La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les fractures myélomateuses périphériques: à propos de 15 cas

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les fractures myélomateuses périphériques: à propos de 15 cas"— Transcription de la présentation:

1 Les fractures myélomateuses périphériques: à propos de 15 cas
N Zemmal, H Mnif, M Zrig, S Zrour*, A Zrig**, I Aloui, M Allagui, M Koubaa, M Golli**, N Bargaoui*, A Abid. Service d’Orthopédie Traumatologie – Hôpital Fattouma Bourguiba – Monastir. * Service de Rhumatologie – Hôpital Fattouma Bourguiba – Monastir. ** Service de radiologie – Hôpital Fattouma Bourguiba – Monastir

2 INTRODUCTION Une prolifération maligne d’un clone plasmocytaire produisant de manière inadaptée et exagérée une immunoglobuline ou l’un de ses fragments. Le myélome multiple (MM) représente l’affection maligne la plus fréquente de l’os : 1 % tumeurs malignes. 10 % hémopathies malignes. Pathologie très invalidante Age moyen au diagnostic : 64 ans.

3 Hyper-résorption osseuse avec ostéolyse diffuse ou multifocale
PHYSIOPATHOLOGIE Cellules myélomateuses Cytokines (IL6, IL1 ou le TNF-β…) dérégulation du système RANK- RANKL-ostéoprotégérine l’ activation et la différentiation des ostéoclastes Hyper-résorption osseuse avec ostéolyse diffuse ou multifocale

4 1-Manifestations osseuses
Clinique 1-Manifestations osseuses 2-Manifestations extra-osseuses

5 Manifestations extra-osseuses
Générale : amaigrissement, AEG…. Hématologique : anémie, hémorragie (épistaxis , purpura...) Rénale : IR fonctionnelle et organique Neurologique : compression médullaire… Infectieuse

6 Manifestations osseuses (80%)
Douleurs osseuses : 70% Déformations osseuses (crâne, côte, pelvis…) Fractures pathologiques : 40% - Centrale 78 % (Rachis) - Périphérique 22 %

7 Lésions osseuses * Type : - Ostéoporose diffuse, inhomogène
* Localisation : n’ importe quel os du squelette * Type : Ostéoporose diffuse, inhomogène - Géodes Multiples, Diffuse, taille variable, arrondie, bord flous.

8 Pas de fixation à la scintigraphie
Irréversible (sous traitement)+++ Évolutive FRACTURE +++

9 Fracture myélomateuse
Un évènement dramatique - Pronostic vital - Confort

10 Le but de ce travail à travers notre série et revue de la littérature :
- Rapporter notre expérience dans la prise encharge de ces fractures pathologiques. - Codifier les indications thérapeutiques. - Montrer les difficultés du traitement chirurgical.

11 ETUDE DE LA SERIE Critères d’inclusion :
* Étude rétrospective de 15 fractures périphériques sur MM colligées sur une période de 11 ans ( ) Critères d’inclusion : - Fracture périphérique. - Fracture sur un os pathologique. - sujet porteur de MM. Critères d’exclusion : - Fractures centrales isolées - Fractures sur un os sain

12 ETUDE DE LA SERIE Age moyen: 66 ans ( 41 à 79 ans). 8 F/ 7 H.
Côté: Droit: 8 cas Gauche: 7 cas Mécanisme fracturaire: Spontanée : 8 cas Une chute : 7cas Clinique: Douleurs + impotence fonctionnelle++(15cas) Déformation: 3cas Pas de complication immédiate.

13 La fracture était révélatrice de la maladie dans 9 cas ( 60% ).
Le délai moyen Dc MM-fracture pour les 6 autres cas: 3 mois et demi (18j à 2ans).

14 Humérus: 6 cas Localisation: os long Fémur: 7cas col :3cas diaphyse: 4cas cadre obturateur: 1cas os courts et plats omoplate: 1cas Les fractures étaient de siège métaphyso-diaphysaire dans 10 cas (os long).

15 Caractéristiques de la fracture périphérique:
- Très peu ou non déplacée: 13 cas - Déplacée: 2 cas - Lacunes de taille variable. Le reste de bilan radiologique: Rx crâne + Rx Bassin - Lésions géodiques et/ou - Ostéoporose diffuse inhomogène (15 cas)

16 Bilan biologique EPP : pic monoclonal: 15 cas Ca: 2.91 (2 à 4mmol/l)
VS : ( mm/1ere H) CRP: 11,06 mg/l (0,1 – 52 mg/l). Béta2 microglobuline : 4,82mg/l (1,2 à17,66mg/l). Albuminémie: 34,8g/l (14,5 - 57,4g/l).

17 A la survenue de la fracture tous nos malades étaient en stade III
Selon la classification de Durie et Salmon : 3 stades Stade I (faible masse tumorale)  Présence de tous ces critères :     •    Hémoglobine >10 g/dl     •    Calcium sanguin normal     •    Radiographie osseuse normale ou une seule lésion     •    Pic monoclonal faible :             ⁃    IgG < 50 g/l             ⁃    IgA < 30 g/l             ⁃    Bence-Jones < 4 g/24h Stade II (masse intermédiaire)     •    Ni stade I     •    Ni stade III Stade III (forte masse tumorale)  Un ou plusieurs critères :     •    Hémoglobine < 8,5 g/dl     •    Calcium sanguin > 12 mg/dl     •    Plusieurs lésions osseuses     •    Pic monoclonal élevé :              ⁃    IgG > 70 g/l              ⁃     IgA > 50 g/l              ⁃    Bence-Jones > 12 g/24h A la survenue de la fracture tous nos malades étaient en stade III

18 Traitement Traitement médical :
Chimiothérapie : Melphalan+ Prednisone (6 cures: 1 cure/ mois). Biphosphonates (Arédia). Antalgiques pallier III (Morphiniques).

19 Traitement Traitement fonctionnel : 1 cas
(Fracture du cadre obturateur) Traitement orthopédique : 4 cas - 3 Humérus - 1 Scapula

20 Traitement chirurgical : 10 cas
Enclouage centromédullaire: 2 cas Plaque vissée : 2 cas Embrochage centromédullaire : 2 cas Remplacement prothétique : 2 cas Clou plaque : 1cas Vissage : 1cas

21 Traitement chirurgical
* Le ciment acrylique: 5 cas (humérus et fémur) combler la perte de substance osseuse. * Biopsie osseuse: 10 cas * En per-opératoire, quelques difficultés techniques ont été rencontrées -Saignement abondant (6cas) -Difficulté de réduction (7 cas)

22 Résultats Recul moyen: 24 mois (2-42 mois)
Décès : 6 cas (Précoce : 3 cas)

23 * Arrêt des antalgiques en post-opératoire
Résultats Douleur *(EVA) : Pré-op : 8 (6- 10) Post-op : 2 (1- 4) * Arrêt des antalgiques en post-opératoire Reprise de l’activité quotidienne à la limite de la normale (12 cas).

24 Discussion

25 DISCUSSION Fréquence : Les fractures pathologiques compliquent le MM dans 40% des cas (1). Localisation: - Le squelette périphérique est rarement touché (seulement 22% de l’ensemble des fractures) (2). - Le col de fémur représente le site préférentiel de ces fractures (2). Berenson JR, Lichtenstein A, Porter L, et al. Long-term pamidronate treatment of advanced multiple myeloma patients reduces skeletal events. J Clin Oncol. 1998;16(2):593–602. Melton LJ, 3rd, Kyle RA, Achenbach SJ, Oberg AL, Rajkumar SV. Fracture risk with multiple myeloma: a population-based study. J Bone Miner Res. 2005;20:487–93.

26 Mécanisme Ces fractures sont spontanées ou secondaires à un traumatisme de faible énergie. Fractures non compliquées et à faible déplacement.

27 Dans la majorité des cas les fractures annoncent la maladie*
Notre série 9/15 (60%) Facteurs de risques*: Stade III de la maladie Hypercalcémie La prise de corticostéroïde La chimiothérapie Notre série - Stade III / Hyper Ca (15cas) - Chimiothérapie: 6 cas (40%) *Melton LJ, 3rd, Kyle RA, Achenbach SJ, Oberg AL, Rajkumar SV. Fracture risk with multiple myeloma: a population-based study. J Bone Miner Res. 2005;20:487–93.

28 Traitement Traitement médical + Traitement chirurgical
Autres: Radiothérapie/ greffe MO

29 Traitement médical Chimiothérapie :
Corticoide +Melphalan (2 à 6 cycles) Cycle : Traitement: 2 S puis fenêtre: 10J fenêtre ou fin des cycles Traitement chirurgical Biphosphonates: Diminuer les complications osseuses.

30 Principe de la chirurgie tumorale
- Patients très fragiles (immunodéprimés). - Atteinte multi viscérale. PEC multidisciplinaire : +++ Hématologue Rhumatologue Anesthésiste Orthopédiste Chimiothérapeute…

31 Objectifs du traitement de la fracture
- Permettre une stabilisation osseuse. - Réduire sensiblement la douleur causée par la fracture. - Préserver et restaurer la fonction du membre.

32 1- D’ordre général: Difficultés thérapeutiques
* Trouble de l’hémostase (MM et chimiothérapie) Chirurgie hémorragique * Risque infectieux important: Immunodépression

33 2-D’ordre local : * Fragilité osseuse
* Faible tendance à la consolidation ostéosynthèse solide et stable : Clou centromédullaire Plaques Plaques avec jonction verrouillées * Perte de substance osseuse Comblement ciment acrylique ou substitut osseux un comblement solide des lacunes. prévient une seconde fracture. effet hémostatique sur la cavité curetée, mobilisation précoce.

34 Le traitement orthopédique
- Aux atteintes extensives du membre empêchant une stabilisation adéquate. - Le pronostic vital est très compromis (CI Anesthésie)

35 Traitement adjuvant Radiothérapie :
* Stériliser la tumeur (reconstruction osseuse). * Effet antalgique durable (25-32 mois). * Traiter un envahissement intramedullaire.

36 Traitement prophylactique Lésions osseuses : évolutive et irréversible
Surveillance radiologique stricte Si: lyse> 1/3 circonférence diaphysaire Traitement prophylactique : enclouage embrochage +/-cimentage

37 CONCLUSION Hémopathie maligne. Complication fréquente et grave.
Pronostic vital Traitement chirurgical/ Préventif+++

38 MERCI


Télécharger ppt "Les fractures myélomateuses périphériques: à propos de 15 cas"

Présentations similaires


Annonces Google