La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Objectifs 2 Distinguer les caractéristiques spécifiques d’un marché parfaitement concurrentiel. Voir comment les firmes concurrentielles décident de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Objectifs 2 Distinguer les caractéristiques spécifiques d’un marché parfaitement concurrentiel. Voir comment les firmes concurrentielles décident de la."— Transcription de la présentation:

1

2 Objectifs 2 Distinguer les caractéristiques spécifiques d’un marché parfaitement concurrentiel. Voir comment les firmes concurrentielles décident de la quantité à produire. Reconnaître les contextes qui incitent les firmes concurrentielles à interrompre provisoirement leur production. Comprendre pourquoi les firmes concurrentielles décident d’entrer sur un marché ou d’en sortir. Observer les conséquences du comportement des firmes sur les courbes d’offre du marché, à court et à long terme.

3 La signification de la concurrence parfaite Un marché parfaitement concurrentiel présente les caractéristiques suivantes : – Les acheteurs et les vendeurs sont très nombreux. – Les biens offerts sont presque identiques. – L’information, en matière de prix et de technologie, est parfaite. – Les firmes peuvent librement entrer sur le marché et en sortir. 3 Qu’est-ce qu’un marché parfaitement concurrentiel ?

4 Dans de telles conditions, les actions d’un acheteur ou d’un vendeur isolés ont une influence négligeable sur le prix du marché. Les acheteurs et les vendeurs sont des preneurs de prix. 4 Qu’est-ce qu’un marché parfaitement concurrentiel ?

5 Les recettes d’une firme concurrentielle Recette totale : prix multiplié par la quantité vendue. Recette moyenne : recette totale divisée par le nombre d’unités vendues. Recette marginale : variation de la recette totale attribuable à la vente d’une unité additionnelle. 5 Qu’est-ce qu’un marché parfaitement concurrentiel ?

6 6 Tableau 14.1 : Les recettes totale, moyenne et marginale d’une firme parfaitement concurrentielle

7 La firme parfaitement concurrentielle cherche à maximiser son profit, lequel est égal à la différence entre la recette totale et le coût total. Le tableau 14.2 illustre un exemple simple. 7 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

8 8 Tableau 14.2 : La maximisation du profit : un exemple chiffré

9 9 Figure 14.1 : La maximisation du profit d’une firme parfaitement concurrentielle

10 10 Figure 14.2 : Le coût marginal et la courbe d’offre de la firme

11 La décision d’interrompre à court terme la production Une interruption de production temporaire consiste en une décision à court terme de ne plus produire pour une période donnée en raison des conditions du marché. Une sortie consiste en une décision à long terme de quitter définitivement le marché. 11 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

12 Une firme interrompt temporairement sa production si la recette est inférieure aux coûts variables, c’est-à-dire si : – RT < CVT – RT/Q < CVT/Q – P < CVM Seuil de fermeture : prix le plus bas qu’accepterait une firme concurrentielle à court terme, lequel correspond au minimum du coût variable moyen. 12 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

13 13 Figure 14.3 : La courbe d’offre à court terme d’une firme parfaitement concurrentielle

14 Les coûts irrécupérables Coût irrécupérable (sunk cost) : coût déjà engagé et qui ne peut être récupéré. 14 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

15 La décision à long terme d’entrer sur le marché ou d’en sortir Une firme quitte le marché si les recettes qu’elle pourrait obtenir de sa production sont inférieures à ses coûts de production totaux, c'est-à-dire si : –RT < CT ou RT/Q < CT/Q ou P < CTM Seuil de rentabilité : prix le plus bas qu’accepterait une firme concurrentielle à long terme, lequel correspond au minimum du coût total moyen. Une firme entre sur le marché si P > CTM. 15 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

16 16 Figure 14.4 : La courbe d’offre à long terme d’une firme parfaitement concurrentielle

17 La mesure du profit de la firme Profit = RT – CT Profit = (RT/Q – CT/Q) X Q Profit = (P – CTM) X Q 17 La maximisation du profit et la courbe d’offre de la firme

18 18 Figure 14.5 : Le profit est la surface entre le prix et le coût total moyen

19 Considérons deux cas d’offre de marché dont l’horizon temporel est différent : – Le court terme : l’offre de marché avec un nombre fixe de firmes. – Le long terme : l’offre de marché avec entrée et sortie. 19 La courbe d’offre sur un marché parfaitement concurrentiel

20 20 Figure 14.6 : L’offre de marché avec un nombre fixe de firmes

21 21 Figure 14.7 : L’offre de marché avec entrée et sortie

22 Pourquoi les firmes concurrentiels qui font un profit nul restent-elles en affaires ? Le profit est égal aux recettes totales moins le coût total. Le coût total comprend tous les coûts de renonciation de la firme. Les recettes de la firme devront être suffisantes pour compenser le temps et l’argent que les propriétaires auront consacrés à leur entreprise. 22 La courbe d’offre sur un marché parfaitement concurrentiel

23 Les déplacements de la demande à court terme et à long terme Puisque le nombre de firmes sur un marché peut varier à long terme, mais pas à court terme, la réaction du marché à toute variation de la demande est fonction de l’horizon temporel considéré. 23 La courbe d’offre sur un marché parfaitement concurrentiel

24 24 Figure 14.8 : Une augmentation de la demande à court et à long terme

25 25 Figure 14.8 : Une augmentation de la demande à court et à long terme

26 26 Figure 14.8 : Une augmentation de la demande à court et à long terme

27 Pourquoi la courbe d’offre à long terme a-t-elle parfois une pente positive ? Certains facteurs de production existent en quantité limitée. Les firmes peuvent avoir des coûts différents. 27 La courbe d’offre sur un marché parfaitement concurrentiel

28 Lorsque les firmes en situation de concurrence parfaite cherchent à maximiser leur profit, le prix d’un bien égale son coût marginal de production. Si les firmes ont la possibilité d’entrer sur le marché ou d’en sortir librement, le prix correspond également au minimum du coût total moyen de production. 28 Conclusion : ce qui se cache derrière la courbe d’offre


Télécharger ppt "Objectifs 2 Distinguer les caractéristiques spécifiques d’un marché parfaitement concurrentiel. Voir comment les firmes concurrentielles décident de la."

Présentations similaires


Annonces Google