La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MYODESOPSIES Dr M. LEZREK Cours de sémiologie

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MYODESOPSIES Dr M. LEZREK Cours de sémiologie"— Transcription de la présentation:

1 LES MYODESOPSIES Dr M. LEZREK Cours de sémiologie
1ère année de Résidanat d’ophtalmologie LES MYODESOPSIES

2 Plan Introduction : Rappel anatomophysiologique Physiopathologie
Symptômes Examen Diagnostic différentiel Etiologies Evolution Traitement Conclusion

3 Introduction Myodésopsies en grecque = mouches volantes = corps flottants Phénomène entoptique (visualisation élets int. œil) Opacités dans champ visuel mobiles Souvent dues au DPV et synérèse vitré Peuvent révéler pathologie vitréorétinienne Non gênantes en général Parfois insupportables justifiant intervention

4 Rappel anatomophysiologique
Vitré gel transparent rempli cavité vitréenne, grossièrement sphérique Vol= 4cc (2/3 globe), Indice réf. = 1,334 Cortex vitré = hyaloïde Hyaloïde ant. en rapport avec : Face postérieure du cristallin; La zonule; Le corps ciliaire Hyaloïde post. en rapport avec rétine et papille Canal de Cloquet tendu papille  Cristallin (vestiges)

5 Aspect du vitré isolé chez l’enfant
Hyaloïde postérieure Base du vitré Canal de Cloquet Hyaloïde antérieure Aspect du vitré isolé chez l’enfant

6 Zones d’adhérence Vitré  adhérences avec structures oculaires
En avant, avec face post. cristallin (ligament de Wieger) Base du vitré : s’étend de 1,5 à 2 mm en avant ora serata et 1 à 3 mm en arrière adhérence la + solide (fibres traverse limitante interne) En arrière : autour de papille Région maculaire Vx rétiniens Pars Plicata Plana Ora serata Base du vitré

7 Composition du vitré Matrice extracellulaire transparente
Constitué de : Eau 98 à 99,7% Trame collagène avec fibres collagènes orientées de façon arbitraire Phase liquide riche en acide hyaluronique Cellules concentrées au niveau du cortex vitréen : Fibroblastes Hyalocytes les + nombreux (synthèse + défense)

8 Acide hyaluronique Fibres de collagène

9 Modifications physiologiques
Au cours de la vie vitré subit dégénérescence + liquéfaction progressive Constitution de lacunes Agrégats fibres collagène  filaments (corps flottants) Lacunes qui vont confluer entraînant collapsus puis DPV (tractions sur rétine) DPV 50 à 60 ans, + précoce en pathologie (myopie +++)

10 Physiopathologie Tout élément flottant dans le vitré  myodésopsies
Mieux perçues quand post, dans l’axe et proches de la macula Changent de position avec mvt vitré durant mvt oculaires Dispersent lumière incidente  ombres sur rétine (vu / patient) Liquéfaction du vitré : Densifications par agrégation de fibres de collagène Myodésopsies peu nombreux et fins DPV : Se détache tissu glial péripapillaire  A Weiss Caillots de sang, voiles, granulomes, flocons…

11 Etiologies Synérèse du vitré et DPV : Caillots de sangs :
Cause la + fréquente Anneau prépapillaire  grosse myodésopsie annulaire Caillots de sangs : Hgie vitré de toute origine Myodésopsies petites et multiples Voiles vitréens : Inflammation chronique, foyer choriorétinien (Toxoplasmose) … Amas pigmentaires : DDR ancien avec déchirure large

12 Etiologies (suite) Dégénérescences du vitré D. astéroïde :
Rare, > 60 ans souvent asymptomatiques étiologie inconnue Multiples opacités vitréennes, taille variable (Tempête de neige) Complexe calcique et phospholipidique Synchisis étincelant : Multiples opacités brillantes et colorées cristaux cholestérol après inflam chronique ou HIV Passage en CA chez aphake et pseudophake  glaucome IIaire Amylose vitréenne : Dépôts amyloïdes dans le vitré Peut révéler forme systémique Opacités rétro-cristalliniennes

13 Sémiologie Uniques ou multiples Périphériques ou centraux
Apparition progressive ou brutale (examen segment post +++) Intermittents ou permanents Perçus surtout lors mouvements oculaires sur fond clair Aspect variable : Points ou taches noires, filaments Anneau  complet, filaments Tendance à les suivre du regard (même les attraper !)

14 Examen Av conservée dans DPV non compliqué
Parfois scotome central (VP +++) Examen au biomicroscope Segment ant. : cornée CA, cristallin

15 Examen (suite) Segment post : V3M ou lentille 90D, dynamique
Etat du vitré : synérèse, DPV Corps flottants : Mobilité avec mvt oculaires, nombre Position généralement post., axiale Aspect : anneau de Weiss, fibrillaire, en balle de coton… Nature : vitré condensé, Hgie, pigments, granulome, dépôts (amylose, calciques, cholestérol…) Examen rétine +++: lésion rhégmatogène, déchirure, foyer, Hgies…

16 Evolution Svt symptôme diminue progressivement :
Sédimentation gel vitréen, résorption Hgie, inflam Accoutumance : cerveau « gomme » myodésopsies Rarement persistent parfois très gênants Sujet jeune +++ Dégénérescence cotonneuse  BAV qd axiale

17 Diagnostic différentiel
Phosphène et photopsie Auras visuelles de la migraine : Perception d’images éclairée en zigzag ou en point Précédent souvent la migraine Hallucinations visuelles (delirium tremens, prise d’hallucinogènes) Images avant épilepsie ou lésion lobe occipital Débris dans le film lacrymal : En cas de Sd sec, Meiboméite Changent de position avec clignement

18 Traitement Svt inoffensifs  pas de traitement
Parfois très gênante  patient très demandeur Vitréolyse laser Nd-Yag : Proposée par certains auteurs Complications potentielles ? Corps flottants localisés loin de la rétine Vitréctomie : Indication bien réfléchie (HIV non résorbée, patient très demandeur) Efficace contre myodésopsies Complications : cataracte, DDR (jeune, fort myope +++)

19 Conclusion Myodésopsies symptôme entoptique fréquent
Causes variées, surtout synérèse et DPV Signe alarmant de certaines pathologies vitréorétiniennes Svt bien toléré Traitement réservé aux formes très gênantes


Télécharger ppt "LES MYODESOPSIES Dr M. LEZREK Cours de sémiologie"

Présentations similaires


Annonces Google