La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EFFETS DE L ’INTÉGRATION D ’UN INTERVENANT SOCIAL D ’UN CENTRE LOCAL DE SERVICES COMMUNAUTAIRES AU SERVICE D ’URGENCE D ’UN CENTRE HOSPITALIER Jocelyne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EFFETS DE L ’INTÉGRATION D ’UN INTERVENANT SOCIAL D ’UN CENTRE LOCAL DE SERVICES COMMUNAUTAIRES AU SERVICE D ’URGENCE D ’UN CENTRE HOSPITALIER Jocelyne."— Transcription de la présentation:

1 EFFETS DE L ’INTÉGRATION D ’UN INTERVENANT SOCIAL D ’UN CENTRE LOCAL DE SERVICES COMMUNAUTAIRES AU SERVICE D ’URGENCE D ’UN CENTRE HOSPITALIER Jocelyne Pelletier, M.Sc. Régie régionale de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent Richard Boudreau m.d.. M.P.H. CHH de Rivière-du-Loup

2 Le problème 4 Sur-achalandage du service d ’urgence par des patients sur civières. 4 Utilisation de lits de courte durée par des patients en attente d ’hébergement.

3 Solutions connues 4 Meilleure gestion des lits de courte durée. 4 Meilleure coordination des interventions auprès du patient. 4 Utilisation de solutions alternatives pour répondre aux besoins des gens requérant une assistance soutenue ou une surveillance, mais pas nécessairement des services en milieu hospitalier.

4 Modalité nouvelle retenue 4 Intégration d ’un intervenant social du CLSC (du territoire dont la majorité des clients du CH proviennent) au service d ’urgence du CH.

5 Rôle de l ’intervenant social 4 Investiguer les solutions alternatives aux services dispensés sur civière ou à la demande d ’hospitalisation et initier, le cas échéant, la mise en place de ces solutions. 4 Supporter au besoin les intervenants du CH dans la recherche de solutions alternatives à l ’hospitalisation pour les patients en attente d ’hébergement et initier la mise en place de ces solutions.

6 Le contexte 4 Ce nouveau service provenait d ’un budget de développement du maintien à domicile du CLSC. 4 La récurrence du budget était fonction de l ’efficacité des solutions retenues. 4 Une période de six mois était allouée pour expérimenter de nouvelles solutions.

7 Hypothèse 4 L ’intégration d ’un intervenant social du CLSC au service d ’urgence du CH permettra: –d ’orienter les gens sur civière vers des ressources plus légères que les services en milieu hospitalier, –d ’orienter les gens en attente d ’hébergement occupant des lits de courte durée, vers des ressources plus légères.

8 Méthodologie d ’évaluation du processus

9 Méthodologie d ’évaluation des effets sur les patients

10 Méthodologie d ’évaluation des impacts sur le système de services Périodes d ’observation et périodes contrôles: –Pour évaluer les effets sur le système de services, des périodes de temps contrôle furent identifiées durant les deux années antérieures au projet, périodes de calendrier qui correspondaient aux 5 périodes de 28 jours d ’observation du projet.

11 Méthodologie d ’évaluation des impacts sur le système de services

12 Résultats de processus: l’intégration au service d ’urgence et les solutions a) Le point de vue des travailleurs du service d ’urgence et des infirmières GES b) Le point de vue de l ’intervenant c) L ’acceptabilité des solutions préconisées et la consolidation d ’un réseau de collaborateurs

13 Intégration au service d ’urgence: a) point de vue des travailleurs 4 Reconnaissance par le personnel de la pertinence de la présence d ’un intervenant social au service d ’urgence. 4 Reconnaissance de l ’intégration de l ’intervenant social à l ’équipe du service d ’urgence. 4 Degré très grand d ’acceptation d ’un travailleur d ’un autre établissement

14 Intégration au service d ’urgence: b) point de vue de l ’intervenant 4 Se sent bien acceptée par l ’équipe du centre hospitalier. 4 Identifie comme un facteur facilitant son appartenance au CLSC dans la recherche et l ’application de solutions.

15 Intégration au service d ’urgence: c) acceptabilité des solutions et collaborateurs 4 Reconnaissance par les infirmières GES, infirmières-chefs et le personnel du service d ’urgence de la pertinence des solutions proposées. 4 Solutions utilisées sont diversifiées et font appel tant au secteur privé que public, donc à plusieurs collaborateurs.

16 Effets sur les patients a) Actions entreprises b) Degré de satisfaction des patients

17 Effets sur les patients: a) actions entreprises 4 Information: –sur les services offerts. –à un patient qui sera hospitalisé pour préparer le retour. 4 Référence et réorientation: –au CLSC, –pour lit de convalescence, –pour hébergement temporaire, –à diverses ressources privées, –aux ressources intermédiaires, –en hébergement de longue durée, –à des organismes communautaires.

18 Effets sur les patients: b) degré de satisfaction 4 95% des gens éligibles furent rejoints et tous acceptèrent de répondre. 4 Selon les types de services reçus, sur une échelle de satisfaction de 0 à 10, la moyenne variait de 8,6 à 9,8. 4 Plusieurs ont mentionné avoir été étonnés de la rapidité avec laquelle les services ont été mis en place.

19 Effets sur le système de services a) Nombre d ’hospitalisations en provenance de l ’urgence b) Durée d ’occupation des civières c) Occupation des lits de courte durée par des patients en attente d ’hébergement d) Nombre de demandes d ’hébergement e) Utilisation des services de maintien à domicile

20 Effets sur le système de services: a) nb d ’hospitalisations./urgence 4 % des patients sur civière qui furent hospitalisés durant les périodes 7 à 11: – : 55,5% – : 55,2% – : 49,6%

21 Effets sur le système de services: b) durée d ’occupation des civières 4 % des patients sur civière pour 24 heures et plus: – : 15,5% – : 20,2% – : 13,5%

22 Effets sur le système de services: c) occ. des lits c.d. par des pts l.d. 4 Nombre moyen de lits occupés quotidiennement par des pts de longue durée en : –période 7:11 –période 8: 12 –période 9: 6 –période 10: 6 –période 11: 6

23 Effets sur le système de services: d) nb. de demandes d ’hébergement 4 Nombre de demandes d ’hébergement étudiées au COA de la principale MRC desservie, pour les périodes 7 à 11: – :64 – :46 – :31

24 Effets sur le système de services: e) utilisation des services m.a.d. 4 % d ’augmentation du nombre de bénéficiaires entre les périodes 7 à 11 de l ’année et de l ’année : –Soins infirmiers:+ 4,8% –Aide à domicile:+11.3% –Services de réadaptation:+27,5% –Services psychosociaux:+42,1%

25 Discussion 4 Les observations faites durant la période d ’expérimentation militent en faveur du maintien de la ressource. 4 Comme la période d ’observation était courte un suivi à plus long terme serait pertinent. 4 Ce type d ’évaluation supporte les décideurs.


Télécharger ppt "EFFETS DE L ’INTÉGRATION D ’UN INTERVENANT SOCIAL D ’UN CENTRE LOCAL DE SERVICES COMMUNAUTAIRES AU SERVICE D ’URGENCE D ’UN CENTRE HOSPITALIER Jocelyne."

Présentations similaires


Annonces Google