La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOUR DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE L’Assurance vie dans la zone FANAF Présenté par Claude Daté GBIKPI Directeur Général GTAC2A-VIE (TOGO)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOUR DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE L’Assurance vie dans la zone FANAF Présenté par Claude Daté GBIKPI Directeur Général GTAC2A-VIE (TOGO)"— Transcription de la présentation:

1 TOUR DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE L’Assurance vie dans la zone FANAF Présenté par Claude Daté GBIKPI Directeur Général GTAC2A-VIE (TOGO)

2 INTRODUCTION Sur un total de milliards de Dollars US en 2011, l’Afrique représente 2,2% (marché Vie et non Vie) du marché mondial de l’assurance dont 53% de part pour la non-vie et 47% pour la vie. L’Afrique du Sud détient à elle seule 90% des 2,2%. Sur les 10% qui restent, la part de la zone FANAF représente un peu moins de 4%. La présente étude a pour objet de présenter l’évolution du marché de l’assurance - vie dans les 16 pays de la zone FANAF sur la période 2007 à 201I.

3 PLAN DE L’ETUDE I - Présentation de la région II - Les pays de la région III - Evolution des primes émises Vie IV - Profil des pays étudiés V - Autres informations

4 I - PRESENTATION DE LA REGION

5 II - LES PAYS DE LA REGION  Par ordre alphabétique  BENIN (BEN)  GUINEE CONAKRY (GIN)  BURKINA FASO (BFA)  MADAGASCAR (MGA)  BURUNDI (BDI)  MALI (MLI)  CAMEROUN (CMR)  NIGER (NER)  CENTRAFRIQUE (CAF)  RWANDA (RWA)  CONGO BRAZZAVILLE (COG)  SENEGAL (SEN)  COTE D’IVOIRE (CIV)  TCHAD (TCD)  GABON (GAB)  TOGO (TGO)

6 III - EVOLUTION DES PRIMES EMISES VIE En 2011, les 16 pays à l’exception de Madagascar et de la Guinée Conakry (données 2008) ont collecté en affaires directes 210 milliards de francs CFA de cotisations nettes d’annulations (321 millions d’Euros) soit une progression de 7,1% par rapport à Ces primes représentent 28% du montant total des primes émises (vie et non-vie) de la région.

7 Tableau 1 : Evolution des primes émises Vie de 2007 à 2011  Part par pays de la zone Source: FANAF

8 Graphe 1 : Evolution des primes émises Vie de 2007 à 2011 (en milliard de francs CFA)

9 Graphe 2 : Répartition des cotisations Vie par pays en 2011

10 Commentaire du Graphe2 (cotisations Vie par pays en 2011)  En 2011, le principal marché reste la Côte d’Ivoire avec 79,4 milliards de francs CFA, soit 38 % du marché FANAF, suivi du Cameroun (16%), du Sénégal (11%). Ces trois pays représentent 65% du marché étudié.  Viennent ensuite : le Gabon (7%), le Burkina (6%), le Togo (6%) et le Bénin (5%).  Les autres pays (Congo Brazzaville, Burundi, Centrafrique, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, Rwanda, Tchad) totalisent 11%.

11 Graphe 3 : Taux de croissance des cotisations Vie par pays en 2011

12 Commentaire du graphe 3 (Taux de croissance des cotisations Vie par pays en 2011 ) En 2011, le Mali a connu l’évolution la plus forte (+52,9%) suivi du Togo (+36,7%) et du Gabon (+23,4%).

13 Tableau 2 :  Part des primes é mises Vie dans le PIB par pays de 2007 à 2011 Source: FANAF

14 Graphe 4 : Ratio primes émises sur PIB par pays en 2011

15 Commentaire du Graphe 4 : (Ratio primes émises sur PIB par pays en 2011) Le taux de pénétration dans la zone est globalement inférieur à 1%. En 2011, le Togo a connu le ratio le plus élevé avec 0,78% suivi de la Côte-d’Ivoire (0,70%) qui stagne un peu par rapport au Togo qui a beaucoup progressé en passant de 0,35% en 2007 à 0,78% en 2011.

16 Graphe 5 : Illustration de l’évolution des parts de primes émises dans le PIB de la région de 2007 à 2011

17 Tableau 3  Part des primes émises vie par habitant de 2007 à 2011 Source: FANAF PRIMES EMISES par habitant( en F. CFA) VIE Benin BEN Burkina BFA Burundi BDI Cameroun CMR Centrafrique CAF Congo Braz COG Cote d'Ivoire CIV Gabon GAB Guinnee GIN Madagascar MGA Mali MLI Niger NER Rwanda RWA Senegal SEN Tchad TCD Togo TGO Mediane FAN

18 Graphe 6 : Primes Vie émises par habitant et par pays en 2011 (en F.CFA)

19 Commentaire du graphe 6 (Primes Vie émises par habitant et par pays en 2011 (en F.CFA) Grande disparité selon les pays (de 14 francs à francs) En 2011, la cotisation moyenne la plus élevée est observée au Gabon (10 011) devant la Côte d’Ivoire (3 501) et le Togo (1 866)

20 Graphe 7 : Primes émises Vie par habitant de 2007 à 2011

21 IV - Profil des pays étudiés  Nombre de Sociétés en 2011 La région compte 164 sociétés membres dont : - 44 sociétés vie ; sociétés non vie; - 13 sociétés de réassurance ou bureaux régionaux ; - 2 fonds de garantie

22  Types de produits commercialisés On peut les regrouper en trois grandes branches : - Les assurances individuelles : en cas de vie ; en cas de décès ; mixtes ; épargne ; capitalisation et complémentaire. Ce sont la Retraite avec ou sans décès, la Temporaire décès, le Groupe Emprunteur avec la garantie Perte d’emploi etc… Ils représentent 51% des cotisations collectées en Les assurances collectives : en cas de vie; en cas de décès ; mixtes ; épargne ; capitalisation et complémentaire. On peut citer les Indemnités de fin de carrière (IFC) ; la Global retraite ; la Prévoyance Entreprise. Ils représentent 48% des cotisations. - Les acceptations 1%

23 Tableau 4 :  Primes é mises vie par branche de produits en 2010 et 2011 Branche Vie (Chiffre en millions de francs CFA) Var. 2011/2010 en % Assurances Individuelles % Assurrances collectives % Acceptations % Total %

24 Graphe 8 : Répartition des primes émises vie par branche en 2011

25 Commentaire du graphe 8 (Répartition des primes émises vie par branche en 2011) Les assurances individuelles représentent 51% des primes collectées en 2011 et les assurances collectives 48%

26 V – Autres informations  Réseau de distribution  Les courtiers  Les intermédiaires mandatés par la compagnie  Les agents généraux  Les conseillers en assurance vie  Les apporteurs libres  Les banques  La bancassurance

27  Micro assurance C’est l’une des nouveautés du code Cima avec la naissance du livre VII. Elle est caractérisée par :  Faiblesse des primes et /ou des capitaux.  Simplicité des couvertures, des formalités de souscription, de gestion des contrats, de déclaration de sinistres et d’indemnisation des victimes.

28  Protection des personnes à faible revenu contre les risques spécifiques en contrepartie du paiement de primes ou de cotisations.  Rédaction du contrat dans un langage simple, clair et facilement compréhensible par la population cible et par dérogation aux dispositions de l’article7, le contrat peut être traduit et commercialisé dans la langue locale de la population cible.

29  Les clauses relatives à l’envoi d’une lettre recommandée sont facultatives, une simple lettre suffit.  L’Assureur doit verser la valeur de rachat dans les 10 jours sous la condition de deux mois de paiement ou lorsque 10% des cotisations prévues au contrat ont été versées.  Peut être souscrit par : une personne morale une entreprise pour le compte des employés une communauté pour le compte des membres une personne physique

30  L’implémentation des nouvelles tables de mortalité Les enjeux de la réforme :  Fournir aux compagnies d’assurances Vie des outils adaptés de tarification du risque viager en Afrique  Instaurer une culture de pilotage du risque viager avec des statistiques propres à notre environnement.

31 Le règlement 0006/CIMA/PCMA/PCE/2012 du 04 octobre 2012 (qui a force exécutoire depuis Février 2013) relatif à l’implémentation des nouvelles tables de mortalité entraîne une révision des tarifs et modification des conditions générales des contrats. Pour les assurances en cas de décès, la table CIMA H remplace la table réglementaire TD. Pour les assurances en cas de vie, la table CIMA F remplace la table réglementaire TV.

32 L’entrée en vigueur de ces tables a une incidence aussi bien sur les tarifs que sur les provisions mathématiques :  Révision des tarifs et modification des conditions générales des contrats;  Traitement des écarts (éventuels) des provisions mathématiques

33 Pour les contrats en cas de décès, on note une baisse du tarif de 6% à 35% et de 10% à 35% pour les provisions. Pour les contrats mixtes, une baisse des tarifs de 1 à 18% et un impact négligeable sur le provisionnement. Pour les contrats en cas de vie, la table CIMA F va entrainer une hausse des tarifs de l’ordre de 1 à 60% et plus encore pour les contrats IFC. Il en est de même pour les provisions. La hausse s‘accentue avec la durée et l’ancienneté du contrat

34 Les nouvelles tables rentreront dans la tarification des affaires nouvelles et le renouvellement des contrats annuels par tacite reconduction à compter de la date d’application du règlement portant leur adoption.

35 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "TOUR DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE L’Assurance vie dans la zone FANAF Présenté par Claude Daté GBIKPI Directeur Général GTAC2A-VIE (TOGO)"

Présentations similaires


Annonces Google