La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Deddy, © BMV,1 Economie pour un Développement Durable z1/CONTEXTE z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Deddy, © BMV,1 Economie pour un Développement Durable z1/CONTEXTE z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit."— Transcription de la présentation:

1 deddy, © BMV,1 Economie pour un Développement Durable z1/CONTEXTE z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

2 deddy, © BMV,2 La quatrième vague par Alvin TOFFLER, Millions d ’annéeschasse - cueillette ansagriculture - élevage ansindustrie - commerce - 40 ans création - communication

3 deddy, © BMV,3 rupture de civilisations une transformation économique transforme société, famille, armées et religions

4 deddy, © BMV,4 Objectifs élargir nos perspectives, points de vue, grilles de lectures, z semer les graines d ’un doute, d ’une évidence et d’une exigence. z1/un DOUTE, sur notre innocence et impuissance z- nous pouvons voir, savoir, comprendre, et nous manifester z- nous le faisons déjà avec succès dans nos manifestations, mais les réservons à nos fruits, pour nous z2/ une EVIDENCE, sur nos revenus pour ne PAS détruire nos capitaux z- au lieu de nous payer à augmenter nos difficultés, z- nous payer aussi à ne rien faire fera davantage pour la croissance de nos richesses z3/une EXIGENCE, sur nos actions et responsabilités z- nous cherchons à ne rien voir ni comprendre, trop contents de protéger notre innocence z- nous créons, finançons et profitons des situations que nos exécutants élus et financiers infligent aux autres dans le monde entier pour nous plaire et recevoir nos votes et nos achats. z- nous choisissons nos médias, les faisons vivre en les consommant, y choisissons nos manifestations. … de toute manière, Deddy nous rattrape. Il grossit et nous seuls le contrôlons.

5 deddy, © BMV,5 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/CAPITAL z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

6 deddy, © BMV, pour 1 la Machine à faire tout pour rien pour produire davantage, il faut vouloir diminuer les emplois textile docker agricole transports santé productivité métiers à tisser manuels sacs sur le dos bêche charrette, cheval polyomélite tuberculose motorisés containers et grues machines, semences trains vaccins productionemplois production = productivité par emploi x emplois x 100 x x x x infini x 10 x 100 x 20 x 100 x infini X 0,1 x 0,1 x 0,01 x 0,02 x 0 z _______________________________________ z _________________________________________ AVANT SECTEUR APRES

7 deddy, © BMV,7 capitaux collectifs l ’iceberg économique FINANCIERS, marchande et non marchande, privée et publique CULTURELS, systèmes d ’informations, médias, comptables, financements LINGUISTIQUES, entre humains, vivants, avec inerte, langage d ’aimer HISTORIQUES, « nul ne peut prévoir le passé » NATURELS, air, terre, eau, silence, diversité, créativité TECHNOLOGIQUES, silex, bronze, fer, vapeur, électronique SOCIAUX, systèmes relationnels, respect/agression, compétition/coopération ANIMAUX, système familial, sensibilité, dialogue intérieur, z _________________________________ non monétarisée ÉCONOMIE monétarisée

8 deddy, © BMV,8 « tout pour rien » la Machine à dégats … de la désinformation politique Travail beaucoup peu Prix fort faible Valeur préférée = problèmes refusée = prévention et productivité z _________________________________________ Production moyenne beaucoup La science, c ’est savoir de plus en plus de choses sur des domaines de plus en plus petits, et même on arrive à savoir tout … sur rien (G.B.Shaw) application de cette image à UN MANQUE D ’INDEPENDANCE DES MEDIAS: la partie monétarisée de l ’économie, c ’est de produire de plus en plus de choses dans des domaines de plus en plus nombreux, jusqu ’à produire tout … pour rien. $ $$ $ $

9 deddy, © BMV,9 en libéralisme, le capital aime un Développement Durable vicieux z il souffre de la prévention, donc la combat y car elle diminue la croissance de ses marchés, emplois, capitaux et profits. z il profite des dégats, donc les cultive y l es dégats augmentent ses emplois et ses profits y les dégats créent sa croissance en nouvelles populations, nouveaux marchés et nouvelles activités, de complications, expertises et réparations y il limite donc à son profit le Développement Durable, écologique, social et économique à la seule croissance des services curatifs correspondants.

10 deddy, © BMV,10 développer le capital au travail nécessite le droit au capital (extraits du livre « the mystery of capital«, par Hernando de Soto) zLa propriété du capital est nécessaire pour avoir envie de l’augmenter. zLa mobilité du capital est nécessaire pour déplacer ses ressources et pouvoir les utiliser vers les meilleures opportunités. zLa majorité (70%) des créations d’entreprise aux USA sont financées par une hypothèque sur la maison de l’entrepreneur. zLa majorité (80%) de la population mondiale n’a pas droit au capital, ni en propriété ni en mobilisation. ySes titres de propriété (logement en bidonville, petit commerce au noir…) sont illégaux, précaires, soumis à un double prélèvement permanent, de protecteurs maffieux et de fonctionnaires gouvernementaux, pour des possibilité de transactions seulement très restreintes à leur seule communauté locale. zLa majorité du capital mondial est du capital mort, c’est à dire non mobilisable. y $ / individu x 2 milliards d’individus = Milliards $.

11 deddy, © BMV,11 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/SYSTEMES humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

12 deddy, © BMV,12 éléments d ’un système entrées, traitement, sorties, mesure, feedback, boucle de régulation entréessorties mesure responsabilisation = VICIEUSE, ou VERTUEUSE traitement

13 deddy, © BMV,13 comportements, individuels et institutionnels individus systèmes comportements 1/ nos systèmes collectifs canalisent nos comportements individuels 2/ les vices de nos systèmes politiques et publics, amplificateurs médiatiques contrôlés par les mesurés élus et financiers, indicateurs en moyens et pas en résultats, contrôles internes par inspecteurs généraux du mesuré inexistence des sanctions individuelles et collectives, recrutement par concours d ’obéissance, promotion par non prise de risque, financements des besoins et pas des productivités, prélèvements qui pénalisent les bons résultats, redistributions qui aident les problèmes engendrent nos comportements individuels (pas d ’initiative, pas de vague, pas responsable), les profils de nos chefs (non créatifs, récitatifs et menteurs) et les comportements de nos institutions (systématiquement destructeurs).

14 deddy, © BMV,14 nos REPERES VICIEUX engendrent et nourrissent nos systèmes vicieux zconfondre croissance de la richesse et croissance du travail ymesurer le PIB par les volumes échangés incite systématiquement à tout détruire pour augmenter les réparations donc la croissance du PIB (exemple : tremblement de terre de Kobé, inondations en Allemagne de l’Est, mais surtout destructions planétaires, sociales, écologiques et économiques). yc’est la mécanique systématique de la croissance économique : augmenter les marchés zjustifier nos budgets par nos besoins ymériter nos aides par nos problèmes incite systématiquement à ne pas diminuer les problèmes pour ne pas perdre les aides. yc’est la mécanique systématique de nos budgets publics : « justifiés par les besoins ». ztolérer un mesureur sous mis à son mesuré ylaisser un mesuré patron du mesureur, un élu ou un financier propriétaire des médias qui affichent le contrôler, cela y détourne systématiquement les informations à profiter aux propriétaires au détriment des récepteurs (exemple : inspecteurs généraux qui inspectent le ministère qui les paye) yc’est la mécanique systématique de nos massmédias : nos médias privés servent leurs propriétaires financiers et nos médias publics servent leurs décideurs élus

15 deddy, © BMV,15 économie, les règles du jeu vertueux ? … jeu... ? vicieux Mesurer quoi des productions … ou des dépenses (budgets publics) des richesses … ou du travail (PIB) Valoriser quoi des résultats …ou des besoins (financements publics) de la qualité de vie … ou des difficultés (aides publiques) des richesses, du préventif … ou de l’activité, des réparations (marchés privés) Construire quoi du bien être … ou du pouvoir d ’achat Contrôler comment médias indépendants … ou sous-mis

16 deddy, © BMV,16 PIB, la mécanique systématique plus je casse, plus je répare, plus je nourris la CROISSANCE économique zÀ l’endroit, ce qui est bon pour la croissance du PIB : ylaisser faire, ne pas pré-voir, compliquer, détruire, ypour augmenter les dégats, expertises et réparations, yet ainsi augmenter les échanges monétaires, xça fait plus de travail, d’emplois, de marchés, de capitaux et de profits, zÀ l’envers, ce qui est mauvais pour la croissance du PIB : yréussir du préventif, simplifier, éviter la casse, xcela diminue les emplois, le travail, les marchés, les profits zDans les deux sens, la croissance totale : xla mécanique de solidarité vicieuse finance la croissance des problèmes xqui augmente les besoins en réparations, donc l’emploi et le PIB

17 deddy, © BMV,17 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/DEMOGRAPHIE z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

18 deddy, © BMV,18 démographie, l ’explosion

19 deddy, © BMV,19 taux de natalité, nombre d ’enfants par femme et croissance démographique

20 deddy, © BMV,20 les 4 équations, la vitalité démographique est à la diminution démographique L’équation des moyens (M)M = m moyen x H L’équation en infrastructure (I)I = i moyen x H L’équation énergétique (E)E = e moyen x H L’équation des surfaces (S)S = s moyen x H où partout H = nombre d ’humains sur la planète terre. Pour diminuer les totaux (M, I, E, S) et augmenter la quantité moyenne (m, i, e, s) disponible par habitant … H doit donc diminuer

21 deddy, © BMV,21 le seuil démographique n’est pas pour survivre mais pour mieux vivre, n’est pas technologique mais social z1/ne doit PAS être pour survivre, mais pour mieux vivre z2/or vu l’augmentation de la puissance individuelle par nos développements en productivité technologique, maitriser notre territoire matériel et terrestre nécessite de moins en moins d’humains, z3/ bref le seuil démographique pour mieux vivre sur notre planète est principalement celui de notre environnement psychique et social. zPour le meilleur ou pour le pire, il évolue avec nos améliorations ou dégradations religieuses et culturelles, sexuelles, familiales et relationnelles, linguistiques et politiques.

22 deddy, © BMV,22 Performance et libéralisme performance = pertinence x motivation x compétence sur la volonté individuelle, le libéralisme est fort sur la compétence il est fort, mais limité aux valeurs monétarisées sur la pertinence le libéralisme est catastrophique, car les réparations y valent bien plus que les préventions pertinence x motivation x compétence = performance économique utilité volonté capacité caricatures c ’est utile je veux je peux de vérités « éternelles » 0 x 1x 1= 0, libéralisme 1x 0x 1= 0, socialisme, communisme 1x 1x 0= 0, castes et intégrisme religieux

23 deddy, © BMV,23 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/EMPLOI z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

24 deddy, © BMV,24 les 4 emplois 1.salaire, 2.statut social, 3.sens de sa vie, …et 4 ?  1/ salaire, revenu du travail  2/statut social, mon image vers les autres, mon utilité sociale  3/sens de sa vie, mon image vers moi-m’aime z respirer, être occupé, utile, sensible, actif, avec les autres  4/!!! et produire une Valeur Ajoutée pour l’autre z= VOULOIR * la prévention : ne pas détruire, z* la productivité : des produits moins chers z* la production : produire « + et mieux avec moins », z* le meilleur service client : fournir GRATUIT, faire disparaître son travail,  pour soi ! prendre !  donner ? pour les autres ?

25 deddy, © BMV,25 emplois le « quatre quarts » de la population française z1/4en travail productif = 17 M (après 6 M de cachettes déduites) ydont la minorité en CDI (11 M précaires: en CDD, temporaires, self-employed) z1/4en cachette forcée (anti-chômage = anti-richesses) = 15 M y+ 2 M exigés au foyer, sinon ils perdent leurs allocations et subventions, y+ 1 M exigés au chômage, sinon ils ne méritent plus leurs aides, actuelles & suivantes y+ 2 M en emplois créés par valeur détruite, sureffectifs publics et privés,80 % en CDI y+ 2 M en emplois créés par prévention évitée, assurances, santé, sécurité civile… y+ 2 M en emplois créés par prévention détruite, «créer des dépendances crée des emplois d’aides aux dépendants », le secteur social, dont la majorité (60 %) en CDI y+ 2 M en formation cachette (redoublants, formations impasses, …) y+ 3 M retraite anticipée (55 à 70 ans), 100 % en revenu protégé (mieux que CDI), y+ 1 M en maladie opportuniste (absentéisme 4 % de la population active) z1/4en travail non monétarisé = 13 M z= 4 M au foyer + 5 M en formation + 4 M au chômage z1/4inaptes = 15 M = 11 M moins 15 ans + 4 M plus 70 ans + malades

26 deddy, © BMV,26 les obstacles sur les routes « un travail en moins c ’est un bras en plus, disponible pour d ’autres tâches » naturels sociauxproduction emplois z les obstaclesz les résultats z _________________________________ Impôts, douanes, quotas subventions, protections Eau route rail air Dividende démocratique

27 deddy, © BMV,27 la hache émoussée par Frédéric BASTIAT, 1850 z machines z emplois z _________________________________ Hache émoussée Hache affutée zproduction pour accélérer la croissance des richesses, l’enjeu est d’accélérer la disparition du travail, et pour cela d’augmenter le gratuit pour nous inciter à augmenter nos capitaux.

28 deddy, © BMV,28 Services la croissance économique par la croissance des problèmes: la Croissance vicieuse zPrincipe : créer des problèmes pour créer des emplois. z- tout compliquer crée des emplois: administratifs, juridiques, fiscaux, culturels, douaniers. z- tout insécuriser crée des emplois: économiques, écologiques, civils, militaires, sociaux, sanitaires. z- retarder le préventif crée des emplois: car augmente les marchés curatifs. z- empirer un ancien service crée des emplois: pour méandres administratifs, réhabilitation écologique. z- détruire le gratuit crée des emplois, des marchés et des pubs: services naturels (air propre, silence, eau potable), civils (alarmes, milices), familiaux (garde d ’enfants), sexuels (prostitution mondiale)

29 deddy, © BMV,29 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/DEDDY z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

30 deddy, © BMV,30 DD = … z Développement Durable y = économique, écologique et surtout social z DEDDY y =Démographie et Digitalisation z Développer le Don y = le gratuit, le préventif, PAS le « tout curatif », PAS «croissance des destructions pour croissance des capitaux» z Dividende Démocratique  = et en sus les revenus du travail et du capital individuel

31 deddy, © BMV,31 «ou» contient « et » PAS schyzophrénie, injonctions contradictoires, bipôles explosifs, PAS l’exclusion mais l’inclusion : une troisième voie, « ou » contient « et » ! yl’un et l’autre xobtenir « mieux pour moi « est plus facile dans « mieux pour tous » yvrai et faux xvoir ce que « je ne sais pas » sème la croissance de ce que « je sais » xaugmenter mes connaissances élargit le territoire de mes ignorances xet réciproquement yinspirer et expirer yle bien et le mal ysoleil et pluie ycompétition et coopération ytravail et capital ylibre échange et protectionnisme le ying et le yang

32 deddy, © BMV,32 pour plus de richesses, pour de meilleures productions et services, en quantité et qualité, il faut vouloir moins d’emplois, dans tous les secteurs zVouloir plus et mieux, c ’est vouloir productivité et prévention zvouloir consommer 2 fois plus, mieux et moins cher zcontient de vouloir produire 2 fois plus, mieux et avec 2 fois moins de moyens, zdans tous les secteurs, vouloir plus de richesses c ’est vouloir moins d’ emplois zen Santé, zEducation, zPolice, Justice, zTransports, Environnement, zSocial, Services publics, Services privés, zProduction industrielle, zvouloir 2 fois plus et 2 fois mieux c’est vouloir 2 fois moins des emplois actuels z pour rendre accessible un facteur 2 d’enrichissement collectif en moins de 25 ans.

33 deddy, © BMV,33 Services publics davantage de problèmes pour augmenter les emplois zL ’état est le plus gros employeur même dans nos pays du libéralisme économique. z(chiffres tirés du livre de Peter DRUCKER, au delà du Capitalisme, 1993)

34 deddy, © BMV,34 gratuit actuel = voué à destruction pour créer notre Croissance économique, pour placer nos capitaux, et créer nos nouveaux marchés et emplois zLe gratuit ne vaut rien, le détruire contribue à la Croissance économique en marchés et emplois. zNos valeurs sont monétaires : nos marchés (PIB), Santé = mauvaise santé, et Sécurité = insécurités. zNos mensonges nous cons cernent, dans nos chairs et dans nos chers. zLa fiscalité favorise les destructeurs de notre qualité de vie: pour créer de nouveaux marchés et augmenter les réparations elle ne sanctionne pas les destructions et externalise leurs coûts. z1/(in)sécurité écologique … silence, eau propre, air respirable, sols cultivables, z2/ (in)sécurité civile … alarmes, assurances, milices privées, interphones, caméras de surveillance, justice, police, prisons, z3/ (in)sécurité économique … formations bidon, aide à la recherche d ’emploi, z4/ (in)sécurité militaire … Armement, renseignements,

35 deddy, © BMV,35 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/REVENUS z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

36 deddy, © BMV,36 les 4 revenus nos trois revenus financiers, le "travail" visible, social et rémunéré, 4. notre revenu principal, non financier, notre travail socialement invisible  revenu1/ salaire individuel, revenu personnel de son TRAVAIL personnel,  revenu2/ dividende individuel, revenu personnel de son CAPITAL personnel,  mobilier, en machines (voiture, ordinateur, équipements domestiques)  immobilier, loyers et plus values  et financier, intérêts, dividendes ou plus values financières  revenu3/ dividende démocratique, revenu personnel de son MERITE personnel, nos aides et redistributions politiques, nos mécaniques de solidarité : zactuelles « aides aux difficultés » (mère célibataire, surnataliste, mauvaise santé, handicapé, sans emploi, sans revenu, mal formé, isolé, exclus, en perdition …),  ou futur revenu citoyen, PAS mérité par problèmes pour ne PAS cultiver difficultés.  revenu4/ capitaux collectifs, notre “travail” principal est occulté, oublié, nié zrevenu personnel de la RICHESSE COLLECTIVE, l’iceberg non monétaire de la qualité de vie zlangage d’aimer : intime, culturel, linguistique, artistique, sexuel, relationnel, mythique, mystique, zhygiène : sanitaire, sociale (quartiers chauds, guerre civile ou extrerne), zsécurité : écologique, civile (quartier paisible), économique (stress), militaire, juridique,  air propre, silence, eau potable, voisins, facilité d’habitat, de transports = tout le GRATUIT

37 deddy, © BMV,37 Croissance économique, la croissance des marchés n’est PAS la croissance des richesses, car augmenter préventif et productivité diminue le PIB ! Travail beaucoup peu Prix fort faible Production moyenne beaucoup L ’ordinateur d ’ESSO à la Défense en 1970 occupait tout le sous-sol de l ’immeuble. En volumes de stockage comme de traitements, il était 100 fois moins puissant qu ’un ordinateur portable bas de gamme en En francs constants, le premier coûtait 100 MF, le second 10 kF, 30 ans après fois moins cher et fois moins de travail pour 100 fois plus de performances. = 100 fois plus en valeur d ’usage technique, … et PIB monétaire divisé par $ exemple IBM 360 en 1970 PC en 2000

38 deddy, © BMV,38 PIB, les vices systématiques ne PAS confondre richesse et activité, capital et travail z1/le PIB (Production Industrielle Brute): ymesure nos productions monétarisées, marchés et revenus financiers privés et publics yne mesure PAS nos richesses (capitaux, privés et collectifs) yne mesure PAS nos échanges gratuits (les marchés de l’information, de la prostitution nourrissent le PIB, mais PAS « donner » un renseignement, un sourire ou une … ). z2/confondre richesse (capital) et production (travail : PIB) engendre littéralement des catastrophes. yvouloir du travail nous incite à éviter le préventif pour profiter du curatif, ignorer nos responsabilités et capacités collectives pour privilégier nos manifestations égoistes.  tout casser, détruire notre capital collectif, détruire le gratuit, l’air propre, l’eau propre, la sécurité civile, l’hygiène sociale, tout détruire pour tout réparer, manipuler, échanger, monétariser, mérite nos aides (solidarité) et crée nos emplois (travail). z3/la croissance du PIB se nourrit de tout casser, yconfondre croissance économique et PIB nous incite à détruire nos richesses, à détruire nos capitaux, nos échanges gratuits (transactions non monétaires) et notre qualité de vie.

39 deddy, © BMV,39 le PIB (Production Intérieure Brute) est un indicateur aux vices systématiques  le PIB valorisele PIB ne mesure pas z l’activitéles richesses z les dépensesle patrimoine z le travaille capital z nos activitésnos résultats z les réparationsle bon état z z donc systématiquement le PIB  incite à et dissuade de z tout casser puis tout répareréviter la casse

40 deddy, © BMV,40 mesureur mesuré leur nécessaire indépendance Le contrôle de toute performance nécessite de séparer le mesureur et le mesuré, aux 3 étapes de la mesure, aux trois fonctions des mesureurs - définir l’outil et les modalités de la mesure (quel thermomètre, quel plan comptable ? ), - réaliser la mesure (quelle température, en PIB, emplois, revenus, richesses ? ) - diffuser les résultats (vers mesurés=contrôlés, et vers décideurs= contrôleurs, quels médias ? ) séparer le contrôleur et le contrôlé se fait dans la définition des objectifs (combien?) et de leurs sanctions (quelles récompenses - punitions en cas de réussite - échec?, quels votes ?) exemple: sécurité ou qualité (ISO 9000, ) proclament que la mesure est définie puis le contrôle réalisé par des organismes (certificateurs, accréditeurs) « extérieurs et indépendants ». contre exemple: politique et financier, les contrôlés (capitalistes et élus) y contrôlent les médias supposés informer leurs contrôleurs (électeurs), qui aiment cette désinformation car s ’y irresponsabilisent des méfaits des puissants patrons … à condition d ’en profiter eux-mêmes.

41 deddy, © BMV,41 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/GRATUIT z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

42 deddy, © BMV,42 les 3 relations prendre, échanger, donner z1/prendre, … chasse/ cueillette z2/échanger … agriculture/ élevage, industrie/commerce z3/donner … voie du passé, et du futur z- la majorité du top ten » des plus grands hommes de tous les temps sont des « donneurs ». Boudha, Jésus, Mahomet, Galilée, Gutemberg, Einstein n ’ont pas encaissé le millionième de la valeur des usages générés par leurs inventions. z- et la plus grande contribution au capital collectif de l ’humanité est par donateurs inconnus: inventeurs de la pierre taillée, du langage, de l ’écrit, du bronze, de la roue, du fer, du cuivre, du zéro… z- nos strates successives de capitaux sociaux ou techniques sont surtout des dons sans royalties. z- mais un don peut être vicieux, un cadeau empoisonné pour les 2 parties, telle notre solidarité vicieuse en aides à surmultiplier nos plus démunis qui les paupérisent et y surmultiplient nos esclaves. z- développer le gratuit dans nos valeurs durables commence par développer nos amplificateurs médiatiques vertueux : séparer mesureur/mesuré, diffuser les résultats, éclairer les causes.

43 deddy, © BMV,43 2 fois plus avec 2 fois moins! mais que faire des autres? zl ’enjeu de développer le GRATUIT est d’inciter à augmenter nos richesses zdistribuer un revenu gratuit par un dividende citoyen, zincite chacun à vouloir produire plus par moins d ’emploi = à faire disparaître son emploi ! zprotéger notre capital collectif, zIl s’agit de ne plus «augmenter nos problèmes pour protéger nos emplois» : z- ne plus créer nos emplois de «services ! » par nos destructions administratives, juridiques, sociales, z- ne plus créer nos emplois d ’enseignants, travailleurs sociaux, police, prisons, par nos financements de la surnatalité de nos populations à problèmes z- ne plus créer nos emplois d’environnement par notre externalisation des coûts loin des destructeurs, zet ainsi être plus riches en divisant par 2 le coût du travail, zce qui créera aussi 2 fois plus d ’emplois car 2 fois moins chers.

44 deddy, © BMV,44 le Dividende Démocratique = « revenu gratuit pour tous », = « retraite à 25 ans »  1/ « créer des emplois » nous appauvrit car cultive les dégats  2/ un « revenu gratuit pour tous », un « dividende citoyen » nous enrichira :  car augmentera notre compétitivité économique en nous permettant de VOULOIR :  - davantage de richesses, un plus gros gateau par moins d’emplois, arrêter de devoir diminuer le gateau en y créant nos problèmes pour y « mériter » nos redistributions,  - du travail moins cher pour une valeur ajoutée par emploi, au lieu d’emplois subventionnés à détruire (complications publiques, marchés curatifs privés) et trop chers payés pour construire (construire la plus petite valeur ajoutée au démarrage de nouveaux métiers)  - davantage de productivité, individuelle et collective, aimer faire disparaître nos emplois  - davantage de préventif, moins d ’emplois destructeurs, et moins d’emplois curatifs  - créer des richesses, au lieu de vouloir nos sureffectifs, complications et insécurités  - améliorer notre croissance économique y compris en y diminuant notre PIB

45 deddy, © BMV,45 yexemple passé, l’hygiène sanitaire zles pathologies qui il y a à peine une génération (1960) remplissaient 75% de nos lits d’hopitaux et nourrissaient nos équipes soignantes ont aujourd’hui disparues: zPolyomélite et tuberculose ont disparues yexemple futur, l’hygiène sociale znotre solidarité vicieuse actuelle incite à développer nos problèmes pour mériter nos aides, et détruire nos richesses pour développer la croissance de nos marchés, emplois et profits. zNous pouvons la remplacer par une solidarité vertueuse, et inciter chacun à faire disparaître son travail pour augmenter nos richesses par préventif et productivité: zune Solidarité par Dividende démocratique peut apparaitre Développer le GRATUIT, … par le PREVENTIF

46 deddy, © BMV,46 yexemple passé, pour 1 en productivité matérielle, zpar le Capital, la « machine à faire tout pour rien » yexemple futur, la productivité immatérielle, le culturel zpar les nouveaux médias, une nouvelle Culture, z« l’open source » ypour accéder à l’information, à l’éducation, aux langues et aux langages, ypour gérer ses biens et ses gouvernants développer le GRATUIT, … par la PRODUCTIVITE

47 deddy, © BMV,47 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/MEDIAS z10/ culture z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

48 deddy, © BMV,48 nos mensonges collectifs cimentent nos couvertures médiatiques z1/ les peaux rouges étaient des sauvages, z … alors qu’en un siècle ( ) c ’est nous qui les avons génocidés à 99% z2/l ’occident propage la démocratie z… alors qu ’hier nos colonies géraient les indigènes en sous-hommes aux sous-droits z … et qu ’aujourd ’ hui nos multinationales y financent nos dictatures pour nos profits. z3/et nos maux (mots) quotidiens z… « non imposable = paie 70% en impôts, c’est le total prélevé sur un « revenu non imposable » z… « hors taxe = dont 50% partiront en taxes » bien saucissonnées (IS, sociales, professionnelles..) z… « émissions = réceptions » où nous n ’émettons rien z (… quoique : FAUX, car nous y finançons nos émissions).

49 deddy, © BMV,49 égoismes et mensonges sont notre comportement et exigence médiatique z1/égoistes sont nos manifestations énergiques de révolte z- pour nos intérêts nombrilistes, « mon emploi, mon entreprise, mon quartier, moi, moi, moi » z- sans bonne volonté, et même au détriment de nos intérêts collectifs et systématique - paix dans le monde ne signifie que pas chez moi, nos imposants silences sur la Tchéchénie. z2/ mensonges, sont le ciment de nos couvertures médiatiques z- les talibans, d ’abord nous finançons leurs morts et déportés par millions pour écarter les russes zpuis nous finançons leur dictature pour qu ’y coulent les pipelines de notre pétrole, zmais nous protestons quand ils cassent quelques vieilles pierres « patrimoine de l ’humanité » zet nous nous scandalisons (« quels sauvages!») quand ils tuent des nôtres aux USA. z- en Irak et Iran, avec notre indifférence, certitude d ’innocence, et pire nos sincères regrets, z… nous finançons leurs millions de morts pour notre « équilibre régional » (guerre Iran - Irak) z…puis par blocus où coule notre pétrole, nous tuons de faim enfants en Irak ( ) z- en Argentine, fille de l’Europe, enfants/an morts de faim ne suscitent pas notre intérêt z… maigres échantillons de nos massacres planètaires, où nos puissances oeuvrent pour nos intérêts, znous choisissons nos consommation médiatique d’informations égoistes et mensongères.

50 deddy, © BMV,50 mensonge, le « non imposable » … en IRPP, mais qui est imposé à 70 % par d’autres prélèvements ! z F/ mois, coût salarial total du poste, y F/ mois, prélèvements (part patronale) PAS sur le bulletin de salaire, y F/mois, prélèvements (maladie, retraite) visibles sur le bulletin de salaire, z= F/ mois, Net versé à la banque du salarié y- 600 F/mois taxe d’habitation + taxe foncière (car elle est payée dans les loyers !) y F/ mois, TVA sur tous les achats, y F/ mois, CSG et mille taxes, sur tabac, alcool, essence, énergie, successions, transmissions (notaires), plus value (immobilière, mobilière), y- 0 F/ mois en IRPP, car « non imposable » z= F/ mois net d’impôts, y2/3 de la dépense employeur sont partis vers les impôts et taxes, nationales et locales y1/3 du revenu restent au salarié en pouvoir d’achat(s) « net d’impôts »,

51 deddy, © BMV,51 mensonge, le « Hors taxes » … alors que plus de 50 % en seront encore prélevés ! zCar après cette TVA seront encore prélevés : yles (immenses) cotisations sociales sur la Masse salariale, yl’impôt sur les bénéfices des Sociétés (IS) yles impôts sur les plus values des actionnaires yla taxe professionnelle yles divers, les multiples autres taxes bien saucissonnées pour ne PAS être trop visibles et sensibles (principe fiscal, cultiver invisibilité et insensibilisation en prélevant par petits morceaux et ne proposer aucune consolidation du « TOTAL prélevé »)

52 deddy, © BMV,52 égoïstes, nos dictatures financées par nous, à notre service pour nous servir Pour un oléoduc ? une dictature talibane ! Pour du pétrole ? des dictatures arabes ! Pour des minerais ? des dictatures africaines ! Pour des bases militaires, axes de communication, matières premières, protection de nos investissements et main d ’œuvre docile ? … des dictatures mondiales qui " protégent l’ordre dans leur région " ! Ponce Pilate est notre non ingérence politique où nos entreprises multinationales financent la coupe réglée des petits pays à nos profits. Plus un pays est pauvre plus ses richesses naturelles financeront son maintien en dictature. Le système médiatique vicieux de nos démocraties actuelles propage nos dictatures, puisque dans la cacophonie normale engendrée par la pluralité des pouvoirs nos multinationales (armement et pétrole en tête) s’y financent le pouvoir d’un parti au détriment des autres pour et par leurs profits visés. Nos rivalités de puissances externes est le premier créateur des désordres nationaux, et en toute innocence (« mais pourquoi ne nous aiment-ils pas? ») c ’est nous qui y faisons massacrer des populations pour nos profits. Nos médias se sont gavés des excès les talibans vers leurs populations terrorisées, mais y apprendre que nous les finançions ne nous a pas gèné quand nos mille fois moins de morts de nos Twin Towers méritent seuls notre totale indignation devant ces malades et justifie nos plus terribles représailles. Nous finançions les talibans, et l’affichions sans protester tant qu’ils ne nous tapaient pas dessus ! Notre mécanique dictatoriale est si simple et si peu cachée qu’il n’y a pas de civils innocents.

53 deddy, © BMV,53 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ CULTURE z11/ acteurs z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

54 deddy, © BMV,54 la complexité est seulement la schyzophrénie de nos mensonges contradictoires zLe même individu, salarié et ménagère, producteur et consommateur, veut: z 1/précarité pour ses fournisseurs et sécurité pour son emploi zFOURNISSEURSALARIE zprécaritésécurité le même individu y est aux 2 bouts du même bâton. zDans mes courses, j ’aime changer de fournisseur quand je préfère les produits d ’un autre, z… mais je refuse de perdre mon emploi quand mes propres productions sont moins achetées. z2/ détester sa productivité, être payé plus cher, acheter moins cher !!! ??? zProductivité (H / unité) x charges (coûts / H) = prix de vente (coûts / unité) zje déteste perdre mon emploi mais je veux mon salaire = pour acheter mieux et moins cher zSans nos propres injonctions contradictoires, tout est clair et simple. zLa complexité est notre décor pour masquer notre responsabilité.

55 deddy, © BMV,55 Performance = pertinence x volonté x compétence = c’est utile x je veux x je peux z trois méthodes pour une sous performance : z méthode1/ les castes sociales, l’incompétence = 1x 1 x 0 = 0 y c’est utile, on le veut, … mais on ne peut pas z méthode 2/ le communisme, la non motivation = 1 x 0 x 1 = 0 y c’est utile, on le peut, … mais on ne veut pas z méthode 3/ le capitalisme, la désinformation = 0 x 1 x 1 = 0 y on le veut, on le peut, … mais c’est nuisible z voire pour une performance négative z méthode 4/ le libéralisme, égoisme&mensonges = -1 x 1 x 1 = -1 yle dit le non dit quel dommageon casse tout car j’en profite zje n’y peux rien, ça me dépasse c’est nuisible x ça me rapporte x j’y oeuvre

56 deddy, © BMV,56 nos égoïsmes individuels nourrissent nos énergiques manifestations de révoltes z1/ pour nous protéger, en travail, revenus, ou « paix dans le monde » z … nous ne nous manifestons pas pour protéger ce que nous construisons, mais ce que nous y prenons. zToutes nos corporations y protègent leur seul nombril: infirmières, SNCF, Air France, médecins, hopitaux, ambulanciers, routiers, professeurs, instituteurs, chacun pour soi, même les gendarmes ! zChacun n ’affiche vouloir le bien être de ses clients que pour s ’y nourrir au détriment des autres. zSystématiquement, justifier davantage de moyens par davantage de besoins finance de pires résultats pour mériter les budgets, mais nous l ’exigeons pour nos emplois et la sécurité de nos revenus. z2/et ne pas protéger les autres zIrak, Rwanda, Argentine, Iran, Cambodge, Indonésie, z … partout nous subissons le spectacle gavé du malheur des autres, z … partout nous y finançons leurs guerres militaires, massacres, génocides, famines, dictatures, z …mais nous ne demandons à nos médias ni compte ni contrôle sur nos acteurs qui y alimentent nos robinets de consommateurs économiques et électoraux.

57 deddy, © BMV,57 nos mensonges sont la racine de nos dégats pour ne pas sentir ce que nous faisons aux autres, l’infinie variété de nos défausses analgésiques :  menteurmensonge zgénéreux j’aide les populations en difficulté zfataliste on n’y peut rien, ça a toujours été comme ça, zconcret je veux des réponses, des solutions zsurchargé je suis trop occupé, avec mon travail déjà je vois si peu ma famille zincompétent ça me dépasse, ce n’est pas pour moi, c’est le travail de mes élus zoptimiste tout ira bien, il ne faut pas s’inquiéter, le progrès gagnera znombriliste ce n’est pas mon problème, pas chez moi, je ne suis pas au courant zmodesteje suis trop petit, pas capable z (… mais mobilisé et efficace à me manifester pour ma poche)

58 deddy, © BMV,58 nos manifestations politiques sont égoïstes, et mensongères car leur efficacité démontre que nous sommes puissants et capables. zRMIste ou patron, un citoyen d ’un pays développé: z1/nous nous manifestons pour nous seuls z- SNCF, RER, métro, bus, Air France, Air inter, Air littoral, fonctionnaires des impôts, syndicat du livre, infirmières, médecins, retraités, camionneurs, enseignants, salariés de sociétés en plan social, femmes battues, même les étudiants n’y connaissent plus que leur seul nombril. zPersonne ne se manifeste pour nos enjeux collectifs, qui commençent par nos systèmes d ’informations. z2/mentons volontairement en affichant notre volonté de protéger les autres z- nous limitons nos discours à ce qui nous sert au détriment des autres. La pire confusion est entre travailleurs et tous. Les syndicats représentent les travailleurs de grandes entreprises à statuts durables, la minorité la mieux lotie de la population active, et leur fausse générosité affichée alimente avec succès leur rackett d ’une majorité de précarisés à leur profit. z3/ne nous manifestons pas pour d ’autres que nous, zNous nous aimons irresponsables des destructions que nos élus ou financiers infligent aux autres. zCONSOMMATEURS-ceuillette, nous limitons nos médias au spectacle de nos pommes, et des pommes pourries chez nos voisins. Nous refusons le métier de CULTIVATEURS, ne voulons ni voir ni comprendre les pommiers, ne finançons aucun média pour analyser les causes ou contrôler nos acteurs.

59 deddy, © BMV,59 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ ACTEURS z12/ politique économique SOMMAIRE : les 12 chapitres

60 deddy, © BMV,60 les producteurs, en tant que tels, ont toujours des vues antisociales. Frédéric BASTIAT (1850) zMontaigne : z« Le marchand, ne fait bien ses affaires qu'à la débauche de la jeunesse; zle laboureur, à la cherté des blés; zl'architecte, à la ruine des maisons; zles officiers de justice, aux procez et aux querelles des hommes. zl'honneur même et practique des ministres de la religion se tire de nostre mort et de nos vices. znul médecin ne prend plaisir à la santé de ses amis mêmes, zni soldats à la paix de la ville; ainsi du reste. »

61 deddy, © BMV,61 acteurs et rôles nos éxécutifs ne sont PAS nos gouvernants z incapables nos exécutifs, car ils doivent nous représenter yélu doit représenter nos points de vue, égoïstes et mensongers ysyndicatdoit protéger nos avantages corporatistes ypatron doit nous distribuer emplois, profits et intérêts financiers z zcapables et coupables nous, gouvernants schyzophréniques, y ménagèreachète pas cher et condamne la productivité, y protège son pouvoir d’achat et son emploi, PAS ses richesses y manager peut ça voir et se tait, par peur de perdre son emploi y Nos médias occidentaux adorent diffuser les témoignages des dissidents soviétiques ou chinois mais personne ne proteste de l’absence totale (= totalitaire) de nos propres dissidents dans nos propres médias. nous sommes nos gouvernants, nos exécutifs sont nos exécutants

62 deddy, © BMV,62 le citoyen d’un pays développé est puissant donc responsable zcar même si seulement RMIste, un citoyen d ’un pays développé: z1/fait partie des 10% les plus RICHES et PUISSANTS de l ’humanité z- riche en argent, où même $/an sont tellement loin des 100$/an des 10% les plus pauvres, z- puissant en capacités médiatiques, pour y diversifier ses sources et diffuser ses témoignages, zloin de l ’illettrisme et des monopoles de diffusion des 50% les plus pauvres, z- puissant politiquement, loin des dictatures locales où 80% de l ’humanité sont à son service. z2/ a déjà comme revenu principal celui de son TRAVAIL POLITIQUE, z- la majorité de nos foyers développés ont la majorité de leurs revenus en redistributions politiques, z3/mais diminue ses revenus par MENSONGES et EGOISME à courte vue, z- spécialisant son énergie politique à ne se manifester que pour arracher sa part du gâteau collectif, z-il renforce les règles de destruction du gâteau qu’il se veut incapable et irresponsable d’augmenter.

63 deddy, © BMV,63 chacun acteur, faites votre bilan médiatique individuel zvos mass médias, yvos consommations, donc les émetteurs que vous financez. ytélé, radio, presse, spectacles, supports (vidéos, CD, livres, journaux)… zvos micro médias, yvos relations et relais de proximité, où vous écoutez et émettez zvos thèmes préférés, yvos priorités consommées, par vous choisies donc financées, zles cris de nos kiosques à journaux, vois là l’écrit : yton cul et mon moi (cul-voiture, cul-beauté, cul-loisirs) xy sont 95% du linéaire, de l’offre présentée et consommée yla demande (donc l’offre) en éclairages indépendants sur nos évolutions mondiales y est introuvable car inexistante, xPAS seulement les effets, surtout les CAUSES, les enjeux et acteurs en présence xmoins de 5 % du linéaire (même pas 1 %, et même en cherchant très bien).

64 deddy, © BMV,64 le travail individuel vos trois dimensions : perso, micro, macro zPerso, le développement personnel, yvie physique et psychique, sexuelle et affective, relationnelle et familial zMicro, le micro – économique, yle travail normal, la passion en joies ou en souffrances, vie sociale et professionnelle, bénévole et rémunérée, dans son entreprise, son quartier, zMacro, le macro – économique, yle rôle politique, la contribution citoyenne, ymédiatique bien plus qu’électeur, plus acteur que spectateur. yc’est le travail principal de chacun, sa productivité principale, sa principale production en valeur ajoutée ou détruite, pour augmenter ou diminuer nos richesses collectives.

65 deddy, © BMV,65 Economie pour un Développement Durable z1/contexte z2/capital z3/systèmes zhumains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit z9/médias z10/ culture z11/ acteurs z12/ POLITIQUE ECONOMIQUE SOMMAIRE : les 12 chapitres

66 deddy, © BMV,66 la nouvelle civilisation du Capital transforme toutes nos civilisations du travail OUI, à la PRODUCTIVITE pour augmenter notre gâteau collectif, au lieu de nous payer à le détruire OUI, à la COMPETITIVITE pour financer nos capacités sociales et politiques dans le village mondial, OUI, à la SOLIDARITE pour profiter de la vie, du plaisir partagé, du sens de l ’autre de l ’enfance à la vieillesse OUI, à la RESPONSABILITE - du consommateur, de contrôler ses fournisseurs, - du citoyen, de contrôler ses élus, - du citoyen capitaliste (= nous tous), de contrôler ses financiers, OUI, au revenu GRATUIT, - au lieu de notre solidarité qui nous paye tous à augmenter nos problèmes, vouloir supprimer nos emplois pour augmenter nos richesses et profiter tous de mieux produire.

67 deddy, © BMV,67 action collective, les groupes DD, la construction d’un amplificateur médiatique local et global zpour améliorer votre performance médiatique, yPersonnelle et collective zpour élargir vos sources, yréseaux d’informateurs et de diffuseurs zpour construire votre relais médiatique, ylocal et global zcontactez

68 deddy, © BMV,68 action individuelle, votre expertise chacun sa personnalité et ses spécialisations, en : zobjectifs, yaméliorer votre pilotage de nos évolutions mondiales, zmessages, yvos thèmes préférés, zacteurs, yvos populations réseaux, vos capacités de contacts en individus et compétences (relais et énergies), zvecteurs, yvos sources (auteurs et amplificateurs) préférées

69 deddy, © BMV,69 la recette MAGIQUE ne pas construire des EMPLOIS mais des RICHESSES, par GRATUIT, PRODUCTIVITE et PREVENTIF zinciter chacun à produire des richesses, ydiminuer subventions et aides aux problèmes, yaugmenter revenus individuels liées à l’enrichissement collectif zattirer le capital mondial, zcultiver la productivité, yfinancer « faire plus avec moins », ypour améliorer les services, y vouloir productivité et préventif, zcultiver le préventif, yaimer détruire et faire disparaître des emplois, vouloir produire et faire « plus et mieux avec moins », jusqu’à « tout pour rien », zdévelopper le gratuit, y compris en revenus yun Dividende Démocratique, en sus du travail et capital individuel.

70 deddy, © BMV,70 Conclusion, ACTION : transformer nos comportements médiatiques zPour mieux piloter nos évolutions mondiales, nous pouvons : yEn mass medias, xrechercher et financer des médias sains, qui nous éclairent sur les causes, les enjeux, les acteurs, les racines des situations, yEn micromédias, xrencontrer, échanger, nous informer et informer autour de nous sur les thèmes et les faits qui nous paraissent utiles à nos évolutions, yEn manifestations médiatiques, xdiminuer nos « moi, moi, moi » (mon emploi, mon problème, mon avantage à qui à protéger) et augmenter nos « nous, nous, nous » (moins cautionner par nos silences complices les massacres que nous organisons mondialement pour nos profits). yEn tout, xdiminuer nos « je sauve ma peau tant pis pour les autres », davantage agir pour chercher, construire et financer nos médias préférés pour piloter nos évolutions mondiales vers « mieux vivre ensemble ».


Télécharger ppt "Deddy, © BMV,1 Economie pour un Développement Durable z1/CONTEXTE z2/capital z3/systèmes humains z4/démographie z5/emploi z6/Deddy z7/revenus z8/gratuit."

Présentations similaires


Annonces Google