La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

 Celui qui parle, apprend : Stratégies pour structurer la conversation Yvette Beutel Congrès du SLIC Edmonton, Alberta le 30 octobre, 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: " Celui qui parle, apprend : Stratégies pour structurer la conversation Yvette Beutel Congrès du SLIC Edmonton, Alberta le 30 octobre, 2010."— Transcription de la présentation:

1  Celui qui parle, apprend : Stratégies pour structurer la conversation Yvette Beutel Congrès du SLIC Edmonton, Alberta le 30 octobre, 2010

2 1. 3 – 2 – 1  3bijoux de ce congrès  2choses que j’ai apprises  1question qui perdure

3 3 – 2 – 1 Mode d’emploi  Se prête bien à a.la recherche des connaissances préalables b.la mesure de la compréhension de l’élève c.la synthèse d’une leçon ou d’une partie d’une leçon.  Choisir les éléments préconisés pour le  Demander aux élèves de prendre note de leurs réponses dans un journal de bord ou dans leur cahier.  Inviter les élèves à partager leurs réflexions avec un autre élève.

4 2. La fluidité orale partagée Le sujet: Vos réussites au cours de cette année scolaire jusqu’à maintenant, et les miracles dans votre vie.

5 2. La fluidité orale partagée  90 secondesPersonne A  90 secondesPersonne B  60 secondes Personne A  60 secondesPersonne B  30 secondes Personne A  30 secondesPersonne B

6 Mise en garde: Pour réussir toutes ces stratégies et pour assurer qu’elles se déroulent en français, il faut avoir conçu les structures langagières nécessaires, les avoir affichées au rétro ou au tableau, et avoir modélisé leur emploi avant même de lancer l’activité.

7 3. Offrir et recueillir  Attribuez-vous les sections à lire de l’extrait de Jensen.  Écrivez deux points importants à retenir de votre lecture dans la colonne « Offrir » à côté de votre sujet. C. Rolheiser, OISE/Université de Toronto, Traduction autorisée de Yvette Beutel (2006).

8 1. Les récompenses et le cerveau Une autre vision des récompenses 1. 2.

9 1. Les récompenses et le cerveau Une autre vision des récompenses

10  4. Les cartes d’organisation d’idées D’après Nancy Margulies (2005). Les cartes d’organisation d’idées. Montréal : Chenelière.

11

12 Il s’agit de quoi? Une façon de représenter les idées en invoquant l’hémisphère droit du cerveau Très utiles pour la prise de note ou la schématisation des idées Un outil pour faire parler les élèves avec confiance

13

14

15

16

17 Comment s’y prendre  Commencer au centre.  Dessiner des branches.  Ajouter des phrases et des mots clés.  Utiliser des couleurs au choix.  Rendre les schémas et les images surprenants.

18 Étape 1: La tâche  Lire le texte attribué.  Représenter le titre au centre de votre page.  Préparer une carte d’organisation des idées de ce texte.  À partir de la carte uniquement, faire la synthèse du texte à un participant qui a lu un autre texte.

19 Astuces pour la salle de classe  S’initier au dessin de symboles  Fournir un modèle aux élèves—un modèle que vous avez fait  Dessiner une partie d’un schéma ensemble à partir d’un texte ou pour faire un plan  Utiliser la technique en classe dans un contexte signifiant—p. ex. synthèse d’un chapitre de roman, notes en sciences

20 5.À moi le dernier mot Ma citation Ma réponse Les réponses des collègues Wormeli, Rick. (2004). Summarization in Any Subject.

21 5.À moi le dernier mot: Mode d’emploi  Diviser la classer en équipes de 4, 6, 8. L’activité prend plus de temps avec des groupes plus nombreux.  Donner à chaque équipe une citation à commenter, un concept à expliquer ou une lecture à partager.  Allouer suffisamment de temps pour permettre aux élèves de bien formuler leur commentaire, leur explication ou leur résumé de lecture.  Un équipier annonce ensuite son sujet au groupe.  Chaque élève à tour de rôle commente la lecture ou le sujet présenté.  L’élève qui a déclenché la discussion prend ensuite son tour, ayant effectivement le dernier mot.  Le processus se répète pour chaque membre du groupe.

22 6. Les cercles concentriques  Les élèves forment deux cercles concentriques, l’un en face de l’autre.  Idéalement, cinq ou six élèves par cercle.  L’animateur propose le sujet de discussion.  Les partenaires dans les deux cercles partagent leurs réponses.  L’animatrice donne le signal. Les cercles se déplacent vers la droite.  L’animatrice donne le signal de nouveau. L’animateur propose un nouveau sujet.

23  7. L’entretien Le sujet : La technologie en salle de classe

24 Les questions

25 Les entretiens Entretien 1 :A – B C – D Entretien 2 : A – C B – D Entretien 3 :A – D B – C

26 Prochaines étapes  Résumé de sa question  Résumé cumulatif de chaque question  Partage oral

27 8. La queue Wormeli, Rick. (2004). Summarization in Any Subject. Choisir un contenu qui se prête bien à l’organisation chronologique: nombres décimaux, dates, événements historiques, par exemple. Écrire chaque date, nombre ou événement sur un morceau de papier. Donner un papier à chaque membre du groupe. Demander aux élèves de s’aligner selon les nombres, les événements ou les dates qu’ils ont été donnés. Quand les élèves sont satisfaits de leur queue, inviter chacun.e à justifier sa position dans la queue.

28 9.Caroussel  Utile pour aller chercher les connaissances des élèves relatives à divers sujets liés.  Écrire chaque question ou sujet sur sa propre grande feuille.  Afficher les feuilles sur les murs de la salle de classe.  Répartir les élèves en groupes. Cette activité se prête bien aux groupes plutôt larges.  Chaque groupe commence à une grande feuille. Le groupe offre des réponses à la question posée. Le scripteur en tient compte sur la grande feuille.  Au signal de l’animatrice, les groupes se déplacent selon le sens horaire pour discuter des autres questions, jusqu’à ce que le groupe atteigne son point de départ.  L’animateur accorde quelques minutes pour le choix d’un rapporteur qui gèrera la mise en commun et partagera avec l’assemblée le consensus du groupe sur le sujet de cette feuille.  Au choix: renvoyer aux grandes feuilles pour reprendre les questions après des lectures ou des recherches.

29 10.Tableau

30 À quoi sert en effet une tête bien pleine si l’apprenant a beaucoup de difficultés à traduire ses connaissances en actes (transfert de connaissances et résolution de problèmes), à communiquer ses idées, à travailler efficacement en équipe, à poursuivre sa formation de façon autonome? Cantin, Lacasse et Roy, 1996

31 Références Margulies, Nancy. (2005). Les cartes d’organisation d’idées. Montréal : Chenelière. Sousa, David A. (2002). Traduction de Gervais Sirois. Un cerveau pour apprendre: Comment rendre le processus d’enseignement-apprentissage plus efficace. Montréal: De la Chenelière. Wormeli, Rick. (2004). Summarization in Any Subject: 50 Ways to Improve Student Learning. Alexandria, Virginia: ASCD.


Télécharger ppt " Celui qui parle, apprend : Stratégies pour structurer la conversation Yvette Beutel Congrès du SLIC Edmonton, Alberta le 30 octobre, 2010."

Présentations similaires


Annonces Google