La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MÉTHODES ÉCONOMÉTRIQUES SPATIALES : QUELLE UTILITÉ DANS UNE APPROCHE TRANSDISCIPLINAIRE? Jean Dubé CRDT, Université du Québec à Rimouski Mars 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MÉTHODES ÉCONOMÉTRIQUES SPATIALES : QUELLE UTILITÉ DANS UNE APPROCHE TRANSDISCIPLINAIRE? Jean Dubé CRDT, Université du Québec à Rimouski Mars 2012."— Transcription de la présentation:

1 LES MÉTHODES ÉCONOMÉTRIQUES SPATIALES : QUELLE UTILITÉ DANS UNE APPROCHE TRANSDISCIPLINAIRE? Jean Dubé CRDT, Université du Québec à Rimouski Mars 2012

2 Plan de la présentation  L’économétrie spatiale  Origine  Formalisation (mathématique).  Des adaptations possibles?  Quelques pistes de réflexions. La proximité sociale, organisationelle, économique, démographique et autres… Comment ajuster les approches quantitatives existantes  Un exemple concret (Côté, 2002).  Conclusion  Des possibilités à exploiter…

3 L’économétrie spatiale  Origine :  Premiers travaux de Moran (1948, 1950);  Développements formels de Cliff et Ord (1969, 1972, 1973, 1981); Un numéro spécial de Geographical Analysis est dédié aux quarante ans du sujet (2009), tout comme un article d’Anselin (2010) dans Papers in Regional Science.  Intérêts :  Prendre compte des effets de rétroactions (spatiaux) dans les processus générateurs de données. Mesurer/Modéliser les liens entre les variables.  Liens :  Extension de la première loi de la géographie de Tobler (1970): Everything is related to everything else, but closer things more so

4 L’économétrie spatiale  Une mesure commune de détection :  I de Moran : La moyenne (espérance) : La variance : La statistique de test :

5 L’économétrie spatiale  Les modèles statistiques adaptés :  À variable exogène décalée :  À variable endogène décalée :  À erreur de mesure :  Modèle général :

6 L’économétrie spatiale  Une façon permet de quantifier le lien spatial :  La matrice de pondérations spatiale. Symétrie de la mesure (d ij = d ji )

7 L’économétrie spatiale  Les matrices de pondérations :  La littérature est imposante… Griffith (1996), Getis and Aldstadt (2004), Getis (2009).  … mais sans consensus. Griffith (1981), Fingleton (2009).  Sélection d’une matrice appropriée? Basée sur des critères statistiques : Maximiser la mesure d’autocorrélation ou un autre critère (AIC, BIC, LL) Basée sur le jugement du modélisateur : Représenter du mieux que possible la situation analysée et adopter une approche jugée « réaliste ».

8 L’économétrie spatiale  Les matrices de pondérations :  On peut classer les propositions existantes en 2 classes : Relations binaires (voisinage – oui/non). Relations continues (distances métriques – Euclédienne, réseau, etc.).  Ça peut aussi être une façon de tenir compte … …de liens sociaux (Intensité des relations et contacts entre les régions). …de liens économiques (Intensité des échanges entre les régions). …de liens démographiques (Migrations entre les régions). etc.

9 Des adaptations possibles?  L’approche est relativement flexible :  Il s’agit de changer la définition de la « matrice de pondérations ». Les applications sont multiples.  On pourrait penser à plusieurs extensions naturelles possibles :  La proximité sociale : les relations de proximité sociale (liens forts/faibles) entre les différents acteurs.  La proximité organisationnelle : la forme des organisations/institutions et leurs processus décisionnel.  La proximité économique : l’intensité des échanges commerciaux entre les partenaires.  La proximité démographique : la force des flux d’immigration/émigration interrégionaux.

10 Des adaptations possibles  La proximité sociale :  Une matrice de pondérations « sociale » Mesure non-symétrique

11 Des adaptations possibles  La proximité organisationnelle :  Une matrice de pondérations « organisationnelle » Mesure non-symétrique

12 Des adaptations possibles  La proximité économique :  Une matrice de pondérations « économiques » Mesure symétrique

13 Des adaptations possibles  La proximité démographique :  Une matrice de pondérations « migratoire ». Mesure symétrique

14 Des applications possibles  Exemple concret : L. Côté (2002). Le capital social dans les régions québécoises, Recherches sociographiques, 43(2), Tableau 1 Performance, capital social et sentiment d’appartenance p.356 Indicateur de performance : Basé sur 6 dimensions touchant les différents mandats des Conseils régionaux

15 Des applications possibles  Matrice de pondérations (perf. institutionnelle)

16 Conclusion  Des possibilités multiples :  Les bases théoriques sont simples et directes… … par contre les possibilités empiriques sont incertaines… … et fonction de la possibilité de « quantifier » le « qualifiable ».  Les opportunités sont réelles… … mais encore peu exploitées.  Bref :  Les approches quantitatives et qualitatives ne sont pas en compétition…  … mais probablement complémentaires. Dubé et al. (IJHMA) – à paraître


Télécharger ppt "LES MÉTHODES ÉCONOMÉTRIQUES SPATIALES : QUELLE UTILITÉ DANS UNE APPROCHE TRANSDISCIPLINAIRE? Jean Dubé CRDT, Université du Québec à Rimouski Mars 2012."

Présentations similaires


Annonces Google