La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nous voici à Clamecy, côté urbain… Nous voici donc à Clamecy, côté urbain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nous voici à Clamecy, côté urbain… Nous voici donc à Clamecy, côté urbain."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Nous voici à Clamecy, côté urbain… Nous voici donc à Clamecy, côté urbain

4

5 Car Clameçy a, bien sûr, une vieille ville, qui renferme des trésors, des maisons comme je les aime, et qui ne manquent pas d’être surprenantes, cha- cune ayant son originalité. Le colombage de celle-ci pré- sente une avancée impression- nante. Sûrement que la rue était déjà un peu large !

6

7 Rêvant sous l’auvent d’un toit, cet énigmatique personnage que nous n’avons pas osé déranger.

8 Vieilles rues ou espaces aérés…

9 Des escaliers qui paraissent sans fin – et c’est nous qui paressons ! Nous ne les prendrons pas…

10 Des enseignes absolument superbes…

11 On y trouve des boutiques ayant jalousement préservé leur ancienne vitrine.

12 Des rues pavées, des passages secrets invitant à l ’aventure…

13 La Vieille Ville est encore très riche en maisons anciennes.

14 Oh ! Simone ! Ce n’est pas la peine de te cacher, tu es repérée !!!

15 C’est aussi une ville moderne, avec son mail piétonnier si accueillant, sous les ombrages duquel il fait bon flâner.

16

17 Sur ce mail se trouve cet ancien lavoir, que la municipalité a réaménagé en salle d’exposition très fréquentée par diffé- rents artistes. L’eau y est présente, bien sûr (j’avais envie de dire comme partout dans la ville) et l’agencement des lieux en fait une salle où il fait bon flâner, au milieu d’une luxuriante verdure, à la découverte d’œuvres d’art. La variété des styles, les sujets traités, les formes diverses utilisées par ces artistes pour s’exprimer, font que chaque exposition est une nouvelle découverte.

18

19

20 Bien entendu, Clamecy a son église, la collégiale Saint Martin. L’église primitive, érigée en paroisse au commencement du 9ème siècle fut probablement reconstruite dans le style roman au même emplacement, lorsqu’en 1075, Vuido (ou Guy), premier vicomte de Clamecy fonde un collège de huit chanoines. La première pierre du portail actuel fut posée le 9 juin 1515 ; à cette date, la Tour est déjà édifiée. On pouvait lire autrefois, gravé sur un des piliers de l’ancien jubé :

21 "Mil cinq cents, moins trois seulement Fut de la Tour de cette église En avril, pris de fondement Et la première pierre assise. Laquelle Tour fut entreprise Le lundy de Pasques la grande Vostre aulmône soit ici mise Tant que puis vous le commande".

22 Une église finement sculptée…

23 À l’intérieur, des visages au-dessus de chaque colonne…

24

25 Et voici une curieuse église, Notre-Dame de Bethleem. L'église se situe entre le quai de Bethléem et la route d'Armes, le long du canal du Nivernais. Elle est implantée sur le site d'une ancienne église provisoire construite en 1823 pour la paroisse des flotteurs de bois et démolie en Édifiée en 1926 par l'architecte Georges-Théodore Renaud, cette église d'inspiration romano-byzantine est construite en béton armé. Ce fut la 3me église bâtie dans ce matériau en France.

26

27 Elle rappelle les 50 évêques de Bethléem venus en exil à Clamecy après la disparition du royaume latin de Jérusalem entre 1225 et Elle est construite sur un plan carré avec une coupole plate. Des peintures murales de Nicolas Boon, ancien vicaire, ornent depuis 1950 la crypte installée sous le chœur de l'édifice. Consacrée le 23 avril 1927, elle est désaffectée depuis La ville de Clamecy en est propriétaire depuis novembre 2001 Je suis pour ma part intriguée par ces "dentelles" de béton, et me demande comment elles ont été faites… J’aimerais voir des photos du chantier !

28

29 Simone ne me pardonnerait pas de quitter Clamecy sans vous parler de sa faïence ! La faïence fait partie intégrante des savoir-faire traditionnels qui enrichissent le patrimoine culturel du département. Qu’il s’agisse des maîtres artisans faïenciers de Clamecy ou de ceux de Nevers grâce auxquels la ville se distingue en tant que "Ville et Métiers d’Art", ils perpétuent une tradition ancienne très porteuse pour la Nièvre. Retrouvez la faïencerie Colas, toujours en activité sur son site :

30 Non. Tout de même non. Je ne puis quitter Clamecy sans vous parler de Jules Renard, enfant du pays, qui a là une statue de Poil de Carotte ! Jules Renard a fait ses études à Nevers, où il était pensionnaire. Parmi les nombreux autres en- fants célèbres de Clamecy, je citerai Romain Roland et Alain Colas…

31 Je m’en vais sur la pointe des pieds. Je vous laisse rêver à une ville où tout n’est que douceur, et où trône pourtant la statue d’un gamin dont l’enfance connut tant de bri- mades…

32 Photos : Yvonne Texte : Jacky Musique : Aimable : les poulots e Montmatre Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Nous voici à Clamecy, côté urbain… Nous voici donc à Clamecy, côté urbain."

Présentations similaires


Annonces Google