La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Collège Jean Moulin de Marcigny Stage Daaefop des 13 novembre 2007 et 25 mars 2008 Marie DELAHAYE Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre Correspondante.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Collège Jean Moulin de Marcigny Stage Daaefop des 13 novembre 2007 et 25 mars 2008 Marie DELAHAYE Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre Correspondante."— Transcription de la présentation:

1 Collège Jean Moulin de Marcigny Stage Daaefop des 13 novembre 2007 et 25 mars 2008 Marie DELAHAYE Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre Correspondante départementale et formatrice EDD

2

3 La composition du CESC Présidé par le chef d’établissement, le CESC s’inscrit dans le pilotage de l’établissement et est validé par le conseil d’administration. Il comprend, en composition équilibrée :  Les personnels d’éducation, sociaux et de santé de l’établissement  Des représentants des personnels enseignants, des parents et des élèves désignés par le chef d’établissement sur proposition des membres du conseil d’administration appartenant à leurs catégories respectives  Les représentants de la commune et de la collectivité de rattachement au sein de ce conseil. Le CESC peut associer les partenaires susceptibles de contribuer utilement à la politique éducative et de prévention de l’établissement, en particulier le correspondant police ou gendarmerie-sécurité de l’école, dans le respect des compétences et des rôles de chacun.

4 L’organisation et le pilotage du CESC  Au niveau de l’Établissement : le chef d’établissement - Assure le pilotage, le suivi et l’évaluation des actions programmées - Veille à instaurer une communication interne dynamique et structurée - Présente un bilan annuel de la programmation des actions et leur évaluation au CA  Au niveau du Bassin : la mise en réseau - Garantit la cohérence et la nécessaire continuité d’une action éducative efficace sur un territoire, de la maternelle au lycée - Veille à respecter les priorités définies dans le cadre de chaque établissement à partir de son diagnostic éducatif

5 L’organisation et le pilotage du CESC  Au niveau du Département : l’ Inspecteur d’Académie - Relaie et impulse la politique académique concernant la mise en œuvre des CESC du département. - Anime et coordonne le réseau des CESC au niveau des bassins de formation - Associe les IEN pour la mise en réseau avec les écoles primaires - Désigne des personnes ressources associées au groupe de pilotage académique.  Au niveau de l’Académie : le Recteur - Inscrit le CESC dans le programme “Vie de l’élève” établi en application de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), et dans lequel prennent place l’éducation à la citoyenneté et la lutte contre la violence. - Est présent au sein du Groupement régional de santé publique (GRSP), permettant l’articulation des actions liées à la santé des élèves avec celles engagées dans le cadre du programme régional de santé publique (PRSP).

6 Les missions du CESC Le CESC  contribue à l'éducation à la citoyenneté  prépare le plan de prévention de la violence  propose des actions pour aider les parents en difficultés et lutter contre l’exclusion  définit un programme d'éducation à la santé et à la sexualité et de prévention des conduites addictives.

7 Les missions du CESC

8 Éducation à la citoyenneté La citoyenneté, ça s’apprend…  Des textes officiels : Textes de référenceTextes de référence  Des enseignements : l'éducation civique est obligatoire à tous les niveaux de la scolarité  Au croisement des disciplines : solidarité, mémoire, défense, droits de l'Homme, développement durable.solidaritémémoiredéfensedroits développement durable  Des activités pédagogiques: les Parcours civiques, des concours : Prix des droits de l'Homme - René Cassin (réflexion sur les principes fondamentaux liés aux droits de l'Homme), CNRD (Concours National de la Résistance et de la Déportation : travail de mémoire et solidarité entre les générations)Parcours civiquesPrix des droits de l'Homme - René CassinCNRD  Des ressources : Outils pédagogiques, Expositions : Moi, jeune citoyen (exposition interactive pour les 8-13 ans en partenariat avec le ministère de la Justice), Le petit citoyen illustré de l' Association des conseils d'enfants et de jeunes, Cité-Citoyenneté : exposition interactive pour les ans de la Cité des Sciences et de l'IndustrieMoi, jeune citoyen Le petit citoyen illustré Association des conseils d'enfants et de jeunes Cité des Sciences et de l'Industrie

9 Éducation à la citoyenneté La citoyenneté, ça se pratique : Des actions…. * Expérimentation : - Parlement des enfants (initiation au fonctionnement de la démocratieParlement des enfants politique pour les élèves de fin d'école élémentaire) - Ateliers de pratique civique * Valorisation : - Le Prix de l'éducation (récompense performances scolaires et sportives des élèves, et leur capacité à s'engager au service de la collectivité)Prix de l'éducation - La Semaine de la coopération à l'école (ensemble coordonné d'initiatives en faveur du débat démocratique à l'école)Semaine de la coopération à l'école - Envie d'agir (ensemble d'initiatives pilotées par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, pour les 11 à 28 ans )Envie d'agir * Actions innovantes : Demain, je serai citoyenDemain, je serai citoyen

10 Éducation à la citoyenneté Demain, je serai citoyen…  Des équipes innovantes s'efforcent d'amener les élèves à apprendre l'exercice de citoyenneté et à en appréhender les valeurs. - Éducation au discernement - Formation à l’esprit critique - Interrogation sur l’écologie, la sécurité routière, la justice - Le droit européen et les grands textes fondateurs - L’histoire du continent et de son unité, - La cohésion sociale - La découverte des langues et des cultures, - La connaissance et compréhension d’autres modes de vie et de pensée - Les valeurs universelles, - Les droits de l’homme… Le dossierLe dossier

11 Éducation à la citoyenneté La citoyenneté, ça se pratique…Des dispositifs * Vie participative : modalités de la socialisation : - Heures de vie de classe - Tutorat : formation par les pairs - Stages en partenariat : police, justice, ville etc. * Vie associative : la prise de responsabilité - L' Association Sportive (AS) Association Sportive - Foyers et clubs socio-éducatifs - Coopératives scolaires Coopératives scolaires * Vie représentative : pratiques de la démocratie - Le Conseil de coopération de classe : débat démocratique en primaire - Les instances de vie lycéenne : site de La vie lycéenne La vie lycéenne

12 Éducation à la citoyenneté La citoyenneté, ça se pratique : Des partenariats…  L'éducation à la citoyenneté s'appuie sur de nombreux partenariats : - Autres ministères et services déconcentrés de l'État - Collectivités territoriales - Organismes habilités et associations agréées.  Certains de ces partenariats prennent une forme plus structurée au sein même des établissements et/ou des académies. - Les Comités d'éducation à la santé et la citoyenneté (CESC)Comités d'éducation à la santé et la citoyenneté - Les commissions Éducation à la citoyenneté (CAEC)

13 Éducation à la citoyenneté La citoyenneté, ça se pratique : Une ouverture internationale…  L’ouverture internationale est une des missions essentielles de l’école d’aujourd’hui. A ce titre, l'éducation à la citoyenneté s'exerce aussi dans le cadre européen et international : 2005, Année européenne de la citoyenneté par l'éducation2005, Année européenne de la citoyenneté par l'éducation du Conseil de l'Europe.

14 Les missions du CESC

15 Prévention de la violence en milieu scolaire Conformément à la circulaire n° du 16 août 2006, le CESCcirculaire n° du 16 août 2006 prépare, dans chaque établissement scolaire, un plan de prévention de la violence qui est ensuite adopté par le conseil d’administration. Concrètement :  Il élabore le diagnostic de sécurité Le guideLe guide  Il assure le suivi des événements  Il organise, le cas échéant, l’appui et l’aide aux victimes. Le CESC assure l’interface entre l’établissement scolaire et les dispositifs locaux existants en matière de sécurité et de coopération pour la prévention et la lutte contre la délinquance, notamment les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

16 Prévention de la violence en milieu scolaire Le diagnostic éducatif, élaboré par l’équipe de direction (chef d’établissement, son ou ses adjoints, gestionnaire), prend en compte :  Les données éducatives recueillies par des instances : conseil pédagogique, conseils de classes, commission hygiène et sécurité (CHS)  Les besoins et les attentes des élèves exprimés notamment dans les conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL)  Les indicateurs observations fournis par les professeurs, les personnels d’éducation, de surveillance, d’orientation, de santé et sociaux, les personnels administratifs, techniques, ouvriers et de service  Les informations données par les représentants des parents d’élèves, ou les partenaires extérieurs locaux.  Le relevé de conclusions du diagnostic de sécurité en milieu scolaire. Il conviendra d’être particulièrement attentif au respect des règles liées au secret professionnel.

17 Prévention de la violence en milieu scolaire Des formes multiples de violence… • Violences verbales • Violences physiques • Intrusions • Atteintes aux biens • Racket • Usage ou trafic de produits stupéfiants • Ports d'armes ou objets dangereux

18 Prévention de la violence en milieu scolaire Les actes de violences à l’école recensés dans SIGNA :

19 Prévention de la violence en milieu scolaire Les actes de violences à l’école Mettent en péril  la réussite scolaire  l'égalité des chances Fragilisent profondément  les fondements mêmes de l'école  Les fondements de la société.

20 Prévention de la violence en milieu scolaire  Une circulaire interministérielle (Education Nationale, Justice et Intérieur) «Prévention et la lutte contre la violence en milieu scolaire»  Un mémento «Conduites à tenir en cas d'infractions en milieu scolaire»  Un guide pratique «Réagir face aux violences en milieu scolaire»  Un document complémentaire «Faits ou situations d'insécurité dans les établissements scolaires ou à leurs abords - Questions-Réponses»

21 Les missions du CESC

22 Lutter contre l’exclusion Le décret n° du 28 juillet 2006 incite à proposer aux parentsdécret n° du 28 juillet 2006 des actions afin de les conforter dans leur rôle éducatif et leur permettre de mieux faire face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer avec la scolarité de leurs enfants. Concrètement :  Accueil des familles, notamment lors de la première inscription  Sensibilisation à l’assiduité, essentielle à la réussite scolaire et aux enjeux des enseignements  Information sur l’importance d’une bonne hygiène de vie  Accompagnement des parents pour une meilleure compréhension du système éducatif (règlement intérieur, lecture des bulletins, parcours scolaires, principe de la laïcité...)  Éventuellement, organisation de cours d’alphabétisation scolaire.

23 Lutter contre l’exclusion Des dispositifs au service de la réussite des jeunes  Le Plan de cohésion sociale : rend effective l'égalité des chances pour les enfants et les adolescents des quartiers défavorisés en leur offrant un accompagnement social, culturel, sanitaire afin d'aider la famille dans son rôle éducatif. Plan de cohésion sociale  La loi de programmation pour la cohésion sociale : définit ces dispositifs, leurs objectifs, les publics visés, les structures juridiques supports, les crédits prévus sur les cinq années du plan. loi de programmation pour la cohésion sociale :  La circulaire de la DIV aux préfets en date du 27 avril 2005 précise les conditions de mise en œuvre de ces dispositifs. circulaire de la DIV aux préfets en date du 27 avril 2005

24 Lutter contre l’exclusion Les actions des « équipes de réussite éducative » Proposer un soutien individualisé et personnalisé aux enfants et adolescents en fragilité identifiés par les acteurs locaux, dès la maternelle, et à leurs familles.  Accompagnement scolaire  Prise en charge de problèmes de santé  Apprentissage des règles de vie en commun  Aide à l'épanouissement personnel par l'éducation culturelle, artistique ou la pratique sportive.

25 Lutter contre l’exclusion Les modalités de mise en œuvre  Le travail est mené par des " équipes pluridisciplinaires de soutien " : enseignants éducateurs, animateurs, travailleurs sociaux, psychologues, pédopsychiatres, intervenants sportifs et culturels…  Le travail s'appuie donc sur un partenariat le plus large possible, associant les collectivités locales (communes, conseils généraux…), les services de l'État (Éducation nationale, DDJS, DDASS, DDPJJ…), les associations, etc...  Ce partenariat est formalisé par la création d'une structure juridique dédiée (Groupement d'intérêt public, Caisse des écoles, EPLE, établissement public local de coopération éducative…), à la fois instance de pilotage et de gestion.

26 Lutter contre l’exclusion Différents dispositifs…  Les PPRE : Programmes Personnalisés de Réussite Éducative La circulaireLa circulaire Le rectificatif Textes de référencesLe rapport 2006 de l'ENLe rectificatifTextes de référencesLe rapport 2006 de l'EN  Les dispositifs en alternance au collège Le dossierLe dossier Textes de références Les ressources nationalesTextes de référencesLes ressources nationales  Les dispositifs relais Le principeLe principe  L’EP : éducation prioritaire La circulaire Dans l'académie de Dijon La circulaireDans l'académie de Dijon • Les RAR : Réseaux Ambition Réussite • Les RRS : Réseaux de Réussite Scolaire

27 Les missions du CESC

28 Éducation à la santé Santé et scolarité sont indissociables.  D'une part, les familles sont tenues de respecter un certain nombre d'obligations, notamment en matière de vaccinations.  D'autre part, il entre dans les missions de l'école de promouvoir la santé des élèves et de développer leurs compétences afin qu'ils puissent eux-mêmes adopter des comportements favorables à leur santé.  20 % des enfants d'âge scolaire sont en situation de surpoids…

29 Éducation à la santé  Suivi médical  Les vaccinations  Visites médicales  Enfant malade / enfant handicapé  Personnels de santé et d'action sociale  Alimentation  Restauration scolaire  Éducation à la nutrition et au goût  Prévention du surpoids et de l'obésité  Sexualité  Éducation à la sexualité  Prévention des risques  Tabac, alcool, et drogues  État des lieux  Prévention des conduites addictives

30 Éducation à la santé  Le guide « Éducation à la santé en milieu scolaire : choisir, élaborer et développer un projet », a pour but de faciliter la mise en œuvre de l'éducation à la santé dans les écoles et les établissements scolaires.  Il donne des clés pour mieux articuler un projet avec la mise en œuvre des politiques de santé publique.  Étape par étape, il décrit la méthodologie de projet, en fonction des spécificités du milieu scolaire.Le guideLe guide

31 Éducation à la santé  Évaluer toute action de promotion de la santé est indispensable, possible mais cela exige de respecter un protocole d'une très grande rigueur. En effet, comment évaluer une modification des comportements alors qu'il est impossible de la constater par des chiffres ?  Un guide « Éducation pour la santé : les défis de l'évaluation » permet d’aider dans l'évaluation de toute action de promotion de la santé (éducation, prévention...). Le site de l'INPES

32 Les missions du CESC

33 L’Éducation à la sexualité La circulaire n° du 17 février 2003 relative à l’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées, c’est :circulaire n° du 17 février 2003  Des réponses à des questions de santé publique - Grossesses précoces non désirées - Infections sexuellement transmissibles, dont le VIH /sida - Les relations entre garçons et filles - La violence - Les violences sexuelles - La pornographie - La lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes

34 L’Éducation à la sexualité La circulaire n° du 17 février 2003 relative à l’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées, c’est :circulaire n° du 17 février 2003  Des objectifs essentiels à atteindre - L'estime de soi - Le respect de l'autre - Le droit et l'acceptation des différences - La compréhension et le respect de la loi - La responsabilité individuelle - La responsabilité collective

35 L’Éducation à la sexualité …tout en intégrant les questions liées à la mixité et en encourageant les activités destinées à renforcer l'égalité entre les femmes et les hommes La convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, dans le système éducatif

36 Les missions du CESC

37 La prévention des conduites addictives  La circulaire n° du 1er décembre 2003 prévoit que la prévention des conduites à risque et la lutte contre la consommation de produits illicites ou dangereux, doit être intégrée dès l'école primaire et tout au long du cursus scolaire, particulièrement au collège.circulaire n° du 1er décembre 2003  Cette action s'inscrit également dans le plan gouvernemental de lutte contre les drogues illicites, le tabac et l'alcool coordonné par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), qui place l'École comme un acteur de premier plan dans la politique de prévention. (MILDT)  Enfin, la loi de Santé publique du 9 août 2004 intègre dans le code de l'Éducation un article L qui demande qu'une "information soit délivrée sur les conséquences de la consommation de drogues sur la santé, notamment concernant les effets neuropsychiques et comportementaux du cannabis, dans les collèges et les lycées, à raison d'au moins une séance annuelle, par groupes d'âge homogène".L312-18

38 La prévention des conduites addictives La prévention des conduites addictives s'appuie sur :  Les objectifs et contenus des enseignements  La vie quotidienne des établissements, par l'attention que chaque membre de l'équipe éducative porte aux élèves, et en particulier à ceux présentant des signes susceptibles de traduire un mal être.  Des séances d'information et de prévention, à raison d'au moins une séance annuelle, planifiées en début d'année scolaire dans l'emploi du temps des élèves. Leur programmation est inscrite au projet d'établissement et présentée au conseil d'administration. Ces séances abordent en priorité la prévention des produits les plus fréquemment consommés selon les niveaux : par exemple, le tabac en 6 ème, le cannabis à partir de la 3 ème, etc..

39 La prévention des conduites addictives Le guide de prévention des conduites addictives Le livret sur l'éducation aux comportements responsables Un site utile :

40 La prévention des conduites addictives La lutte contre le tabagisme  Le décret n° du 15 novembre 2006 décret n° du 15 novembre 2006  La circulaire n° du 29 novembre 2006circulaire n° du 29 novembre 2006  Des fiches thématiques pour la mise en œuvre - Fiche 1 "Pourquoi la loi ? " Fiche 1 "Pourquoi la loi ? " - Fiche 2 "Que dit la réglementation ? « Fiche 2 "Que dit la réglementation ? « - Fiche 3 "Définir des stratégies pour le respect de la réglementation" Fiche 3 "Définir des stratégies pour le respect de la réglementation" - Fiche 4 "Le règlement intérieur" Fiche 4 "Le règlement intérieur" - Fiche 5 "Gestion des situations particulières" Fiche 5 "Gestion des situations particulières" - Fiche 6 "Prévention dans le cadre des séances prévues par les textes" Fiche 6 "Prévention dans le cadre des séances prévues par les textes" - Fiche 7 "L'aide au sevrage" Fiche 7 "L'aide au sevrage" - Fiche 8 "Évaluation de l'application de la réglementation" Fiche 8 "Évaluation de l'application de la réglementation" - Fiche 9 "Personnels de l'établissement" Fiche 9 "Personnels de l'établissement" - Fiche 10 "Liste des ressources et exemples d'expériences réussies" Fiche 10 "Liste des ressources et exemples d'expériences réussies"


Télécharger ppt "Collège Jean Moulin de Marcigny Stage Daaefop des 13 novembre 2007 et 25 mars 2008 Marie DELAHAYE Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre Correspondante."

Présentations similaires


Annonces Google