La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De décembre 2007 à juin 2009 GIP Alfa centre Bilan du dispositif de professionnalisation sur légalité professionnelle entre les femmes et les hommes Pour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De décembre 2007 à juin 2009 GIP Alfa centre Bilan du dispositif de professionnalisation sur légalité professionnelle entre les femmes et les hommes Pour."— Transcription de la présentation:

1 de décembre 2007 à juin 2009 GIP Alfa centre Bilan du dispositif de professionnalisation sur légalité professionnelle entre les femmes et les hommes Pour le PRDF N° 3 le 11 janvier

2 Bonne et heureuse Année à toutes et tous - Nouvelle version Etoile et son espace Egalité femmes/hommes : Elodie Ronsse - Bilan des actions de professionnalisation : Jocelyne Welker 2

3 Sommaire Rappel des objectifs Les réalisations Le suivi 3 fois 3 jours Les résultats Une construction permanente Données chiffrées Bilan / évaluation tout de suite après chaque intervention Évaluation plusieurs mois plus tard et préconisations Perspectives pour un nouveau projet

4 Rappel des objectifs 3 types daction 4

5 Les objectifs (rappel de la convention) Action centrale N° 1 = mise en place de 19 journées de professionnalisation prévues entre décembre 2007 et mars 2009 visant à sensibiliser et informer les acteurs des : – structures daccueil – information - orientation – organismes de formation professionnelle – associations de linsertion par léconomique – OPCA (conseillers-ères en entreprise) pour démultiplication 280 personnes directement bénéficiaires de laction avec un effet démultiplicateur indirect attendu pour les stagiaires ou salariés accueillis par les conseillers et formateurs Action N° 2 le suivi : 3 fois 3 jours en intra Action N° 3 le suivi et lévaluation confiée au cabinet Perfégal 5

6 Les moyens mis en œuvre par le GIP La constitution et le montage dun dossier FSE et construction dune ingénierie adaptée Mise en place des appels doffre Élaboration et publication (en ligne) dun cahier des charges Mise au point de critères dévaluation Mise en place dune commission en partenariat avec le Conseil Régional Étude des propositions - Prise de décision (commission) - Diversité des pratiques et des approches des consultant-es/intervenant-es retenus : Un cabinet de consultant ayant une bonne connaissance des entreprises : Isotélie Une structure nationale ayant une implantation régionale : lAssociation Retravailler Une association en recherche avec une université : CORIF Mise en place dun type de démarche sur une journée avec quatre temps: concepts, échanges de pratiques, type doutils et projet dintervention. Bilans intermédiaires au PRDF Réajustements (journée à thème ou par public par exemple ) 6

7 Les moyens de communication mis en œuvre Des actions permanentes : La diffusion via Étoile et site du GIP ALFA Centre Les outils de communication et de documentation du GIP : – Échos en ligne – Lettres électroniques spéciales « double mixité ». – Les mails de « promotion « envoyés à la base adresses (env contacts) Des actions ciblées : – Les mails personnalisés aux participants et à la base adresse du GIP – Les interventions du GIP dans les différents groupes de travail (apprentissage, Déléguées départementales, les autres journées de professionnalisation sur différents thèmes etc..) Des événements : – Exposition du CRDP sur la double mixité professionnelle – Interview de lauteure des photographies mises en ligne sur le site Étoile – Journée signature de la charte au CR etc.… 7

8 Les moyens partenariaux du GIP et des financeurs Lappui du Conseil Régional au porteur de projet (GIP) – 300 lettres dinformation diffusées lors de la présentation du PRDF – Les courriers incitateurs signés du président du Conseil Régional à lattention de loffre de formation et de lAIO (avril 2008) Les actions Éducation Nationale – La diffusion à tous les centres dinformation et dorientation de lacadémie dune information sur ces journées – Des incitations en direction des professionnels-les des CIO – Linformation donnée à des fédérations professionnelles Les actions de sensibilisation de délégation aux droits des femmes ( actions :Chinon, Châteaudun) Les informations par les autres responsables de réseaux : – AIO, CIDFF, Université, etc. Il a toutefois manqué un budget communication le public nétant pas captif directement ( nécessité de site Internet dédié, visuel,…) 8

9 les réalisations Les participants-es 9

10 Objectifs et réalisations au 30 juin Programme complet prévu: – 19 journées de professionnalisation – 3 fois 3 jours de suivi sur site Programme réalisé : - 19 journées de professionnalisation plus de 240, professionnels de lAIO, la formation, lemploi, des représentants dinstitutions et de branches professionnels - 3 fois 3 jours de suivi sur site (CFA Tours, Mission locale Orléans, MDE Chinon) 30 personnes 10

11 Les journées Elles ont été animées par plusieurs cabinets de consultants ( associations, coopératives, etc.. : – Cabinet Isotélie : 7 à Orléans – Association Retravailler : 5 à Tours, Chinon, Orléans – CORIF : 6 à Bourges, Châteauroux, Châteaudun, Orléans – Perfégal : 1 à Orléans 11

12 Des groupes avec une entrée spécifique public (en reconnaissance dacquis) thématique (RH, orientation, création dentreprise…) le 5 février deux journées avec une entrée public ont ouvert : Le réseau PRC VAE, CIBC sest mobilisé. Sur la problématique posée par le cabinet CORIF à savoir une prise en compte différente des compétences acquise (lettre électronique n° 3). Un CIBC présent (Tours) souhaite travailler sur les projets féminins dans le secteur des services aux personnes). Il na pas été possible de monter un groupe illettrisme mais lassociation « lire et lécrire » serait intéressée pour poursuivre. De même, il na pas été finalement possible de rassembler les acteurs de léconomie sociale mais le Coorace et dautres réseaux pourraient se mobiliser. Les contacts pris portent leurs fruits mais souvent plusieurs mois après. Le temps pour convaincre et relier aux autres préoccupations des organismes est indispensable. Le 10 mars a connu un plus grand succès grâce à lévènement, la communication et le partenariat à trois (région Centre, Opcalia et le GIP Alfa). Les ateliers thématiques ont aussi fortement mobilisé. De plus, suite aux collaborations entre le GIP et la délégation aux droits des femmes, deux groupes Châteaudun et Chinon. Lingénierie a aussi été présentée aux étudiants du master « ingénierie de formation » (formation initiale et continue). Les personnes en situation de travail présentes dont une dun centre de formation dinfirmière sont intéressées. Ces expériences montrent que la mobilisation passe par limplication des institutions et réseaux locaux mais aussi par une communication ciblée. 12

13 Le suivi 3 fois 3 jours 2 suivi en intra 1 suivi sur un territoire 13

14 Lanimation le suivi a été animé par : Perfégal pour la mission locale du pays orléanais et le CFA de Tours Retravailler avec la Maison de lEmploi de Chinon et la délégation aux droits des femmes 14

15 Mission locale du pays de lOrléanais Les objectifs de cette intervention étaient : – le suivi pour une intégration de légalité femmes/hommes dans les actions de la Mission Locale – un accompagnement pour la mise en place dun projet ou plan daction visant à favoriser la mobilité des jeunes filles. Les résultats : – réalisation dun diagnostic participatif sur la prise en compte de légalité femmes/hommes dans les actions de la mission locale (étude des données, présentation des résultats et de la méthodologie de projet à léquipe) – Appui à la conception dune action dans le cadre de lappel à projet « actions innovantes transnationales » sur le développement de nouvelles coopérations durables avec les entreprises dans le cadre de laccompagnement des jeunes pour une prise en compte intégrée du genre Voir témoignage Mission locale dans la lettre électronique n° 3 15

16 CFA Tours Contexte : 1050 apprentis dont 150 dans la maintenance dascenseurs Objectif : ouvrir cette formation et ces emplois aux femmes en professionnalisant les formateurs et en travaillant avec une entreprise (OTIS) Résultats : – Formation des formateurs sur légalité et la double mixité – Appui à lélaboration dun projet avec lentreprise OTIS 16

17 Maison de lEmploi de Chinon Contexte : Les personnels des structures de lAIO du Chinonais se rencontrent souvent mais ils déclarent se sentir isolés dans leur travail et avoir besoin de prendre de la distance sur la pratique de leur métier. Ils expriment le besoin dun approfondissement des connaissances sur le sujet de légalité pour mieux prendre en compte cette question dans leurs pratiques de lorientation et de linsertion professionnelles. Objectifs : Renforcer les connaissances et les compétences en matière de mixité et dégalité professionnelle ( cadre légal, bonnes pratiques, méthodes et outils pour le désenclavement des choix professionnels, évolution des représentations …) Capitaliser les expériences locales développées en matière de mixité et dégalité professionnelle Identifier les leviers sur lesquels agir pour mieux prendre en compte la mixité et légalité professionnelles dans les différents contextes Assurer le suivi territorial des plans daction mis en œuvre 17

18 Résultats La coopération inter-structure organisée par la Maison de lEmploi de Chinon à partir dun territoire a été ressentie comme un élément positif : la quasi-totalité des acteurs de lemploi et de linsertion étaient représentés même si limplication des centres de formation a été moindre. Volonté de transmettre les informations, méthodes et outils aux collègues et aux supérieurs hiérarchiques Mise en évidence de lintérêt du travail de coordination : construire un sens commun à certaines actions, implication dans une démarche collective grâce à un maillage de différents acteurs, détermination de priorités territoriales, meilleures synergies… Identification des axes de travail à privilégier : désenclavement des choix professionnels, évolution des représentations, traitement des problèmes périphériques, sensibilisation des entreprises… Une efficacité dintervention optimisée du fait de la compétence des conseillers et du travail en réseau qui va se développer : volonté de constituer un groupe « relais » afin de capitaliser les expériences territoriales et mutualiser les ressources pédagogiques. Ce suivi a permis de : partager et évaluer les résultats des nouvelles expériences enrichir le travail de capitalisation des ressources mobilisables ( contacts, bonnes pratiques, méthodes, outils…) renforcer le maillage entre les différents acteurs de lorientation et de linsertion sur la thématique décider de nouvelles actions à initier ensemble ou dans chaque structure. 18

19 Une construction permanente Des constats et des réajustements permanents 19

20 Constats et évolutions en cours de dispositif Malgré lintérêt, les professionnels ciblés ne sinscrivent pas spontanément pour ces interventions avec des problématiques transversales Certains professionnels souhaitent un travail en lien direct avec leur type de public nécessité de poursuivre les interventions tout en les faisant évoluer … Il a donc fallu construire des ingénieries spécifiques tant au niveau de la communication (accroche) que de laction de professionnalisation. Il a été proposé en cours de réalisation des entrées par public (professionnels de lillettrisme, de la reconnaissance des acquis, de lIAE…, etc.) mais aussi des mobilisation par les réseaux (Coorace,…) 20

21 Données chiffrées Les participant-es 21

22 78 % sont des femmes 22

23 Connaissance des participant-es Sur les inscrits 241 ont participé Répartition par type de structure – 14 % institutionnels – 15 % OPCA – 38 % AIO – 22 % OF – 11 % ( PS : Partenaires Sociaux, branches, économie sociale …) 53% conseil/orientation 23

24 Répartition par type de structures 24

25 Répartition par fonction 25

26 Limpact sur le territoire régional Les villes ciblées pour les journées : – Orléans – Blois – Bourges- Chartres - Châteauroux – Tours Les villes ciblées pour le suivi : Orléans, Tours, Chinon La répartition globale 41 % sur le 45 (institutionnels, fédération du niveau régional sont sur le Loiret ) 24 % sur le 37 (Tours Chinon) 9 % sur le 18 9 % sur le 36 7 % sur le 28 (dont Châteaudun) 7 % sur le 41 3 % autres 26

27 Bilan / évaluation tout de suite après chaque intervention Au 30 juin

28 Lévaluation d une ingénierie concourante Plusieurs niveaux danalyse : – Les évaluations rendues par les participants-es – Quantitative et qualitative (voir chiffres) Les notes évaluatives des consultants Lélaboration dune analyse transversale des sessions Une évaluation globale du GIP (intervenants/participants) Un lien permanent avec les intervenants, consultants de façon à adapter le contenu des interventions aux attentes des participants-es, des profils des personnes inscrites et des remarques des membres du PRDF 28

29 Ce quils/elles en disent à lissue de la première journée Les premiers constats : – Problématique est plus complexe quil peut y paraître et touche les conceptions profondes (l histoire, la position de chacun) – Beaucoup à apprendre afin de « mieux » informer, sensibiliser, orienter, former, agir… et aussi à comprendre sur les mécanismes de discrimination et surtout sur la manière de les combattre – Souhait dapprofondir cette thématique tant dun point de vue professionnel que personnel – Envie dagir et de mener des actions concrètes sur le terrain où il reste beaucoup à faire même sil ne parait pas toujours facile de convaincre de cette opportunité et de cette nécessité (pour les individus, léconomie etc.) – Des pistes de réflexion, daction, didées de partenariat à creuser en fonction des apports… 29

30 Les attentes exprimées par les participants-es un thème qui peut permettre dopérationnaliser des projets daction lenvie de poursuivre ce travail de manière concrète par une « journée complémentaire notamment quand il y aura des résultats concrets suite aux accords dentreprises » un temps de travail « pratique sous forme détude de cas et de jeux de rôles » une journée qui « permettrait de mettre en pratique la « théorie donnée » et de travailler sur des supports (exemples outils pour les PME) 30

31 Les attentes exprimées par les participants-es (2) Le souhait de voir une structure comme le GIP jouer un rôle fédérateur danimateur de réseau, dinitiateur dactions dans une perspective territoriale Un accompagnement «in situ» à la mise en œuvre de projets dans les structures Une demande dappui par un représentant dOpca lors dune intervention sur légalité professionnelle entre les hommes et les femmes Lenvie délargir ou tout du moins de concevoir des actions en lien avec les questions liées aux discriminations (tronc commun) Nécessité notamment pour le GIP ALFA de construire en permanence de nouvelles ingénieries 31

32 Évaluation plusieurs mois plus tard et préconisations réalisée par Perfégal 32

33 Évaluation quelques mois après …. 154 personnes ont reçu un questionnaire en mai soit 64 % des participants. Le taux de réponse est de 16 % (25 réponses/154), ce qui est plutôt satisfaisant mais les données ne sont pas exploitables de la même manière selon les items traités. Dans notre échantillon, les AIO sont surreprésentées et les OF sous représentés.(voir rapport) Les éléments qualitatifs recherchés à travers le questionnaire étaient notamment les suivants : le taux de satisfaction général et sur les contenus et limpact sur la pratique professionnelle individuelle la dynamique interne dans la structure sur légalité femmes/hommes (participation/information de la direction, de léquipe,…) le lien entre formation et lamorçage ou la conduite dun projet les attentes et suggestions 33

34 Niveau de satisfaction Le niveau de satisfaction est bon, le contenu et les interventions sont appréciés. Il pourrait être pertinent toutefois de faire évoluer les contenus concernant les constats statistiques : ils sont souvent déjà connus par les professionnels qui y sont confrontés par leur activité daccueil, dorientation et daccompagnement. Il serait aussi pertinent de les interroger sur la sexuation croisée de leurs statistiques (sexe, âge, niveau de qualification, parentalité,…). Le contenu doit aussi être adapté à lorigine des participants notamment ceux provenant du monde économique pour lapproche théorique. Piste daction : organiser des journées par type de métiers et secteurs ce qui permettrait dadapter le contenu (approfondissement dun thème) et les méthodes. On se heure à un manque de disponibilité. Ceci implique une stratégie de communication spécifique « égalité et double mixité » (site internet, visuel,…), de la mobilisation des institutions (DRDFE, Conseil régional…). Un temps de présentation de la démarche pourrait être organisé plus systématiquement en direction des têtes de réseaux 34

35 Impact de la journée de formation sur les dynamiques internes Sur ce panel, dans la majorité des cas, une dynamique de sensibilisation sur la thématique de légalité femmes/hommes semble engagée au sein de la structure. Leur proportion est sans doute moindre sur lensemble des participants des journées, les plus engagés étant plus enclins à répondre à un questionnaire de ce type. Piste daction : Prendre un temps en fin de journée sur les points clés du développement dune stratégie, par exemple : prévoir une restitution à léquipe, laisser une fiche/action sur les étapes de conduite de projet,… un temps dingénierie commun entre les intervenant-es et le GIP ALFA (prévoir aussi la rémunération des formateurs-trices pour ce temps de travail). 35

36 Impact de la journée sur un projet Dans 1 cas sur 2, il existe un lien entre la journée de sensibilisation et la mise en place dun projet mais dans la majorité des cas, la réflexion a été amorcée avant la journée. La journée de professionnalisation participe alors à renforcer la volonté dagir ou participe à la formation dacteurs qui seront mobilisés sur le projet. Le suivi de trois jours convient bien à ces structures où la dynamique est présente depuis un certain temps. Pour les autres, la journée est une première étape mais qui nécessitera soit dautres formations, soit un peu plus de temps, soit une évolution de leur contexte professionnel. Pour ces dernières, des journées de formation en inter-structures seraient peut être plus incitatrices car cela nengage pas un collectif en interne. Piste daction : après la journée de professionnalisation, proposer une démarche différente pour les structures déjà engagées sur un projet, et celles qui découvrent la thématique. Donner la possibilité de sinscrire à une ou deux journées supplémentaires en inter-structures et/ou par territoire pour travailler sur un projet. Repérage par les formateurs-trices, des personnes et structures pouvant être intéressées par un suivi en interne et communication au/à la coordinateur-trice du dispositif qui rencontre alors la direction. 36

37 Les attentes Les attentes sont diverses en fonction des métiers et secteurs. Le lien avec lentreprise est un thème important pour les OF, et les structures de AIO. Pistes daction : Faire des journées de professionnalisation et déchanges de pratiques sappuyant sur le témoignage ou lexpérience dacteurs locaux ayant déjà expérimenté notamment des démarches en direction des entreprises. Proposer un recueil de bonnes pratiques ou en élaborer un à partir doutils de ce type déjà existant, illustré dexemples en région Centre. Ce recueil pourrait être disponible sur le site Etoile du GIP ALFA CENTRE et éventuellement publié. Développer un espace sur le site Etoile 37

38 Perspectives pour un nouveau projet une suite de lexpérimentation de ? pour (inscription dans la durée) 38

39 . La place des hommes et des femmes dans les différentes sphères de notre société révèlent des inégalités persistantes notamment dans les domaines de lemploi (insertion), de la formation et de lorientation. Pour aborder les problématiques de légalité et réussir à mobiliser les professionnels du secteur. liens avec le nouveau PRDF et proximité avec le thème global de légalité des chances (discrimination, mixité, âges…) liens spécifiques avec légalité salariale, la reconnaissance des acquis etc. Des constats persistants… et des solutions nouvelles 39

40 Les axes de travail pour développer un nouveau projet Les actions nouvelles de communication (forme et public cible) La mobilisation des réseaux en faisant le lien entre leurs stratégies de développement (lien avec les entreprises, recherche de financements,….) et légalité professionnelle. - Organiser des événements régionaux départementaux dynamiques marquants et formatifs La couverture géographique en lien avec la mobilisation des réseaux et de lorganisation administrative La diversification des approches : public spécifique, thème, (salaire par exemple) territoire et projet local … Lévolution ou la diversification du cadre pédagogique : Comment aborder ce sujet transversal non perçu comme prioritaire ? - Elaborer des ingénieries complexes qui prennent en compte les contextes, le type daction, les différentes autres problématiques des structures. La considération du rapport que les professionnels ont avec la professionnalisation (nouvelles formes : formation à distance par exemple). 40

41 Les axes de travail pour développer un nouveau projet Organiser un accompagnement avec une co-construction de nouvelles pratiques et de retours réflexifs sur la réalisation d'initiatives permettent lancrage dune évolution (les actions de professionnalisation visant l'acquisition des notions et permettant de revisiter les représentations du masculin et du féminin sont indispensables pour agir sur l'égalité de traitement ; néanmoins, elles ne suffisent pas à introduire des changements de pratiques). Importance dune dynamique et gestion de projet de suivi et dévaluation. 41

42 Les axes de travail pour développer laction Développer plus le suivi/action sur site (possible sur 3 jours par exemple) soit sur un territoire soit dans un organisme soit avec un partenaire soit tout à la fois Continuer lanalyse et accompagner lévolution de lingénierie Approfondir avec les divers consultants Reconstruire constamment lingénierie Innover (approches : site Internet, film), formation à distance recueil et valorisation de pratiques transférables, etc. 42

43 Un objectif plus en lien avec les ressources humaines ? Mettre légalité professionnelle « femmes/hommes » au cœur des actions, des stratégies de développement et de gestion des ressources humaines sur le territoire régional 43


Télécharger ppt "De décembre 2007 à juin 2009 GIP Alfa centre Bilan du dispositif de professionnalisation sur légalité professionnelle entre les femmes et les hommes Pour."

Présentations similaires


Annonces Google