La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bordeaux PACES 2011. QUESTION 1 A non : point triple B oui : G donne L C non : à la pression du point triple D oui : solide.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bordeaux PACES 2011. QUESTION 1 A non : point triple B oui : G donne L C non : à la pression du point triple D oui : solide."— Transcription de la présentation:

1 Bordeaux PACES 2011

2

3 QUESTION 1 A non : point triple B oui : G donne L C non : à la pression du point triple D oui : solide

4

5 2 A oui (à savoir) B oui  T cong = K cong  C osm (osm / kg) C oui (voir Révisions) D non OSMOLARITE

6

7

8 3 M = R T c / Π M = 8 x 300 x 18x 1000 /(2 x 2700) M = 8 x 300 x 2 x 9 x x 3x 9 x 100 = g /mol Donc B

9 9

10 4 A non (petits lasers de pointage) B oui, voir diapo suivante C non dans l’infra rouge voir 2 diapos plus loin D oui

11 11

12 12

13

14 F’ 2 cm par carreau O A +

15 5 et 6 5 D - 3 cm 6 C virtuelle, même sens

16 En mesure algébrique partout OA’ = cherché OA = -12 OF’ = - 4 1/OA’ = -1/4 - 1/12 1/OA’ = - 3/12 – 1/12 1/OA’ = - 4/12 OA’ = - 3 (cm)

17

18 18

19 7 A Non ne varie pas avec la fréquence B non voir diapo suivante C non pas de foyer (à l’infini) D pas au centre optique au foyer (diapo)

20 20

21 15 ( il manque une page de questions ) A oui N (α, p) O azote 14 nucléons 7 protons + alpha (4 nucléons, 2 protons) - 1 proton Donne oxygène (17 nucléons, 8 protons)

22 15 B Non augmente C non c’est le champ électrique qui est alternatif D oui

23 16 A oui B oui C non, le scintillateur émet des photons lumineux (d’où la lumière du scintillateur) D Non, le facteur géométrique rend compte de la géométrie de détection

24 17 ΔU = 63, ,9280 = 0,0032 u E = ΔU c 2 avec 1 u = 1000 MeV / c 2 E = 0,0032 x 1000 =3,2 MeV Donc C

25 18 N = Ŋ Avogadro. m / M molaire N = ,46 / 123 N = 1, donc B λ = 0,7 / 14 λ = 0, h -1 -donc C

26 19 N = N0 exp (- λ t) - λ t = ln N / N0 λ t = ln N0 / N t =(1/ λ) ln N0 / N t = (100 / 5) ln 3 ln 3 = 1,1 t =20. 1,1 = 22 h donc D

27 20 En 8 jour l’activité a décru d’un facteur /T = /T = 2 4 8/T = 4 T = 8 / 4 donc 2 jours B L’activité lors de l’expédition, 2 jours avant est le double soit Bq donc D

28 21 N = N0 exp (-μ x) ln (N / N0) = -μ x μ x = ln (N0 / N) μ = (1 / x) ln (N0 / N) μ = (1 / 0,1) ln (10)= (1 / 0,1) (ln 2 + ln 5) μ = 10 (0,7 +1,6) = 23 cm-1

29 22 et 23 non traitées, 24 A non B oui C non passage également par le nœud auriculo-ventriculaire et le faisceau de His D Non les cellules myocardique au delà des fibres de Purkinje n’ont pas la possibilité de se dépolariser

30 25 A oui D1 épaule gauche moins épaule droite B oui les dérivations unipolaires ont en fait une électrode de référence C non 3 unipolaires seulement et on les augmente D non oreillette dépolarisation et repolarisation, ventricule : aussi

31 26 A non B OUI H* + O 2 > HO 2 * HO 2 * + HO 2 * > H 2 O 2 + O 2 C OUI TLE élevé : dégâts multiples dans un petit volume D non les différentes lésions ne sont pas spécifiques

32 27 A oui B oui C non D non pas systématiquement

33 28 Déjà vu en ED A oui B oui C non D oui : exp(-2)

34 29 Période effective 1 / T eff = (1 / T bio) +(1 / Tphy) 1 / T eff = 1 / / 8 1 / T eff = 2 / / 8 = 3 / 8 T eff = 8 / 3 = 24 x 8 / 3 (en heures) T eff = 64 h Donc D

35 30 dose = énergie absorbée / masse Energie absorbée E = dose x masse E = 40 x masse en kg E = 1,2 J Donc A oui

36 30 suite Dose équivalente: Facteur de pondération pour les β et α : 1 Dose en Sv = dose en Gy x 1 Dose = 40 Sv donc B

37 30 fin dose efficace Dose eff = dose équi x W T Dose eff = 40 x 0,04 Dose eff = 1,6 Sv Donc C

38 31 Le débit de dose est de 40 µSv/h à 50cm A 2m,4 fois 50 cm, il est de 4 x 4 fois plus faible d 2m = 40 / 16 Le débit c’est une dose divisée par un temps d = D / t On veut D ≤ 10 µ Sv donc t ≤ D / d = 10 x 16 / 40 = 4 h donc D

39 32 A oui B oui C oui pour la phase de latence D non pour les troubles GI sévères

40 33 A non B non pas la même dose seuil C non c’est la probabilité qui augmente D oui, pas d’anomalies génétiques

41 34 A non IRAthérapie (iode radioactif = IRA) B non, après C non pas antalgique, détruire les cellules thyroïdiennes restantes D non pas de vecteur : l’iode est capté directement E Donc OUI

42 35 A non, elle ne doit pas être enceinte B oui : patiente : boire beaucoup C non c’est les rayons bêta moins qui sont efficaces D non, c’est une radiothérapie interne E non

43 36 A non, pas très fractionnée B oui C oui (effet oxygène) D oui en théorie E non

44 37 A non : il faut positionner le patient avec précision B non le plus élevé (ne pas irradier au delà de la tumeur) C non : pas de modulation d’intensité en électron D non : si on déborde on touche les tissus sains E non

45 37 bis


Télécharger ppt "Bordeaux PACES 2011. QUESTION 1 A non : point triple B oui : G donne L C non : à la pression du point triple D oui : solide."

Présentations similaires


Annonces Google