La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stage : La cartographie au collège et au lycée. Comment faire ? Comment faire faire ? Comment évaluer ? mardi 10 décembre 2013 et mercredi 8 janvier 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stage : La cartographie au collège et au lycée. Comment faire ? Comment faire faire ? Comment évaluer ? mardi 10 décembre 2013 et mercredi 8 janvier 2014."— Transcription de la présentation:

1 Stage : La cartographie au collège et au lycée. Comment faire ? Comment faire faire ? Comment évaluer ? mardi 10 décembre 2013 et mercredi 8 janvier 2014 Collège de la Sainte Famille Française Patrice Cabirou Enseignant en Histoire et Géographie Avec Mission de Conseiller Pédagogique Établissement Lycée Franco-Libanais Nahr Ibrahim – Al Maayssra – Liban Comment faire ?

2  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : trois représentations de l’espace réel -La carte -Le croquis -Le schéma Apprendre progressivement à lire des cartes, réaliser des croquis et des schémas -Progressivité des apprentissages en collège -Progressivité des apprentissages au lycée

3  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : des représentations de l’espace réel La carte : «On appelle carte une représentation géométrique plane, simplifiée et conventionnelle, de tout ou partie de la surface terrestre, et ceci dans un rapport de similitude convenable, qui est l’échelle. » (Fernand Joly) Représentation: une carte n’est pas le réel mais « exprime une intention qui est de transmettre une information, voire une message ». Roger Brunet, La carte mode d’emploi, Paris- Montpellier, 1987, 269 pages

4  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : des représentations de l’espace réel La carte : «On appelle carte une représentation géométrique plane, simplifiée et conventionnelle, de tout ou partie de la surface terrestre, et ceci dans un rapport de similitude convenable, qui est l’échelle. » (Fernand Joly) Géométrique plane: problème des projections Deux exemples célèbres commentés par Jerry Brotton, Une histoire du monde en douze cartes, Paris, 2013, 546 pages La projection Mercator (chapitre 7, La tolérance) La projection Peters (Chapitre 11, L’égalité)

5 Source : Une projection communément utilisée : la projection Mercator Les superficies des territoires situés aux plus hautes latitudes sont surévaluées par rapport aux territoires les plus proches de l’Equateur Péninsule arabique, superficie : km² GROENLAND, superficie : km²

6 La carte du monde de Gérard Mercator, fondée sur sa projection de 1569 … mais bien « privilégier une cosmographie visant à transcender les persécutions et les déchirements de l’Europe du XVIème siècle » (dont il souffrit)… … et proposer aux navigateurs une projection cylindrique conforme qui conserve les relations angulaires exactes sur tous points de la carte au prix du maintien de la distance entre deux méridiens à l’Equateur à toutes les latitudes et d’un étirement progressif de la distance entre les parallèles. L’humaniste flamand n’a nullement voulu affirmer la suprématie de l’Europe sur les autres parties du monde…

7 La carte du monde de l’historien Arno Peters, fondée sur sa projection de 1973 But affiché : échapper à l’hégémonie de la carte Mercator, et aux hypothèses « eurocentriques » qui selon lui la sous-tendaient (« elle surévalue l’homme blanc ») en respectant les rapports réels de superficie (projection équivalente) But affiché : offrir l’égalité à toutes les nations du globe terrestre Critiques acerbes des géographes et cartographes : erreur dans le positionnement des parallèles, déformations des pays, approximations mathématiques Succès considérable auprès des ONG et des institutions onusiennes Source :

8  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : trois représentations de l’espace réel La carte : «On appelle carte une représentation géométrique plane, simplifiée et conventionnelle, de tout ou partie de la surface terrestre, et ceci dans un rapport de similitude convenable, qui est l’échelle. » Représentation: une carte n’est pas le réel mais « exprime une intention qui est de transmettre une information, voire une message » (Roger Brunet). Géométrique plane: problème des projections Simplifiée : Primat du message sur l’exhaustivité Conventionnelle : des normes de représentation.

9 D’après Atlas du Liban, Beyrouth, 2007 (consultation en ligne le 01/12/2013) Titre Orientation Légende Echelle Nord

10  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : trois représentations de l’espace réel La carte : «On appelle carte une représentation géométrique plane, simplifiée et conventionnelle, de tout ou partie de la surface terrestre, et ceci dans un rapport de similitude convenable, qui est l’échelle. » Représentation: une carte n’est pas le réel mais « exprime une intention qui est de transmettre une information, voire une message » (Roger Brunet). Géométrique plane: problème des projections Simplifiée : Primat du message sur l’exhaustivité Conventionnelle : des normes de représentation. L’échelle : La relation de similitude que l'on établit entre les dimensions du réel et celles de sa représentation

11 D’après Claude Kergomard, stage de cartographie, ENS de_cartographie.pdf Diversité des types et des usages de carte Pour nos élèves, ce type de cartes est -Un support de lecture pour le prélèvement d’information -Une base de départ pour un travail d’argumentation Mais il n’est pas… -Un document reproductible -Une trace écrite possible

12 D’après Claude Kergomard, stage de cartographie, ENS Diversité des types et des usages de carte Pour nos élèves, ce type de cartes est -Un support de lecture pour le prélèvement d’informations dans le cadre d’un questionnement plus large -Un support possible pour la réalisation d’un schéma intermédiaire Mais il n’est pas… -Un document qu’on doit chercher à reproduire

13 Carte par anamorphose indiquant la proportion de la population affectée par des catastrophes entre 1975 et Source :

14 Diversité des types et des usages de carte Pour nos élèves, ce type de cartes est -Un support de lecture pour le prélèvement d’information - La trace écrite possible d’un cours, d’un chapitre -Par sa réalisation, un des exercices possibles du baccalauréat

15 Diversité des types et des usages de carte Pour nos élèves, ce type de cartes est -Un support de lecture pour le prélèvement d’informations - La trace écrite possible d’un cours, d’un chapitre -Pour sa réalisation, un des exercices possibles du baccalauréat (modification récente)

16 Diversité des types et des usages de carte 5 communiquer interpeller Faire rêver Pour nos élèves, ce type de cartes est -Un support de lecture pour l’analyse d’un message - Un document qui pose des questions Des cartes qui sortent de l’ordinaire

17 Panneau publicitaire sur un parking rue Abdel Wahab, Beyrouth, novembre 2013 (© Paule Quéma)

18

19  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : trois représentations de l’espace réel Le croquis: « Le croquis est une représentation cartographique simplifiée, qui rend compte de l’organisation et des dynamiques d’un espace. » (Vade-mecum des capacités en histoire-géographie-éducation civique, novembre 2011, MENJVA/DGESCO) Dans le cadre de la géographie scolaire, terme réservé aux cartes que les élèves doivent réaliser durant leur cursus à partir d’un fond de carte. Le croquis : - est au service d’une démonstration géographique (comprendre les rapports des sociétés à l’espace et aux territoires) - permet de développer, avec la légende, un discours argumenté sur l’espace.

20 Le schéma : «Le schéma est également une représentation graphique, dans lequel on abandonne l’échelle graphique ou numérique tout en respectant les règles du langage cartographique. » (Vade-mecum des capacités en histoire-géographie-éducation civique, novembre 2011, MENJVA/DGESCO) C’est l’autre réalisation graphique que nos élèves doivent chercher à réaliser, avec un fond au collège, sans fond au lycée. Faciles à réaliser et à mémoriser. Elément de la trace écrite d’un cours, d’une composition de géographie.

21  De la 6 ème à la Terminale : la cartographie au cœur des apprentissages en géographie Carte, croquis, schéma : des représentations de l’espace réel Apprendre progressivement à lire des cartes, réaliser des croquis et des schémas Lire une carte, réaliser un croquis ou un schéma sont des tâches complexes. -Progressivité des apprentissages en collège -Progressivité des apprentissages en lycée

22 D’après La maîtrise des apprentissages cartographiques au collège, Ministère de l’Éducation nationale -Progressivité des apprentissages en collège

23 D’après Vade-mecum des capacités en hgec-Réaliser un croquis, Ministère de l’Éducation nationaleVade-mecum des capacités en hgec-Réaliser un croquis

24 D’après Vade-mecum des capacités en hgec-Réaliser un croquis, Ministère de l’Éducation nationale (

25 Des compétences évaluées le jour du brevet Deuxième partie : Géographie « On attend du candidat : qu'il localise sur un fond de carte des repères inscrits au programme de géographie ; qu'il ait la capacité, si on le demande, de réaliser une tâche cartographique simple. »

26 -Progressivité des apprentissages en Lycée Lecture d’un croquisRéalisation d’un croquis - nommer et localiser les grands repères géographiques terrestres - nommer et localiser un lieu dans un espace géographique -critiquer des cartes -repérer un lieu ou un espace sur des cartes à échelles ou systèmes de projections différents -lire une carte et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles -passer de la carte au croquis, de l’observation à la description -réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques -Utiliser ordinateurs, logiciels, tableaux numériques ou tablettes graphiques pour confectionner des cartes, des croquis, des schémas -prendre des notes, faire des fiches de révision, mémoriser les cours (schémas) De la seconde à la Terminales, les élèves doivent se familiariser pour finalement acquérir les compétences ci-dessous : © Patrice Cabirou

27 Des compétences évaluées le jour du baccalauréat Mais M. Héron (IA/IPR en HG de l’AEFE) nous informe que : « L'inspection générale a fait des annonces mais les documents ne seront envoyés que prochainement (aucune date m'a été précisée) de la définition d’une liste de 7 croquis. Il n'y aura plus d'exercice de schéma pour la deuxième partie. Par contre, il est vivement conseillé d'appendre aux élèves à réaliser des petits schémas de mémorisation pour accompagner la composition. Ce seront des éléments à valoriser lors de la correction. » Réalisation d’un croquis (deuxième partie) : L’épreuve consiste à « réaliser un croquis ou un schéma d'organisation spatiale d'un territoire en réponse à un sujet donné » (BO du 6 octobre 2011)

28 1. Pôles et flux de la mondialisation. 2. Une inégale intégration des territoires dans la mondialisation 3. Les espaces maritimes : approche géostratégique. 4. Les dynamiques territoriales des Etats- Unis. 5. Les dynamiques territoriales du Brésil. 6. Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation 7. Mumbai : inégalités et dynamiques de développement


Télécharger ppt "Stage : La cartographie au collège et au lycée. Comment faire ? Comment faire faire ? Comment évaluer ? mardi 10 décembre 2013 et mercredi 8 janvier 2014."

Présentations similaires


Annonces Google