La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La congélation d’ovocytes et du cortex ovarien Pr. Catherine POIROT UF Biologie de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La congélation d’ovocytes et du cortex ovarien Pr. Catherine POIROT UF Biologie de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière."— Transcription de la présentation:

1 La congélation d’ovocytes et du cortex ovarien Pr. Catherine POIROT UF Biologie de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

2 Introduction Congélation du gamète féminin est une technique récente  Ovocyte mature  Ovocyte immature

3 Indications  Ovocyte mature  Dans le cadre de l’AMP  Préservation de la fertilité  Ovocyte immature  Préservation de la fertilité

4 Dans le cadre de la préservation de la fertilité Quand proposer ces techniques ?

5 Impact des traitements Action sur les mitoses Seulement certains traitements IRREVERSIBLE REVERSIBLE RESERVE } EN CROISSANCE }

6 Traitements à haut risque pour la fonction ovarienne  Cyclophosphamide  Chlorambucil  Melphalan  Busulfan  Moutardes azotées  Procarbazine  Radiothérapie corporelle totale…..

7 Traitements à risque intermédiaire  Adriamycine  Cisplatine

8 Traitements à risque faible ou sans risque  Méthotrexate  5-fluorouracile  Vincristine  Bléomycine  Actinomycine D

9 A moduler en fonction de :  L’age  De la durée  Mode d’administration  Dose totale

10 Congélation ovocyte mature  Avantages  Gamète  Pas de problème éthique  « Cellule prête à l’emploi »  Inconvénients  Rare  Postpubère  Stimulation de l’ovulation  Délai  hyperoestrogénie  Congélabilité

11 Congélation ovocyte mature Première grossesse 1986 DEPUIS 1997  Taux de survie ovocytaire : 30 à 82% Technique de fécondation : ICSI  Taux de fécondation : 50 à 89% GROSSESSES

12 Résultats  Congélation lente  3,3% de grossesses par ovocyte congelé  Vitrification  6,8% de grossesses par ovocyte vitrifié

13  De  308 bébés nés : ovocytes congelés lentement  289 bébés nés : ovocytes vitrifiés  12 bébés nés « après les 2 méthodes »  327 autres bébés ont été colligés  TOTAL : 936 enfants nés  12 malformations (1,3%) Noyes N et al. 2009

14 La cryoconservation de cortex ovarien

15 RATIONNEL  Ovocyte mature : RARE Faible congélabilité, CI à la stimulation de l’ovulation  Ovocytes immatures Congélabilité CORTEX OVARIEN

16 Indications  Absolues  Alkylants à forte dose  Radiothérapie corporelle totale  Ovariectomies  Autres  «Prise en charge médicale susceptible d’altérer sa fertilité ou lorsque sa fertilité risque d’être prématurément altérée »

17 Cryoconservation de cortex ovarien  Avantages  Nombreux ovocytes immatures  Congélabilité  Pas de stimulation de l’ovulation  Age  Inconvénients  Technique nouvelle  Prélèvement lors d’une intervention chirurgicale  Cellule non prête à l’emploi : Utilisations?  Peu de résultats en terme de grossesses

18 Particularités de la prise en charge  Semi urgence  Multidisciplinarité +++  Cadre réglementaire  Plus dans le cadre d’un protocole de recherche clinique  Activité soumise à autorisation et à agrément  Consentement  Programmation

19 Différentes étapes

20 Prélèvement

21 Transport

22 PREPARATION DE L’OVAIRE au laboratoire

23 Congélation proprement dite

24 Descente en température : LENTE °C TEMPERATURETEMPERATURE TEMPS (minutes) °C/mn -0,3°C/mn -10°C/mn (  -140°C) Seeding (-9°C)

25 ANATOMOPATHOLOGIQUE  Médullaire  Cortex  Buts  Compte des follicules  Localisation secondaire de la pathologie

26 DIFFICULTE UTILISATION DU TISSU OVARIEN *Autogreffe de cortex ovarien *Culture de follicules ovariens

27 Autogreffe de cortex ovarien

28 Auteurs (année) Age patiente au moment du prélèvement d’ovaire Pathologie au moment de la cryoconservation d’ovaire Localisation de la greffeRésultats Oktay K (2000) 29 ansMénométrorragie Fossette ovarienneDéveloppement folliculaire et sécrétion d’oestradiol après stimulation de l’ovulation Radford J (2001) 36 ansMaladie de HodgkinReste d’ovaireRestauration fonction ovarienne Callejo J (2001) 47 ansPériménopauseParoi abdominale (PA)Restauration fonction endocrine de l’ovaire Oktay K (2004) 30 ansCancer du seinSous la peau de la PAObtention d’un embryon Tryde Schmidt KL (2004) 32 ansMaladie de HodgkinReste d’ovaireRestauration de la fonction ovarienne Obtention d’un ovocyte en Métaphase II Donnez J (2004) 25 ansMaladie de Hodgkin, Stade IVReste d’ovairePremier enfant né Kim S (2004) 37 ansCancer du col de l’utérus, stade IbGaines musculaires (pectoral, droit) Restauration fonction ovarienne Meirow D (2005) 28 ansLymphome non hodgkinienReste d’ovaireUn enfant Schmidt KL (2005) 28 ans 25 ans 32 ans Maladie de Hodgkin Lymphome non hodgkinien Ovaire et PA Ovaire Restauration fonction ovarienne Un embryon Wolner-Hanssen P (2005) 30 ansAplasie médullaireAvant brasDéveloppement folliculaire après stimulation Donnez J (2006) 21 ansDrépanocytose SSOvaire et péritoine proche de l’ovaire Restauration de la fonction ovarienne Demeestere I (2006) 24 ansMaladie de HodgkinPéritoine et PAFausse couche spontanée (9SA) Rosendhal M (2006) 28 ansMaladie de HodgkinOvaire, péritoine, PAGrossesse biochimique après transfert embryons venant de la localisation hétérotopique Demeestere I* (2007) 24 ansMaladie de HodgkinOvaire et PAGrossesse spontanée : petite fille Donnez J** (2008) 22 ans 28 ans 22 ans Maladie de Hodgkin Lymphome non hodgkinien Maladie de Wegener Ovaire Restauration des cycles et obtention ovocytes Restauration des cycles Andersen CY (2008) 26 ans 27 ans 36 ans 25 ans (a) Maladie de Hodgkin Sarcome d’Ewing Cancer du sein Maladie de Hodgkin Ovaire Ovaire et PA Un enfant Restauration activité du tissu ovarien Silber SJ (2008) Insuffisance ovarienneovaireUn enfant

29 Auteurs (année) Age patiente au moment du Prélèvement d’ovaire Pathologie au moment de la cryoconservation d’ovaire Localisation de la greffeRésultats Donnez J (2004) 25 ansMaladie de Hodgkin, Stade IV Reste d’ovairePremier enfant né Meirow D (2005) 28 ansLymphome non hodgkinienReste d’ovaireUn enfant Demeestere I (2006) 24 ans*Maladie de HodgkinPéritoine et PAFausse couche spontanée (9SA) Rosendhal M (2006) 28 ansMaladie de HodgkinOvaire, péritoine, PAGrossesse biochimique après transfert embryons venant de la localisation hétérotopique Demeestere I (2007) 24 ans*Maladie de HodgkinOvaire et PAGrossesse spontanée : petite fille Andersen CY (2008) 26 ans 27 ans** Maladie de Hodgkin Sarcome d’Ewing Ovaire Un enfant Silber SJ (2008) Insuffisance ovarienneOvaireUn enfant Sanchez M (2010) 36 ansK du seinOvaireJumeaux Roux C (2010) 20 ansDrépanocytoseOvaire Péritoine Un enfant Ernst E (2010) 27 ans**Sarcome d’EwingOvaireUn (2 ème ) enfant

30  De 2000 à 2010  24 patientes  11 grossesses  1 naissance en 2004 (Donnez)  1 naissance en 2005 (Meirow)  1 FCS 2006 (Demeestere)  1 grossesse biochimique en 2006 (Rosendhal)  1 naissance en 2007 (Demeestere)  3 naissances en 2008 (Andersen, Silber)  1 naissance de jumeaux en 2009 (Sanchez- Serrano)  2 naissances en 2010 (Roux, Ernst)  Une autre naissance française : 2009 (Limoges) Autogreffe de cortex ovarien

31 11 enfants nés

32 Autogreffe de tissu ovarien Questions posées Localisation Vascularisation Durée de vie du greffon Nombre de greffons……

33 Autogreffe de tissu ovarien  Avantages  Grossesses naturelles  Fonction endocrine  Inconvénients  FIV  Réintroduction de la pathologie

34 Pathologies à risque de localisation ovarienne  Risque faible  Tumeur de Wilm  Sarcome d’Ewing  Cancer du sein (I-III)  LNH  Hodgkin……  Risque modéré  Adénocarcinome du col  K du colon  K du sein (IV)

35 Risque élevé  Leucémies  Neuroblastome  Lymphome de Burkitt

36 Croissance folliculaire in vitro

37 Principaux résultats acquis  Obtention de jeunes Souris ( Spears, 1994; Eppig, 1996; Cortvrindt, )

38 Culture folliculaire in vitro  Avantages  Pas de risque de réintroduire la pathologie  Inconvénients  Folliculogenèse longue  Gros follicule  Conditions de culture?

39 FICHIER NATIONAL DU GRECOT (GROUPE DE RECHERCHE ET D’ETUDE DE LA CRYOCONSERVATION OVARIENNE ET TESTICULAIRE) PECH J.C; POIROT C; PIVER P; RAYNAUD K.

40 LIEUX DES PRELEVEMENTS LILLE BOIS GUILLAUME NANTES ANGERS PARIS NANCY STRASBOURG BESANCON CLERMONT-FERRAND LIMOGES BORDEAUX MONTPELLIER MARSEILLE NICE LYON SAINT-ETIENNE (53) (10) (17) (10) (99) (1) (402) (1) (10) (70) (26) (11) (2) (11) (26) (1) (7) CAEN REIMS (12) AMIENS (8) ROUEN (50) TOULOUSE (19) TOURS (10)

41 DISTRIBUTION PAR GROUPE D’AGE M = 17,5 ans +/- 9

42 EVOLUTION DU NOMBRE DE PRELEVEMENT

43 DISTRIBUTION PAR GROUPE DE PATHOLOGIE

44 REPARTITION DES INDICATIONS PAR TRANCHE D’AGE

45 DISTRIBUTION DES PATHOLOGIES HEMATOLOGIQUES MALIGNES

46 DISTRIBUTION DES TUMEURS SOLIDES

47 DISTRIBUTION DES PATHOLOGIES NON MALIGNES  Hémoglobinopathies  Drépanocytoses homozygotes SS (27)  Thalassémies majeures (7)  Autre (1)  Maladies auto-immunes :  LEAD (9)  PAN (2)  Maladie de Wegener (3)  Syndrome de Goodpasture  Purpura thrombopénique idiopathique  Vascularite auto-immune  Polyangite microscopique  Myélite auto-immune  Autre  Maladies génétiques  IOP  Syndrome de Turner (5)  Délétion gène FOXL2/BPES (2)  Galactosémie congénitale hétérozygote  Aplasie médullaire  Anémie de Fanconi  Lymphohistyocytose familiale  Maladie de Shwachman  Maladie de Chediak- Higashi  Mutation BRCA1 Autres :  Ovotestis  Kystes ovariens organiques (5)  Déficit immunitaire sévère (6)  Néphropathie avec hyalinose segmentaire et focale

48 DISTRIBUTION DES TRAITEMENTS CASTRATEURS

49 Conclusions  Techniques récentes  Nombreuses questions  Peu de résultats en terme de grossesses  Important de proposer ces techniques  Bien cerner la profondeur de l’insuffisance ovarienne éventuelle pour PROPOSER UNE TECHNIQUE ADAPTEE AU RISQUE  Ne pas être plus délétère avec les techniques de préservation de fertilité qu’avec le traitement


Télécharger ppt "La congélation d’ovocytes et du cortex ovarien Pr. Catherine POIROT UF Biologie de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière."

Présentations similaires


Annonces Google