispositifs de prise en charge de la difficulté : « un ensemble résolument hétérogène » ? U.P.I. CLIS Médical et para-médical….CMPP…. Groupes de besoin CLA CLIN / CRI


Télécharger ppt "Etre élève en éducation prioritaire Des difficultés des élèves aux difficultés des enseignants Christine Félix, Université de Provence, Aix-Marseille IUFM."

Présentations similaires


Annonces Google