La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANIMATION PEDAGOGIQUE DE NOUVEAUX TEXTES sur les modalités d’évaluation en EPS au titre du diplôme national du brevet Octobre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANIMATION PEDAGOGIQUE DE NOUVEAUX TEXTES sur les modalités d’évaluation en EPS au titre du diplôme national du brevet Octobre 2012."— Transcription de la présentation:

1 ANIMATION PEDAGOGIQUE DE NOUVEAUX TEXTES sur les modalités d’évaluation en EPS au titre du diplôme national du brevet Octobre 2012

2 POURQUOI ?

3  Un processus conceptuel de l’EPS qui se met définitivement en place.  L’organisation hiérarchisée, homogénéisée, harmonisée des enseignements en niveaux de compétences.  Renforcer la valeur ajoutée de l’EPS au système éducatif dans son ensemble.  Fixer définitivement son objet de travail : les conduites motrices des élèves.  Provoquer la réflexion des élèves : les aider à construire des méthodes pour apprendre.  Travailler à l’engagement, à l’investissement, à la relation, à la communication, au partage, au travail collaboratif…..  Mobiliser les compétences sociales

4 QU’EST-CE QUI FONDE CES NOUVEAUX TEXTES ?  L’évaluation de ce qu’ont appris les élèves.  Pour un enseignant, s’engager dans l’EVALUATION c’est obligatoirement établir la connexion nécessaire avec les PROGRAMMES, et de fait, avec LES APPRENTISSAGES VISES pour les élèves de troisième des collèges.

5 PROGRAMMES EVALUATION APPRENTISSAGES VISES SOCLE

6 QUE DOIVENT APPRENDRE LES ELEVES EN COLLEGE AUJOURD’HUI ? QUELS SONT LES PRINCIPES QUI GUIDENT LA CONSTRUCTION DE CES APPRENTISSAGES ?

7 Les aspects pédagogiques Un regard ʺ évolutif ʺ sur la relation APPRENDRE ENSEIGNER

8 Un élève qui apprend Réalisation Pensée Investissement Trois composantes fondamentales dans l’apprentissage

9 MODES DE REALISATION Composante de la réalisation MODES D’INVESTISSEMENT Composante de l’investissement Composante de la pensée MODES DE PENSEE COMMUNIQUER S’EQUILIBRER SE DEPLACER EXPRIMER LOCALISER MANIPULER S’OUVRIR COOPERER SE CONTROLER RESPECTER S’IMPLIQUER INVENTER SE PROJETER RAISONNER SE REPRESENTER REPRODUIRE /REINVESTIR S’EVALUER /OBSERVER

10 LES CONCEPTS FEDERATEURS qui cherchent une organisation Compétence " attendue " connaissances attitudes capacités

11 ACTIONS - FAIRE ACTIVITES SM- APPRENDRE ORG MOT x ENER EMO DEC INT INF x x x x x xx xx x x C-E CONNAISSANCE xxxx Décliner la compétence – L’axe culturel COMPETENCE CAPACITE

12 Une conception de l’apprentissage centrée sur l’élève qui « se » construit Les façons d’apprendre

13 Les points fondamentaux à retenir de cette conception Les connaissances sont construites par le sujet lui-même, à travers les expériences qu'il a déjà vécues et celles qu'il est en train de vivre.  une conception de la place de l'élève dans son apprentissage : lui donner le pouvoir de comprendre C’est dans l’interaction avec le milieu que cette construction s’opère.  une conception de l'apprentissage : considérer l’élève comme « une personne » qui cherche à se construire et que l’on doit accompagner dans cette construction. C’est la signification de l’élève acteur, et non simplement actif. Importance des interactions sociales : le sujet apprend avec ses pairs et avec l'enseignant  une conception de la relation didactique : une combinaison des différents pôles plus qu'une juxtaposition ; un enseignant plus « guide » que transmetteur.

14 ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE D’ENSEIGNEMENT

15 UN EXEMPLE DE DECLINAISON, sur un niveau 2 au Collège sur le SUPPORT du TENNIS de TABLE

16 Trois composantes C ompétence Attendue

17 Compétence attendue Rechercher le gain d’une rencontre en construisant le point, dès la mise en jeu, pour rompre l’échange par des frappes variées en vitesse et en direction, et en utilisant les premiers effets sur la balle notamment au service. Gérer collectivement un tournoi et aider un partenaire à prendre en compte son jeu pour gagner la rencontre.

18 C ompétence Manipuler Localiser Raisonner Se projeter S’impliquer Des modes fondamentaux Coopérer Observer Evaluer

19 C ompétence Attendue Manipuler Réaliser des habiletés fines (effets, mises en jeu). Localiser Apprécier des directions, des distances, des hauteurs, des zones Apprécier et percevoir des vitesses Se projeter S’impliquer Capacités motrices sollicitées Coopérer Observer Raisonner Evaluer

20 C ompétence Attendue Manipuler Réaliser des habiletés fines (effets, mises en jeu). La combinaison des actions de translation et de rotation pour produire un effet Localiser Apprécier des directions, des distances, des hauteurs, des zones La prise d’information dès la mise en action de l’élève. Les différents types d’action sur la balle (frapper, frotter). Apprécier et percevoir des vitesses Le dosage et l’orientation des forces transmises à la balle en fonction d’un jeu à effet, accéléré ou placé Raisonner Se projeter Respecter Connaissances opératoires mobilisées Coopérer Observer

21 C ompétence Attendue Raisonner Interpréter les effets de l’action Se projeter Elaborer une hypothèse de gain de point S’impliquer Mettre ses qualités d’observation et d’analyse au service d’un joueur Coopérer Se mettre au service d’un fonctionnement collectif Capacités méthodologiques et sociales sollicitées Observer Vérifier la validité d’une hypothèse par l’expérience Evaluer Utiliser des outils de capture de données

22 C ompétence Attendue Raisonner Interpréter les effets de l’action L’appréciation des actions de son partenaire en relation avec des indicateurs de réalisation et de réussite (observateur) Se projeter Elaborer une hypothèse de gain de point La déduction des actions les plus efficaces à partir d’indicateurs prélevés sur l’adversaire S’impliquer Mettre ses qualités d’observation et d’analyse au service d’un joueur La justification d’un avis fondé par le choix d’un indicateur Coopérer Se mettre au service d’un fonctionnement collectif Les actions à mener en fonction des différents rôles : partenaire, adversaire, observateur, « coach ». Connaissances opératoires mobilisées Observer Vérifier la validité d’une hypothèse par l’expérience La mise en relation entre ses actions (coups utilisés, actions sur la balle) et les effets produits sur l’adversaire (mise en danger ou non) Evaluer Utiliser des outils de capture de données La mise en relation d’une donnée objective Et d’une procédure dans le conseil

23 C ompétence Attendue Raisonner Interpréter les effets de l’action L’appréciation des actions de son partenaire en relation avec des indicateurs de réalisation et de réussite (observateur) Se projeter Elaborer une hypothèse de gain de point La déduction des actions les plus efficaces à partir d’indicateurs prélevés sur l’adversaire S’impliquer Mettre ses qualités d’observation et d’analyse au service d’un joueur La justification d’un avis fondé par le choix d’un indicateur Coopérer Se mettre au service d’un fonctionnement collectif Les actions à mener en fonction des différents rôles : partenaire, adversaire, observateur, « coach ». Observer Vérifier la validité d’une hypothèse par l’expérience La mise en relation entre ses actions (coups utilisés, actions sur la balle) et les effets produits sur l’adversaire (mise en danger ou non) Localiser Apprécier des directions, des distances, des hauteurs, des zones La prise d’information dès la mise en action de l’élève. Les différents types d’action sur la balle (frapper, frotter). Apprécier et percevoir des vitesses Le dosage et l’orientation des forces transmises à la balle en fonction d’un jeu à effet, accéléré ou placé Manipuler Réaliser des habiletés fines (effets, mises en jeu). La combinaison des actions de translation et de rotation pour produire un effet Evaluer Utiliser des outils de capture de données La mise en relation d’une donnée objective Et d’une procédure dans le conseil S’investir

24 Il y a nécessité à créer et à utiliser un cadre opératoire  Qui prenne en compte la combinaison des composantes de réalisation, de pensée et d’investissement  Qui organise l’interrelation entre les capacités, les connaissances et les attitudes

25 Niveau 2 : Rechercher le gain d’une rencontre en construisant le point, dès la mise en jeu, pour rompre l’échange par des frappes variées en vitesse et en direction, et en utilisant les premiers effets sur la balle notamment au service. Gérer collectivement un tournoi et aider un partenaire à prendre en compte son jeu pour gagner la rencontre Rompre l’échange par des actions variées sur la balle Tenir différents rôles dans l’organisation d’un tournoi 5 potentialités d’action Analyser le jeu à partir de résultats objectifs Construire le point pour mettre l’adversaire en difficulté dès le service Observer pour conseiller un partenaire

26 Programmer son enseignement : Définir les contenus de l’enseignement

27 ACTIONS CAPACITES CONNAISSANCES REALISERPENSERS’INVESTIR Compétence attendue Capacités à développer Modes fondamentaux sollicités

28 CINQUIÈME CARACTÉRISTIQUE LE REPERAGE DES PROGRES Comment offrir à l’élève la possibilité de suivre l’évolution de ses progrès ?

29  Les étapes d’une « démarche d’observation, d’évaluation » Je dois savoir:  Pourquoi j’observe ?  ref aux objectifs ( contenus choisis)  Sur quoi porte l’observation ?  ref aux critères  Où, quand….  ref aux champs d’observation ou aux observables  Quels indices vais-je choisir ?  ref aux indicateurs ( niveaux d’acquisition )  Comment vais-je organiser le recueil des données?  ref aux formes d’outils (grilles de comportements, grilles quantitatives, barèmes, nomogrammes etc…) Les phases d’une démarche pour évaluer

30 Le diplôme national du brevet 2013 UNE NOTE de SERVICE Le cadre général de l’évaluation La définition du champ de l’évaluation Les modalités de l’évaluation L’organisation pédagogique

31 LE CADRE GENERAL de L’EVALUATION

32 QUELQUES PRINCIPES L'évaluation mise en place durant l’année scolaire de troisième préparant au DNB doit s'opérer conformément au socle commun de connaissances et de compétences ainsi qu’aux programmes de la discipline (arrêté du 8 juillet 2008 publié au BO n° 6 du 28 août 2008). Comme pour d’autres disciplines, l’évaluation des élèves en EPS au titre du DNB s’effectue dans le cadre d’un contrôle continu réalisé en cours de formation.

33 LA DEFINITION du CHAMP de L’EVALUATION

34 L’évaluation au DNB fait partie intégrante du projet pédagogique de la discipline, fondé sur les caractéristiques du contexte local, sur les axes du projet d’établissement, ainsi que sur les effets éducatifs visés conjointement par les différentes disciplines selon les niveaux de classe. L’évaluation rend compte de l’acquisition par l’élève des : - compétences propres à l’EPS ; - compétences méthodologiques et sociales. Cette évaluation contribue à la validation des compétences du socle commun et au renseignement des items du livret personnel de compétences en classe de troisième. A l’issue de la scolarité au collège, chaque élève doit avoir atteint le niveau 2 des compétences attendues par le programme dans chacune des 4 compétences propres à l’EPS.

35 LES MODALITES de L’EVALUATION LA NOTATION L’INAPTITUDE

36 Un référentiel national d’évaluation est mis à disposition des enseignants, ainsi qu’un référentiel académique pour chaque APSA de la liste académique. Un référentiel national d’évaluation constitue une nouveauté pour les collèges. Il s’inscrit dans une démarche plus large d’harmonisation et de lisibilité de la discipline, au plan local comme au niveau national. Il constitue un outil au service du pilotage de la discipline. Le référentiel d’évaluation de l’EPS prolonge la mise en œuvre du programme national d’enseignement en EPS. Défini par l’arrêté paru au B.O. spécial no 6 du 28 août 2008, ce dernier fixe les exigences au terme des quatre années du cursus de formation au collège : le niveau 2 de compétence doit être atteint dans chaque compétence propre à l’EPS. Ce référentiel intègre également les critères observables qui contribuent au renseignement d’items du socle commun de connaissances et de compétences. Ce référentiel assure deux fonctions principales : - garantir un même niveau d’exigence envers les candidats, en tout point du territoire national ; - permettre aux enseignants d’EPS de chaque collège de situer les effets de leur activité professionnelle au terme du cycle de formation proposé à leurs élèves.

37 La notation Au cours de l’année de troisième, parmi les évaluations réalisées à partir des APSA représentant autant que possible les 4 compétences propres à l’EPS, la note d’EPS au DNB résulte des évaluations effectuées dans 3 APSA relevant de 3 trois compétences propres à l’EPS. Une seule des APSA utilisées pour l’évaluation chiffrée du DNB peut être choisie sur la liste académique arrêtée par le recteur d’académie. Les autres sont issues de la liste nationale (26 possibilités). La note finale prise en compte pour le contrôle continu est la moyenne des notes obtenues lors de l’évaluation des APSA. Cette note, de 0 à 20, ne correspond pas nécessairement à la moyenne des notes trimestrielles obtenues par l’élève dans le cadre de l’enseignement d’EPS de la classe de troisième. Les notes trimestrielles incluent l’ensemble des notes attribuées en EPS, alors que la note du DNB ne prend en compte que les évaluations des APSA mentionnées plus haut.

38 TENNIS DE TABLE 3 ème NIVEAU 2 – Collège ARUE PROFIL 1PROFIL 2PROFIL 3 EFFICACITE dans le GAIN DES POINTS /6 MOBILITE du joueur /3 + TRAJECTOI RES /3 Collé à la table, attitude peu dynamique Trajectoires variées mais pas d’effet Par des attitudes compensatoires ou des fentes se met à distance pour jouer en position favorable Trajectoires orientées et rasantes Place quelques effets Se déplace pour jouer en position favorable de manière efficace Anticipation des coups Effets variés en CD, RV, service GAIN DES MATCHS / 2 SCORESNombre de matchs gagnés = Nombre de matchs nul = Nombre de matchs perdus = EFFICACITE DANS LA CONSTRUCTION DU POINT / 8 RUPTURE /4 CIBLE /4 Résiste ou Rupture volontaire en contexte favorable Joue prioritairement sur le PLACEMENT ou la VITESSE de la balle Frappe stéréotypée (toujours fort ou toujours smash, ou …) Met en danger dès le service Varie ses coups pour marquer Cible de marque : Demi- table adverse Hors zone de confort élargie Prés des lignes latérales, ou jeu en profondeur EFFICACITE DANS LA TENUE DES ROLES / 4 GESTION DU TOURNOI /1 MANAGERAT /3 Attention intermittente, rôle non rempli Conseils confus et globaux Utilise les indicateursRemplit son rôle (marque ou arbitrage) Exploite les indicateurs pour conseiller

39 L’inaptitude Les élèves présentant une inaptitude partielle de plus de trois mois ou un handicap ayant fait l’objet d’un suivi par le médecin de santé scolaire, voire d’un projet personnalisé de scolarisation, et ne permettant pas une pratique assidue des APSA bénéficient d’un contrôle adapté. Ces élèves sont évalués au DNB sur au moins deux épreuves adaptées relevant de deux compétences propres à l’EPS. Les adaptations sont proposées par les établissements à la suite de l’avis médical et sont incluses dans le protocole d’évaluation. Après avis de l’autorité médicale scolaire, les handicaps ne permettant pas une pratique adaptée entraînent une dispense d’épreuve et une neutralisation de son coefficient

40 L’ORGANISATION PEDAGOGIQUE

41 L’équipe enseignante d’EPS formalise un protocole d’évaluation dans lequel apparaissent notamment, pour chaque classe ou groupe, les APSA retenues pour la classe de troisième et les modalités du contrôle adapté. L’inspection pédagogique régionale d’éducation physique et sportive est destinataire du protocole et assure le suivi de l’évaluation pour l’académie. Les élèves et leurs familles doivent être informés de l’organisation ainsi que des niveaux de compétences et de connaissances exigés.

42 LA PRESENTATION DES FICHES  L’ensemble des fiches est donc construit sur le même modèle : - le rappel des compétences attendues de niveau 2, - la description des principes d’élaboration de l’évaluation, - la présence de trois « indicateurs » à évaluer, - la grille de répartition des points, - les exemples de possibilité de renseignement d’items du socle commun, leur liste n’étant pas exhaustive.  Trois degrés d’acquisition de la compétence attendue sont identifiés pour chaque fiche.  Le premier degré ne permet pas au candidat de valider le niveau 2 de la compétence attendue mais considère le niveau 1 atteint.

43 ELABORER le PROTOCOLE……. 26 APSA + X 1 épreuve ? De 12h à 20 heures Les ENSEMBLES de NOTATION = 3 EPREUVES 3 Compétences Propres distinctes Nature des 4CP + 4MS 1 prof = 1 ensemble 3 supports Une séance pour évaluer Choix « partagé »

44 CP.1CP.2CP.3CP.4 ½ fond Course de haies Saut Hauteur Javelot Multibond Course de relais-vitesse Natation longue Natation de vitesse Canoe Kayak Course d’orientation Escalade Aérobic Acrosport Gymnastique sportive Gymnastique rythmique Arts du cirque Danse Basket Football Handball Rugby Volley-ball Badminton Tennis de table Boxe Française Lutte Liste nationale: 26 épreuves Choix de 3 compétences propres distinctes

45 Liste académique: n épreuves…. Une seule « épreuve académique » peut être choisie dans l’ensemble des 3 épreuves du DNB !

46 EVALUER QUELLES COMPETENCES??? Performance motrice max mesurable Adapter ses déplacements Visée artistique ou esthétique Les COMPETENCES ATTENDUES Elles précisent les réponses motrices à réaliser en intégrant les dimensions motrices, méthodologiques et sociales. Affrontement Individuel -collectif Respect de soi, des autres… Rôles sociaux, responsabilités Se connaître, se préparer… Projet

47 L ’EVALUATION Un protocole Valider par le Vice-recteur Des ensembles Les Epreuves Examinateur : le responsable du groupe/de la classe 3 notes sur 20 Le temps d ’une séance….. Un calendrier Temps pratique min

48 MERCI de votre ATTENTION


Télécharger ppt "ANIMATION PEDAGOGIQUE DE NOUVEAUX TEXTES sur les modalités d’évaluation en EPS au titre du diplôme national du brevet Octobre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google