La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Voyage « mémoire des Justes » 26 au 30 avril 2014 " « Qui sauve une vie sauve l’humanité » Le 19 août 1953, une loi votée par la Knesset accorde au mémorial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Voyage « mémoire des Justes » 26 au 30 avril 2014 " « Qui sauve une vie sauve l’humanité » Le 19 août 1953, une loi votée par la Knesset accorde au mémorial."— Transcription de la présentation:

1 Voyage « mémoire des Justes » 26 au 30 avril 2014 " « Qui sauve une vie sauve l’humanité » Le 19 août 1953, une loi votée par la Knesset accorde au mémorial de Yad Vashem (mot à mot, un monument, un nom) la fonction de réunir, rechercher et publier l'ensemble des faits relatifs à la Shoah (littéralement catastrophe) et la Guevoura (héroïsme). Yad Vashem, depuis 1962, a mis en œuvre une loi votée par le parlement israélien neuf ans auparavant, créant le titre de "Juste des Nations". Il est du devoir des Juifs, dit cette loi, d'honorer ceux qui les ont aidés. Est déclaré "Juste", toute personne ayant risqué sa vie pour sauver un Juif en Europe occupée Edouard et Thérèse Payen

2 Cérémonie de remise de la médaille des Justes parmi les nations à Edouard et Thérèse Payen le 1 er décembre 2013 Voyage « mémoire des Justes » pour deux des descendants Payen : Céline Prud’homme et Anne-Gaële Saint-Olive Anne-GaëleCéline

3 Rencontre avec François Hollande le Samedi 26 avril Nicole Guedj, présidente de la Fondation France- Israël: « En 2007, le président Chirac avait fait rentrer les Justes au Panthéon, et vous en 2014, vous faites entrer des petits enfants de Justes à l'Elysée Bravo! » Moment convivial, François Hollande a écouté les histoires de tous les descendants, a posé des questions et a souligné l’importance aujourd’hui de lutter contre l’indifférence

4 18 descendants de Justes Des histoires variées… Nicole Guedj : « L’histoire des Justes parmi les Nations, ces hommes et ces femmes d’exception qui ont sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, est emprunte de courage, de dévouement et d’humilité. Aujourd’hui, nous voulons célébrer l’histoire de cette France qui s’est élevée contre la barbarie nazie et la transmettre en exemple aux nouvelles générations françaises et israéliennes. » Marcel Cazalet était directeur d’une coopérative agricole (La Rouergate) qui servait de couverture à des opérations de résistance dont le sauvetage des enfants juifs Pierrette Pauchard a accueilli et adopté Colette, enfant sauvée par celle qu’elle appelle encore aujourd’hui sa « maman ». Simone Pasquet, membre des Camarades de la Route et des auberges de jeunesse, membre actif de la Résistance à Perpignan Suzanne et Gilbert Giraud préviennent leurs amis juifs d’arrestations massives imminentes ( la grande rafle de Marseille, la deuxième plus importante après celle du Vel d’Hiv). Ils leur vinrent en aide et les hébergèrent. Pour lire les témoignages:

5 Des moments forts Nous n’avons entendu parler de ce qu’avaient fait nos arrière grands-parents que très récemment; quelques temps avant la cérémonie de remise de la médaille en décembre Ce fut le cas pour beaucoup de descendants présents lors de ce voyage. La plupart des justes n’en parlait pas car il s’agissait, pour eux, d’un acte normal. Nous avons eu la chance de rencontrer les Kelner, une des familles hébergées par Thérèse et Edouard Payen, lors de la cérémonie du 1 er décembre. Parmi les descendants de Justes, certains connaissaient depuis de nombreuses années les Juifs aidés par leurs aïeux, d’autres les ont rencontrés à quelques reprises seulement ou lors du voyage. Lors des commémorations à Yad Vashem ou à Roglit, les moments d’échange et de partage ont été chargés d’émotion. De nombreuses personnes nous ont remerciées au nom d’Edouard et Thérèse Payen. Nous étions surprises car nous n’avons rien fait. Nous sommes très émues du comportement de nos arrière grands-parents Payen. Je suis très admirative du rôle qu'a joué Mamiette, ma grand-mère, encore très jeune et pourtant déjà très impliquée dans la mobilisation contre l’indifférence. Nous nous interrogeons beaucoup sur ce que nous aurions fait dans leur situation. Nous avons pris conscience du rôle d’ambassadeur de la mémoire qui nous est confié.

6 Programme Jour 1: Dimanche 27 avril 6hInstallation Hôtel EYAL à Jérusalem 10hOuverture du voyage et présentation des membres de la délégation 11hVisite de la vieille ville de Jérusalem Déjeuner dans la vieille ville Visite des 3 lieux saints 16hRetour à l'hôtel 17hDépart pour Yad Vashem 18h – 21hCommémorations à Yad Vashem 21h.30Diner Abou Gosh au restaurant NAURA Jour 2: Lundi 28 avril 8h.30Départ pour Yad Vashem 10hMinute de silence 10h – 11hDépôt de Gerbe aux Commémorations 11h – 12hLecture des noms des victimes de la Shoah 12h – 13hParcours de l’ »Allée des Justes » 13h30Départ pour Roglit – déjeuner dans le car - 14h30 – 16hCommémorations devant le monument de la déportation française à Roglit 16h30 – 19hVisite du Jardin des Justes et du Musée de Yad Vashem 19h.30 Rencontre et dîner avec des rescapés de la Shoah et certains membres Alumim à BET ANA TICHO

7 Programme Jour 3: Mardi 29 avril 9h 30Départ pour Hertzliah 11h00-14h00Visite et rencontre avec de jeunes étudiants francophones de l’Université IDC de Hertzliah Déjeuner à l’Université 15h-16h30Visite des locaux de i24 news 17h Installation à l’hôtel SEA NET de Tel-Aviv 18hDépart pour la Réception chez l’Ambassadeur de France 20h30Dîner et rencontre avec de jeunes soldats de Tsahal et avec une petite-fille de Juste ayant fait le voyage des descendants de Juste 2013 avec la Fondation France Israël et qui depuis a fait son aliyah en Israel. Diner au restaurant : MAGANTA 22h30Soirée libre

8 Des rencontres très émouvantes: Berthe Badehi… Berthe lors du l’ouverture des commémorations de la Shoah (Jour 1) : « Je devais aller rendre visite aux descendants de ma Juste en France il y a quelques semaines. Lorsque j’ai vu les slogans scandés lors des Jours de la Colère j’ai dû annuler mon voyage. J’étais incapable de me rendre dans un pays où l’on brandissait des pancartes « Mort aux Juifs ». J’ai eu l’impression que nous avions fait un bond en arrière » Membre de l’association Aloumim. Berthe, enfant, fût cachée par Marie Massonat pendant la guerre. Elle nous a accompagnées tout le long de notre séjour à Jérusalem. Son accueil, nos échanges resteront l’un des moments forts du voyage. Visite de l’allée des Justes

9 … Pierre Osowiechi Pierre fait partie du Comité français de Yad Vashem. Dès la file d’attente à l’aéroport CDG, nous avons fait sa connaissance. Il a partagé son histoire et ses actions au sein du Comité. Entre autres, il participe aux cérémonies de remise de la médaille des Justes parmi les Nations, aux enquêtes pour attribuer le titre de Justes en France… Sa famille a quitté Paris dans le taxi du grand-père maternel; les grands-parents maternels, Moïse et Fanny POUGATCH ( de nationalité russe ), un oncle, sa mère et lui âgé de 2 ans et demi arrivent à CROCQ ( Creuse ) le 16 juin Accueillis en tant que réfugiés, une petite maison sera mise gratuitement à leur disposition et ils recevront également une allocation aux réfugiés. La famille va y demeurer pendant toute l'Occupation, protégée et aidée, intégrée par tout le village. Les faux papiers seront fournis pour tous par Mademoiselle Marie- Thérèse GOUMY qui était institutrice et secrétaire de mairie à CROCQ. « Il y a environ 80 Justes reconnus en France chaque année. De nombreux Justes resteront anonymes faute de témoignages. » Il y a un mur des Justes à Paris. En bordure du mémorial de la Shoah dans le Marais

10 Jour 1: Visite de la vieille ville de Jérusalem Heinrich Bunting dessina cette vision symbolique du monde en La ville de Jérusalem est articulée autour de 3 continents principaux connectés en son centre.

11 Une cohabitation des lieux de culte: le dôme du rocher, le mur des lamentations, l’église du Saint-Sépulcre… Nous avons été très émues par la dévotion et la piété qui règnent dans ces lieux saints. Le mélange de communautés juive, chrétienne et musulmane confère à la ville une ambiance si particulière. Eglise du Saint Sépulcre Mur des lamentations Eglise du Saint Sépulcre Mur des lamentations Dans la rue

12 Dédicace aux lyonnais ! Pas loin du mur des lamentations, un trompe l’œil réalisé par des lyonnais

13 Jour 2: Commémorations devant le monument de la déportation des juifs de France à Roglit Une enfant sauvée: « Merci d’être venue, merci pour vos arrière grands-parents. J’ai été sauvée par une Juste, j’avais 5 ans. Je ne me souviens pas de son nom, je n’ai jamais pu la faire reconnaître comme Juste parmi les Nations. On remercie vos ancêtres tous les jours pour ce qu’ils ont fait » Il y a environ 3000 français reconnus Justes parmi les Nations. Tous n’ont pas été reconnus. Nous avons pris conscience que les mémoires s’éteignent progressivement et qu’il est indispensable de partager ce que nous avons vécu et l’histoire des Justes.

14 I Loin vers l'infini s'étendent De grands prés marécageux Et là-bas nul oiseau ne chante Sur les arbres secs et creux Le chant du déporté, chanté lors des commémorations à Roglit Refrain Ô terre de détresse Où nous devons sans cesse Piocher, piocher. II Dans ce camp morne et sauvage Entouré de murs de fer Il nous semble vivre en cage Au milieu d'un grand désert. III Bruit des pas et bruit des armes Sentinelles jours et nuits Et du sang, et des cris, des larmes La mort pour celui qui fuit. IV Mais un jour dans notre vie Le printemps refleurira. Liberté, liberté chérie Je dirai : « Tu es à moi. » Dernier refrain Ô terre enfin libre Où nous pourrons revivre, Aimer, aimer.

15 Jour 1 et 2: Commémorations à Yad Vashem Témoignage d’un rescapé: « Nous étions 80 dans ma famille, nous sommes deux survivants » Jour 2: Dépôt de Gerbe Jour 1: Discours du président, Shimon Perez, lors de la soirée de lancement des commémorations Jour 1: 6 flambeaux ont été allumés, 6 témoignages de rescapés ont été entendus en mémoire des 6 millions de Juifs assassinés

16 Jour 2: L’allée des Justes L’émotion a été très forte lorsque nous avons trouvé le nom d’Edouard et Thérèse Payen sur le mur. Derrière les lunettes de soleil, une très grande émotion et quelques larmes!

17 Jour 2: Yad Vashem Le Monopoly du ghetto de Theresienstadt. Les rues sont nommées d’après celles du ghetto. C’était un jeu très apprécié des enfants du ghetto et un guide pour leur survie. Sculpture: Janusz Korczak et les enfants du ghetto. Il a choisi délibérément d'être déporté vers Treblinka avec les enfants juifs du ghetto de Varsovie dont il s'occupait dans un orphelinat Quelques moments qui nous ont marqué Mémorial des enfants: en le traversant nous entendons les noms des enfants disparus. 1,5 millions d’enfants juifs sont assassinés pendant la Shoah

18 La gestion « administrative » des Juifs. Katzenelson participe à l'insurrection du ghetto de Varsovie dès son début. Afin de sauver sa vie, des amis lui procurent de faux papiers du Honduras, qui lui permettent effectivement de s'évader du ghetto. Vittel Il est capturé par la Gestapo et déporté au camp de Vittel. Le camp de Vittel est dédié à l’internement de « personnalités », principalement des ressortissants de pays alliés ou neutres détenus comme possibles monnaies d'échange Il n’y a pas eu d’échange possible pour Yitzhak. Il est donc déporté à Auschwitz. Un trajet irréaliste… Varsovie > Vittel: 1460 km Vittel > Auschwitz: 1270 km

19 Les noms, les témoignages et les biographies de tous les juifs qui ont péri pendant l’holocauste Merci à notre super guide Alain Michel, ses récits nous ont vraiment plongé dans l’Histoire ! « Qui a financé la Shoah ? Les Juifs eux-mêmes (or, bijoux, vêtements….) »

20 Jour 3: Université IDC et i24news Visite du bâtiment communication de l’université IDC de Hertzliah à la pointe de la technologie Visite d’i24news, chaîne d’information internationale qui diffuse 24/7 en trois langues : anglais, français et arabe

21 Un grand merci ! Sabrina, organisatrice hors-pair! Nicole Guedj, présidente de la Fondation France Israël Pierre et Berthe, enfants sauvés, défenseurs de la mémoire Michelle Israël, ancienne directrice de l’hôpital Hadassah

22 Ni les mots, ni les images ne suffisent à exprimer ce que nous avons ressenti là-bas. L’émotion est encore très présente. Dignes filles des Payen, une larme a été versée tous les jours, 5 paquets de kleenex ont été bien rentabilisés ! Des très belles rencontres: Berthe, Pierre, Sabrina, Nicole, Daphnée qui a fait son aliah après le voyage de 2012, des rescapés, des soldats du Tsahal, des jeunes d’IDC, des descendants de Justes exceptionnels….! Un pays d’une richesse incroyable et tourné vers l’avenir Ce voyage restera gravé dans nos mémoires ! Un grand merci à tous ! Lors de la commémoration à Roglit, dessin de deux petites filles qui jouaient avec des cailloux. Photo des hommes du groupe devant le mur des lamentations

23 Ambassadeurs de la mémoire 2014 !

24 Saluant "ces héros du quotidien", M. Hollande a souligné combien il était "important que des vivants puissent encore témoigner" de leur action et "faire ressurgir la mémoire de cette époque". Pour que la mémoire reste vivante Les jours de la colère, avril 2014, France Avant, après la Shoah, Yad Vashem

25 On y retourne en famille ?!


Télécharger ppt "Voyage « mémoire des Justes » 26 au 30 avril 2014 " « Qui sauve une vie sauve l’humanité » Le 19 août 1953, une loi votée par la Knesset accorde au mémorial."

Présentations similaires


Annonces Google