La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’histoire de l’éruption du Piton de la Fournaise en 1977. 1. Dans la nuit du 14 au 15 mars, après un repos de 5 mois, une fissure s’ouvre à 2000 d’altitude.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’histoire de l’éruption du Piton de la Fournaise en 1977. 1. Dans la nuit du 14 au 15 mars, après un repos de 5 mois, une fissure s’ouvre à 2000 d’altitude."— Transcription de la présentation:

1

2

3 L’histoire de l’éruption du Piton de la Fournaise en Dans la nuit du 14 au 15 mars, après un repos de 5 mois, une fissure s’ouvre à 2000 d’altitude. Pendant quelques heures, elle émet une petite quantité de lave très fluide sous forme de projections, puis l’activité s’arrête. 2. Le 5 avril à 17 h, après une forte explosion, une fissure de 300 m de longueur s’ouvre à la cote des fontaines de lave jaillissent à 20 m de hauteur et une petite coulée se forme. 3. Le 8 avril à 19h, un bruit sourd accompagne l’ouverture d’une fracture de 500 m de long à 1100 m d’altitude. Immédiatement, une très grosse coulée de lave fluide dévale les pentes. Après de 800 personnes d’un village menacé sont évacués. 4. Le 9 avril en fin de journée, une nouvelle fracture s’ouvre. Un important flot de lave descend en direction du village de Piton Sainte Rose. Le plan ORSEC est déclenché et 2500 personnes sont évacuées. Le 10 à 2h30 du matin, le fleuve de lave arrive à la mer. Dans la journée du 11 avril, le débit de lave diminue puis s’arrête. La coulée s’est avancée dans la mer et l’île s’est agrandie de 30000m². 5. Le 11 avril, une nouvelle fissure s’ouvre et une petite coulée dévale la pente. 6. Le 13 avril à 1h30 du matin, des explosions signalent l’ouverture d’une nouvelle fracture. Une coulée de lave très importante (300 m de large et 4m d’épaisseur) s’en échappe et dévale la pente à la vitesse de 40 à 60 km/h. une vingtaine de maison de Piton Sainte- Rose sont détruites; l’église est endommagée. Vers 21 h, le front atteint la mer. Le 16 avril, l’émission de lave s’arrête. La coulée à un volume d’au moins 4 millions de mètres cube. Le Piton de la Fournaise se calme jusqu’à la prochaine éruption. D’après Maurice Krafft, « La Fournaise ».

4

5 Le mont Saint-Helens est l’un des principaux volcans actifs de l’ouest des Etats-Unis. Le 20 mars 1980 et las jours suivants, des dizaines de tremblements de terre secouent la zone. Le 18 mai, de nombreuses explosions provoquent la destruction de du sommet du volcan. Cette explosion libère une nuée ardente, nuage dense chargé de vapeur d’eau, de gaz et de roches pulvérisées. La nuée ardente se déplace très vite, entre 200 et 350 km/h, elle est très chaude: plus de 250°C. les gaz et les projections volcaniques dispersés par la nuée ardente, dévastent une zone plus grande que Paris. Une gigantesque colonne de cendres s’élève au-dessus du volcan atteignant 20 km d’altitude. D’énormes coulées de boue se précipitent dans la vallée détruisant tout sur leur passage jusqu’à 40 km du volcan. Dans les mois suivants, un dôme de lave très visqueuse apparaît au centre du cratère. Cette lave, en refroidissant, donne une roche que l’on appelle l’andésite. On qualifie toutes les éruptions volcaniques ressemblant à celle du mont saint-Helens d’éruption de type explosif. L’activité du volcan au cours des ans: ce volcan était déjà connu par la population; en effet, il avait fait parler de lui vers aucune activité n’avait été détectée entre 1850 et Les conséquences de cette éruption: La nuée ardente anéantit toute vie jusqu’à 24 km de distance. Elle tua 60 personnes, détruisit plus de 500 km² de forêt et recouvrit d’une épaisse couche de cendre toute la région autour du volcan. D’après « Les plus beaux volcans du monde », K. et M. Krafft.


Télécharger ppt "L’histoire de l’éruption du Piton de la Fournaise en 1977. 1. Dans la nuit du 14 au 15 mars, après un repos de 5 mois, une fissure s’ouvre à 2000 d’altitude."

Présentations similaires


Annonces Google