La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aux origines du nationalisme proche- oriental I. Abdülhamid II : le retour au sultanisme II. Les Jeunes-Turcs III. La nahda (renaissance) arabe Stefan.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aux origines du nationalisme proche- oriental I. Abdülhamid II : le retour au sultanisme II. Les Jeunes-Turcs III. La nahda (renaissance) arabe Stefan."— Transcription de la présentation:

1 Aux origines du nationalisme proche- oriental I. Abdülhamid II : le retour au sultanisme II. Les Jeunes-Turcs III. La nahda (renaissance) arabe Stefan Winter Département d’Histoire HIS 4662 : Histoire du Proche-Orient - cours 3 -

2 I. Abdülhamid II et le retour au sultanisme, La pression européenne 2. L’absolutisme hamidien 3. La reprise de l’étatisme

3 1. La pression européenne  lourde dette externe –financement des reformes, infrastructures –obligations vendues à 50 % de leur valeur ? –Commission de dette internationale  le congrès de Berlin, 1878 –après défaite contre la Russie sur le Balkan –la Tunisie, le Chypre et l’Égypte à être annexés par la France et la G.-B.

4 2. L’absolutisme hamidien  le « sultan rouge » : despotisme réactionnaire ou continuation des réformes ?  retour du pouvoir au palais –fin du constitutionalisme –autocratie personnelle  réseau d’espions  culture d’impérialisme

5  retour à l’islam comme identité primaire de l’Empire –accent sur l’autorité califale –désir d’uniformité religieuse  dépendance sur réseaux de loyauté personnels –fondation d’une « école de tribus » –création des régiments Hamidiye en Anatolie  oppression des Arméniens, L’école des tribus (Aşiret Mektebi) Istanbul

6 3. La reprise de l’étatisme  continuation du progrès technologique –chemins de fer, télégraphe, investissements étrangers dans l’industrie  intégration des provinces arabes –représentation architecturelle  l’idéologie impériale : une « mission civilisatrice » ottomane ? Marché Hamidiye, Damas

7 II. Les Jeunes-Turcs 1. L’opposition anti-hamidienne 2. Les Jeunes-Turcs au pouvoir, Source : Fonds Poche (Alep) 419

8 1. L’opposition anti-hamidienne  technocrates et militaires constitutionalistes –formés dans les nouvelles écoles Tanzimat –désillusionnement avec le régime hamidien  Comité union et progrès (CUP) fondé 1889 –militaires, bureaucrates, opposants –pan-ottoman (inclut des Kurdes, Arméniens, Arabes...)  exil à Paris ; activité journalistique –activité de propagande depuis l’étranger

9 2. Les Jeunes-Turcs au pouvoir  coup d’État de 1908 –armée de Macédoine fidèle au CUP –restauration de la constitution –déposition d’Abdülhamid en 1909  révolution d’en haut –inspirée par le Japon (victoire de 1905) –régime « libéral militaire »  consolidation de l’État –éducation = turcification Talat Paşa Enver Paşa

10 conclusions...  l’ère des réformes : pression européenne ou racines locales ? –rupture ou continuité avec le 18e siècle ?  l’époque d’Abdülhamid : rupture ou continuité avec les Tanzimat ?  peut-on parler d’un nationalisme ottoman ? –libéral, pan-islamiste ou finalement ethnique ?

11 III. La nahda (renaissance) arabe, Tahtawi / Khayr al-Din : le modernisme 2. Bustani : l’arabisme 3. Afghani : le pan-islamisme 4. Abduh : le salafisme 5. Rida : le nationalisme

12 1. Rifa’at Tahtawi et Khayr al-Din al- Tunisi : le modernisme  bureaucrates de l’État –formation dans les écoles militaires –envoyés en mission en France (Tahtawi : 1826)  appropriation des sciences modernes –traduction de textes européens –conflit avec les ‘ulama traditionnels  réformateurs politiques –Tahtawi : légitimation de Mehmed Ali –Khayr al-Din : premier ministre constitutionnel de la Tunisie,

13 2. Bustani : l’arabisme  Butrus Bustani, Maronite libanais converti au protestantisme (m. 1883) –journaliste, fonctionnaire ottoman –premier encyclopédiste arabe  identité basée sur la civilisation –l’archéologie, histoire pré-islamique –littérature arabe –lien culture-territoire = patrie (watan)

14 3. Afghani : le pan-islamisme  Jamal al-Din al-Afghani (m. 1897) –Persan (chiite !) de naissance –enseigne en Égypte, –exilé ; devient conseiller à Abdülhamid !  solidarité islamique anti-impérialiste  application totale de la charia  réouverture de la porte de l’ijtihad  rationnel  moderniste

15 4. Abduh : le salafisme  Muhammad ‘Abduh (m. 1905) –Égyptien ; élève d’Afghani  réforme de l’Islam –retour à l’exemple des ancêtres : al-salaf –rationnel (ijtihad) –proche au wahhabisme –recherche d’authenticité

16 5. Rida : le nationalisme  Rashid Rida (m. 1935) –Syrien, élève de ‘Abduh ; journaliste –renouveau de l’Islam ; pan-islamiste  gloire de l’Islam dépend des Arabes –déclin sous les Turcs –califat arabe –intégration des minorités  appuie les Sa’ud –royaume arabe uni

17 la nahda : résumé  recherche de ressources intellectuelles indigènes pour faire face aux défis européens  réconciliation de la tradition avec le progrès  couplage de l’islamisme et du nationalisme ethnique

18 repères bibliographiques...  Hourani, Albert. Arabic Thought in the Liberal Age, (Oxford University Press, 1962). Trad. française : La pensée arabe et l’Occident (Paris : Naufel, 1991).  Mardin, Şerif. The Genesis of Young Ottoman Thought: A Study in the Modernization of Turkish Political Ideas (Princeton University Press, 1962)  Georgeon, François. Abdülhamid II : le sultan calife ( ) (Paris : Fayard, 2003).


Télécharger ppt "Aux origines du nationalisme proche- oriental I. Abdülhamid II : le retour au sultanisme II. Les Jeunes-Turcs III. La nahda (renaissance) arabe Stefan."

Présentations similaires


Annonces Google