La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

- Eh bien, dis-moi, Manon, tu as l’air transformée ! D’où viens-tu ? -De l’A.P.F. (l’Association des Para- lysés de France), ils m’ont trouvé une structure.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "- Eh bien, dis-moi, Manon, tu as l’air transformée ! D’où viens-tu ? -De l’A.P.F. (l’Association des Para- lysés de France), ils m’ont trouvé une structure."— Transcription de la présentation:

1

2

3 - Eh bien, dis-moi, Manon, tu as l’air transformée ! D’où viens-tu ? -De l’A.P.F. (l’Association des Para- lysés de France), ils m’ont trouvé une structure qui pourra, quand nous le souhaiterons, accueillir Robert. Chantal semble surprise. - Ils s’occupent de cela, à l’A.P.F. ? Je croyais que c’était juste un endroit où les personnes handicapées pouvaient se retrouver pour passer un moment ensemble ? - À dire vrai, j’ai découvert beaucoup de choses que j’ignorais. Sais-tu que l’A.P.F. est la deuxième association de France après la Croix Rouge ? Et qu’elle est reconnue d’utilité publique depuis plus de 50 ans ? - Mais… Ils servent à quoi ?

4 -Je dois t’avouer que je pensais un peu comme toi. Quand Raoul m’a conseillé de m’adresser à l’A.P.F., j’ai failli lui rire au nez. J’ai été drôlement surprise, crois-moi ! -Ils ont un bureau, à Nevers ? -Un bureau ? Figure-toi, cela s’appelle "une délé- gation." C’est une véritable ruche ! Un Conseil départemental élu, un directeur, une secrétaire, des bénévoles qui travaillent, des téléphones qui sonnent… et des sourires partout. Nous sommes reçus et écoutés, pour ensemble, trouver la meil- leure solution à notre demande et cela autour d’une tasse de café ! -Tu m’en diras tant ! Pourquoi y a-t-il une délé- gation à Nevers ? Pourquoi chez nous ? -Il y en a une dans chaque département. Et ces délégations font parties d’une région.

5 -Alors, la délégation de Nevers est gérée par qui ? - Chaque délégation est autonome. Son directeur et son Conseil départemental donne vie à la délégation. Chacun peut y être acteur pour un projet, une représen- tation dans les commissions officielles (communes, etc.). Ils défendent aussi leurs droits et manifestent si besoin. Ils se retrouvent aussi pour des activités diverses. Mais la ligne directrice vient de Paris. -Ils ont un bureau à Paris ? -Ils ont siège social à côté de la Porte d’Italie. Là sont regroupés l’ensemble des services nécessaires à la bonne marche de tous les pôles de l’asso- ciation.

6 -Il y a beaucoup de choses que je ne comprends pas. Tu me parles d’un sec- teur que j’ignorais complètement ! Tu en as encore à m’apprendre ? -Oh oui ! Je n’en reviens pas moi-même ! -Alors viens, on va boire un café, et tu vas m’expliquer en détail. Devant le café fumant, Chantal réfléchit tout haut : -Tout de même, moi… je vais te dire ce qui me chiffonne. C’est que l’Association des Paralysés de France soit gérée par des personnes valides. -Mais tu n’y es pas du tout ! L’association est gérée par des personnes handicapées et bon nombre de salariés sont des personnes en situation de handicap ! Il est également obligatoire que le président soit lui-même handicapé. La plupart des administrateurs le sont aussi.

7 -Administrateurs ? C’est quoi ? - En simplifiant, on pourrait les appeler les ministres de l’A.P.F. Ils sont 24 et une grande majorité sont porteurs d’un handicap moteur. Deux ou trois sont également des parents d’enfants handi- capés et seulement deux voir trois personnes valides ; ainsi est constitué le bureau qui entoure le président, et qui définit les grandes orientations de l’as- sociation. -Mais cela revient très cher ? -Non, ce sont des bénévoles. -Bénévoles… Oui c’est normal, les per- sonnes handicapées ne peuvent travail- ler ! Que pourraient-elles faire ?

8 -Mais tu sors d’où, toi, Chantal ? À l’entreprise, nous avons une secrétaire en fauteuil, et nous ne saurions pas nous en passer ! -C’est vrai, je suis stupide ! réfléchit tout haut Chantal. Au garage ou travaille Raoul, il y a un mécano avec une jambe artificielle, et cela ne le gêne nullement dans son travail ! Je crois que, lorsqu’on est habitué à les voir, on ne les voit plus comme étant différents… -Ta remarque est amusante. Figure-toi que, sur le bureau de la secrétaire, il y avait un agenda, et sur la couverture on lisait : "différents comme tout le monde." J’ai trouvé ça génial, et tellement vrai !

9 - Oui, c’est vrai, on a tous quelque chose qui diffère, ou même qui cloche… Mais tout de même eux, les pauvres… - Je ne sais pas si c’est le mot qui convient ! J’en ai vu plusieurs, à la délégation, et tous semblaient heureux et à l’aise dans leur vie de tous les jours ! Et les éclats de rire fusaient… Tu sais, les problèmes, c’est surtout dans la tête qu’on les a, souvent ! Et c’est notre regard qui veut les voir malheureux.

10 Chantal est pensive. Elle revient en arrière : - Comment vit une délégation… Nevers par exemple, comment paie-t-elle ses activités ? -Il y a les dons, les subventions, les legs, et les cotisations des adhérents. En outre chaque délégation développe ses moyens de financement propre. À Nevers, ils m’ont expliqué qu’ils récupéraient des radiographies médicales et qu’ils avaient notamment un "vestiaire", avec vente de vêtements. Ils organisent également des ventes de brioches et autres produits etc.

11 -Tu m’en diras tant ! Dom- mage qu’il faille être handi- capé pour adhérer, j’aurais aimé verser ma cotisation et en faire partie ! -Ah mais tu peux ! C’est ouvert à tout le monde ! Si tu en partages la sensibilité, rien ne t’empêche d’adhérer et en plus, c’est un soutien important pour eux. Chantal va de découverte en découverte. Et elle n’a pas terminé !

12 -Regarde ce document ! lui dit son amie. L’A.P.F. emploie quelques salariés ! -Mais pour quoi faire ? -C’est la plus importante de mes découvertes ! L’A.P.F. possède envi- ron 400 établissements spécialisés dans l’aide à divers handicaps. Ces établissements sont très spécia- lisés, un personnel compétent. Regarde cette ligne ! L’A.P.F. a un centre de formation qui a assuré 650 actions de formation l’an dernier. Regarde encore ! donateurs l’an dernier, et adhérents ! -Quelle vitalité !!! Et tu parlais de manifestations ???

13 - Oui. L’an dernier, l’A.P.F. a été à l’initiative de la manifestation "NI PAUVRE NI SOUMIS" qui a eu lieu à Paris, et qui regroupait une centaine d’associations dans une revendication commune sur le niveau de vie. Malgré les frais supplémentaires qu’entraîne un handicap, beaucoup doivent vivre avec 600 euros par mois. - Tu es sûre ? Moi qui croyais qu’ils vivaient grassement aux frais de la société… Que de fausses idées on se fait !

14 Et tous les ans, l’A.P.F. organise une action de sensibilisation sur le droit à l’accessibilité car beaucoup de lieux ou de services publics leur sont encore interdits. J’ai vu les panneaux, la mani- festation s’appelait "Accéder c’est exis- ter". J’ai trouvé ça assez réaliste. Ils vont dans une ville et choisissent un lieu puis mettent des feux vert, orange ou rouge en fonction du degré d’acces- sibilité. Chantal revient au point de départ. -Et ils ont trouvé une structure pour ton fils ? -Oui, dans un de leurs établissements adaptés. J’ai eu une chance inouïe. On va aller visiter la semaine prochaine. -Je viens avec vous ! Et je puis t’assu- rer que l’A.P.F. compte une adhérente de plus !!!

15 -Tu sais Chantal, comme adhérente, tu vas vite côtoyer la délégation. On va s’y retrouver dans l’une de leurs activités… Je crois que je vais me proposer aussi comme bénévole. L’ambiance et l’accueil m’ont bien plu. -Donne-moi l’adresse que j’envoie ma cotisation et ensuite je verrai… j’ai besoin d’un peu de temps. Je n’imaginais pas combien les buts de cette association sont multiples. -Et je ne connais encore pas tout… Je crois que nous ne sommes pas eu bout de nos surprises en découvertes. Je vais aller faire un tour sur leur site, histoire de bien comprendre !

16 - Dessins de la série cliparts, de Micro- Réalisation. - Documentation prise sur différents sites. - Musique : Nocturne (André Gagnon)


Télécharger ppt "- Eh bien, dis-moi, Manon, tu as l’air transformée ! D’où viens-tu ? -De l’A.P.F. (l’Association des Para- lysés de France), ils m’ont trouvé une structure."

Présentations similaires


Annonces Google