La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traumatisme génito-urinaire. Mr CHE 18 ans Défenestration polytraumatisme Douleurs lombaire G, pas hématurie TA stable Bilan traumatologique: Fracture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traumatisme génito-urinaire. Mr CHE 18 ans Défenestration polytraumatisme Douleurs lombaire G, pas hématurie TA stable Bilan traumatologique: Fracture."— Transcription de la présentation:

1 Traumatisme génito-urinaire

2 Mr CHE 18 ans Défenestration polytraumatisme Douleurs lombaire G, pas hématurie TA stable Bilan traumatologique: Fracture instable de C7 ostéosynthésée Fractude du col fémur G

3 Scanner abdominal en urgences: 1- diagnostic ?

4 2- Conduite à tenir ?: 1- abord chirurgical immédiat ou décalé 2- embolisation sélective 3- surveillance et Uroscanner à J7 Hématome sous capsulaire rénal gauche

5 Uroscanner à J7

6 Uroscanner à 6 mois

7 Si le scanner à ladmission avait montré:

8 1- Quelle lésion ? 1- lésion de lartère rénale 2- lésion de le veine rénale 3- obstruction de la voie excrétrice 4- rein préalablement non fonctionnel

9 Lésion pédiculaire de lartère rénale - hypodensité globale aprèes injection - taille normale du rein - petit épanchement péri-rénal 2- Quel examen demandez- vous?

10 Artériographie:

11 Extravasation urinaire avec fragments exclus

12 Néphrectomie dhémostase

13

14 Rein muet : Revascularisation chirurgicale Dans lidéal, la revascularisation chirurgicale précoce doit être tentée, éventuellement en collaboration avec léquipe de chirurgie vasculaire et dans les 8 heures qui suivent le traumatisme. La revascularisation est possible si le rein ne présente pas de lésion parenchymateuse associée ce qui est la plupart du temps le cas dans les mécanismes de décélération. Malheureusement quel que soit le geste effectué les résultats restent dans la littérature décevants sur le plan de la récupération la fonction rénale en raison des lésions cellulaires rénales induites par lischémie chaude.

15 TDM abdominal injecté: lexamen de référence

16 Lextravasation urinaire et lhématome rétro-péritonéal sont très variables

17 Extravasation urinaire sans fragment exclu

18 Commentaires Ces lésions majeures au niveau du rein exposent aussi au risque dhémorragie secondaire qui peut justifier dune embolisation artérielle en urgence ou dun geste chirurgical dhémostase Le taux de succès de lembolisation varie entre 70 et 80 % lartériographie est aussi très utile dans les plaies par arme blanche

19 Embolisation secondaire Coil métallique

20 Les indications de chirurgie conventionnelle ont diminuées avec les progrès des gestes endoscopiques et la meilleure prise en charge initiale des patients (radiologie interventionnelle) La chirurgie reconstructrice doit toujours être envisagée en première intention mais elle est loin dêtre facile La néphrectomie est réalisée dans 25 à 40¨% des interventions Dans les traumatismes ouverts, la prise en charge chirurgicale avec évaluation des lésions associées est la plus fréquente

21 La chirurgie endoscopique trouve sa place devant une extravasation urinaire persistante sur le bilan radiologique de contrôle La voie rétrograde avec UPR mise en place dune sonde urétérale ou dune son double JJ est souvent préférée. le drainage de la voie urinaires ne doit pas être systématique car les manœuvres endoscopiques sont sources de complications en particulier infectieuses Les indications de drainage des hématome péri rénaux sont rares car leur évolution est la plupart du temps favorable avec le temps.


Télécharger ppt "Traumatisme génito-urinaire. Mr CHE 18 ans Défenestration polytraumatisme Douleurs lombaire G, pas hématurie TA stable Bilan traumatologique: Fracture."

Présentations similaires


Annonces Google