La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PREREQUIS POUR UNE COMMUNICATION EFFICACE DANS LA RELATION D’AIDE Daniel BERRIAUX Octobre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PREREQUIS POUR UNE COMMUNICATION EFFICACE DANS LA RELATION D’AIDE Daniel BERRIAUX Octobre 2011."— Transcription de la présentation:

1 PREREQUIS POUR UNE COMMUNICATION EFFICACE DANS LA RELATION D’AIDE Daniel BERRIAUX Octobre 2011

2 Gestuels et communication

3 Gestuelle de fermeture je serre les poings, signe de désaccord, je recule, je ne suis plus face à l’autre mais légèrement de côté prêt à lui tourner le dos, le menton en avant je reste sur mes gardes.

4 Gestuelle de domination Je rassemble mes idées en rapprochant mes mains, je reprends le contrôle et je défie mon interlocuteur en poussant le menton vers l'avant.

5 Gestuelle de domination Les mains sur les hanches, façon cow-boy, signe de virilité donc d’autorité.

6 Gestuelle de soumission

7 Gestuelle de rupture de cohérence je suis mal à l’aise, je suis ici et ailleurs en même temps, ma gestuelle statique me trahit.

8 gestuelle d'appui du discours En bon communiquant, je fais preuve de bonne volonté et marque ma sincérité en montrant les paumes de mes mains et en ouvrant les avant- bras.

9 Gestuelle d'auto-contact Je me rassure en me touchant moi-même, geste de protection, mes bras sont repliés vers moi, ils protègent mon buste, siège de mes émotions.

10 Gestuelle d'auto-contact Se frotter les mains (au fur et à mesure elles deviennent serrées) = auto-contact et fermeture : le sujet est clos – pressé d’en finir.

11 Démarche La démarche volontaire et dynamique de la battante. Un bras en avant, les épaules et le buste en avant.

12

13

14

15

16 Les yeux Le mouvement des yeux est un indicateur du système de représentation. Nous pouvons donc à chaque instant savoir comment une personne structure son expérience, comment elle se la représente

17 LES YEUX VERS LE HAUT Les yeux de votre interlocuteur sont dirigés vers le haut, ils indiquent donc une représentation visuelle.

18 Une personne qui tourne ses yeux en haut vers la gauche, regarde en son for intérieur une image construite, qu'il imagine. Par contre, s'il tourne ses yeux en haut à droite, il se souvient de quelque chose de déjà vu (mémoire visuelle). Il fait donc fonctionner soit sa créativité, soit sa mémoire... Attention, ces directions sont données du point de vue de l'observateur. Et si le sujet est gaucher, les mouvements doivent être inversés.

19

20 Ecouter pour mieux communiquer La distance sociale entre les individus peut rendre la communication entre eux très difficile. Il est donc primordial d'écouter attentivement la personne en face de soi pour comprendre le sens du message qu'elle cherche à faire passer, sans l'interpréter selon son propre schéma de pensées.

21 Quels éléments faut-il repérer ? - les récurrences, - les indices d'ordre linguistique tels que le champ lexical utilisé et aux formes grammaticales.

22 Le territoire et la carte Chacun se construit sa vision du monde et cette représentation n'est pas la même que celle de son voisin, ce qui implique souvent des difficultés relationnelles. C'est donc à cette image qu'il faut s'attaquer pour mettre en œuvre le changement.

23 Certaines croyances peuvent être pénalisantes. Changer ces croyances va permettre de changer la façon d’agir. Il faut accepter de se mettre en position de risque Il s'agit de faire quelque chose que l'on n'a pas l'habitude de faire, en commençant par de petits pas, l'important est d'oser se lancer

24 Créer un cercle vertueux Il faut accepter de se mettre en position de risque. C'est difficile au début mais le cumul d'expériences positives va amener le cerveau à mettre en place un schéma comportemental positif.

25 ATTENTES DE LA PERSONNE ACCOMPAGNEE OU FORMEE

26 LES LEVIERS DE LA COMMUNICATION

27

28 DIRE Le dire suppose un espace commun avec un langage commun. Il faudra parfois définir la réalité observée par l’un sur l’autre et se mettre d’accord sur ce qui s’est déroulé sans que l’un prenne l’ascendant sur l’autre.

29

30

31

32

33

34


Télécharger ppt "PREREQUIS POUR UNE COMMUNICATION EFFICACE DANS LA RELATION D’AIDE Daniel BERRIAUX Octobre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google