La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Consortium de Recherche sur les Insectes Forestiers (Consortium iFor) Développement d’outils d’aide à la décision, de lutte et de prévention contre les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Consortium de Recherche sur les Insectes Forestiers (Consortium iFor) Développement d’outils d’aide à la décision, de lutte et de prévention contre les."— Transcription de la présentation:

1 Consortium de Recherche sur les Insectes Forestiers (Consortium iFor) Développement d’outils d’aide à la décision, de lutte et de prévention contre les ravageurs entomologiques forestiers dans un contexte de changements environnementaux

2 Pertes annuelles de fibre Pertes annuelles de fibre Une réduction de 30% sur la possibilité de coupe annuelle au Québec (perte de croissance et mortalité) (Coulombe et al 2004) Perte moyenne de 62 millions de m 3 par an au Canada (Withney 1983) Tordeuse des bourgeons de l’épinette Perte de 12 millions de m³/an SEPM en moyenne sur les 40 dernières années au Québec. (Coulombe et al 2004) Perte de 12 millions de m³/an SEPM en moyenne sur les 40 dernières années au Québec. (Coulombe et al 2004) Perte de un demi milliard de m 3 SEPM lors de la dernière épidémie. Perte de un demi milliard de m 3 SEPM lors de la dernière épidémie. Arpenteuse de la pruche Perte de 15 millions de m³ SEPM entre 1998 et 2002 au Québec Perte de 15 millions de m³ SEPM entre 1998 et 2002 au Québec Environnement en mutation Environnement en mutation Changements climatiques Pratiques forestières Intolérance aux pertes ligneuses (manque d’approvisionnement pour l’industrie) Intolérance aux pertes ligneuses (manque d’approvisionnement pour l’industrie) Contexte

3 Mission du consortium iFor Développement de connaissances, de techniques et d’outils d’aide à la décision Réduire les pertes ligneuses Contribuer à la mise en place de gestion intégrée des ravageurs entomologiques du verger à graines au peuplement mature Cadre de formation de personnel hautement qualifié Contexte de changements environnementaux Changements climatiques Changements climatiques Nouvelles pratiques forestières Nouvelles pratiques forestières

4 OÙ? QUAND? COMMENT? Protéger dans un contexte de changements environnementaux (changements climatiques-pratiques forestières) Prévision-RisqueDétectionImpacts-pertes Intervention- bénéfices

5 Structure de iFor Bureau de direction Détermination des priorités de recherche et des orientations de iFor Détermination des priorités de recherche et des orientations de iFor Composition : MRNFQ-DEPF, CIFQ, SOPFIM, SCF, UL Composition : MRNFQ-DEPF, CIFQ, SOPFIM, SCF, UL Comité scientifique Coordination des activités scientifiques Coordination des activités scientifiques Composition : chercheurs responsables du projet (12 chercheurs de 11 institutions de recherche) Composition : chercheurs responsables du projet (12 chercheurs de 11 institutions de recherche) Coordonateur scientifique

6 16 partenaires

7 AXES DE RECHERCHE Axe 1: Outils d’aide à la décision Axe 1: Outils d’aide à la décision Axe 2: Outils de lutte directe Axe 3 : Outils de lutte préventive

8 AXE 1 Outils d’aide à la décision Impact des changements climatiques sur la biologie hivernale des insectes ravageurs ( température-essence hôte-durée d’exposition au froid- conditions pré-diapausantes) Impact des changements climatiques sur la biologie hivernale des insectes ravageurs ( température-essence hôte-durée d’exposition au froid- conditions pré-diapausantes) Aspects prévisionnels et de risques d’épidémie Aspects prévisionnels et de risques d’épidémie

9 Trudeau et al. In prep.Han et Bauce 2000 Mortalité hivernale Essence hôteConditions pré-hivernales

10 AXE 1 Outils d’aide à la décision Gestion des insectes xylophages après feux Gestion des insectes xylophages après feux Développement de modèles de récupération des bois Développement de modèles de récupération des bois Impact vs essences-diamètre-sévérité du feux-moment du feux Période d’attaque Développement larvaire et progression des dommages (tomographie) vs essence-espèce-température Impact des insectes sur la régénération après feux Récupération vs communautés entomologiques

11 Développement larvaire du longicorne noir et progression des dégâts en fonction de l’essence et de la température

12 Résultats 20°C 1 ère séance de scannage –1 mois après la fin de la colonisation 4 ième séance de scannage –2 mois après la fin de la colonisation 24°C28°C Ponte le 18 juillet

13 août 29 août11 sept Date de numérisation Profondeur des galeries (cm) 5 sept EPN PIG EPN PIG EPN PIG 28°C24°C20°C

14 AXE 2 Outils de lutte directe Impact des traitements au Bt contre la TBE sur les volumes sauvés Impact des traitements au Bt contre la TBE sur les volumes sauvés Coût-bénéfice Coût-bénéfice Développement et impact des entomopathogènes sur les insectes ravageurs de plantation et vergers à graines Développement de nouvelles souches de Bt contre les mouches à scies Développement de nouvelles souches de Bt contre les mouches à scies Stratégies d’intervention au Bt contre la TBE dans les peuplements aménagés Optimisation des traitements Optimisation des traitements

15 Épidémie (impact TBE)

16

17 Évolution de la défoliation durant la période d’arrosage la période d’arrosage

18 Évolution de l’accroissement annuel Années Accroissement annuel moyen (%) TBEavecBtkTBEsansBtkSTBE Selon l’approche de Gross (1992)

19 Rentabilité des arrosages a :1 application = 42$/ha 2 applications = 78$/ha Niveau de protection moyen de la capacité photosynthétique = 65.0% ± 3.0 % Niveau d’intervention: 4 ans / 9 ans 7 applications en moyenne par peuplement Volume total sauvé= 40.5 m 3 /ha 20 m 3 /ha (accroissement) 20.5 m 3 /ha (mortalité) Coûts d’opération a = ± 27.8 $/ha Âge feuillageContribution photosynthétique (%)

20 Rentabilité des arrosages Récolte 10 ans après épidémie: C 10 = * C 10 = $ Seuil de rentabilité 10 = 404.8/40.5= 10 $/m 3 Profit / ha = (25$/m 3 – 10$/m 3 ) x 40.5m 3 = 608 $/ha Récolte 20 ans après épidémie: C 20 = 273.5* C 20 = $ Seuil de rentabilité 20 = 599.3/40.5 = 14.8 $/m 3 Profit / ha = (25$/m 3 – 14.8$/m 3 ) x 40.5m 3 = 413 $/ha C 0 = C n /(1+i) n

21 AXE 3 Outils de lutte préventive Résistance naturelle à la TBE et à l’arpenteuse de la pruche dans un contexte de ligniculture Résistance naturelle à la TBE et à l’arpenteuse de la pruche dans un contexte de ligniculture Criblage d’épinettes blanches à résistance multiple et naturelle Criblage d’épinettes blanches à résistance multiple et naturelle Comportement alimentaire des larves Comportement alimentaire des larves Facteurs de résistance Facteurs de résistance Vitesse d’adaptation et stratégies de déploiement Vitesse d’adaptation et stratégies de déploiement

22 Défoliation a b

23 Répartition des œufs a a

24 Décalage dans la phénologie du débourrement (3 semaines) résistant susceptible

25 ** * Débourrement % mortalité larvaire VS débourrement (implantations 20 l/br vs résistance vs débourrement % mortalité larvaire VS débourrement (implantations 20 l/br vs résistance vs débourrement ) * s-0 s-2 s susceptiblerésistant % mortalité * *

26 Implantation en fonction de la résistance (R) %mortalité larvaire et défoliation a a b b S S R R mortalitédéfoliation % a a b b

27 Implantation en fonction de la résistance (R) Poids des pupes ♂ ♀ a a b b R R

28 Implantation en fonction de la résistance (R) Temps de développement ♂♀ aaaa R

29 Fécondité et survie hivernale VS résistance a aaaa a a b S S S S R R R R n oeufs n oeufs sté. L2 %émergence aa aa aa ab

30 Élevage sur nourriture artificielle (TBE d’arbres susceptibles (S) et résistants (R)) aaaaabbb S S S S R RR R poids pupe F. poids pupe M % mortalité %émergence babaaaaa

31 Bilan saisonnier chimique des arbres résistant par rapport aux susceptibles (composés nutritifs)  Ca -20%  Azote +20%

32 Bilan saisonnier chimique des arbres résistants par rapport aux susceptibles (composés secondaires)  Monoterpènes +27%  alpha-pinène +20%  camphène +27%  b-pinène +20%  myrcène +22%  limonène + 20%  bornylacétate +12%.  bornéol (absent chez les susceptibles)  d-3-carène (absent chez les susceptibles)

33 Bilan saisonnier chimique des arbres résistant par rapport aux susceptibles (composés secondaires)  Phénols +12%  Tannins totaux +13%  Tannins condensés +110%

34 Arbres résistants (254 nm) Arbres défoliés (254 nm) Hydrolyse acide Solution d’arbres défoliés après hydrolyse

35 Identification des pics 10 et 12 min

36 Identification des pics 14 et 17 min Pic 17Pic 14

37 AXE 3 Outils de lutte préventive Résistance naturelle à la livrée des forêts dans un contexte de ligniculture Résistance naturelle à la livrée des forêts dans un contexte de ligniculture Criblage de peupliers hybrides à résistance naturelle multiple Criblage de peupliers hybrides à résistance naturelle multiple Comportement alimentaire des larves et des adultes Comportement alimentaire des larves et des adultes Facteurs de résistance Facteurs de résistance Vitesse d’adaptation et stratégies de déploiement Vitesse d’adaptation et stratégies de déploiement 16 clones en serre et au champs

38 AXE 1 Outils d’aide à la décision AXE 3 Outils de lutte préventive Impacts des traitements sylvicoles sur les risques entomologiques et la résistance des peuplements Impacts des traitements sylvicoles sur les risques entomologiques et la résistance des peuplements Impact sur la résistance aux défoliateurs (TBE et arpenteuse de la pruche) Impact sur la résistance aux défoliateurs (TBE et arpenteuse de la pruche) Impact sur le parasitisme Impact sur le parasitisme Impact sur la diversité biologique Impact sur la diversité biologique

39 AXE 1 Outils d’aide à la décision AXE 3 Outils de lutte préventive Effets cumulatifs des ravageurs entomologiques Effets cumulatifs des ravageurs entomologiques  Système d’interactions  Puceron lanigère du sapin – TBE - Diprion du sapin - Éclaircie

40 Terre-Neuve É T ÉT É TÉT (Dispositif)

41 SSSS LLLLL MMMMM S

42 Survie larvaire TBE DS LLMSMS

43 Volume des pupes TBE DS É/FT/FÉ/MT/M É/FT/FÉ/MT/M

44 Y. Maufette D.T.W. Quiring C. Guertin J. Ibarzabal J. Brodeur E.G. Despland C. H é bert R. Lavall é e F. Lorenzetti L.B. Royer K. Van Frankenhuyzen R. Berthiaume S. Cummings P. Rey M. Abou-Zaid C. Vincent T. Zhang B. Long T. Ollevier S. Rochefort A.Dupont Martin Charest (B.Sc.) Mathieu Couture (B.Sc. été, hiver) Rachel Gauthier (B.Sc. été) Jonathan Montpetit (B.Sc. été) Jacinthe Rousseau (M.Sc.) Sébastien Bélanger (M.Sc.) Sébastien Vallières (B.Sc. été) Mélanie Couture (B.Sc. été) Jonathan Boucher (M.Sc.) Francis Bélanger (B.Sc. été; 1 mois) Vanessa Joly (stagiaire 10 sem) Jérôme Bérubé (B.Sc. été) Olivier Jeffrey (B.Sc. hiver) Paule Huron (technicienne) Amanda Tonon (technicienne) Cédric Fournier (M.Sc.) Marie-Hélène Brière (M.Sc.) Narin S (M.Sc.) Valentin P (M.Sc.) Hajbou I (Ph.D.) François G (M.Sc.) Nathalie Delvas (M.Sc.) Ngoc Nguyen (M.Sc.) Roberto Quezada Garcia (Ph.D.) Elsa Jacques (stagiaire 10 sem) Myriam Perrin (stagiaire 10 sem) Nicolas Giasson (B.Sc. été) Jean-Philippe Gendron (B.Sc. été) Régis Pouliot (technicien) Julie Poirier (technicienne) Pascal Rochon (technicien) Dorthea Grégoire (M.Sc.) Garrett Brodersen (B.Sc.) Bradley Butler (B.Sc.) Caitlin Tarr (B.Sc.) Jane Tucker (B.Sc.) Nicolas Rossett (B.Sc.) Andrew Morrison (Technicien)

45 Merci!


Télécharger ppt "Consortium de Recherche sur les Insectes Forestiers (Consortium iFor) Développement d’outils d’aide à la décision, de lutte et de prévention contre les."

Présentations similaires


Annonces Google