La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La collaboration en histoire des mathématiques La collaboration en histoire des mathématiques Eliane Cousquer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La collaboration en histoire des mathématiques La collaboration en histoire des mathématiques Eliane Cousquer."— Transcription de la présentation:

1 La collaboration en histoire des mathématiques La collaboration en histoire des mathématiques Eliane Cousquer

2 Réseau en histoire des maths Un réseau de mathématiciens, organisé depuis les années 70 dans les Irem, cherche dans l’histoire: – le sens des concepts mathématiques – les problématiques qui leur ont donné naissance. Réseau de travail entre pairs – des groupes locaux – une Commission Nationale d’histoire et épistémologie des maths. Il organise des colloques et diffuse brochures et livres. Il s’est élargi à un réseau européen. Il fait partie d’un réseau international, majoritairement anglophone.

3 Travail personnel en HM Recherches depuis les années 70. Publication d’articles et de brochures. Publication d’un livre en Enseignement d’histoire des maths à l’USTL (Deug et IREM) à l’IUFM depuis les années 90.

4 Travail collaboratif en HM L’absence de formation initiale des enseignants a conduit à une formation par collaboration entre pairs: – groupes de travail locaux, avec des enseignants de toutes origines, avec des philosophes, des historiens et des physiciens. – organisation de journées et de rencontre, – publications papiers abondantes, – actes de colloques et livres, – Participation active à des recherches universitaires.

5 Limites du travail du réseau Problèmes d’accessibilité des publications: – pour des enseignants isolés, – au niveau international (cf ICMI) Renouvellement insuffisant des groupes locaux, en particulier vis à vis des jeunes. Besoin d’insérer les mathématiques dans leur contexte social et historique.

6 Pourquoi les TICE en HM ? Accessibilité large à des publications – beaucoup de références en anglais sur le WEB – encore peu de ressources en français. Mémoire sur des années – problème des publications papiers difficiles d’accès, – richesse du travail en français – peu d’accessibilité des ressources papiers. Disponibilité au moment utile.

7 Changer de méthode d’enseignement: 1. Enseignement avec des documents originaux, mémoires et travaux personnels. 2. Démos avec usage de photos, de liens internet, usage systématique de liens hypertextes et de sources multiples. 3. Usage de vidéos. 4. Apprendre à utiliser Internet de façon critique. 5. Travailler par projet.

8 Thalès et la hauteur des pyramides Un article spécialisé de M. Caveing,article un article que j’ai écrit,article une animation vidéo (11:01 ), un extrait d’un roman « Le théorème du perroquet »,extrait un mémoire d’une PLC2 (p15),mémoire des sites WEB – en anglaisanglais – en françaisfrançais des animations sur le WEB.animations

9 Apport d’une plate-forme FOAD Accessibilité (temps et espace) Protection du travail – Travail collaboratif pour mise au point avant publication sur le WEB – Exploration de domaines nouveaux Echanges entre pairs. Conservation des ressources. Partage de ressources.

10 Collaboration entre pairs Thèmes d’étude proposés par les stagiaires : – PI – Notations mathématiques Exposés étudiants. Initiatives dans le forum – Liens hypertextes – Documents Partage de mêmes ressources.

11 Où est le bénéfice ? Pour les étudiants – Autonomie – Démarche de découverte – Mathématiques et civilisations. Pour les enseignants – Accès à des sources fiables et abondantes – Ressources pédagogiques variées. – Créativité et autonomie.

12 Où est le bénéfice ? Pour les enseignants-concepteurs – Plus de travail d’édition et de recherche pour l’enseignement. – Exploitation de la dimension temps et espace. Pour les savoirs – Apport du visuel et du geste – Introduction de la dynamique (animations) – Sens des concepts et problématique de leur création.

13 Changement de regard Elles ne sont pas tombées du ciel. Elles figurent parmi les plus anciennes traces écrites de l’humanité. Les mathématiques sont une œuvre humaine, auxquelles différentes civilisations ont contribué. Les tice donnent accès aux recherches sur l’enseignement dans différents pays.


Télécharger ppt "La collaboration en histoire des mathématiques La collaboration en histoire des mathématiques Eliane Cousquer."

Présentations similaires


Annonces Google