La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'éducation inclusive des enfants d'immigrés, les minorités nationales et groupes ethniques Varsovie, Janvier 2012 r.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'éducation inclusive des enfants d'immigrés, les minorités nationales et groupes ethniques Varsovie, Janvier 2012 r."— Transcription de la présentation:

1 L'éducation inclusive des enfants d'immigrés, les minorités nationales et groupes ethniques Varsovie, Janvier 2012 r.

2 Trait historique  En conséquence des changements qui ont eu lieu en Pologne à la suite de la Seconde Guerre mondiale, la Pologne d'un pays avec une structure diversifiée est devenue un pays homogène au niveau ethnique. Les autorités communiste ont lancé un modèle d’état, dans lequel il était difficile a trouver la place pour les minorités. C'est seulement après 1989, il a été possible de rétablir les droits des minorités nationales.  La législation polonaise précise les droits des minorités nationales dans le domaine de l'éducation. Il faut souligner que tous les actes dans lesquels ces problèmes ont été réglés, ont eu lieu, juste après que la Pologne est devenue un pays démocratique, donc après La législation de la République Populaire de Pologne ne réglait pas cette problématique.  L'acte de base légale en Pologne, réglant les questions relatives au maintien et le développement de l'identité culturelle et langue des minorités ethniques, ainsi que la langue régionale, est une loi sur les minorités nationales, en vigueur depuis  Ses règlements definissent le concept des minorités nationales et ethniques en vigueur en Pologne. Définissent les droits, comment mettre en œuvre le principe d'égalité indépendamment d’origine ethnique, les tâches et les compétences des pouvoirs publics, à savoir les unités gouvernementales centrales et autonomies locales.  En raison des changements économiques, l’adhésion de la Pologne à l'UE, a forcé un changement de règlement du Ministre de l'Éducation Nationale, sur la réception des élèves qui ne sont pas les citoyens polonais, dans les écoles maternelles publiques, écoles, institutions de formation des enseignants, ainsi que d’organisations et un apprentissage additionnel du polonais soit, d'autres cours de rattrapage et l'apprentissage des langues et la culture du pays d'origine. (Journal officiel n ° 57 le point 361). L'article 94a alinéa. 6 de la loi du 7 Septembre 1991.

3 Les dispositions légales concernant les minorités nationales et groupes ethniques  L’enseignement des minorités nationales et ethniques de la langue régionale a lieu dans l'ensemble du système de l'éducation - de la maternelle au lycée.  Selon la loi du 6 Janvier 2005 sur les minorités nationales et ethniques (le Journal officiel n ° 17, point 141, y compris les modifications) minorités nationales suivantes sont distingues: Biélorusse, Tchèque, Lituanienne, Allemande, Arménienne, Russe, Slovaque, Ukrainienne et Juive, tandis que les minorités ethniques: Karaim, Lemko, les Roms et les Tartares. La langue régionale au sens de la loi est la langue Kachoube.  La loi sur les minorités garantit aux citoyens polonais appartenant aux minorités, la réalisation du droit des minorités de préserver et développer l'identité culturelle et linguistique, ainsi qu’un traitement l'égal entre les personnes indépendamment de leur origine nationale et ethnique.  Les administrations publiques assurent les conditions pour satisfaire les besoins fondamentaux minoritaires, principalement à travers: •le soutien par le Ministre des Affaires l'Intérieures et d'Administration et le Ministre de l'Éducation Nationale par le finnancement budgetaire des projets pour les minorités, •La coopération entre les Ministres ci-dessus avec les organisations représentantes les minorités dans le domaine de définition des principes de la répartition de ces finances, •favoriser et soutenir la communauté et les écoles publiques en enseignement dans une langue minoritaire ou en enseignement d’une langue minoritaire et l'utiliser comme une langue auxiliaire devant les autorités de la municipalité et l'utilisation des noms de lieux traditionnels dans une langue de la minorité.

4 Les dispositions légales concernants les immigrants (1)  Selon la Constitution polonaise, tout enfant qui réside sur le territoire polonais a le droit à une éducation gratuite jusqu’au18 ans, sur les mêmes conditions que les citoyens polonais.  La disposition du Ministre de l'Education Nantionale, sur la réception des élèves d’autre nationalité que polonaise, dans les écoles publiques précise: •conditions et le mode d'admission des personnes qui ne sont pas citoyens polonais aux écoles primaires et autres écoles publiques, •le montant des frais de scolarité, •l'organisation de l'apprentissage des cours supplémentaires de polonais, d'autres cours de rattrapage dans les matières d'enseignement et d'apprentissage de la langue du pays d'origine, •le montant de la bourse pour les citoyens non-polonais qui sont a la bourse.

5 Les dispositions légales concernants les immigrants (2)  Les personnes qui ne sont pas des citoyens polonais, sont admis aux: •les matérnelles publics, classes premières et aux écoles d'art sur les mêmes termes de citoyens polonais, •les classes I-VI des écoles publiques, sur la base d’un certificat ou autre preuve de l'achèvement d'une école à l'étranger, ou étape prochaine de l'éducation, •s’il n’est pas possible de déterminer nombre total des années de l'éducation a l'étranger, le parent soit le tuteur d'un étranger doivent déposer une déclaration écrite du total des années de l'éducation, •si un étranger ne peut pas livrer un certificat confirmant l'achèvement de la classe, école, etc, le directeur de l'école publique basant sur un entretien réalisé avec un étranger, admit cette personne dans une classe correspondente ou au semestre adéquat, •dans le cas d'un étranger qui ne connaît pas la langue polonaise, l’entretien est mené dans la langue familiare a l’étranger. Si nécessaire, un interpret participe à la conversation avec l’étranger.

6 Les dispositions légales concernants les immigrants (3)  L’Éducation de polonais: •Pour les étrangers et les citoyens polonais, sous l'enseignement obligatoire, qui ne parlent pas polonais, l'autorité locale chargée de l'école, organise les cours supplémentaires gratuites de polonais. •Des classes supplémentaires sont organisées individuellement ou en groupes, au moins 2 heures par semaine. •Répartition hebdomadaire et nombre d'heures d'enseignement supplémentaire de polonais, doit être déterminé en consultation avec l'autorité locale chargée de l'école.

7 Les dispositions légales concernants les immigrants (4)  Les differences entre les programmes scolaires: •Pour les étrangers et les citoyens polonais, pour lequels l'enseignant qui mène les cours dans un sujet donné considère qu'il est nécessaire de compléter les différences dans le curriculum, l'autorité locale chargée de l'école organise les cours de rattrapage supplémentaires à ce sujet. •D'autres classes de rattrapage dans un sujet donné sont menées individuellement ou en groupe, sous la forme de cours supplémentaires à ce sujet, une heure (45 minutes) par semaine. •Un horaire hebdomadaire des cours supplémentaires de rattrapage est etablis par le directeur de l'école en consultation avec l'autorité locale chargée de l'école, •Le nombre total des classes supplémentaires, ne peut pas être supérieur à 5 heures par semaine par étudiant. •La mission diplomatique, consulaire ou association culturelle - éducative d’une nationalite donnee peut organiser l'apprentissage de la langue et la culture du pays d'origine pour les étrangers soumis à la scolarité obligatoire.

8 La communication entre les écoles et les parents des immigrés Depuis l'année scolaire 2008/09, les règles permettent aux écoles fréquentées par des enfants d'immigrants, l'emploi d'assistants qui parlent leur langue maternelle et peuvent aider à intégrer ces élèves et de communiquer avec leurs familles.  LES EMPLOYÉS SOCIAUX - En Pologne, le rôle d’intermédiaire entre les familles et les écoles joue le personnel employé dans les centres pour les réfugiés. Les employés sociaux et d’autres employés de ces institutions coopérent avec les écoles en essayant de résoudre tous les problèmes dans le domaine des contacts des parents avec les écoles, les informations sur les progrès des enfants, les possibilités de continuer la formation.  LE FINANCEMENT – les cours des langues maternelles des immigres se déroulent dans les bâtiments scolaires et sont financés par les ambassades, les consulats ou les associations culturelles du pays d’origine des étudiants.  Les personnes qui ne sont pas des citoyens polonais et sont soumises à la scolarité obligatoire peuvent suivre les cours dans la langue du pays d'origine à l'école organisée par les missions diplomatiques ou par les centres culturels de ce pays. Ces classes sont organisées en dehors du calendrier régulier et exigent l’accord du directeur de l'école ainsi que des autorités locales.

9 L'éducation des minorités nationales et groupes ethniques  L'année scolaire 2009/2010 dans les écoles qui organisent l’enseignement supplémentaires des activités éducatives pour les enfants et les jeunes des minorités nationales et ethniques, il y avait au total enfants et jeunes ( dans les écoles primaires et dans les écoles secondaires).  Particulièrement l’allemand est une langue de la plus grande minorité nationale en Pologne. L'année scolaire 2009/2010, le nombre d'écoles primaires qui organisent des activités pour les étudiants de la minorité allemande était de 46,1% du nombre total des écoles primaires qui dispensent des langues minoritaires et ethniques (année précédente: 46,0%).  Le nombre d'élèves dans les écoles qui organisent les cours pour les étudiants des minorités allemandes, ont représenté 68,0% de tous les élèves dans les écoles primaires qui menent les cours dans les langues des minoritaires nationales et ethniques (année précédente: 70,0%).  Dans le cas des collèges, de tous les établissements offrant les cours dans les langues des minorités nationales et ethniques, 40,8% des cours sont en allemand, tandis que les étudiants de ces établissements représentaient 73,5% de tous les élèves des collèges suivants l’éduaction dans des langues maternelles (de l'année scolaire précédente, respectivement: 41,0 % et 76,7%).  Constamment, les écoles primaires et les collèges se dévelopent et organisent les cours pour les enfants et les jeunes qui se servent de la langue régionale - le kachoube. Participation des écoles primaires et collèges avec la langue ukrainienne a augmanté.

10 Le nombre des etudiants apprenants les langues des minorités ethniques et la langue régionale dans les écoles primaires de l'année scolaire 2009/2010 L'année scolaire 2009/2010, les écoles primaires ont organisees les cours supplémentaires pour les élèves d’origine roumain 1789 (année précédente - pour 1492 élèves).

11 Le nombre des etudiants apprenants les langues des minorités ethniques et la langue régionale dans les écoles primaires de l'année scolaire 2009/2010 Dans les collèges les classes ont été organisés pour 426 élèves de cette minorité ethnique (pour comparaitre, dans l'année scolaire pour 329 élèves). Source: GUS, l'éducation dans l'année scolaire 2009/2010

12 Le nombre d'étudiants des écoles secondaires pour les jeunes apprenants des langues des minorités nationales et ethniques ainsi que la langue régionale au cours de l'année scolaire 2009/2010 Au niveau secondaire supérieur, le nombre d'écoles où les jeunes et les minorités nationales et ethniques sont enseignes, ainsi que le nombre d'élèves dans ces écoles est plusieurs fois inférieur que dans les collèges. Dans l'année scolaire 2009/2010 près de 1500 étudiants, dont 0,8 mille se sont les étudiants d'origine biélorusse et ukrainienne 0,3 milles - ce qui est comparable avec l'année scolaire 2008/2009 précédente. Source: GUS, l'éducation dans l'année scolaire 2009/2010

13 Nombre d'élèves des écoles secondaires qui ont pris l'examen en langue maternelle en baccalauréat Source: Comité central de l'éducation, 2009 Parmi les étudiants apprenants les langues des minorités ethniques dans les écoles secondaires, seulement un tiers a choisi cette langue comme un sujet supplémentaire de l'examen de baccalauréat en 2009.

14 Les principes d'organisation d'enseignement des minorités ou groupes ethniques  Les écoles et les établissements publics permettent aux élèves appartenant aux minorités nationales et groupes ethniques, le soutien et le développement d'identité nationale, ethnique, linguistique et religieuse, de la culture et l'histoire à travers: •apprentissage de la langue d'une minorité nationale ou ethnique et l'enseignement de l'histoire, de la géographie et de la culture du pays d'origine de la minorité, sont organisés par le directeur de l'école sur demande écrite, soumise par les parents ou les tuteurs légaux de l'enfant, •les étudiants qui ont 16 ans, peuvent appliquer pour la poursuite des classes, •les applications visant à la poursuite des cours, doivent être soumis au directeur d'école au cours d'année scolaire pour préparer l'organisation des cours ou ā l’admission d’élève ā l’école - ils sont valables jusqu'à la fin de l’école. •l'enseignement des langues de minoritaires nationales est organisée dans les écoles si au moins 7 élèves en primaire et collège et au moins 14 en secondaire déclarent la participation dans les cours.  Si ā l'école n'est pas possible d'organiser l'enseignement des langues des minorités nationales ou groupes ethniques à cause d’un faible nombre d’élèves, le directeur d'école doit soumettre la liste des élèves qui ont signalé la volonté d’éducation a l'autorité locale chargée de l'école, qui en tache d’organiser les cours interscolaires.  Le nombre d'élèves dans l‘ensemble interscolaire ne peut pas être inférieur à 3 et dépasser 20 étudiants.  Le temps attribué à l'apprentissage des langues d'une minorité nationale ou ethnique est de 3 heures par semaine.

15 „Badanie jakości i efektywności edukacji oraz instytucjonalizacja zaplecza badawczego” Projekt współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu Społecznego Instytut Badań Edukacyjnych ul. Górczewska 8, Warszawa tel.: (22) , MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "L'éducation inclusive des enfants d'immigrés, les minorités nationales et groupes ethniques Varsovie, Janvier 2012 r."

Présentations similaires


Annonces Google