La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les activités de langue. Semghouni Gherissi www.flenaaama.jomdo.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les activités de langue. Semghouni Gherissi www.flenaaama.jomdo.com."— Transcription de la présentation:

1 Les activités de langue. Semghouni Gherissi

2 Les activités de langue Les activités de langue occupent une partie non négligeable d’un projet dont l’exécution repose sur elles, en tant qu’apprentissage et manipulation des règles qui régissent à la fois la langue et les notions inhérentes au projet même. En d’autres termes, ces activités permettent d’asseoir des compétences linguistiques et langagières qui vont permettre de véhiculer du sens, pour une situation de communication donnée. Semghouni Gherissi

3 Exemple : Situation de communication : la présentation. Activités de langue nécessaire pour sa concrétisation : 1. vocabulaire : les pronoms personnels toniques et sujets. 2. grammaire : emploi des types de phrases. 3. conjugaison : le présent de l’indicatif. 4. orthographe : accord sujet/verbe. Semghouni Gherissi

4 Les activités de langue constituent donc un apprentissage de notions, à l’intérieur d’une séquence et doivent contribuer à l’atteinte de l’objectif séquentiel, qui lui-même va aboutir (avec les autres séquences) à l’installation de la compétence du projet. Semghouni Gherissi

5 Le vocabulaire : Le vocabulaire, en plus d’enrichir le stock lexical des apprenants, permet d’acquérir un vocabulaire spécifique à l’objectif de la séquence et par conséquent à celui du projet (indissociables dans leur exécution). Son contenu est défini dans les programmes, en fonction des besoins de la situation de communication. Cela veut dire que tout en exécutant une activité de vocabulaire inhérente à un contenu donné, on peut (et on doit) prendre en charge des « manques » qui risqueraient de surgir pendant l’exécution de la séance. Semghouni Gherissi

6 La grammaire : Il ne s’agit en aucun cas d’entreprendre une activité de réflexion sur la langue, encore moins d’expliquer des règles (parfois inexplicables), mais d’amener les élèves à comprendre des énoncés par le biais de faits de langue. Cela veut dire que la grammaire demeure au service du sens. Elle est bien plus ici pour expliquer du sens que des règles. Semghouni Gherissi

7 La conjugaison : Compte tenu du niveau des apprenants ( à tous les niveaux), il n’est pas interdit d’effectuer de temps à autres de la conjugaison systématique (car il y a des règles qu’il convient de maîtriser), mais il est plus important d’aborder les modes et les temps de conjugaison à l’intérieur des types de textes étudiés pour mieux saisir la nécessité de respecter ce que l’on appelle plus couramment la correspondance temporelle ( en faisant allusion à la concordance des temps). Semghouni Gherissi

8 L’orthographe : Qui dit « orthographe » fait immédiatement allusion au respect des règles d’écriture, quoique le temps de l’esthétique de la langue ait quelque peu disparu, même chez les plus assidus. Son enseignement/apprentissage consistera à souligner des notions orthographiques qu’il sera indispensable de manipuler dans des contextes, car il ne s’agit point d’intérioriser des « règles » d’orthographe mais de les appliquer, même d’une manière implicite. Mis à part les trois autres activités de langue dont nous donnons une démarche plus bas, l’orthographe demeure une activité de manipulation donc d’écriture, à laquelle il convient de porter un intérêt particulier. Semghouni Gherissi

9 Démarche proposée (pour les quatre activités) : Tous les faits de langue ou notions doivent être présentés dans un court énoncé authentique, puisé dans les corpus écrits ou, selon les compétences, confectionnés par les enseignants (transcrit au tableau pour les besoins de la circonstance) et dans lequel ils seront mis en évidence (souligner, utiliser une couleur différente, etc.). La démarche consistera alors à : Semghouni Gherissi

10 Démarche proposée (pour les quatre activités) : 1. Découverte et première approche : observation rapide de l’énoncé (questions de compréhension globale sur le sens général), lecture correcte (professeur ou bon lecteur). 2. Analyse : repérer la notion ou point de langue, opérer une reconnaissance à partir de ce que l’on sait déjà (ressources cognitives) et faire des hypothèses ; le tout avec le concours du professeur (questionnaire bien choisi). 3. Variétés des exemples en vue de vérifier l’exactitude des notions et de déclarer « les règles »par le biais d’une synthèse et d’une reformulation. 4. Réemploi individuel en contexte et application écrite (dont la correction doit permettre d’enregistrer les insuffisances et y remédier plus tard. Semghouni Gherissi

11 Démarche proposée (pour les quatre activités) : En définitive, il s'agit dans tous les cas de ne pas en rester à l'étude de la langue pour elle-même. Le fait de prendre en compte le contexte situationnel du fait grammatical, permet à coup sûr de donner à l'apprenant le pouvoir non seulement sur la langue, mais sur les différentes situations où elle s'emploie. Il faudrait privilégier un mode de travail de type appropriatif, basé sur la grammaire de texte. Semghouni Gherissi

12 Démarche proposée (pour les quatre activités) : Les activités d'identification et de réemploi permettront à l'élève de dépasser la conception limitée de la syntaxe, pour aboutir au renforcement de sa socialisation et de sa compétence de communication. Mieux vaut savoir communiquer sans connaître les règles de grammaire d'une langue que de maîtriser la grammaire sans pour autant savoir communiquer. Semghouni Gherissi


Télécharger ppt "Les activités de langue. Semghouni Gherissi www.flenaaama.jomdo.com."

Présentations similaires


Annonces Google