La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 1 PUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONSPUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 1 PUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONSPUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONS."— Transcription de la présentation:

1 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 1 PUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONSPUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONS

2 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 2 Liste des perturbations Echauffement Surcoût Coupure secteur Disfonctionnement Bruit Destruction Danger …

3 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 3 Éclairage Chauffage & Climatisation Source Variateur de Vitesse Perturbations Électrique Informatique Une Installation aujourd’hui

4 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 4 Notions de Charge L'énergie électrique est distribuée sous forme de trois tensions sinusoïdales constituant le réseau triphasé équilibré. Selon leurs caractéristiques d'entrée, certaines charges peuvent perturber cette distribution.

5 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 5 LES CHARGES LINEAIRES LES CHARGES LINEAIRES Hier, la majorité des charges utilisées sur le réseau électrique étaient des charges dites LINÉAIRES : charges appelant un courant de forme identique à la tension, c’est à dire quasi sinusoïdal comme les convecteurs électriques ou encore les lampes à incandescences. HIER

6 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 6 COS φ ET FACTEUR DE PUISSANCE COS φ ET FACTEUR DE PUISSANCE Le cosinus φ est le déphasage entre la fondamentale "Tension" et la fondamentale " Courant" dans le cas de signaux non déformés. Le cosinus φ est le déphasage entre la fondamentale "Tension" et la fondamentale " Courant" dans le cas de signaux non déformés. Puissance active : P = U x I x cos φ φ Puissance apparente : = U x I = cos φ

7 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 7 INTÉRÊT DU RELEVEMENT DU INTÉRÊT DU RELEVEMENT DU FACTEUR DE PUISSANCE FACTEUR DE PUISSANCE La compensation d’énergie réactive apporte :  Un allègement de la facturation pour l’abonné  Une augmentation de la puissance disponible sur l’installation  Une diminution des pertes  Une réduction de la chute de tension de ligne

8 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 8 LES CHARGES DEFORMANTES LES CHARGES DEFORMANTES Les récepteurs présents déforment les signaux électriques du courant et de la tension. Les signaux analysés s’éloignent de l’allure sinusoïdale de départ. Les récepteurs présents déforment les signaux électriques du courant et de la tension. Les signaux analysés s’éloignent de l’allure sinusoïdale de départ. AUJOURD’HUI

9 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 9 LE SPECTRE HARMONIQUE LE SPECTRE HARMONIQUE Un signal déformé est la somme des signaux sinusoïdaux, d'amplitudes et de fréquences, et multiples de la fréquence fondamentale.

10 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 10 EN PRATIQUE EN PRATIQUE

11 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 11

12 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 12 LA PROBLÉMATIQUE LA PROBLÉMATIQUE Conclusion : Cette tension déformée est commune à tous les autres récepteurs du réseau. Elle est préjudiciable au bon fonctionnement de l'ensemble des récepteurs raccordés sur ce réseau. Conclusion : Cette tension déformée est commune à tous les autres récepteurs du réseau. Elle est préjudiciable au bon fonctionnement de l'ensemble des récepteurs raccordés sur ce réseau. Présence de charges déformantes Courant déformé Courant déformé x Impédance interne des générateurs Tensions harmoniques = Tensions harmoniques = Tension non sinusoïdale =

13 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 13 EFFETS DES HARMONIQUES EFFETS DES HARMONIQUES  Réduction de la durée de vie des moteurs  Réduction de la durée de vie des transformateurs  Vieillissement accéléré des isolants et des diélectriques Effets immédiats Pertes par effet Joule  Dégradation du facteur de puissance  Réduction de la puissance des moteurs  Surcharges des câbles, transformateurs et moteurs  Disjonctions intempestives  Augmentation du bruit dans les moteurs  Surdimensionnement de certains composants : conducteur du neutre, d'alimentation, batteries de condensateurs Effets à moyen et long terme

14 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 14 La charge non linéaire, lorsqu’elle est soumise à une tension sinusoïdale, absorbe un courant dit "déformé" : il n’y a plus proportionnalité entre courant et tension. Le cosinus φ n’est plus applicable, on parle alors de : FACTEUR DE PUISSANCE On intègre dans cette formule la puissance dite DÉFORMANTE qui traduit les effets de la distorsion harmonique. COS φ ET FACTEUR DE PUISSANCE (suite)

15 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 15 Les échauffements dans les conducteurs et équipements électriques Les conducteurs électriques véhiculent les courants harmoniques qui produisent, par effet Joule, un échauffement des conducteurs au même titre que le courant fondamental. Malheureusement, les harmoniques ne contribuant pas au transfert de la puissance active, ils créent uniquement des pertes électriques et participent à la dégradation du facteur de puissance de l’installation.  Les condensateurs sont particulièrement sensibles à la circulation des courants harmoniques du fait que leur impédance décroît proportionnellement au rang des harmoniques en présence dans le signal déformé.  Les condensateurs sont particulièrement sensibles à la circulation des courants harmoniques du fait que leur impédance décroît proportionnellement au rang des harmoniques en présence dans le signal déformé. Exemple :

16 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 16 Les déclenchements intempestifs des dispositifs magnétiques des disjoncteurs pouvant se produire, notamment dans le domaine des installations tertiaires comprenant un parc de matériel informatique important, sont bien souvent dus aux problèmes de pollution harmonique. En effet, les disjoncteurs assurant la protection des installations électriques comprenant des matériels informatiques voient leur seuil de sensibilité atteint lors des pointes de courant engendrés par des signaux déformés ayant des facteurs de crête importants. Les facteurs de crêtes élevés

17 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 17 Les courants harmoniques de rang multiple de 3 à partir des 3 phases vont s’additionner et donner naissance dans le conducteur neutre à la circulation d’un courant. I neutre = 3 x I Harmoniques 3 Les effets dans le conducteur Neutre

18 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 18 QUELS PARAMETRES ALLONS NOUS MESURER POUR QUANTIFIER ET QUALIFIER CES HARMONIQUES ? QUELS PARAMETRES ALLONS NOUS MESURER POUR QUANTIFIER ET QUALIFIER CES HARMONIQUES ?

19 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 19 Les appareils numériques dit R.M.S réalisent la mesure efficace d’un signal quelque soit sa forme, sinusoïdal ou déformé FORMULES FORMULES Valeur RMS Appareil RMS Même mesure : I = 16 A Appareil NON RMS Mesure : I = 12 A Courant mesuré

20 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 20 Facteur de Crête Facteur de Crête Charge linéaire : soit 1,414  Absence d'harmonique Matériel informatique : 2 à 3  Présence d'harmoniques Variateur de vitesse : environ 2  Présence d'harmoniques 2 Dans le cas d’une charge linéaire

21 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 21 Le taux distorsion harmonique global Rapport de la valeur efficace de l’ensemble des courants harmoniques du signal sur la valeur efficace du même signal à la fréquence fondamentale Le facteur de distorsion global Rapport de la valeur efficace de l’ensemble des courants harmoniques du signal sur la valeur efficace du signal A ou V% % A ou V

22 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 22 PRINCIPAUX PHENOMENES PRINCIPAUX PHENOMENES Les phénomènes de résonance proviennent de la présence d’éléments capacitifs et réactifs sur le réseau d’alimentation électrique (ligne, transformateur, capacité de relèvement de facteur de puissance), générant ainsi des amplitudes élevées sur certains rangs harmoniques (rangs 5 et 7 par exemple).  Destruction des condensateurs de compensation d’énergie réactive  Destruction des condensateurs de compensation d’énergie réactive Les phénomènes de résonance

23 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 23 Aujourd’hui : Plusieurs normes NF C IEC : définit les techniques de mesures de la qualité d’énergie –IEC –IEC pour les harmoniques –IEC pour le flicker EN50160: définit la qualité de l’électricité (tension) au point de livraison au client.

24 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 24 Définit les techniques et les spécifications des mesures de qualité d’énergie –Pas (encore) imposée par l’EN50160 –2 classes de performances : Class A & Class B Applications contractuelles Vérification à la conformité aux normes Résolution de litiges etc.… IEC

25 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 25 Quelques règles Valeurs électriques mesurées –Phase-neutre ou phase-phase / contexte Agrégation des intervalles de mesure –3s, 10mn, 2 heures Marquage –Creux, surtensions, coupures peuvent entraîner des erreurs dans les autres mesures

26 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 26 Fréquence EN s Nb période peut ne pas être entier Tension EN Tension RMS 10/12 périodes contiguës

27 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 27 Creux EN Tension référence fixée par utilisateur Détection –Basée sur 85% à 90% de U eff ½ –Monophasé Triphasé  : Une ou plusieurs  : Toutes Evaluation –U res : résiduelle = U eff ½ mini –Profondeur (%) –Durée (peut commencer sur une voie, et terminer sur une autre) –Heure et date

28 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 28 Surtension temporaire (bosse) EN Tension référence fixée par utilisateur Détection –Basée sur 110% de U eff ½ –Monophasé Triphasé  : Une ou plusieurs  : Toutes Evaluation –U res : résiduelle = U eff ½ max –Profondeur (%) –Durée (peut commencer sur une voie, et terminer sur une autre) –Heure et date

29 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 29 Coupure EN Tension référence fixée par utilisateur Détection –Basée sur 5% de U eff ½ –Monophasé Triphasé  : Toutes  : Une ou plusieurs Evaluation –U res : résiduelle = U eff ½ mini –Durée (Une voie peut être la dernière présente, et une autre re- franchira le cap) –Heure et date

30 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 30 Flicker EN Voir EN

31 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 31 Flicker = Papillotement “Impression de l’instabilité visuelle induite par un stimulus lumineux avec une luminance ou une distribution spectrale variant au cours du temps, dû à une modulation de la source de tension RMS”. M. De Koster - E. De Jaeger – W.Vancoetsem Une variation de tension de 0,5%, 6 à 8 fois par seconde, engendre un flicker visible ! Les causes : Des charges qui consomment par à coup (ex: soudures à l’arc).

32 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 32 Flicker Définition –Le flicker détecté dans l’éclairage sera dû à des creux de tension périodiques. –Anciennement: EN Sévérité du papillotement ou Flicker : Pour chaque période d’une semaine, le niveau de sévérité de longue durée du papillotement lié aux fluctuations de la tension, le Plt, doit être inférieur ou égal à 1 pendant 95% du temps. –Mesuré grâce à un modèle statistique du type « source lumineuse-œil- cerveau » qui détermine la perception des personnes affectés par du flicker dans de l’éclairage. –Défini le niveau de variation où vraisemblablement commence l’inconfort. –Variation lente (entre 0,5 et 25 Hz) et de faible amplitude (<10%) Les principes de mesures –PST – Un calcul statistique sur 10 minutes de la tension. Un résultat de 1,0 correspond à un flicker perceptible par 50% des gens. –PLT – Un calcul statistique, dérivé du PST, sur 2 heures.

33 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 33 Flicker EN Tension RMS Enregistrement et intégration mathématiques, sur une période 2 mesures –PST – Un calcul statistique sur 10 minutes de la tension. Un résultat de 1,0 correspond à un flicker perceptible par 50% des gens. –PLT – Un calcul statistique, dérivé du PST, sur 2 heures

34 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 34 Déséquilibre Le déséquilibre s’observe lorsque les tensions du réseau triphasé ne sont pas de même amplitude. Causes: –Différentes impédances –Mauvaise distribution des charges Problèmes: –Les moteurs sont conçus pour n’accepter qu’un faible déséquilibre en tension –Apparition d’harmoniques de rang 3 sur les variateurs de vitesses. –Existence de couple inverse

35 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 35 Méthode des composantes symétriques Mesure sur 10/12 périodes Composante inverse U 2 (%) et composante homopolaire U 0 (%) Déséquilibre EN

36 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 36 Harmoniques EN Voir EN

37 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 37 Définition Taux de Distorsion Harmonique

38 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 38 Mesure harmoniques et inter-harmoniques

39 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 39 Spécification IEC Spécifications IEC Class AClass B MesureIntervallePrécision Fréquence Hz10 s± 10mHzSpécif. constructeur Tension (50Hz) Vrms10/12 périodes ± 0,1%± 0,5% Flicker (IEC ) Plt2 h± 5%Spécif. constructeur Creux, bosses, coupures ou variations rapides de tension ½ période Vrms10 ms± 0,2%± 1% Déséquilibre (méthode des composantes symétriques) Fondamentale Vrms 10 /12 périodes ± 0,15%Spécif. constructeur Harmoniques (IEC ) THD, Harm V, A, Inter harmoniques 10 périodes ± 1-5%Spécif. constructeur Transitoires (non spécifié) V crête50 μ s (200kS/s) Mains signaling Inter harmonique 10 périodes ± 1-5%Spécif. constructeur Signalisation Creux, bosses, coupures entraînant une impossibilité de mesurer Hz, Vrms, déséquilibre et harmoniques. Non spécifié Synchronisation Horloge externe; GPS 1 périodeSpécif. constructeur

40 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 40 Seulement en annexe Courant RMS 10/12 périodes contiguës Courant EN

41 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 41 Puissances Puissance active –Réelle (real), W, Puissance apparente –Théorique, VA Puissance réactive –Perdue, var

42 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 42 EN La tension attendu par le client Mais aussi IEEE 1159, ou …

43 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 43 Perturbations en tension * CBEMA: Computer and Busines Equipment Manufacturers Assotiation Des normes internationales définissent la qualité de la fourniture. L'électricité distribuée comme tout produit consommable doit répondre à des critères de qualité bien définis. Les différentes perturbations selon la EN 50160

44 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 44 EN50160 Définit la qualité de l’électricité : C’est une norme ! Défini ce qui doit être livré au client final –Définit des limites pour les caractéristiques principales de la tension secteur. –La concordance à la norme EN50160 est une variable booléenne : « la fourniture d’énergie » correspond ou ne correspond pas à la norme. Attention: Respecter la norme ne résoudra pas tous les problèmes de Qualité d’Énergie ! Vous ne pourrez plus accuser votre fournisseur d’électricité ! La norme n’interdit pas les défauts, mais en limite leur nombre. (Certains paramètres sont interdit pendant 95% d’une semaine !) La plus part des relevés sont des moyennes de moyennes de mesure. Certaines limites ne sont qu’indicatives, non obligatoires, utilisées pour du diagnostique (Notion de limites définies et de limites indicatives).

45 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 45 Les différentes perturbations selon EN Coupures brèves, longues et creux de tensions Ici, la norme donne des valeurs indicatives Coupures brèves de tension : En utilisation normale, il se produit de brèves coupures avec une fréquence variant de 10 à 100 événements par an. La durée reste en général inférieure à 1 seconde. Coupures longues de tension : De durée supérieure à 3 min, ces événements sont considérés hors du domaine de validité de la norme et pour lesquelles il n’est pas possible de donner de valeurs indicatives. Origine : - Effets imprévisibles des intempéries et causes externes. Creux de tension : Diminution de la tension en dessous de 90 % de Un. Le nombre de creux peut varier de 10 à durant une année. La plupart ont une durée inférieure à 1 seconde et un niveau le plus bas de 60 % de Un. Origine : - Appel de courant important sur le réseau, démarrage de récepteur forte puissance, défaut sur le réseau : court-circuit, défaut de terre, commutation de charge.

46 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 46 Variations lentes : Origine: Elévation ou baisse de la valeur efficace de la tension (  V) en raison d’une variation de charge sur le réseau EN : 95 % des valeurs efficaces moyennées sur 10 minutes doivent se situer dans la plage définie de tension nominale Un +/- 10 % Les différentes perturbations selon EN (suite)

47 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 47 Les Surtensions Origine : Foudre, fusion de fusible, enclenchement de condensateur, coupure de contacteur… Surtensions temporaires : En Basse Tension : - la surtension peut atteindre la valeur de tension entre phase, à cause du déplacement du point de neutre du réseau triphasé. En Moyenne Tension : - réseau neutre à la terre, raccordés directement ou avec impédance, la surtension ne devra pas dépasser 1.7 Uc - réseau à neutre isolé ou résonant, elle ne devra pas dépasser 2.0 Uc Surtensions transitoires Entre Phase et Terre, les surtensions ne dépassent généralement pas 6 kV. Le temps de montée peut varier de quelques microsecondes à plusieurs millisecondes Les différentes perturbations selon EN (suite)

48 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 48 EN Ph é nom è neParam è tre Limite Probabilit é s à ne pas d é passer Fr é quence Valeur moyenne sur 10s+1%/-1% +4% / - 6% 99,5% sur un an 100% du temps Variations de tensionValeur TRMS moyenne sur 10 min +10%/-10% +10% / -15% 95% sur une semaine 100% du temps Variations rapides de tension Nombre d ’é v è nementsCourte dur é e et 5% Un Courte dur é e et 10% Un Normal Plusieurs fois par jour FlickerPlt (2hr) ≤ 1 pour 95% d ’ une semaine Creux de tension Nombre d ’é v è nementsdur é e < 1 seconde et < 60% Un é v è nements par an > 50% sur tous les creux Interruptions courtes Nombre d ’é v è nementsdur é e < 1 seconde et < 1% Un é v è nements par an > 70% sur toutes les interruptions Interruptions longues Nombre d ’é v è nementsdur é e >180 secondes et <1% Un é v è nements par an Surtensions (50Hz) Nombre d ’é v è nementsDur é e de quelques s > 110% Un et ≤ 1,5kV Transitoires en surtensions Nombre d ’é v è nementsDurée de la µs à la ms > 1,5kV et < 6kV D é s é quilibre Uneg/Upos sur 10 min<2%95% de la semaine Harmoniques en tension Valeur moyenne RMS sur 10 min THD ≤ 8% Voir tableau des limites harmonique par harmonique ≤ 8% 95% de la semaine InterHarmoniques A l ’é tude Mains signalingValeur moyenne RMS sur 3 sec 99% de la journ é e Info. Octobre 2004

49 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 49 Comment lire l’EN La tension TRMS avec un point toutes les 10 périodes (50 Hz) Ces mesures sont moyennées par intervalles de 10 min (Qta = moyenne de 10 périodes pendant 10 mn) 168 h (1 semaine) x 6 (6 Qta en 1 heure) = 1008 mesures de tension moyennes 95% des lectures (958 lectures) doivent être à +/-10% du nominal. Aucune lecture ne doit dépasser +10% ou -15% du nominal. Donc jusqu’à 5% des lectures (50 lectures) peuvent être en dessous 207V, mais sans jamais dépasser 195,5V. 95% des mesures Vrms prises durant une semaine doivent être dans cette gamme. La valeur moyenne en tension ne doit jamais sortir de cette gamme Prenons l’exemple que nous surveillons une alimentation secteur 230V. Après une semaine de surveillance nous trouverons:

50 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 50 EN50160 et Harmoniques Les limites maximales pour chaque harmonique en tension à la source en % de la tension nominale. 95% de la tension TRMS moyenne de 10 minutes pendant une semaine doit rester dans ces limites. Harmoniques impairesHarmoniques paires Non multiples de 3Multiples de 3 Rang h Tension relative Rang h Tension relative Rang h Tension relative 56 %35 %22 % 75 %91,5 %41 % 113,5 %150,5 % 6 … 24 0,5 % 133 %210,5 % 172 % 191,5 % 231,5 % 251,5 %

51 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 51 SOLUTIONSSOLUTIONS

52 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 52 Relèvement du cos Phi: QUE FAIRE ? Relèvement du cos Phi: QUE FAIRE ? Compenser l'installation grâce à l'adjonction de batteries de condensateurs Formule : Qc = P ( tan  - tan  ') Réduire le taux d’harmoniques  '' S S' P activ e Q' Qc Q

53 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 53 Des solutions électrotechniques Source Sur-dimensionner (également conseillée par NF C ) Jouer sur des couplages de transfo D yn h3 D y Y y h5, h7 D dy L Atténuer THD Filtrer L Rang harm. choisi

54 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 54 SOLUTION AUX HARMONIQUES SOLUTION AUX HARMONIQUES Filtres passifs Filtre résonnant, extrêmement efficace pour éliminer une harmonique de rang particulier "filtre passe-haut" Filtre amorti, filtrage de toutes les fréquences inférieures au rang considéré "filtre passe-bas" Filtres actifs Injecte des courants harmoniques équivalents mais en opposition de phase que ceux émis par les appareils. Filtres mixtes Associe le mieux des 2 techniques  Utilisation de transformateurs propre à chaque équipement  Mise en place de filtre :

55 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 55 Armoires de filtrage Avant installation du filtre: Après installation du filtre ENER CLEAN RV, CLEAN 331 – In=180A. le Thd-I est passé de 33% à 5%.

56 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 56 Comment définir son Armoire de Filtrage 1.Mesures à effectuer en différents points de l’installation: Bilan de Puissance Analyses complètes de la Pollution Harmonique 2.Nouveau Catalogue Lexique technique Méthode de Mesures Exemples d’installations

57 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 57 LES SOLUTIONS DE MESURES

58 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 58 Outils Mesure C.A 8342 C.A 8352 C.A 8230 C.A 8334 MAP 5000V F 27F 09 Enerium

59 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 59 F09 Une pince de poche TRMS AC+DC tout automatique En format de poche, passe-partout, la nouvelle pince intensité AC + DC: 0,20 à 40/400A (600A crête) tension AC + DC : 0,20 à 40/400/600V (900V crête) rotation de phase (2 fils) Inrush current : courants de démarrage puissance (mono et triphasée) : 5 W à 240 kW ; 5 à 240 kvar ; 5 à 240 kVA facteur de puissance 2% fréquence Hz résistance : 0,2 à 40kΩ rétro-éclairage

60 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 60 F27 Tension, courant (jusqu’à 1000A) T-RMS Puissance: 600kW, VA ou var. Facteur de puissance et de déplacement de puissance. Mesure facteur K. Taux de distortion harmoniques, rang par rang, jusqu’au 25 ième Triple afficheur rétro-éclairé Sortie RS 232 optique pour liaison vers PC IEC (600V- Cat III).

61 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 61 C.A 8220

62 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 62 C.A 8230

63 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 63 Qualistar Un « Must » SIMPLICITE Analyseur triphasé complet: - Tension, courant, - Puissance / Energie, - Harmoniques (jusqu’au 50 ième rang), flicker, - Capture de transitoire, - Déclenchement sur alarme... Fonctions en parallèle Logiciel de tranfert PC Mémoires de stockage IEC , 600V Cat.IV C.A 8332B - C.A 8334B

64 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 64 Ecrans

65 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 65 C.A 8340 EN Classe A Toutes mesures

66 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 66 C.A 8352 Analyseur d’énergie Architecture PC 4U / 4I Ecran tactile Mesures U,I,Freq, Puissances, Harm, Variations, Télécommande, …

67 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 67 Ecrans mesures

68 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 68 Infra-rouge Diagnostiqye rapide Intervention « hors danger » Tout types d’application

69 Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 69 Isolement Isolement : jusqu’à 2GΩ sous 250V, 500V et 1000V DC Indication de tension avant la mesure d'isolement : 0 à 600V AC/DC (blocage si U>25V) Continuité : -20Ω à +20Ω (bip sonore et compensation des cordons) Résistance : 0 à 400kΩ Afficheur géant 4000 pts + bargraphe (lecture simultanée de la mesure et de la variation analogique) Rétro-éclairage Programmation d’alarmes


Télécharger ppt "Puissance, Énergies, Perturbations - JOP - 1 PUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONSPUISSANCESÉNERGIESPERTURBATIONS."

Présentations similaires


Annonces Google