La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation Agir tôt Le 29 avril 2014 Par: Louis Robitaille Julie Fortin

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation Agir tôt Le 29 avril 2014 Par: Louis Robitaille Julie Fortin"— Transcription de la présentation:

1 Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du premier cycle du primaire
Formation Agir tôt Le 29 avril 2014 Par: Louis Robitaille Julie Fortin Dany Laflamme France Jacques

2 Intentions Répondre aux besoins des élèves de ce groupe d’âge en lien avec l’apprentissage et le comportement. Harmoniser les pratiques pédagogiques, éducatives et organisationnelles de l’école en lien avec les pratiques prometteuses. S’initier à l’enseignement explicite concernant le comportement. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

3 Déroulement de la journée
Accueil Intentions de la journée Agir tôt Définitions Lien RAI Besoins de l’élève Portrait de l’école Bonnes pratiques Enseignement explicite des comportements attendus Les garçons Suivis dans votre école Évaluation Fin de la rencontre Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle du primaire : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

4 Activité 1 En équipe Répondez à la question suivante: Que signifie « agir tôt » avec les enfants du préscolaire et du 1er cycle du primaire? Retour en plénière Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 4

5 Distinction des termes
Activité 2 Distinction des termes Agressivité Colère Indiscipline Incivilités Violence Intimidation Conflits QUÉBEC, MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT. Plan d’action pour prévenir et traiter la violence à l’école, Bulletin semestriel, Volume 1 • Numéro 2 • Automne 2010, ministère de l’Éducation, gouvernement du Québec, p.3. [En ligne], 2010, [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/publications/EPEPS/Formation_jeunes/BulletinViolenceEcole_Vol1No2Aturomne2010.pdf - ] 5

6 Agressivité 5 Colère 2 Indiscipline 6 Incivilités 1 Violence 3
Intimidation 7 Conflits 4 QUÉBEC, MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT. Plan d’action pour prévenir et traiter la violence à l’école, Bulletin semestriel, Volume 1 • Numéro 2 • Automne 2010, ministère de l’Éducation, gouvernement du Québec, p.3. [En ligne], 2010, [http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/publications/EPEPS/Formation_jeunes/BulletinViolenceEcole_Vol1No2Aturomne2010.pdf - ] 6

7

8 Système comportemental
Système pédagogique Système comportemental Interventions individuelles intensives Un élève à la fois Basé sur une évaluation Interventions spécialisées/intensives Interventions individuelles intensives Un élève à la fois Basé sur une évaluation Interventions spécialisées/intensives 1 à 5% 1 à 5% Interventions auprès de groupes ciblés Certains élèves à risque Interventions ciblées Interventions auprès de groupes ciblés Certains élèves à risque Interventions ciblées 5 à 10% 5 à 10 % Interventions universelles Auprès de tous les élèves Prévention proactive Interventions universelles Auprès de tous les élèves Prévention proactive 80 à 90% 80 à 90% Enseignement explicite Source: Agir tôt chez les 4-8 ans Louise-Hélène Lamy, personne ressource DC/TPR

9 Centre de la petite enfance (CPE)
D’après vous, sur le continuum, quel serait le moment de prévention et de promotion le plus efficace? 4 à 5 ans 5 à 6 ans 6 à 12 ans 12 à 18 ans Centre de la petite enfance (CPE) Préscolaire Primaire Secondaire Agir tôt chez les 4 à 8 ans : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 9 Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

10 ATTENTION! Courbe dangereuse
Agir en amont ATTENTION! Courbe dangereuse 10

11 Bénéfice de l’intervention précoce
Investissement de 1 $ en prévention Économie de 7 $ en intervention Rapport Parent (1964). « Plus on intervient tôt et plus on retire des bénéfices, alors que plus on intervient tard et plus les coûts sont élevés pour obtenir moins ». Richard E. Tremblay (2008) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 11

12 Quelques éléments de la recherche sur la prévention et l’intervention en bas âge
Des difficultés en lecture à la fin du 1er cycle au primaire + Conduites agressives au préscolaire et au 1er cycle du primaire = Un prédicteur de décrochage scolaire. Janosz, Fallu, Deniger (2000) « … la prévention n’est pas un luxe, c’est un devoir. Il s’agit d’une question d’éthique : la nécessité de porter assistance à une personne dont le développement, l’avenir, est en danger. » Royer (2009) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 12

13 Besoins des enfants Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 13

14 Besoins des enfants 8 ans 7 ans 6 ans 4 et 5 ans Besoins normatifs
Besoins structurels et cognitifs 6 ans Besoins sociaux et relationnels 4 et 5 ans Besoins affectifs Analogie aux poupées russes : l’étape suivante doit toujours s’appuyer sur la précédente. Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 14

15 Besoins affectifs 4-5 ans
Essentiellement construction de liens affectifs L’espace comme milieu affectif sécurisant émotionnel Quête de liens affectifs: « Je veux que vous m’aimiez! » Besoin de faire leur nid Besoin d’un espace sécurisant pour construire des liens affectifs Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 15

16 Besoins affectifs 4-5 ans 5 ans
«Maintenant que vous m’aimez, je peux développer ma sécurité intérieure.» Estime de soi Confiance en soi Confiance aux autres Toujours besoin d’un environnement sécuritaire Besoin d’occuper sa place socialement et dans l’action : Social  Besoin de sentir qu’il a sa place Début de l’identification à un groupe Plaisir à être avec les autres Action  Plus dans l’action que les 4 ans Besoin d’actualiser les choses Besoin d’expérimenter par le jeu Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt chez les 4 à 8 ans : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 16

17 Besoins sociaux et relationnels
6 ans Le volet relationnel s’installe plus intensément Le savoir communiquer prédomine Période sensible où la communication et la relation sociale prennent toute leur importance Priorisation de l’enseignement des habiletés sociales systématiquement et explicitement Introduction des apprentissages scolaires dans le respect des besoins sociaux et relationnels Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 17

18 Besoins cognitifs et structurels
7 ans 7 ans Plus d’espace cognitif… moins besoin d’être dans l’affectif Volet relationnel plus complexe Besoin de connaître le pourquoi Décodage des volets verbaux et non verbaux de la communication Développement de l’écoute, de l’empathie Besoin que les règles soient claires et cohérentes Commence à exprimer des opinions personnelles Commence à comprendre les incohérences sans toutefois être en mesure de bien les nommer Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 18

19 Besoins normatifs 8 ans Besoin prédominant d’intégrer des normes
Capable de lire son environnement (ex. sa famille, sa classe), de comprendre et de se situer Enseignement des habiletés sociales plus complexes comme la coopération Besoin de se positionner par rapport aux normes À défaut de normes intégrées, danger d’identification négative Pourtois (2000, 2010) et Cyrulnik (2007) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 19

20 Développement de la littératie 4-5 ans
Peut réciter l’alphabet et connaît quelques lettres Sait tenir un livre à l’endroit Écoute quand on lui fait la lecture Peut comprendre que le illustrations et les mots sont des choses différentes Fait des tentatives d’écriture Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 20

21 Développement de la littératie 5-6 ans (maternelle)
Peut nommer et écrire quelques lettres Peut reconnaître et écrire des mots très faciles Suit avec son doigt quand on fait la lecture Connaît des titres et des auteurs Pose des questions et répond à des questions lorsqu'on lui fait la lecture Utilise des écritures inventées Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 21

22 Développement de la littératie 6-7 ans (1re année)
Maitrise des correspondances lettre-son enseignées et des mots fréquents Utilise le décodage pour tenter de lire de nouveaux mots Écrit de nouveaux mots en utilisant certaines stratégies Se familiarise avec différents types de textes Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 22

23 Développement de la littératie 7-9 ans (2e – 3e année)
Devient de plus en plus précis et rapide en lisant Est plus autonome devant une variété de textes Connait certaines régularités orthographiques Écrit des textes de différents genres Fait des inférences lorsqu'il ne connait pas un nouveau mot Réagit à un texte lu Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 23

24 Les enfants de 4 à 7 ans et le développement neurologique
Les enfants de 4 à 7 ans n’ont pas les capacités des enfants plus vieux pour décoder les émotions plus complexes. Il leur est plus difficile de contrôler leurs pulsions, de se calmer et de raisonner; ils ont plutôt tendance à réagir par la fuite ou le combat à ce qu’ils perçoivent être un danger. E. De Gosztonyi (2010) et J Gervais (2010) Le pourquoi de la règle, intervention de type réflexif, est plus difficile à comprendre chez les enfants de 4 à 7 ans. L’intervention à privilégier est de modeler les comportements souhaités (la répétition aide à créer ces nouvelles connections neurologiques). M. Gignac (2009) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 24

25 L’importance du lien La théorie de l’attachement mentionne
qu’il faut s’intéresser aux enfants pour que leur cerveau reçoive facilement les informations. Sans un lien avec un adulte, il est difficile de faire des apprentissages. R. Melrose (2006) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 25

26 Se questionner sur le pouvoir d’action de l’école pour prévenir la violence et promouvoir des relations harmonieuses Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 26

27 Portrait de situation de l’école chez les enfants du préscolaire et du 1er cycle
Activité 3 Par école Énumérez les actions réalisées (pratiques pédagogiques, éducatives et organisationnelles) à l’école pour prévenir la violence, promouvoir des relations harmonieuses. Selon les trois types d’intervention (universelle, ciblée et dirigée) Selon les 5 systèmes (élève, classe, école (dont le service de garde), la famille et la communauté) 27

28

29 Les bonnes pratiques - Volet comportement Interventions universelles
(élèves, classe, école, famille, communauté) Élèves: Compétences enseignées: habiletés sociales, dont la résolution de conflits, et attentes comportementales. Classe: Développement de relations positives, l’aménagement pédagogique, l’organisation de la classe, la gestion des comportements par des actions éducatives. École: Facteurs de protection présents (ex.: code de vie éducatif, plan de surveillance, relations positives, programmes de reconnaissance, sentiment d’appartenance, etc.), dépistage universel. Famille: Engagement et implication des parents. Communauté: Collaboration avec les partenaires externes, notamment lors des transitions. Interventions universelles (pour l’ensemble de la clientèle)

30 Les bonnes pratiques – Volet comportement Interventions ciblées
(élèves, classe, école, famille, communauté) Enseignement ciblé d’habiletés sociales (petits groupes ou individuellement). Formation et soutien aux enseignants. Application du protocole d’intervention pour la violence et l’intimidation. Implication des parents. Interventions ciblées pour des élèves qui ont besoin d’un enseignement supplémentaire.

31 Les bonnes pratiques – Volet comportement Interventions spécialisées
(élèves, classe, école, famille, communauté) Interventions intensives personnalisées et spécialisées Intervention individuelle Plan d’intervention. Collaboration accrue des parents. Collaboration des partenaires externes. Soutien spécialisé en classe ordinaire ou spécialisée. Protocole d’intervention en situation d’urgence.

32 * = disposition de la loi
Conditions gagnantes *Leadership de la direction *Comité (pas l’affaire d’une seule personne) Interventions reconnues efficaces par la recherche *Pratiques collaboratives entre le scolaire, les parents et la communauté Climat relationnel Stabilité du personnel Soutien et formation continue *Soutien de la commission scolaire * = disposition de la loi

33 Le modèle RAI : les grandes idées
Résolution de problème Connaître et appliquer une pédagogie et des pratiques efficaces Faire le suivi des interventions par des évaluations ciblées et régulières Intensifier l’intervention au besoin Utiliser le positif pour encadrer et motiver les élèves Robert Pelletier, psychologue, 2013

34 Grandes Idées RAI Approche positive Mise en situation
Une enseignante de 1re année vient trouver le psychologue pour discuter de son groupe. Ils sont agités et bruyants. Ils ne lèvent pas la main pour demander la parole et coupent la parole de ceux qui parlent (enfant comme adulte). Elle est tannée de les chicaner à cet égard, ça ne fonctionne pas! Elle se demande s’il est possible que plusieurs de ses élèves soient hyperactifs et elle envisage de demander à la direction que plusieurs soient évalués à cet égard. Tiré de la formation de Robert Pelletier, psychologue Commission scolaire Beauce-Etchemin, 11 janvier 2013

35 La puissance de l’enseignement nous lui…enseignons ? ...le punissons?
Si un enfant ne sait pas lire, nous lui…enseignons Si un enfant ne sait pas nager, Si un enfant ne sait pas multiplier, Si un enfant ne sait pas se comporter, nous lui…enseignons ? ...le punissons? Steve Bissonnette et coll. Le soutien au comportement positif, U.Q. Outaouais Louise « Les élèves n’apprennent pas ce qu’on leur dit, ils apprennent ce qu’on leur enseigne ! » (Boynton et Boynton, 2012, p. 27) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 35

36 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer le comportement attendu. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 36

37 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer le comportement attendu. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 37

38 Comportement attendu dans les corridors
L’élève doit pouvoir... marcher du côté droit du couloir. garder ses mains et ses pieds pour lui. garder l’espace d’un pas entre chaque élève. chuchoter. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 38

39 Les comportements attendus
Activité 4 Les comportements attendus Concernant les entrées dans l’ école, imaginez au moins cinq comportements que vous aimeriez que les élèves adoptent. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 39

40 Appuyer la participation à la vie sociale de tous les élèves

41 Les comportements attendus
École Classe Élève Activités parascolaires Assemblées Corridors Escaliers Dîner Récréations Salles de toilettes Bibliothèque Sorties éducatives Vestiaires Autobus scolaire Les routines Entrées Travail d’équipe Travail individuel Activités spéciales Prêt de matériel Utilisation de l’équipement Rangement des effets personnels Remise des devoirs, signatures, etc. Déplacements et sorties de classe Célébrations Visiteurs Transitions Les échanges avec autrui Demander de l’aide Indiquer un désaccord de façon appropriée Procédures d’urgence Répondre aux directives d’un adulte Se faire des amis Suppléant Autonomie et gestion de soi Arriver à l’école à l’heure Assiduité Encouragement à l’autonomie Gérer sa colère Gérer sa frustration Gérer l’angoisse Soins personnels S’organiser 41

42 Les comportements attendus Compétences personnelles et sociales 1
École Classe Élève Compétences personnelles et sociales 1 La coopération  Ex. Aider les autres, partager le matériel, féliciter, encourager, faire une demande, accepter l’idée de l’autre… L’affirmation de soi  Ex. Faire des demandes aux autres en fonction de ses besoins, exprimer ses sentiments, résister aux pressions des pairs, exprimer sa frustration… La responsabilité  Ex. Tenter de régler d’abord ses problèmes soi-même, respecter ce qui appartient à l’autre, accepter sa part de responsabilité, résoudre un problème… L’empathie  Ex. Démontrer un intérêt et un souci pour les sentiments des pairs et des adultes, être empathique au besoin de l’autre… L’autocontrôle  Ex. Accepter un délai, gérer sa colère, répondre de façon appropriée lors d’un conflit ou lors de taquineries, tolérer à la provocation… Communication Ex. Écouter, poser des questions de façon appropriée… 42 1. Commission scolaire de la Beauce-Etchemin. (2004). PACI-Raide.

43 Des attentes clairement formulées communiquent bien aux élèves ce que les enseignants recherchent. De plus, elles ont tendance à guider le comportement de l’élève et à renforcer le suivi de l’enseignant. Jeff Sprague et Annemieke Golly, Best Behavior : Building Positive Behavior Support in Schools

44 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer le comportement attendu. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 44

45

46

47 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer le comportement attendu. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 47

48 L’enseignement explicite
au t onomie Comportement Quoi? Pourquoi? Comment? Quand? autonomie Lecture Modelage La pratique guidée La pratique coopérative La pratique autonome La régulation La célébration Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

49

50 Exemple d’enseignement d’un nouveau comportement
Quoi? Je circule calmement dans l’école. Pourquoi?   Pour faciliter les déplacements en toute sécurité sans conflit et sans déranger les autres classes. * Faire réaliser à l’enfant les gains pour lui et pour les autres. Comment?  Je marche lentement.  Je marche du côté droit.  Je garde mes mains de chaque côté de mon corps. Modelage Pratique guidée Pratique coopérative Pratique autonome Régulation Célébration Quand? Profiter des différentes occasions de déplacements pour pratiquer le comportement attendu et faire des rappels. ?

51 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer les comportements attendus. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 51

52

53 Les comportements attendus
Définir les comportements attendus. Préparer un support visuel. Enseigner explicitement les comportements attendus en contexte naturel (en début d’année). Planifier une démarche d’enseignement. Renforcer le comportement attendu. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 53

54 Les comportements attendus
L’outil le plus puissant pour modifier un comportement consiste à accroître le nombre d’interactions positives pour reconnaître le comportement approprié. (Sprick, Randall S., Discipline in the secondary classroom) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 54

55 Le renforcement positif
Pour chaque mesure corrective que l’élève reçoit lorsqu’il se comporte mal, il doit recevoir 4 messages positifs au sujet de ce qu’il fait correctement. Interaction négative ou corrective Renforcement/ interaction positive 4 : 1 Illustration tirée du document Soutien au comportement positif, Steve Bissonnette, 2013 55

56 Le renforcement positif
Différentes formes  de renforcement positif ☺ Verbal (+ + +)  ☺ Non verbal ☺ Privilèges ☺ Récompenses ☺ Mesures incitatives ☺ Activités individuelles préférées Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 56

57 Les renforcements Les renforcements sociaux Marque d’attention
Tape sur l’épaule Rétroaction sur une bonne action Félicitations bien senties Marque d’approbation de la part des pairs Conversation téléphonique que l’enfant écoute et au cours de laquelle l’enseignant fait part au parent des réussites de l’enfant

58 Le renforcement verbal positif
Activité 5 Le renforcement verbal positif Par école Élaborez un aide-mémoire rappelant les éléments essentiels d’un renforcement verbal positif. (5 minutes) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 58

59 Le renforcement verbal : une force de la nature!
♥ Décrire le comportement positif. ♥ Se concentrer sur ce que l’élève fait correctement. ♥ Donner une rétroaction immédiate. ♥ Varier les phrases. ♥ Fournir de l’information aux élèves au sujet de leur compétence ou de la valeur de leurs accomplissements. ♥ Attribuer le succès à l’effort et à la capacité.

60 Pourquoi le renforcement positif ?
«Un comportement adapté qui n’est suivi d’aucun renforcement ou d’aucune attention ni approbation de la part de l’enseignant a toutes les chances de ne pas se reproduire». « Entre être ignorés par un adulte et recevoir de l’attention négative, les jeunes vont préférer la deuxième option ». Égide Royer Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 60

61 Les récompenses : attention!
Même les récompenses extravagantes ne parviennent pas à motiver les élèves à utiliser des habiletés qu’ils n’ont pas apprises ou qu’ils ne comprennent pas.

62 Le renforcement positif
Le facteur le plus important : son utilisation uniforme par les adultes de l’école Une rétroaction positive à tous, surtout aux élèves qui ont des problèmes de comportement Une communication positive avec les parents peut être un puissant renforcement L’augmentation du renforcement avant les périodes difficiles L’intérêt à l’élève… la clé du succès! Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 62

63 Activité 6 Le lien avec l’élève En groupe
Trouvez des façons de créer le lien pour l’élève avec qui la relation est plus difficile. (10 minutes) Retour en plénière Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 63

64 Filles ou garçons? Croyances
Ils sont plus intelligents. Au préscolaire et au premier cycle du primaire, le personnel enseignant adopte envers eux davantage des attitudes positives. Ils sont nettement plus à risque en ce qui à trait à l’échec scolaire. Leurs conflits s’articulent surtout autour des relations (dévoilement de secrets, de la loyauté et de l’exclusion sociale). À la maternelle, ils peuvent avoir jusqu’à un an d’avance en ce qui concerne le langage, les habiletés verbales et le contrôle des émotions. Ils font davantage preuve d’empathie. Ils évitent la confrontation. Leurs disputes durent plus longtemps. Leurs problèmes de comportement semblent plus liés à la famille. On tolère plus la violence physique vécue entre eux. Ils attribuent une part importante du rendement à la chance. Ils ont moins l’impression d’avoir de contrôle sur leur rendement. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

65 Les garçons de 4 à 8 ans 10 % des élèves à la maternelle et 29 % des élèves en fin de la 2e année présentent des attitudes négatives envers l’école. Ce sont les élèves perçus en difficulté (d’adaptation ou de lecture), particulièrement les garçons, qui présentent l’attitude la moins positive envers l’école. L’attitude des enseignantes est moins positive envers les garçons qu’envers les filles les élèves qui présentent des difficultés scolaires Pierre Potvin et coll. (2000, 2009) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

66 Document de travail Les garçons de 4 à 8 ans Différence la plus marquée entre les sexes : manifestation des comportements agressifs : Garçons : jeux qui brassent, bagarres, menaces verbales, langage agressif, plus impulsifs et actifs physiquement, différence dès 3 ans, dans toutes les cultures, agressions offensives Filles : agressions défensives Filles : socialisent en échangeant, en partageant, en parlant. Garçons : socialisent « en faisant de quoi ensemble, en développant un sentiment d’appartenance à un groupe ». Royer (2010) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

67 Interventions auprès des garçons
Document de travail Interventions auprès des garçons Pour aider les garçons selon E.Royer (2010) prévention et d’intervention précoce auprès des garçons qui éprouvent des difficultés de langage, de lecture ou de comportement dépistage systématique des problèmes émergents de comportement chez les garçons de 3, 4 et 5 ans formation des enseignants sur la manière d’enseigner en tenant compte des différences de genre dans le développement, l’apprentissage et le comportement formation des enseignants sur la manière de travailler avec les parents, tout particulièrement les pères des garçons qui présentent des besoins particuliers moments privilégiés où les garçons se retrouvent entre eux et les filles entre elles, particulièrement lors des activités parascolaires et des jeux libres Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

68 Pratiques suggérées par la recherche en écriture pour les garçons au primaire
Encourager les élèves à écrire sur une base quotidienne. Inviter les élèves, de temps à autre, à écrire de façon informelle (sans correction). Utiliser l’écriture collective. Permettre à l’élève de réviser son texte à l’aide des pairs. Modéliser l’écriture d’un texte. Utiliser des outils informatiques. Pratiquer régulièrement l’écriture guidée. Utiliser des textes précurseurs. Diffuser les productions. Écrire en équipe. Réunion nationale MELS (2010), Jean-Yves Lévesque et Natalie Lavoie (2009) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

69 Pratiques suggérées par la recherche en lecture pour les garçons au primaire
Lecture à voix haute par l’enseignant, par des pères ou des modèles masculin de la communauté Discussions ou réactions écrites à la suite des lectures (support) Lectures personnelles selon leurs intérêts Cercles de lecture père-fils hors de la classe Lecture à sa pointure Endroits variés pour les périodes de lecture Réunion nationale MELS (2010), Jean-Yves Lévesque et Natalie Lavoie (2009) Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses

70 La réussite des garçons
Activité 7 La réussite des garçons Créez une affiche publicitaire (mots clés, images, dessins) dans le but d’aider les garçons à avoir une perception positive de l’école. En plénière, présentation des affiches. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 70

71 Pistes d’action de l’école
Activité 8 Pistes d’action de l’école Priorisez un ou deux éléments que vous souhaitez améliorer dans votre école ou votre classe et proposez des pistes d’action. Agir tôt auprès des enfants du préscolaire et du 1er cycle : Prévention de la violence et promotion de relations harmonieuses 71

72 Vérités éternelles Vous faites une différence!
Les comportements peuvent vraiment changer! Les interventions préventives doivent prendre plus de place que les mesures correctives.

73 Évaluation de l’atelier
Merci de compléter la fiche d’évaluation qui nous permettra de bonifier cet atelier! Nous vous remercions pour votre participation et nous vous souhaitons de poursuivre votre réflexion dans chacune de vos écoles. Louis, Julie, Dany et France


Télécharger ppt "Formation Agir tôt Le 29 avril 2014 Par: Louis Robitaille Julie Fortin"

Présentations similaires


Annonces Google