La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 SCET Réseau Intersem LA PERFORMANCE ENERGETIQUE : Enjeux économiques et environnementaux 9 novembre 2007 INEED.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 SCET Réseau Intersem LA PERFORMANCE ENERGETIQUE : Enjeux économiques et environnementaux 9 novembre 2007 INEED."— Transcription de la présentation:

1 1 SCET Réseau Intersem LA PERFORMANCE ENERGETIQUE : Enjeux économiques et environnementaux 9 novembre 2007 INEED

2 Rhônalpénergie-Environnement Agence régionale de l’énergie de Rhône Alpes Cible : collectivités Domaines d’intervention : -Energies renouvelables -Maîtrise de l’énergie et efficacité énergétique -Développement durable

3 3

4 4

5 5 De nouveaux adherents ! Collectivités Région Centre Région Bourgogne Région PACA Région Poitou Charentes Région Aquitaine Région Midi Pyrénées Région Rhônes Alpes Région Ile de France Région Basse Normandie Département Loire Atlantique Ville de Paris Autres ANAH CTBA COSTIC UNSFA QUALITEL FFTB En délibération Région Picardie Région Bretagne Département de Savoie

6 6 La Basse consommation

7 7 Les objectifs de l’association EFFINERGIE PROMOUVOIR LES CONSTRUCTIONS BASSE ENERGIE (NEUF ET RENOVATION) APPORTER DE LA LISIBILITE DANS LE SECTEUR DE L’EFFICACITE ENERGETIQUE (enjeux,principes, solutions) DEVELOPPER DES REFERENTIELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE FEDERER LES ACTEURS (Professionnels, industriels, collectivités, banques, organismes de formation...) MUTUALISER LES INITIATIVES ET LES COMPETENCES ASSURER LA COORDINATION ENTRE LES INITIATIVES REGIONALES ET NATIONALES

8 8 Les labels « haute performance énergétique » label HPE 2005 : Créf - 10% label THPE 2005 : Créf - 20% (Objectif Grenelle RT 2010) label HPE EnR 2005 : Créf - 10% + une condition parmi 2 liées aux EnR Label THPE EnR 2005 : Créf - 30% + une condition parmi 5 liées aux EnR Label « Bâtiment Basse Consommation » = EFFINERGIE : consommation ≤ à 50 kWh ep./m²/an, à moduler suivant la région et l’altitude (Objectif Grenelle RT 2015) Ces labels font l’objet d’un arrêté ministériel.

9 9 La Basse consommation Consommation (kWh ep. /m².an) pour les besoins de chauffage, climatisation, ventilation et production d’Eau Chaude Sanitaire. Bâtiment basse consommation Bâtiment passif

10 10 Le Référentiel Effinergie Le label National Basse consommation reprend le niveau d’exigence défini par les études techniques réalisées par l’association Effinergie ; La méthode de calcul utilisée est celle de la réglementation thermique 2005 (5 usages : chauffae, ECS, auxiliaires, éclairage et climatisation) Une concertation avec la DGUHC, l’ADEME et le PREBAT. Un objectif simple de consommation en énergie primaire

11 11 En résidentiel : 50 kWh/m 2.an Modulé selon les régions Modulé selon l’altitude (+0,1 si 400m 800m En non résidentiel : RT – 50% Affichage complémentaire Traduction en équivalent CO2 Part des ENR Consommations finales Le réferentiel EFFINERGIE® pour le neuf Mesure d’étanchéité à l’air obligatoire

12 Le réferentiel EFFINERGIE® en rénovation En residentiel : 80 kWh/m2.an Moduler selon les régions En non résidentiel : RT – 40% Affichage complémentaire Traduction en équivalent CO2 Part des ENR Consommations finales

13 EFFINERGIE® une marque de qualité Au cœur de la marque : performance énergétique et confort d'habitation et de travail des usagers : – La consommation d'énergie primaire est la grandeur de référence – Une enveloppe du bâtiment de bonne qualité (isolation et étanchéité à l’air) – Un renouvellement maîtrisé de l'air (ventilation) – Des systèmes performants et efficaces – Une large proportion des besoins énergétiques couverte par les énergies renouvelables.

14 14 Le processus de certification L’association Effinergie n’a pas vocation de délivrer le label très basse consommation Un de ses rôles est d’assurer que le label très basse consommation s’appuie sur: Les mêmes référentiels Une expression unique Des certificateurs officiels Par ailleurs, elle met en place un comité de suivi, de surveillance et d’observation pour faciliter la mise en place, l’évolution du label, l’intégration des innovations

15 CEQUAMI : maisons individuelles des CMistes PROMOTELEC: logements individuels et groupés CERQUAL : immeubles collectifs, et individuel groupé CERTIVEA: bâtiments tertiaires Les certificateurs du Label Effinergie

16 Le processus de certification

17 17 Maitriser la qualité tout au long du projet L’objectif est d’atteindre réellement la performance visée Ceci passe par une coordination forte entre acteurs a chaque étape du projet Il n’y a pas de techniques Effinergie L’enjeu c’est le résultat

18 Le contenu du guide d’application « Réussir son projet Effinergie » Le niveau de performance a atteindre Les questions à se poser tout au long du projet (Conception, enveloppe, systèmes…) Des illustrations des techniques couramment utilisables Les différents points de vue économiques qui peuvent fonder la réussite d’un projet Le processus administratif a suivre pour obtenir le Label

19 19 Les actions en cours Valider le niveau de calage du referentiel bâtiment à énergie positive Mise en place d’un comité de suivi et d’observation sous la tutelle de la DGUHC Organiser le retour d’experience sur les opérations en concertation avec le PREBAT Rédiger des guides d’application Mettre en place des Collectifs Régionaux EFFINERGIE Animer le Groupe réseau EFFINERGIE

20 Merci de votre attention

21 Annexes

22 22 Comparaison avec la marque L’objectif de la marque MINERGIE neuf en Suisse : 42kWh ep. / m² –Mais surfaces SHON et SHAB définies différemment / France –Mais sans éclairage,consommation ventilation,auxiliaires +10 kWh ep –Électricité : coefficient énergie finale / énergie primaire CH : 2,00 ; F : 2,58 –Traduction en appliquant les normes européennes 42 kWh Minergie = 60 à 65 kWh ep. / m² Effinergie Méthodes de calcul différentes des méthodes de calculs aux normes eurpéennes

23 23 Réussir son projet effinergie Conception -Conception bioclimatique: surface, orientation et performance du vitrage -Protection solaire efficace pour le confort d’été Enveloppe -Isolation renforcée de l’enveloppe pour diminuer au maximum les besoins de chauffage -Traitement complet des ponts thermiques -Perméabilité à l’air du bâtiment performante Mur : 0.2

24 24 Systèmes -Chauffage: * un système très performant * des pertes de distribution réduites * une régulation efficace -Eau chaude sanitaire: * un recours à l’énergie solaire * un appoint performant -Ventilation une limitation des pertes par renouvellement d’air une récupération de chaleur des consommations d’auxiliaires faibles -Éclairage: des sources lumineuses à haut rendement une gestion efficace un fort éclairage naturel

25 25 Et pour aller vers des bâtiments à énergie positive Limiter les consommations d’électricité –Utilisation électro ménager performant dans le logement –Informatique à faible consommation –Interruption des veilles Et ensuite …. Et seulement ensuite pourquoi ne pas produire localement son électricité


Télécharger ppt "1 SCET Réseau Intersem LA PERFORMANCE ENERGETIQUE : Enjeux économiques et environnementaux 9 novembre 2007 INEED."

Présentations similaires


Annonces Google