La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES FICHIERS 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001 FICHIER EXECUTABLE *. EXE 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES FICHIERS 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001 FICHIER EXECUTABLE *. EXE 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001."— Transcription de la présentation:

1 LES FICHIERS FICHIER EXECUTABLE *. EXE BIBLIOTHEQUE DE FONCTIONS *. LIB *. DLL

2 LES FICHIERS Convention de stage Passée entre les parties ci-après nommées Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla FICHIER TEXTE *. TXT FICHIER DE DONNEES *. MDB FICHIER PERIPHERIQUE sous UNIX >lp

3 LES FICHIERS DE DONNÉES NUMEROCLINOMCLIADRESSECLI 15DUPONT S.ANANTES 20Etb. LABICHEPARIS 35DUBOIS JeanNANTES 138DUBOIS JeanTOURS Noms des attributs/champs N-uplets / Enregistrements Attributs/Champs Ils contiennent au minimum des RELATIONS/TABLES

4 TYPES DE FICHIERS de DONNEES Séquentiel Séquentiel indexé

5 NUMEROCLINOMCLIADRESSECLI 15DUPONT S.ANANTES 20Etb. LABICHEPARIS 35DUBOIS JeanNANTES 138DUBOIS JeanTOURS Les enregistrements sont traités comme des suites d’octets de taille fixe ou bien délimités. FICHIER SÉQUENTIEL

6 FICHIER SEQUENTIEL Avantages –Simplicité d’utilisation –Standardisation des structures –Optimisation espace de stockage Inconvénient –Pour accéder à un enregistrement du fichier, tous les enregistrements situés avant doivent être lus en entier. C’est donc un traitement lent et lourd.

7 LECTURE DANS UN FICHIER SEQUENTIEL 1DUPONT S.ANANTES 4Etb. LABICHEPARIS 2DUBOIS JeanNANTES 3DUBOIS JeanTOURS Commande : LIRE ENREGISTREMENT 4 Lecture enregistrement 1 Lecture enregistrement 3 Lecture enregistrement 2 Lecture enregistrement 4

8 FICHIER SÉQUENTIEL INDEXÉ ADRESSE ENR. NUMEROCLINOMCLIADRESSECLI 115DUPONT S.ANANTES 220Etb. LABICHEPARIS 335DUBOIS JeanNANTES 4138DUBOIS JeanTOURS Un fichier d’index est ajouté et lié au fichier séquentiel NUMERO d’INDEX ADRESSE ENR

9 FICHIER SEQUENTIEL INDEXÉ Avantages –Simplicité d’utilisation (comme pour le séquentiel) –Standardisation des structures (comme pour le séquentiel) –L’accès à un enregistrement du fichier peut se faire directement sans avoir à lire tous les enregistrements du fichier séquentiel. Pour cela, il faut posséder le numéro d’index correspondant. Inconvénient –Beaucoup de programmation est nécessaire pour gérer l’indexation. –Gaspillage de place notamment à cause de la redondance des clés présentes dans le fichier d’index ainsi que dans le séquentiel.

10 LE MODÈLE RELATIONNEL « MODÈLE » Façon d’organiser les données, de formaliser, d’analyser une situation à informatiser. « RELATIONNEL » Les objets manipulés dans ce modèle sont appelés des relations. POURQUOI le MODÈLE RELATIONNEL ? Ce modèle est directement exploitable dans les S.G.B.D.R., même par des utilisateurs non informaticiens. Il permet d’organiser et d’accéder aux données par des traitements informatisés.

11 DOMAINE Ensemble de valeurs caractérisées par un nom Cardinal Nombre d’éléments d’un domaine

12 Exemple DOMAINE : ELEVECardinal du DOMAINE «ELEVE» Alexandre Nadège Jérôme Nicolas Sandrine 5

13 Exercice 1.A quels domaines appartiennent ces éléments (faire un schéma) 2.Quel est le cardinal de chacun de ces domaines ? ÉLÉMENTS Linéaire Stéphane Magenta Windows Bleu Gilles Marie-Claire 19,6 % Dégressif Linux 5,5% Epoc DOMAINES TVA ELEVES COULEURS TYPES AMORTISSEMENT FILLES TAUX de TVA GARÇONS S.E.

14 SYNTAXE ÉLÈVES={« Marie-Claire », « Gilles », « Stéphane »};cardinal 3 TAUX de TVA={5.5, 19.6};cardinal 2 EXERCICE : En utilisant cette syntaxe, représentez les domaines de l’exercice précédent.

15 PRODUIT CARTÉSIEN TAUX de TVA CODE (0,1) (0,2)(0,3) (0,4) (5.5,1) (5.5,2) (5.5,3) (5.5,4) (19.6,1) (19.6,2) (19.6,3) (19.6,4) PRODUIT CARTÉSIEN

16 SYNTAXE CODES X TAUX de TVA = {(0,1),(0,2),(0,3),(0,4),(5.5,1),(5.5,2),(5.5,3),(5.5,4), (19.6,1), (19.6,2), (19.6,3), (19.6,4)};cardinal 12

17 Exercice Écrivez les produits cartésiens des domaines suivants: 1. ÉLÈVES et COULEURS 2. CODES et COULEURS et S.E. 3. Sachant que le produit cartésien de deux domaines donne des « doublets », que donnera le produit cartésien de trois domaines ? De N domaines ?

18 RELATION (0,1) (0,2)(0,3) (0,4) (5.5,1) (5.5,2) (5.5,3) (5.5,4) (19.6,1) (19.6,2) (19.6,3) (19.6,4) PRODUIT CARTÉSIEN RELATION TAUXCODIF associant un seul CODE à chaque TAUX de TVA (0,1)(5.5,2)(19.6,3) CODETAUX de TVA

19 RELATION et DEGRÉ CODETAUX de TVA Attributs 2 ATTRIBUTS donc la relation est de DEGRÉ 2

20 REPRÉSENTATION/SYNTAXE d’une RELATION En extension En compréhension TAUX de TVA CODE TAUXCODIF TAUXCODIF (CODE, TAUX de TVA)

21 RÈGLES du MODÈLE RELATIONNEL Cohérence Unicité Identifiant Clé primaire Clés secondaires Intégrité référentielle Clé étrangère Valeur nulle Contrainte d’entité Elles permettent de respecter les contraintes liées à l’analyse d’une situation à informatiser

22 COHÉRENCE 19.6BLEU TAUX de TVA CODE TAUXCODIF BLEU n’appartient pas au domaine dont la colonne CODE provient. Il n’est pas COHÉRENT de l’utiliser Toute valeur prise par un attribut doit appartenir au domaine sur lequel cet attribut est défini.

23 UNICITÉ TAUX de TVA CODE TAUXCODIF Tous les éléments d’une relation doivent être distincts L’élément (1,0) figure deux fois, la règle d’UNICITÉ n’est pas respectée

24 IDENTIFIANT TAUX de TVA CODE TAUXCODIF Chaque éléments possède un code distinct. Chaque élément est donc identifiable sans possibilité d’erreur. CODE peut donc être l’IDENTIFIANT de la relation TAUXCODIF. Attribut ou ensemble d’attribut permettant de caractériser de manière unique chaque élément d’une relation.

25 Clé primaire Identifiant minimum d’une relation Clés secondaires Autres identifiants de la relation

26 Intégrité référentielle L’intégrité référentielle est respectée si un attribut présent dans une relation est aussi la clé primaire d’une autre relation. EXEMPLE : ÉLÈVE (numéro élève, nom élève, prénom élève, code classe) CLASSE (numéro classe, libellé classe, effectif classe) QUESTIONS : Quelle est la clé primaire de la relation ÉLÈVE ? Quelle est la clé primaire de la relation CLASSE ? Quels attributs sont susceptibles d’être des clés secondaires ?

27 Clé étrangère Dans l’exemple : ÉLÈVE (numéro élève, nom élève, prénom élève, code classe) CLASSE (code classe, libellé classe, effectif classe) Code classe est une clé étrangère Attribut ou ensemble d’attributs vérifiant l’intégrité référentielle

28 Valeur nulle Dans un modèle relationnel on admet la valeur nulle dans certains attributs. Ici, il n’existe aucun PRIX pour l’ARTICLE dont la référence est ZZZZ. REFARTDESIGNATIONPRIXCODETVACATEGORIE AB10Tapis de Chine IMPORT AB22Tapis persan IMPORT CD50Chaîne HiFi IMPORT ZZZZArticle ZNULL DIVERS AA00Cadeau0.00NULLDIVERS AB03Carpette SOLDES ABTapis bleuNULL2DIVERS ZZ01Lot de tapis DIVERS

29 Contraintes d’entité Toute valeur participant à une clé primaire est NON NULLE. QUESTION : Pourquoi ?

30 EXERCICE 1 Soient les deux relations suivantes : ÉLÈVE ( Codélève, Nomélève, Adrélève ) PCPORTABLE( N°PC, DateAchat) 1. Recopiez ce modèle en soulignant les clés primaires évidentes. 2. Comment peut-on savoir quel élève possède un PC donné ? 3. Adaptez la présentation du modèle pour que le 2. soit pris en compte. 4. La date d’achat peut-t-elle être un identifiant pour les PC ? Pourquoi ? 5. D’après le modèle représenté en extension, expliquez quelles sont les règles enfreintes. Modèle en extension (les réponses au 2. et 3. ne figurent pas) ÉLÈVEPCPORTABLE CodélèveNomélèveAdrélèveN°PCDateAchat 1DurandBeauvaisNULL10/10/99 2Roue de voiture Amiens210/10/99 1MartinNULL412/10/99 4ByartDoullens412/10/99

31 EXERCICE 2 On souhaite créer une base de données concernant une entreprise. Une première étude a mis en évidence trois relations. Pour chacune des relations, la clé est soulignée. EMPLOYE (NumEmp, Nom, Prénom, Adresse, Téléphone, Qualification) SERVICE (NomService, Responsable, Téléphone) PROJET (NomProjet, DateDeb, DateFin, NumEmp) En considérant les possibilités offertes par ce schéma, répondre aux questions suivantes en justifiant vos réponses par rapport au modèle relationnel et par rapport à la sémantique intuitive des relations : Question 1 : Un employé peut il avoir plusieurs qualifications ? Question 2 : Un employé peut il faire plusieurs projets en même temps ? Question 3 : Une personne peut elle être responsable de plusieurs services ? Question 4 : Un service peut il avoir plusieurs responsables ?

32 EXERCICE 3 PRODUIT CARTESIEN nomprénom DurandCaroline DupontRose-Marie BonneAmie Libelléprix collier1000 roses20 Cadeau


Télécharger ppt "LES FICHIERS 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001 FICHIER EXECUTABLE *. EXE 011100101 101101001 101011010 010101010 010010101 001000001."

Présentations similaires


Annonces Google