La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

 STS.E ( ERE/ FRE)  Stratégies de changement  Des outils de formation une nécessaire sensibilisation aux enjeux du virage aux énergies renouvelables.

Présentations similaires


Présentation au sujet: " STS.E ( ERE/ FRE)  Stratégies de changement  Des outils de formation une nécessaire sensibilisation aux enjeux du virage aux énergies renouvelables."— Transcription de la présentation:

1  STS.E ( ERE/ FRE)  Stratégies de changement  Des outils de formation une nécessaire sensibilisation aux enjeux du virage aux énergies renouvelables Une dynamique de changement

2 L’ERE -FRE Parce qu’un autre monde est possible

3 STS.E: une dimension intégrante de l ’ERE De la connaissance des objets Statique et pointu Une évolution des buts de la formation À la compréhension de l ’évolution et des interrelations de l ’objet dans son milieu Dynamique et holiste Au contrôle des impacts des processus et à la maîtrise des égoïsmes humains Attitude du commensalisme, la quête du «mieux» De la maîtrise de la matière et des processus technologiques La nature assujettie au consumérisme, la quête du «plus»

4 Le consommateur: la quête de la satisfaction Disponibilité des ressources et des services là où est le besoin  concordance de lieu instantanément  concordance de temps sous la forme désirée  concordance à l’usage en quantité suffisante  concordance aux besoins Facilité d’utilisation simple, fiable, encombrement minimum facilité de stockage pour de grandes durées Coût modique Inoffensif pour la santé du consommateur le syndrome du «Pas dans ma cour» Facteurs des impacts environnementaux de l ’énergie

5 Le virage énergétique: des contraintes Accessibilité Autonomie Sécurité Environnement aux ressources aux procédés et innovations technologiques de production et de transformation capacité d ’assurer la sécurité des approvisionnements pollution et dégradation des biodiversités santé publique risques industriels de production, d’utilisation Pénurie Coût

6 Le changement : opportunité d’amélioration, d’abord perçue comme un danger Accessibilité Autonomie Sécurité Environnement Réductions de la consommation Choix des formes énergétiques Changements des attitudes et des comportements, des individus des collectivités, entreprises et des sociétés

7 Le changement de comportement ?

8 Les «mamelles» du changement Accessibilité Autonomie Sécurité Environnement Incitation Éducation: ERE & FRE Coercition Les élus Les militants environnementaux Tous

9 La boîte à outils des actions environnementales La démarche des (5)R V E(2) Réduire RéparerRéemployer Récupérer RecyclerValoriser Éliminer les risques Techniques (Innovation): efficacité, adaptabilité, valorisation de particularités locales Sciences études des processus, interrelations impacts Sociétés changements de comportements d’attitudes de valeurs Éduquer en amont: les ressources en aval: la pollution

10 Maîtrise des besoins RVE + La boîte à outils des actions environnementales Gestion de la demande EfficacitéÉconomies Technologies appropriées au milieu et valorisation d’alternatives Autonomie Changements d ’attitudes Sciences et Innovations technologiques Éducation: mieux (et moins) consommer pour une satisfaction optimale Formation: faire plus avec moins

11 Les éléments d ’une stratégie québécoise du virage aux énergies «renouvelables» Réduction de la consommation individuelle, commerciale et industrielle Décentralisation du processus d ’élaboration des choix énergétiques interdépendance des réseaux de production et de distribution réduction des impacts environnementaux aux échelles nationale et continentale valorisation des ressources renouvelables locales vers l’autonomie régionale économies efficacité énergétique

12 L D S V J Hiver Consommation d ’électricité Au cours: de la semaine, de la journée, et de l ’année La petite histoire «comportementale» de la consommation énergétique des Québécois Énergie primaire Énergie intermédiaire Énergie de pointe 0% 100% 11h½ 17h

13 La consommation d ’énergie au Québec x 10 6 tep Données: mrn.qc.ca 1 tep =1,4 tec

14 La consommation d ’énergie au Québec Tendance à la croissance Tendance à la décroissance

15 L’électricité au Québec (2001) 3,7% exportée capacité de 5,8% additionnelle

16 Congés de la construction Une première proposition ? Enquête près des étudiants lors des «partys» de début, milieu, fin de session et événements spéciaux (Montréal) réponse:plus de jours fériés! Comment réduire la consommation d’énergie ?

17 Des données de l ’énergie solaire incidente : fois les besoins des humains 6% plus d ’illumination l’hiver (le nôtre) que l’été Un paradoxe, sous forme de Lapalissade: C’est l’hiver qu’il fait froid Un constat: La puissance moyenne P (w/m²) du Soleil, les surfaces libres disponibles S et le nombre d’heures exploitable (t) sont faibles à Montréal Par conséquent, la cueillette d’énergie solaire est limitée: E= P (w/m²). S. t Quel espoir déçu! Beaucoup de promesses Beaucoup de promesses L ’énergie Solaire: l ’énergie des paradoxes

18 C ’est l ’hiver qu ’il fait froid Puissance solaire (W/m²) Heure du jour À Montréal Janvier Juillet Décembre Juillet Puissance à midi Limite du Confort thermique

19 Ensoleillement: < 45% de la journée Taux de cueillette maximale < 23% du temps L ’énergie Solaire Nombre d ’heures/année: 8760 h Nombre d ’heures de jour  4400 h Nombre d ’heures d’ensoleillement  2000 h (Montréal) Le stockage? au quotidien saisonnier

20 L ’énergie Solaire Mon pays ce n ’est pas un pays c ’est l ’hiver ! La réflectivité de la neige Jours sur le sol % d ’énergie réfléchie et diffusée La réflectivité et le % d ’énergie réfléchie sont d ’autant plus grand que le soleil est plus bas sur l’horizon. L ’hiver le soleil est bas sur l’horizon. Au Québec, la neige peut être utilisée comme réflecteur d’énergie solaire (+20% pour un capteur vertical « mural») (adaptée au Québec)

21 L ’énergie éolienne Puissance kW/ m² de surface Théorie: P = ½  v³³  = 1,226kg/m³ m/ skm/ h danger

22 L ’énergie éolienne x 10 kW expérimental calculé L’art du possible L ’éolienne une mécanique de précision et de stress, comme une aile d ’avion Une grande éolienne produit, pour sa durée de vie, de 50 à 80 fois plus d’énergie qu ’il n ’en a fallu pour la construire

23 L ’énergie éolienne: l ’énergie «québécoise» Vitesse du vent (m/s) Nombre d ’heures Cas des îles de la Madeleine, puissance annuelle pour une vitesse du vent donnée (total de près de 8400 heures de vent) Puissance (W/m²) Zone optimale d ’une éolienne Mois de l ’année juillet décembre janvier Stockage?

24 L ’énergie géothermique: l ’énergie «oubliée» 9°C 8°C 7°C 5°C 4°C 7°C Gradient naturel sous 20 m de sol: 1°C/30m Il faudrait donc forer jusqu ’à 4,5 km pour atteindre des températures de l ’ordre de 150°C, ce qui est irréaliste. De plus, Il faut utiliser la technique du doublet géothermique de façon à retourner les eaux souvent corrosives Le coût des forages serait prohibitif, voilà pourquoi il faut profiter des affleurements «géothermiques» Les plus grands «gisements» de calories sont ceux de «basses» températures: nappes phréatiques, lacs et des rivières eaux usées des usines d ’épuration fluide de capteurs solaires etc. Ces sources de chaleur ne peuvent être utilisées que par une technologie de valorisation adaptée aux conditions locales. Les isothermes des eaux souterraines au Québec Pas de problème de stockage !

25 L ’Hydroélectricité Ça se discute ! Une concertation dans le cadre de l ’approche du «bassin versant» une vision continentale? exportation d’énergie électrique valorisation par la production d’hydrogène amélioration de la qualité de l’air revenus des mini aux méga-centrales ?

26 Le nucléaire la valorisation de grandes réserves d’uranium (Australie, Kasakhstan, Canada) l’amélioration de la qualité de l’air le bouclier canadien, un «cimetière» mondial des résidus nucléaires des régions de sous développement économique offrant des sites propices pour les centrales: Abitibi, Gaspésie et Côte Nord le savoir faire (expertise) une nation pacifique La production d’hydrogène Pour la terre entière Ça se discute !

27 Le Québec: Le secret le mieux gardé ? c’est le paradis sur Terre ! Revenons aux nécessités de la vie: énergie, eau, amour de l’énergie ? de l’eau ? de l’amour CHUT! oui ?


Télécharger ppt " STS.E ( ERE/ FRE)  Stratégies de changement  Des outils de formation une nécessaire sensibilisation aux enjeux du virage aux énergies renouvelables."

Présentations similaires


Annonces Google