La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Journée Sécurité Sanitaire des Eaux destinées à la consommation humaine SéSanE 23 octobre 2012 Niort ---- Démarche régionale de l’ARS Poitou-Charentes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Journée Sécurité Sanitaire des Eaux destinées à la consommation humaine SéSanE 23 octobre 2012 Niort ---- Démarche régionale de l’ARS Poitou-Charentes."— Transcription de la présentation:

1 1 Journée Sécurité Sanitaire des Eaux destinées à la consommation humaine SéSanE 23 octobre 2012 Niort ---- Démarche régionale de l’ARS Poitou-Charentes

2 2 Sommaire - Quelques données régionales sur l’eau distribuée - Le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2) et les actions opérationnelles retenues pour l’eau potable - L’action opérationnelle 12 « augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables » - Perspectives : tableau de bord de suivi de la sécurité sanitaire des eaux : Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux de l ’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

3 3 Sommaire - Quelques données régionales sur l’eau distribuée - Le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2) et les actions opérationnelles retenues pour l’eau potable - L’action opérationnelle 12 « augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables » - Perspectives : tableau de bord de suivi de la sécurité sanitaire des eaux : Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux de l ’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

4 4 Données régionales sur les prélèvements d’eau - Volume global prélèvement : 480 millions de m 3 /an - Près du tiers (143 millions de m 3 ) : production d’eau potable - Plus d’un million d’habitants pendant la saison estivale en Charente-Maritime : forte capacité d’adaptation des acteurs, des moyens de production, de distribution et de contrôle de l’eau distribuée

5 5 La population du Poitou-Charentes ( habitants) est majoritairement alimentée à partir d'eaux souterraines (64 %) et d'eaux mixtes (20 %) en mélange avec des eaux de surface Origine de l’eau

6 6 Une situation : Une situation : - globalement favorable en distribution, - mais quelques non conformités

7 7 Pesticides - moins de 2 % de la population concernée par des dépassements - les limites de qualité dans l'eau distribuée, sont fixées à : 0,1 µg/l par substance 0,5 µg/l pour le total des substances mesurées

8 8 Nitrates Aucune unité de distribution n’est desservie par une eau contenant plus de 50 mg/l de nitrates en moyenne, mais pour 0,3 % des usagers la concentration maximale en nitrates peut occasionnellement dépasser 50 mg/l

9 9 Bactériologie Près de 94 % de la population dispose d'une eau de bonne qualité bactériologique (5,8 % de non-conformité principalement liée à une analyse non conforme sur deux grosses agglomérations)

10 10 - Aucune unité de distribution n’est desservie par une eau dont la turbidité maximale est supérieure à la référence de qualité en distribution fixée à 2 NFU (plus de 3 % de la population en 2001) - L’amélioration observée par rapport à 2001 est liée à la mise en place de traitements sur de grosses unités de distribution Turbidité

11 11 - Présence épisodique, à de faibles teneurs, sur certains réseaux - Provient des installations publiques (branchements) ou privées (réseaux intérieurs) - 6 % des branchements (soit 56000) sont en plomb et restent à remplacer -Limite de qualité : - 25 µg/l jusqu’au 25 décembre abaissée à 10 µg/l après cette date Plomb

12 12 Captages abandonnés Nature des points d’eau Abandons répartis entre les 3 types d’ouvrages Source : BRGM Poitou-Charentes

13 13 Quelques exemples montrant l’importance de maintenir la vigilance et de développer la sécurité sanitaire • Relargage de Chlorure de vinyl par les PVC posés avant 1980 et temps de séjour > 2 jours ; • Episodes de turbidité élevée entraînant des restrictions d’usage de l’eau ; • Manque d’eau (mise en œuvre d’une citerne pour alimenter le réservoir) ; • Retours d’eau de puits particuliers dans le réseau public --> gastroentérites aigües dans les familles touchées ; • Effraction d’une porte d’un réservoir ; •Présence récurrente de spores anaérobies sulfito réducteurs dans un château d’eau due à une dégradation du revêtement interne de la cuve ; • Etc...

14 14 Sommaire - Quelques données régionales sur l’eau distribuée - Le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2) et les actions opérationnelles retenues pour l’eau potable - L’action opérationnelle 12 « augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables » - Perspectives : tableau de bord de suivi de la sécurité sanitaire des eaux : Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux de l ’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

15 15 Le contenu du PRSE 2 Des thématiques retenues pour une stratégie régionale Thème 1. Air extérieur et vivre dehors Thème 2. Espaces intérieurs et lieux de vie Thème 3. Eau, source de vie Thème 4. Vivre mieux : maîtriser des nuisances et pollutions Thème 5. Information et formation : faire vivre le PRSE2

16 16 Thème 3 : Eau, source de vie Action 11- Accroître la qualité de l’eau potable en préservant les captages d’eau potable des pollutions diffuses Action 12- Augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables Action 13- Améliorer la gestion des forages privés Action 14- Inciter les communes à la mise en place de schémas d’assainissement des eaux pluviales Action 15- Acquérir des connaissances sur les micro-algues toxiques pouvant contaminer les baignades et l’eau potable Action 16- Développer un programme de recherche sur les substances médicamenteuses et perturbateurs endocriniens

17 17 Sommaire - Quelques données régionales sur l’eau distribuée - Le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2) et les actions opérationnelles retenues pour l’eau potable - L’action opérationnelle 12 « augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables » - Perspectives : tableau de bord de suivi de la sécurité sanitaire des eaux : Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux de l ’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

18 18 Augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables Protéger les captages des pollutions ponctuelles et accidentelles (données septembre 2012) Un peu plus de 86% des captages protégés dans la région. Le bilan régional de la protection des captages a fait l’objet d’une plaquette d’information en ,522786, ,0402Région 1573,311078,711837,3150dpt , ,474dpt ,63781,96820,683dpt ,44691,68723,695dpt-16 Projets captages % Hypothèques Hypothèques % DUP Nb DUP % régional d'ouvrages Nb d'ouvrages AEP en service dpt

19 19 Les objectifs - Améliorer la sécurité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine ; - Sensibiliser les PRPDE aux démarches d’analyses de dangers pour une meilleure appropriation ; - Elaborer un référentiel régional relatif à l’analyse de dangers dans le domaine des eaux d’alimentation (du captage au robinet) ; - Proposer et faciliter l’appropriation des outils d’aide à la mise en place de la démarche par les PRPDE ; Pilotage ARS : groupe régional eaux potables Acteurs impliqués : PRPDE, Conseils généraux, agences de l’eau, etc... La sous action 12-2 Améliorer la surveillance effectuée par les PRPDE (1/4)

20 20 Une démarche s’appuyant sur les travaux déjà mis en œuvre permettant :  Une amélioration continue (roue de progrès, suivi en continu des indicateurs)  Une analyse de l’ensemble des facteurs qui concourent à la fiabilité de la distribution d’eau de bonne qualité  Une approche patrimoniale et organisationnelle  Un changement d’approche à travers une stratégie globale de la sécurité sanitaire La sous action 12-2 Améliorer la surveillance effectuée par les PRPDE (2/4)

21 21 Une démarche fédératrice : - Aide technique et méthodologique proposée par l ’ARS : proposition du cahier des charges  Phase 1: définition de la zone d ’étude  Phase 2 : diagnostic patrimonial, qualitatif, quantitatif, organisationnel,…  Phase 3 : plan d’actions chiffré avec mesures de maitrise des risques identifiés, calendrier et indicateurs - Aide financière : possibilité de contribution de différents acteurs institutionnels La sous action 12-2 Améliorer la surveillance effectuée par les PRPDE (3/4)

22 22 Les points forts de la démarche - Obligatoire à travers un cadre réglementaire rappelé par la DGS  PGSSE - Intégratrice et dynamique - Adaptée aux territoires et accompagnée techniquement, méthodologiquement et financièrement - Des bénéfices pour les acteurs de la production /distribution d’eau La sous action 12-2 Améliorer la surveillance effectuée par les PRPDE (4/4)

23 23 Sommaire - Quelques données régionales sur l’eau distribuée - Le Plan Régional Santé Environnement (PRSE2) et les actions opérationnelles retenues pour l’eau potable - L’action opérationnelle 12 « augmenter la sécurité sanitaire des eaux potables » - Perspectives : tableau de bord de suivi de la sécurité sanitaire des eaux : Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux de l ’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

24 24 Une démarche globale qui permet d’atteindre un niveau de maîtrise conforme aux exigences réglementaires - Des bénéfices pour tous les acteurs de la production et distribution d’eau (plans de gestion) - Une connaissance parfaite des dispositifs de production/distribution d’eau - Un tableau de bord Etre en mesure d’apporter la preuve que le système est sûr à tout moment Générer des économies, mieux affecter les ressources - investissements objectivés - plus grande efficience Appartenir à un réseau d’échanges sur la sécurité sanitaire Perspectives Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux (PGSSE) de l’Organisation Mondiale de la santé (Water Safety Plan)

25 25 Merci de votre attention En savoir plus : charentes.sante.fr/Second-Plan- Regional-Sante-Env html


Télécharger ppt "1 Journée Sécurité Sanitaire des Eaux destinées à la consommation humaine SéSanE 23 octobre 2012 Niort ---- Démarche régionale de l’ARS Poitou-Charentes."

Présentations similaires


Annonces Google