La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aspects socio-économiques de Laghouat et de sa périphérie -Quelques résultats d’un sondage sociologique- Benmoussa Brahim Docteur d’Etat en Sociologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aspects socio-économiques de Laghouat et de sa périphérie -Quelques résultats d’un sondage sociologique- Benmoussa Brahim Docteur d’Etat en Sociologie."— Transcription de la présentation:

1 Aspects socio-économiques de Laghouat et de sa périphérie -Quelques résultats d’un sondage sociologique- Benmoussa Brahim Docteur d’Etat en Sociologie Maître de Conférences à l’Université d’Alger Association Action Citoyenne pour le Développement Local de Laghouat (A.A.C.D.L.) / Université Ammar TELIDJI - Laghouat « LAGHOUAT : LA VILLE ET L’ENJEU DU DEVELOPPEMENTDURABLE » 5 – 6 juin 2007

2 Pourquoi ce thème?  Pour présenter des données socio- économiques « de première main », obtenues au moyen du contact direct avec la population.  Ces données peuvent apporter des éléments de connaissance de la population de Laghouat et servir dans la réflexion autour du thème du développement durable.

3 Dans quel cadre ces données ont-elles été collectées?  Données recueillies lors d’un sondage effectué fin 2004 début 2005, dans le cadre une recherche sociologique portant sur les inégalités milieu urbain / milieu rural en Algérie.  Ce sondage a touché un échantillon de 1200 personnes des deux sexes, et de différentes catégories d’âge, issues de villes et de localités représentatives des deux milieux rural et urbain.  La recherche a concerné Alger et sa périphérie, une partie de la Mitidja dans les environs de Boufarik, des communes de la wilaya de Médéa dont Seghouane et Medjeber ainsi que la ville de Laghouat et la commune de Kheneg.  A Laghouat, l’enquête a été effectuée par des enseignants du Département de sociologie de l’Université Ammar Telidji.

4 Les grands axes du sondage  Le sondage a cherché à mesurer des situations et des attitudes relatives aux éléments suivants:  Les sources et niveaux de revenus des ménages.  Les conditions de logement et qualité de l’habitat.  La famille et les relations parentales.  Les comportements et aspirations socio- culturels des populations.

5 Répartition de la population étudiée à Laghouat selon le sexe 353 personnes ont été interrogées à Laghouat dont 162 hommes et 191 femmes

6 Répartition de la population étudiée selon le lieu de l’enquête La commune de Kheneg a été sur-représentée dans le sondage aux fins de mieux observer les situations inégalitaires entre le chef lieu de la wilaya et sa périphérie. Laghouat Sud est représentée en fonction de son poids démographique réel.

7 Répartition de la population étudiée selon la catégorie d’âge Trois catégories d’âge ont été ciblées par le sondage en vue de déterminer les différences le plus significatives de ce point de vue.

8 Répartition de la population étudiée selon la situation personnelle

9 Répartition de la population étudiée selon le niveau d’instruction

10 1- Les inégalités socio-économiques observées entre la ville de Laghouat et sa périphérie. 2- Le positionnement et la comparaison de Laghouat par rapport à un ensemble urbain supérieur (Alger) d’une part, et par rapport aux sites étudiés en milieu rural d’autre part. Parlons à présent de deux questions importantes :

11 AXE 1 Les inégalités socio- économiques observées entre la ville de Laghouat et sa périphérie.

12 Répartition de la population étudiée selon le niveau de revenu mensuel déclaré Près de 45% des personnes interrogées à Laghouat déclarent un revenu inférieur au SNMG.

13 Inégalités observées à travers les niveaux de revenus KhenegLaghouat Sud Laghouat Nord - De DA/mois 54,5%41,3 %36,7 % De à DA/mois 19,5 %16,8 %13,7% Plus de DA/mois 1,5 %4,4 %6,5 % Les revenus déclarés connaissent des différences importantes selon les sites. Les niveaux les plus élevés sont observés dans la partie nord de Laghouat et les niveaux les plus bas se trouvent à Kheneg

14 Inégalités observées à travers les commodités recensées au sein du logement KhenegLaghouat Sud Laghouat Nord Eau courante 89,8 %95,6 %96,7% électricité 91,3 %99,7 %100 % Assainissem ent 87,2 %100 %92,7 % Salle de bains 75,8 %95,6 %96,7%

15 Inégalités observées à travers les éléments de confort des ménages KhenegLaghouat Sud Laghouat Nord Téléviseur89,2 %100 % Réfrigérateur90,5 %96,8 %99,3 % Chauffage74,9 %94,3 %96,8 %

16 Inégalités observées à travers le budget consacré par les ménages à l’alimentation quotidienne Les ménages qui consacrent moins de 200 DA à l’alimentation quotidienne sont deux fois plus importants à Kheneg qu’à Laghouat nord, et ceux qui y consacrent entre 500 et 1000 DA sont deux fois plus importants à Laghouat nord qu’à Kheneg.

17 Inégalités observées à travers le niveau d’instruction le plus élevé chez les enfants Seul Kheneg présente des situations d’analphabétisme chez les enfants (3,2%). En outre, 25,4 % des enfants de cette commune n’ont pas dépassé le cycle primaire

18 Inégalités observées à travers les causes de l’abandon scolaire Le coût et l’éloignement des établissements représentent dans 42% des cas les causes de l’abandon scolaire chez les enfants de Kheneg.Ces causes ne sont pas citées chez la population du chef lieu de la wilaya.

19 Premières conclusions partielles  Inégalités, urbanisation et développement durable apparaissent comme des questions intimement liées dans une approche socio-économique de Laghouat et de sa périphérie :  La problématique de l’urbanisation de Laghouat posée notamment à travers l’extension que la ville connaît vers Kheneg, met en évidence des inégalités socio- économiques entre le « centre » et la périphérie qu’il y a lieu de prendre en charge.  La réduction des inégalités constitue un principe clé dans la question globale du développement durable.

20 Laghouat située par rapport à d’autres lieux à travers les attitudes et comportements socioculturels des populations AXE 2

21 Le rapport à la religion à travers l’apprentissage du Coran Milieu Rural LaghouatAlgerMoyenne Taux d’apprentissage du Coran 49,8 %64,2 %46,7 %51,9 % Par rapport aux autres lieux étudiés, Laghouat présente le taux d’apprentissage du coran le plus élevé (rapport du nombre de personnes ayant subi l’enseignement du coran par rapport au nombre de personnes interrogées), ce qui est à est à relier à la spécificité de la ville en matière d'infrastructures traditionnelles d'enseignement

22 Le rapport à la religion à travers le rythme de fréquentation de la mosquée chez les hommes

23 la consommation télévisuelle Les chaînes de télévision préférées Milieu Rural LaghouatAlgerTotal Chaîne nationales 62,1%29,9%48,02 %53,06 % Chaînes arabes 30,2%59,31%21,25%33,8% Chaînes françaises 0,62%3,92%27,31 %6,85 % Autres 1,08 %2,45%1,32 %1,39 % Non réponse 6,01%2,45%0 %4,07% Total 100% La population de Laghouat apparaît relativement peu attirée par les chaînes de télévision nationales et davantage tournée vers les chaînes arabes.

24 Les 5 chaînes de télévision les plus regardées au sein des ménages. Les chaînes de télévision préférées Milieu Rural LaghouatAlgerTotal ENTV46,38%29,90 %43,17 %42,59 % Canal Algérie 15,72%4,85 %10,46 % Iqraa6,93%16,18 %9,69 %9,26 % El Djazeera6,16 %15,69 %3,08 %7,31 % MBC3,85 %10,78 %0,88 %4,54 %

25 Le rapport à la musique à travers le fait d’apprécier ou non l’art musical La population interrogée à Laghouat est amatrice de musique à 67,2 %.

26 Les 5 genres de musique les plus appréciés Les genres de musiques Milieu Rural LaghouatAlgerTotal Oriental 21%47%15%24% Raï27%09%12%20% Chaabi15%6%23%15% Bedoui16%3%1%12% Classique1%11%74% A Laghouat La musique classique connaît l’intérêt le plus fort par rapport aux autres lieux étudiés, et elle y apparaît en seconde position après le genre oriental.

27 Le rapport à la famille à travers le critère principal dans le choix du conjoint le premier critère dans le choix du conjoint Milieu RuralLaghouatAlgerTotal Piété religiosité25,3441,8431,7329,72 Entente mutuelle22,6918,8830,2923,49 Aisance matérielle et financière 21,136,127,6915,63 Avoir un lien de parenté 8,6116,122,887 Être de la même région 5,0115,3115,297 Beauté physique2,973,0614,905,37 Comparée aux autres lieux de l’enquête, la population de Laghouat semble la plus attachée aux critères de piété et de religiosité du conjoint dans la fondation d’un foyer, la plus attachée aux liens de parenté dans ce cadre, et en même temps la moins attachée au critère de l’aisance matérielle et financière du conjoint.

28 L’attachement au lieu de résidence La population de Laghouat semble présenter les traits d’attachement à la ville d’origine les plus significatifs parmi les milieux enquêtés (68 % des sujets interrogés ne souhaitent pas changer de lieu de résidence)

29 Éléments de synthèse A travers l’exemple du modeste sondage dont quelques résultats viennent d’être exposés, il semble que :  La connaissance de la population, de ses aspirations et de ses attitudes est fondamentale dans la mise en œuvre de toute action de développement durable, la dimension humaine étant, par définition la dimension clé de toute action de développement.  La sociologie permet aux moyens de ses propres méthodes et techniques de prendre en charge cette dimension dont on tient de plus en plus compte dans le monde, en particulier au moyen des approches participatives qui visent à associer les populations à la conception des actions de développement.


Télécharger ppt "Aspects socio-économiques de Laghouat et de sa périphérie -Quelques résultats d’un sondage sociologique- Benmoussa Brahim Docteur d’Etat en Sociologie."

Présentations similaires


Annonces Google