La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La prise en charge des élèves dyslexiques au collège Rappel du cadre législatif Exemples de dispositifs pédagogiques Emmanuelle Knaebel - COPsy Avignon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La prise en charge des élèves dyslexiques au collège Rappel du cadre législatif Exemples de dispositifs pédagogiques Emmanuelle Knaebel - COPsy Avignon."— Transcription de la présentation:

1 La prise en charge des élèves dyslexiques au collège Rappel du cadre législatif Exemples de dispositifs pédagogiques Emmanuelle Knaebel - COPsy Avignon - Mai 2008

2 LOI POUR L’ EGALITE DES DROITS ET DES CHANCES, LA PARTICIPATION ET LA CITOYENNETE DES PERSONNES HANDICAPEES Loi du 11 février 2005

3 Constitue un handicap … toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de la santé invalidant La loi définit le handicap

4 Égalité des droits: principe de non discrimination Égalité des chances : reconnaissance d’une inégalité nécessitant la des conséquences du handicap reconnaissance d’une inégalité nécessitant la compensation des conséquences du handicap

5 En développant l’accessibilité généralisée de la cité (école, emploi, transport, bâti, culture, loisirs) Participation à tous les aspects de la vie sociale

6 Reconnaissance de la personne handicapée comme citoyen à part entière Principe de libre choix de leur projet de vie par les personnes handicapées, fondé sur le droit à compensation des conséquences du handicap Notion de prise en compte (plutôt que prise en charge) Notion de projet de vie (avec évaluation des besoins) La citoyenneté:

7 Inscription dans un établissement scolaire de référence, quelque soit le handicap, sans exclusion Scolarisation dans un autre établissement scolaire si besoin d’un dispositif adapté (Clis, Upi) ou d’un établissement spécialisé, avec l’accord des parents Accès de droit à l’éducation

8 Projet de scolarité défini en réponse aux besoins de l’élève Recherche des réponses dans l’ école de proximité de préférence, ou dans le dispositif spécialisé. Pour cela: - équipes de suivi de scolarisation - équipe de suivi - bilans divers Évaluation des besoins

9 « Dans les écoles, des aménagements particuliers et des actions de soutien sont prévues au profit des élèves qui éprouvent des difficultés, notamment les élèves atteints de troubles spécifiques du langage oral et/ou écrit, telle la dyslexie. Lorsque ces difficultés sont graves et permanentes, les élèves reçoivent un enseignement adapté. » Loi d’orientation et de programme Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école pour l’avenir de l’école Avril 2005 Avril 2005 Art. L 321-4

10 Une vigilance particulière s’impose pour les élèves présentant des troubles spécifiques de l’apprentissage (dysphasie, dyslexie, dyspraxie...) pour établir une cohérence entre l’action des enseignants, et les interventions rééducatives. Lien fort entre caractéristiques du handicap ( handicap de type cognitif) et les apprentissages scolaires Troubles du langage = handicap invisible

11 Plusieurs outils de formalisation: PPS : projet personnel de scolarisation PAI : projet d’accueil individualisé PPRE : programme personnalisé de réussite éducative

12

13

14

15 Ces différents projets vont permettre les aménagements pédagogiques: Achat de matériel informatique (logiciels de dictée vocale, correction orthographique, remédiation cognitive…) ordinateurs portables… Aménagements des examens (secrétaire, octroi du tiers temps…) Accompagnement par une AVS

16 Comment utiliser ces outils pour mieux accueillir ces élèves dans les classes ? LE TRAVAIL EN EQUIPE - au sein des équipes enseignantes - avec les familles - avec les partenaires extérieurs

17 Modèle d’articulation ECOLE - SANTE - FAMILLE Ressources ECOLESANTE FAMILLE Ressources ENFANT ECHANGES Ressources d’après F.PANSU Séminaire Cognisciences Grenoble 2007

18 PRISE EN CHARGE EFFICACE GUIDANCE PARENTALE PREVENTION, DEPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRECOCES FORMATION DES ENSEIGNANTS prédiction SANTE – FAMILLE - ECOLE MEDIATEUR d’après F. PANSU Séminaire Cognisciences Grenoble 2007

19 Le rôle de chacun Le rôle de l'élève L'élève doit être acteur de son devenir et de sa scolarité. Pour cela, il est important qu'il : s'investisse et ne se retranche pas derrière ses troubles du langage soit informé des mesures le concernant et que son avis soit pris en compte prenne conscience de ses possibilités et garde confiance parle de ses difficultés à un adulte, à ses camarades accepte les outils d'aide

20 Le rôle de chacun Le rôle des parents Le rôle des parents Les parents accompagnent l'enfant dans la gestion de son trouble : en informant les enseignants des capacités et des difficultés précises rencontrées par l'enfant au fur et à mesure de son évolution en participant activement aux rencontres - enseignants - rééducateurs - médecin scolaire en respectant les stratégies mises en place lors du projet de scolarisation et en proposant des aménagements éventuels

21 Le rôle de chacun Le rôle de l'équipe de direction Le rôle de l'équipe de direction L'équipe de direction : organise la sensibilisation de la communauté scolaire aux troubles du langage co-anime les réunions de projets de scolarisation est garante de la mise en œuvre des aménagements proposés

22 Le rôle de chacun Le rôle de l'équipe médicale Le rôle de l'équipe médicale En équipe avec l'infirmière, le médecin scolaire : procède à un examen approfondi pour tout élève repéré en difficulté et signalé par l’enseignant, quel que soit le niveau de scolarité oriente vers les examens complémentaires indispensables à l’approche diagnostique : ORL, ophtalmologique, psychométrique, orthophonique, orthoptique, psychomotricité… oriente vers les examens complémentaires indispensables à l’approche diagnostique : ORL, ophtalmologique, psychométrique, orthophonique, orthoptique, psychomotricité… initie et participe aux réunions de concertation destinées à préciser les troubles, à élaborer les aménagements scolaires, les prises en charge, à suivre la progression de l’enfant et au besoin à modifier le projet initial avec les enseignants, les parents et tous les professionnels concernés est l’interface entre l’institution scolaire et les autres partenaires "médicaux" (réceptionne par exemple la fiche "synthèse" du bilan orthophonique)

23 Le rôle de chacun Le rôle de l'orthophoniste L'orthophoniste : dépiste, évalue, rééduque –les troubles de la communication verbale (langage oral/écrit en compréhension et/ou en expression) –les troubles de la communication non verbale informe les parents et les enseignants des étapes de la rééducation entreprise transmet à l'équipe médicale du collège une fiche "synthèse" du bilan orthophonique aide à dégager les points forts et les plus grosses faiblesses oriente les enseignants vers des aménagements

24 Le rôle de chacun Le rôle du COPsy: Le COPsy: peut déceler des difficultés de langage oral, des troubles d'inadaptation et entrevoir la différence entre les difficultés langagières et leurs origines psychiques ou cognitives et les pathologies du langage propose un examen psychologique (bilan cognitif notamment) a un travail d'aide à la construction du projet de scolarisation et de partenariat avec les familles, les médecins et les équipes éducatives

25 Le rôle de chacun Le rôle de l'équipe enseignante: L'équipe enseignante : veille à ce que les autres élèves comprennent les besoins et les aménagements spécifiques de l'élève dégage les points forts de l'élève pour les utiliser dans les différentes stratégies provoque des situations où l'élève pourra répondre de façon correcte, se valorisant vis à vis des autres et de lui-même s'engage à mettre en place les aménagements prévus dans le projet de scolarisation

26 Le rôle de chacun Au moins un enseignant de l'équipe (professeur principal ou tout autre enseignant volontaire): travaille avec l'orthophoniste de l'enfant afin d'adapter les exigences rassemble les fiches "aménagements pédagogiques" de ses collègues et participe au projet de scolarisation avec les parents et professionnels concernés

27 Le rôle de chacun Le rôle de l'Auxiliaire de Vie Scolaire: L'Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) : accompagne l’élève dans les apprentissages favorise l'autonomie aide à la mise en place des aménagements pédagogiques La circulaire de Juillet 2004 définit une fonction d’accompagnement généraliste qui respecte les fonctions et qualifications des autres personnels spécialisés sans les suppléer, ni s’y substituer

28 Petit résumé sur le travail en équipe Importance du contact avec la famille Relais indispensable et régulier avec les partenaires extérieurs (professionnels de la santé, rééducateurs, accompagnants divers…) Il est impossible de réaliser une prise en charge pédagogique cohérente pour l’élève si absence de travail en équipe: pour les enseignants, deux outils: pour les enseignants, deux outils: La charte des enseignants Le livret de l’élève

29 Après la théorie…la pratique sur le terrain ! 3 exemples de dispositifs pédagogiques : Collège J.Roumanille – AVIGNON Collège St-Exupéry – ST-LAURENT DU VAR Collège St-Sulpice – PARIS 6ème

30 Collège J.Roumanille Projet Projet « Classe LECTURE » « Classe LECTURE » Début du projet: rentrée Accueil des élèves dyslexiques ET des Accueil des élèves dyslexiques ET des élèves présentant un retard important dans élèves présentant un retard important dans l’apprentissage de la lecture (sans trouble l’apprentissage de la lecture (sans trouble spécifique du langage). spécifique du langage). Etablissement d’environ 630 élèves, classé Ambition réussite, situé en zone urbaine sensible,accueillant une population socialement très défavorisée et un nombre important d’élèves ayant une année de retard à l’entrée en 6 ème. En : la moitié des élèves de 6 ème (soit 80 élèves)ont un score inférieur à 50% de réussite à l’évaluation 6 ème (frcs+maths)

31 Collège J.Roumanille Genèse du projet Un constat: Grâce à une utilisation très fine du logiciel JADE (évaluation nationale 6 ème ), repérage d’élèves très faibles, avec profils différents Grâce à une utilisation très fine du logiciel JADE (évaluation nationale 6 ème ), repérage d’élèves très faibles, avec profils différents Compléments de bilans (médecin scolaire + COPsy): TSL pour plusieurs élèves…Que faire pour ces élèves? Un contexte: Une liaison forte avec les écoles primaires (enseignants, médecins scol. et psychologue scolaire) Une CLIS dyslexie à l’école des Grands Cyprès

32 Objectifs du projet Changer le regard sur ces élèves Proposer une réponse pédagogique individualisée et collective Accompagner les familles en proposant un travail en partenariat avec les intervenants hors EN Permettre à ces élèves de ne plus subir l’école et de construire une autre relation à l’école en travaillant sur Permettre à ces élèves de ne plus subir l’école et de construire une autre relation à l’école en travaillant sur l’estime de soi. Collège J.Roumanille

33 Quels moyens? Des équipes motivées, habituées aux élèves en difficulté scolaires et au travail en commun. Un classement Ambition réussite qui donne des moyens: - la possibilité de « créer »une classe de 6 ème à 18 élèves, - quelques heures de concertation, - quelques achats de matériel pédagogique utile aux dys mais aux autres aussi…!! - une présence plus importante du médecin scolaire, du COPsy et de l’assistante sociale. Une harmonisation CM2/6 ème qui fonctionne bien: - repérage systématique au CM2 (REPERDYS) + complément ODEDYS + bilan orthophonique et psychologique (pas toujours !)

34 Collège J.Roumanille Des contraintes… Peu d’autonomie des familles Prise en charge rééducative (orthophonie) toujours très difficile à mettre en place et à maintenir dans la durée Elèves peu soutenus à la maison (pas de travail à la maison…) Elèves qui cumulent TSA et déficit culturel

35 CM1 – CM2 : Dépistage (tests de repérage) Mai – Juin : Entretiens individuels avec les familles des enfants repérés Sélection des élèves de la classe lecture Réunions d’information pour les parents : Qu’est-ce que la classe « lecture » ? 6e « lecture » : classe à pédagogie adaptée et effectif réduit 5e « lecture »Autres 5e 4eA4eB4eC4e… 3eA3eB3eC3e… Médecins scolaires, instits et psy. scolaire Médecins scolaires Médecin scolaire Enseignants de 6e Médecin COPsy Equipe d’enseignants 1 Médecin – COPsy - CPE Equipe d’enseignants 2 Médecin – COPsy - CPE Suivi des élèves Regroupements hebdom. Avec A. E. et enseignants Information des Équipes : qui est dys ? Comment adapter ? Livret d’accueil et de suivi Concertation profs 6e/Instits

36 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Accueil des élèves dyslexiques Collège St-Exupéry ST-LAURENT DU VAR Début de l’action: 2003

37 Trois axes majeurs Accueil au sein d’une classe « normale » Les aménagements pédagogiques Le tutorat En lien avec les 3 objectifs du BO N°6 du 07/02/2002 sur la mise en place d’un plan d’action pour les enfants atteints d’un trouble spécifique du langage oral et écrit: Connaître et comprendre les troubles Assurer la continuité des parcours scolaires Organiser les réponses Collège St-Exupéry St-Laurent du V.

38 La formation des enseignants: Préalable incontournable ! Repérage: plusieurs méthodes Harmonisation CM2/6 ème Courrier spécifique dans le dossier d’inscription en 6 ème Attention ! Il faut éviter un effet d’appel pour ne pas entraîner trop de demandes de dérogation L’implication des parents: Réunion d’information 15 Jours après la rentrée pour expliquer le dispositif Attention ! Pas de miracle, aucun caractère magique…

39 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. La constitution des classes: Une classe par niveau (pas plus de 6 ou 7 élèves dys !) sinon il faut une 2 ème classe Cela veut donc dire: une classe par niveau…donc une équipe pédagogique par niveau… La répartition de service: Pour les équipes de profs: des volontaires ! Le choix du prof principal = très important Il est le point référent de l’action pour sa classe Il va mettre en place le tutorat élève

40 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les orthophonistes: Partenaires extérieurs privilégiés, associés au projet Réunion annuelle avec toute l’équipe pédagogique(novembre)pour établir un suivi concerté Concertation régulière (en fonction des besoins) avec le professeur principal Il faut bien connaître la spécificité des troubles de chaque enfant Les ortho du secteur ont contribué à la formation des profs

41 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les adaptations pédagogiques: Pas de recette miracle Ils doivent être adaptés à chaque enfant en fonction de « sa » dyslexie CHANGER LE REGARD DE L’ENSEIGNANT SUR L’ELEVE qui est enfin entendu dans sa difficulté En plus de toutes les pistes spécifiques à chaque discipline et des grands principes généraux (type charte des enseignants), 2 aménagements très efficaces: Les aménagements des contrôles Les photocopies de cours

42 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les aménagements des contrôles: Mode d’emploi(voir document papier) Temps / barèmes / contenus 1/3 temps difficile à mettre en place à chaque fois (il faut cependant essayer…) Prise en charge des élèves lors de certains contrôles par des assistants d’éducation et sous certaines conditions: Accompagnement à la lecture de l’énoncé, explicitation du barème, réponse aux questions lorsque l’élève bloque (qu’est-ce que tu n’arrives pas à rédiger, à dessiner, à organiser ?) conseils méthodologiques et surtout ré-assurance

43 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les aménagements de contrôles (suite) Toujours remettre un corrigé écrit, ne pas hésiter à mettre de la couleur, stabilo par exemple Ne pas compter plusieurs fois une même faute qui se produit à plusieurs reprises La ponctuation, les majuscules sont souvent un grand mystère pour eux… Il faut donc toujours privilégier le FOND plutôt que la FORME Il s’agit de vérifier les connaissances et non pas de noter comment l’élève les restitue, même si c’est souvent très difficile à accepter pour un enseignant !

44 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les photocopies de cours: Remettre une photocopie du cours est quasiment indispensable (rappel: ils sont « mélangés » avec des non-dys) Pas de perte de temps liée au recopiage du tableau (souvent hasardeux) Il est recommandé de la remettre au début du cours: l’élève peut suivre en écoutant, débarrassé du stress de l’écriture Vérifier qu’ils la classent au bon endroit (non, ils ne sont pas désordonnés, rêveurs, inattentifs, ou fainéants…ils sont DYS !!)

45 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. TUTORAT ELEVES Pourquoi? pour aider les élèves dyslexiques à acquérir suffisamment d’autonomie pour arriver, peut-être, à se gérer complètement seuls. Choix des tuteurs: le volontariat, l’envie d’aider l’autre, créer du lien entre les élèves le volontariat, l’envie d’aider l’autre, créer du lien entre les élèves Le rôle des tuteurs: Il n’est pas responsable du dys et de la qualité de son travail Il ne doit pas faire à la place de l’élève Il ne doit avoir qu’une ou deux consignes précises mais pas au-delà Le tuteur et sa famille doivent donner leur n° de téléphone afin que les tutorés puissent à tout moment vérifier un point si besoin est Le tuteur est un référent

46 Collège St-Exupéry St-Laurent du V. Les modalités du tutorat : Nomination des tuteurs par un seul prof, le PP (parfois avec le CPE) 1 seul tuteur pour toutes les disciplines Le tutorat n’est pas obligatoire Le tuteur choisi peut être changé Tutorat de 13H à 14H deux fois par semaine: mise à jour des cahiers, classeurs, explications… Proposer un espace de rencontre convivial: pratiquement le situer près du CDI et…d’une photocopieuse Présence d’un adulte indispensable (mais le plus discret possible)

47 Collège St-Sulpice Paris Accueil des élèves dyslexiques Collège privé ST-SULPICE PARIS 6ème

48 Collège St-Sulpice Paris Ligne générale du collège : accueil d’élèves en difficulté 1980: classes du soir pour jeunes adultes qui ont interrompu leurs études 1996:classes d’accueil et d’intégration d’élèves dyslexiques Défi : réconcilier élèves / parents avec l’école changer le regard de l’enseignant changer le regard de l’ado sur lui-même volonté de reconnaître en chacun une personne en devenir Accueillir accompagner + intégrer = maîtres mots du projet

49 Le dialogue de sourds… Collège St-Sulpice la logique de l’enseignant Paris la logique de la famille la logique du médecin MATHS ATTENTION ECHEC LECONS ECRIT LENTEUR DEMOTIVATION CALCULETTE MOTIVE TEMPS Sait se concentrer LECONS SUES BON A L’ORAL CALCUL ESTIME MEMOIRE TSLE ATTENTION d’après C.Quilicci Intervention MIN TSL2 INSHEA 2008

50 Collège St-Sulpice Paris Et l’élève…? Il est conscient de ses difficultés mais…il est: - Otage des trois logiques contradictoires - Otage des projections - Otage de ses doutes permanents - Otage de son impuissance apprise - Otage de la fatalité de l’échec

51 Collège St-Sulpice Paris Le recrutement: Sélection : 197 demandes pour 30 places entretien avec l’élève et la famille, bulletins CM1 et CM2 triple bilan du centre de référence (obligatoire!): psychométrique, neuropsychologique, orthophonique, pour être sûr que l’élève est dys. ( sur les 197 demandes, 60 sont alors déjà éliminées) puis évaluation des élèves qui restent : goût, facteurs de stress, soutien familial, niveau scolaire nature du trouble : capacités préservées ou parasitées arguments pour être accueilli 30 dossiers sont sélectionnés, répartis en 2 classes de 15 élèves

52 Collège St-Sulpice Paris L’organisation pédagogique: réunion de l’équipe pédagogique toutes les 5 semaines par matière, les profs remplissent un dossier sur les objectifs : savoir/être, savoir/faire. l’élève n’a pas une difficulté, il a un trouble : cela ne se surmonte pas, cela se contourne. mais il a aussi des compétences il faut faire le deuil du « tous pareils » il faut observer les élèves et mettre en place des aménagements « sur mesure » on ne rabaisse pas le niveau mais on aide l’élève à s’élever.

53 L’organisation pédagogique (suite) La structure des classes: 2 classes de 6 ème DYS à 15 élèves maxi 2 classes de 5 ème DYS à 15 élèves parfois mélangés aux autres (ceux qui compensent mieux) sauf en anglais et en français en 4 ème, ils sont mêlés aux autres sauf en anglais et en français en 3 ème, ils sont en permanence mélangés avec les autres élèves. Collège St-Sulpice Paris

54 Les aménagements pédagogiques: La pédagogie est adaptée dans toutes les matières Rencontre régulière avec les partenaires extérieurs en charge de la rééducation orthophonique Les enseignants ont tous suivi plusieurs formations spécifiques Travail spécifique sur les difficultés d’attention et de mémoire de travail Pour chaque enfant dys, en 6 ème et 5 ème : 1 à 3 heures d’étude méthodologique par semaine (étude assurée en groupe de 12 élèves encadrés par 3 enseignants…)

55 Déficit phonologique Les difficultés d’apprentissage de l’élève dyslexique Troubles de la mémoire: - m. à court terme - m. à long terme - m. de travail Troubles de l’attentionTroubles séquentiels Difficultés : orientation dans l’espace Difficultés: Orientation dans le temps Difficultés: Acquisition des automatismes Fatigabilité d’après C.Quilicci Intervention MIN TSL2 INSHEA 2008

56 En guise de conclusion… Les incontournables: L’accueil ( le lien avec ce qui précède, le dépistage, la connaissance des forces et faiblesses de l’enfant…) Le travail en partenariat ( et la transmission de l’information entre les professeurs,médecins, ortho.,instituteurs, COPsy, psy.,…) Le suivi individualisé = Livret de l’élève

57 Le mot de la fin… Les élèves de 6 ème F Fin Octobre: «… la matière que je déteste vraiment,c’est le français… j’y arrive pas du tout, je suis trop «… la matière que je déteste vraiment,c’est le français… j’y arrive pas du tout, je suis trop nul… » Fin Mai: « … ce que j’ai préféré cette année, c’est le cours de français, surtout le livre qu’on a lu… »

58 Diaporama réalisé par Emmanuelle KNAEBEL Conseillère d’orientation-psychologue au CIO d’Avignon Mai 2008


Télécharger ppt "La prise en charge des élèves dyslexiques au collège Rappel du cadre législatif Exemples de dispositifs pédagogiques Emmanuelle Knaebel - COPsy Avignon."

Présentations similaires


Annonces Google