La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les enfants du CPa et Philippe BARBEAU Le baleineau kidnappé Editions Jean ZAY Jeunesse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les enfants du CPa et Philippe BARBEAU Le baleineau kidnappé Editions Jean ZAY Jeunesse."— Transcription de la présentation:

1 Les enfants du CPa et Philippe BARBEAU Le baleineau kidnappé Editions Jean ZAY Jeunesse

2 Le baleineau kidnappé Texte des élèves du CP a et Philippe BARBEAU Illustrations de Morgane SAUVAT, Gino DA SILVA et Clément CORNET Editions Jean ZAY Jeunesse

3 Notre baleine s’appelle Martiale. C’est une baleine grise avec des taches blanches sur la queue. Elle et son baleineau, Sacha, vivent près des côtes de l’Alaska. Elle l’aime du fond de son cœur et lui fait des caresses avec ses nageoires. Après une journée passée à jouer, elle s’endort. A son réveil, elle ne voit plus son petit. Alors, elle le cherche partout. “ Sacha ! Sacha ! Où es-tu ? Où te caches-tu ? Reviens ! ”. Hélas, la baleine ne le trouve pas et décide de partir à sa recherche.

4 Alors qu’elle longe la banquise, elle entend un cri : un appel. “ Au secours, j’ai la nageoire cassée. ” Martiale sort son énorme tête de l’eau et aperçoit une otarie, allongée sur le dos, une palme pendant sur le côté. Elle lui dit : “ Veux-tu que je t’aide ? ” “ Oui, mais fais vite. Un ours blanc rôde : il a faim ! ” La baleine plonge et va chercher des coquillages. Elle les mâche et en fait du plâtre. De retour à la surface, elle en entoure le membre brisé. Pour la remercier, Nunivak, l’otarie, offre cette formule magique au cétacé. “ Par les mers et les océans, Otarie, Otarie, Viens à mon secours ! ” “ Baleine, quand tu auras besoin de moi, prononce ces mots et je viendrai. ”

5 La baleine plonge vers les eaux profondes, là où se trouve la bibliothèque : la mémoire de tous les savoirs s’y trouve gravée sur des rochers. Elle recherche une carte qui lui indiquerait où vivent les grands requins blancs. L’information recherchée est sur un rocher mais elle ne peut la lire car des algues la recouvrent. Elle essaie de les manger avec ses fanons : ça ne sert à rien. Alors, elle décide de les arracher en les entortillant autour de sa queue. Elle tire fort, très fort : les algues lâchent. Des étoiles de mer fixées sur le rocher recouvrent la carte. La baleine veut les pousser avec ses nageoires mais elle échoue. Alors, Martiale finit par faire appel à l’otarie. “ Par les mers et les océans, Otarie, Otarie, Viens à mon secours ! ” Nunivak surgit et claque des nageoires : des oursins apparaissent. Craignant d’être dévorées, les étoiles de mer fuient. Martiale lit que les grands requins blancs vivent dans les eaux chaudes de la mer de corail près de l’Australie.

6 Avant de partir à la recherche de son petit, elle dit au revoir aux baleines de son groupe. “ Bonne chance ! Martiale ! ” “ Sois courageuse et reviens vite ! ” La baleine quitte les glaces du pôle Nord, croise des Inuits qui chassent le phoque. L’eau devient moins froide, les icebergs fondent. Elle est dans la bonne direction : le Sud. Elle nage, nage longtemps et sent la fatigue arriver. En cherchant du krill, pour reprendre des forces, elle s’égare en mer de Chine. Les poissons l’avertissent du danger : “ Fuis les chasseurs de baleines ! ” “ Plonge au plus profond de l’océan ! ” “ Les harpons, les harpons, c’est la mort ! ” Soudain, un baleinier fonce sur elle : il l’a repérée à cause de son panache. Le bateau s’approche et veut la capturer. Martiale sonde pour lui échapper.

7 La baleine se dirige vers la grande barrière de corail. Des animaux surprenants croisent sa route. Elle sait que le grand requin blanc est là. Elle reste déterminée : où se cache le kidnappeur de son fils ? “ Sacha ! Sacha ! où es-tu ? ” “ Là, dans la coque de l’épave. ” Elle s’approche mais le Grand Blanc fonce sur elle et bloque le passage. Elle lui donne de violents coups de queue mais il esquive. Le squale se moque d’elle : “ Si tu crois m’impressionner ! Je déchiquetterai ton baleineau et après… je te mangerai ! ” Elle enrage. Sa colère provoque une tempête gigantesque qui se propage jusqu’en Alaska. Nunivak voit de grandes vagues déferler et entend les hurlements de la baleine. Elle claque des nageoires et apparaît devant le requin. L’otarie le projette violemment sur l’ancre. Il meurt. Martiale retrouve son petit.

8 Martiale rentre chez elle avec son baleineau et Nunivak. Chemin faisant, elle lui raconte ses rencontres avec les tortues marines, les balistes, les poissons-clown … et surtout son amie, l’otarie. A son arrivée, elle fait une fête inoubliable avec toutes les baleines et toutes les otaries. Elle saute si haut que les gouttes d’eau de mer éclaboussent le ciel.


Télécharger ppt "Les enfants du CPa et Philippe BARBEAU Le baleineau kidnappé Editions Jean ZAY Jeunesse."

Présentations similaires


Annonces Google